Bien que longtemps négligée, la nature des sols jouerait un rôle dans l'efficacité de la capture de CO2 par les végétaux. Ce paramètre pourrait avoir un effet significatif sur l'évolution de la concentration du dioxyde de carbone dans l'atmosphère.
La concentration en CO2 dans l'atmosphère ne cesse de croître depuis plusieurs dizaines d'années. Elle était environ de 260 à 280 parties par million (ppm) avant la révolution industrielle, serait de 380 ppm...

Lire la suite : CO2 atmosphérique : la nature des sols ne doit pas être négligée
Les actualités Futura-Sciences