Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre



  1. #1
    RSSBot

    Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre

    La teneur en gaz carbonique de l'atmosphère n'a jamais été aussi haute depuis 650.000 ans indique la première analyse détaillée des bulles d'air retenues prisonnières dans la carotte de glace du...

    Lire : Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre

  2. #2
    gabrielkevers

    Thumbs up Re : Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre

    Citation Envoyé par RSSBot Voir le message
    La teneur en gaz carbonique de l'atmosphère n'a jamais été aussi haute depuis 650.000 ans indique la première analyse détaillée des bulles d'air retenues prisonnières dans la carotte de glace du...

    Lire : Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre
    Bonjour,

    j'ai un problème avec l'effet de serre.
    si je considère ceci:
    que CO2+A+B=X+Y+Z
    CO2 étant un des gaz a effet serre
    A et B : d'autres composante
    X,Y,Z les conséquences température ,...

    si je modifie la valeur de CO2, je modifie la conséquence.

    Et si l'on considère que CO2+A+B=X+Y+Z on considère aussi que X+Y+Z =CO2+A+B, donc rien ne nous dis que l'augmentations de la température à comme impacte l'augmentation des gaz a effet de serre. (végétation, pourrissements,...)

    Pourquoi j'arrive à cette hypothétique convention:

    si la température augmente les glaciers fondent, si les glaciers fondent alors l'albédo dû au rayonnement du soleil est moindres, ce qui en résulte que la température va diminuer et en diminuant les glacier reprendront place et ainsi de suite.

    J'attends vos réactions, Merci

    Gabriel KEVERS

  3. #3
    Xime

    Re : Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre

    La banquise rejette une grosse partie de la lumière sans chauffer (neige - blanche...). La banquise, en fondant, laisse plus de place à l'eau qui, elle, chauffe à la lumière du soleil et à la chaleur émise.
    Et tout ceci est amplifié par le fait que les gaz à effet de serre empêchent la chaleur de "sortir" de la terre.
    Donc on peut dire que les températures augmentent en forme "fonction carré", plus ça chauffe plus VITE ça chauffe.

  4. #4
    yves25

    Re : Des données plus anciennes de 210.000 ans sur les gaz à effet de serre

    Citation Envoyé par gabrielkevers Voir le message
    Bonjour,



    si la température augmente les glaciers fondent, si les glaciers fondent alors l'albédo dû au rayonnement du soleil est moindres,
    il y a donc davantage de rayonnement solaire absorbé comme le souligne Xim et donc, la température augmente

    c'est ce qu'on appelle une rétroaction positive (ou un effet boule de neige si tu veux)

    L'albédo représente la fraction de lumière réfléchie et donc , perdue pour la planète.
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

Discussions similaires

  1. Actu - Regain d'émissions de gaz à effet de serre dans les pays riches
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 21/10/2008, 13h55
  2. Les Etats-Unis émettent toujours plus de gaz à effet de serre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 09/05/2006, 14h18
  3. Castor avale le CO2 : nouvelle arme fatale contre les gaz à effet de serre ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 27/03/2006, 13h18
  4. Cycles des gaz a effet de serre ?
    Par Rhedae dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 11/01/2006, 16h10
  5. Génétique et diminution des engrais (donc des gaz à effet de serre)
    Par geuncit dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 41
    Dernier message: 26/04/2005, 09h38