Par une simple prise de sang, les chercheurs parviennent à révéler la présence d'un mélanome de l'oeil et à définir sa taille. Une telle performance est possible grâce aux mutations propres aux cellules tumorales. Ce principe pourrait s'appliquer à d'autres cancers dans lesquels les anomalies génétiques responsables ont été décelées.
À lire, notre dossier sur le dépistage du cancer
Repérer le plus tôt possible l'apparition de cancers ou leur rechute est l'un des enjeux de la...

Lire la suite : Mélanome de l'oeil : le détecter plus tôt grâce à l'ADN tumoral du sang
Les actualités Futura-Sciences