Alors que l'humanité était réduite à quelques milliers d'âmes il y a 100.000 ans, des mutations dans deux gènes impliqués dans le système immunitaire auraient protégé nos ancêtres contre des bactéries pathogènes. Ces mutations auraient pu éviter une hypothétique extinction au sein de cette population alors fragile.
Tout aurait pu basculer. Si aujourd'hui on dénombre plus de 7 milliards d'êtres humains répartis sur cinq continents, l'histoire aurait pu s'arrêter il y a 100.000 ans. À...

Lire la suite : Des mutations ont-elles sauvé l'humanité de la disparition ?
Les actualités Futura-Sciences