Des chercheurs américains ont cultivé des tissus organiques sur un support issu de la nanoélectronique. Ces cultures « cyborgs » serviront aux biologistes pour étudier le fonctionnement d'un organe. On peut aussi y voir un nouveau pas vers une fusion harmonieuse de l'Homme et de la machine...
Devant l'article publié dans la revue Nature Materials par des membres du Lieber group menés par l'un des professeurs de chimie de la célèbre...

Lire la suite : Tissus cyborgs : quand nanoélectronique et biologie fusionnent
Les actualités Futura-Sciences