Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 56

Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Et si c'était une révolution dans l'univers de l'autisme ? Des chercheurs suisses pensent qu'il est envisageable de « rebrancher » correctement le cerveau des personnes autistes en réactivant uniquement un gène, parlant ainsi d'une possible thérapie de la maladie. Sommes-nous proches d'un premier traitement curatif des troubles du spectre autistique ?
    Les termes de « troubles envahissants du développement » regroupent un ensemble de maladies, caractérisées par des...

    Lire la suite : Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    UneAngi

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Il serait peut être temps de mettre a jour cet article, qui est discriminant envers les personnes autiste, l'autisme n'est pas une maladie que l'on traite, il fait partie de la personne qui l'est, vouloir supprimer l'autisme, c'est vouloir creer une personne totalement différente en niant totalement que une personne autiste vaut autant qu'un neurotypique.
    C'est juste un cheminement de pensé différent, une manière de réfléchir différente, et être différent, oui, câblé différemment, ça peut vouloir dire être anormale, mais être anormale n'est pas forcément négatif, ce n'est pas "moins bien", être anormal n'est pas forcément être malade.

  4. #3
    vep

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Qu'on le veuille ou non, l'autisme est classé dans "les troubles du spectre autistique" et se caractérise par des traits et comportements se situant en dehors de la norme.
    Certains discours militants refusent cette qualification, qualifiant l'autisme de "spécificité" et réclamant que la société s'y adapte.
    Mais pour que des aspirations soient mises en place il faut bien que le handicap causé par le "spécificité" soit reconnu, sinon, rien ne peut être aménagé s'il n'y a ni handicap ni trouble.

    Et enfin, ce type de discours oublie souvent les personnes s'éloignant le plus de la norme, je pense dans le cas présent aux autistes non verbaux, à ceux qui sont pas / peu autonomes, qui ne parviennent pas à communiquer etc ...

  5. #4
    JPL

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Ceci étant précisé à juste titre il est évident que la société, ainsi chacun d’entre nous, doit tout faire pour permettre une aussi bonne intégration respectueuse de chacun. Dans cette perspective certains autistes ont pu participer à ces forums et certains y participent peut-être encore. Il en est de même pour un nombre non négligeable de schizophrènes.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  6. #5
    UneAngi

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Justement, Vep, vous parlez de troubles, de comportement en dehors de la norme, mais vous n'utilisez pas les mots de cette article, vous parlez bien d'adaptation, de spécificité, et effectivement, c'est reconnu comme un handicape, même si je préfère "en situation de handicape"

    cet article parle de maladie, de maladie a guérir, ce qui pose problème, ce n'est pas de dire que le cerveau est câble différemment, il l'est, le problème, c'est de dire que ce n'est pas bien, que c'est forcément une dégénérescence qu'il faut régler, mettre, je cite "en bon ordre" le cerveau...

    Alors je suis d'accord, il faut penser a ces autistes non verbaux, mais vous connaissez le nombre d'autiste non verbaux, parmi les autistes ?

    Et vous avez une idée de l'insulte que peut ressentir un autiste verbale, intelligent, intégré dans la société, quasiment invisible,en lisant cet article ?

    Parce qu'on ne guérit pas de l'autisme, on s'adapte.
    on ne "soigne pas les manifestation des troubles", on en trouve les causes, et on les rend plus socialement acceptable, ça ne guérit pas l'autiste, ca rend juste ses stéréotypie plus jolie a voir pour ceux qui les trouvent moche dans le paysage.


    JPL, je ne comprend pas bien ce que vous voulez dire, que des autistes et schizophrène participe a l'élaboration d'article ? ou participe sur le forum, comme ce que l'on fait la ?

  7. #6
    JPL

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par UneAngi Voir le message
    JPL, je ne comprend pas bien ce que vous voulez dire, que des autistes et schizophrène participe a l'élaboration d'article ? ou participe sur le forum, comme ce que l'on fait la ?
    On participé à des discussions sur le forum. Mais il est exact qu’il y a eu plus de participations de schizophrènes que d’autistes (je parle de ceux qui s’identifient tels).

    N’incrimine pas vep, ce n’est pas elle qui a écrit l’article qui te déplaît. Mais sois réaliste : si un câblage un peu différent du cerveau entraîne des difficultés, voire un vrai handicap, ce serait bien dans l’intérêt des autistes d’y remédier pour leur faciliter les choses. Alors que le terme maladie te déplaise je peux le comprendre mais à partir du moment où il y a un handicap (très variable vu l’éventail du spectre autistique) c’est nettement plus qu’une simple différence ou une spécificité.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #7
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Bonjour et bienvenue sur le forum .
    Citation Envoyé par UneAngi Voir le message
    Et vous avez une idée de l'insulte que peut ressentir un autiste verbale, intelligent, intégré dans la société, quasiment invisible,en lisant cet article ?
    S'il est vraiment intelligent et intégré, il ne devrait justement pas se sentir insulté, peut être même pas autiste ?
    Parce que si une personne a été diagnostiquée autiste, car ça reste un diagnostic, c'est qu'il y a eu consultation(s) et s'il y a eu consultation(s), il y a eu motif de consultation.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  9. #8
    Deedee81

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Salut,

    Un exemple : je suis daltonien. Et le daltonisme ne me cause jamais de problème dans la vie courante (sauf exception, ça arrive).
    Je ne considère pas ça comme une maladie ou un handicap.
    Il n'empêche que cela est qualifié de "maladie génétique". Et si on trouvait un remède, pour ceux qui veulent, pourquoi pas, ou pour ceux pour qui c'est un handicap (par exemple, dans les métiers où on utilise des codes couleurs : sur les résistances électriques, sur les plans des distributeurs d'électricité, etc...)
    Mais il ne me viendrait pas à l'idée de trouver ça insultant !!!!!!

    Pourquoi trouver insultant la qualification de maladie pour l'autisme même quand on fait partie de ceux qui sont parfaitement intégrés ???? "Maladie", ce n'est qu'un mot. Et dans la mesure où ça peut aider certaines personnes, trouver ça insultant est même très égoïste.
    Dernière modification par Deedee81 ; 13/09/2017 à 08h53.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  10. #9
    minushabens

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Qui sera volontaire pour qu'on lui perturbe ses synapses?

  11. #10
    Deedee81

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    Qui sera volontaire pour qu'on lui perturbe ses synapses?
    Tu sais, tu regardes une pomme, ça modifie l'état de tes synapses.
    On te charcute le cerveau pour une tumeur, ça modifie l'état de tes synapses.
    On te met des électrodes profondes pour Parkinson, ça modifie l'état de tes synapses.

    Celui qui souhaite que l'on corrige son problème d'autisme peut accepter ou pas, libre à lui.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #11
    Baptiste B

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Pour commencer, les mots ont leur importance. Un handicap, ce n'est pas une maladie. Il suffit de feuilleter un dictionnaire pour s'en convaincre. Comme je suis gentil, je vous mâche le travail :
    "Le handicap est la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à des difficultés psychologiques, intellectuelles, sociales et/ou physiques." - Wikipédia
    "La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal." - Wikipédia
    Un autiste n'est pas malade/atteint d'autisme/mal câblé, il est juste différent. Avant de vouloir le "soigner", il serait bon de comprendre son fonctionnement (à commencer par l'hypersensibilité et les difficultés de communication). Parce qu'en fait, les autistes n'ont pas envie qu'on les "soigne" : ils veulent juste être compris, et acceptés tels qu'ils sont. Et puis, côté éthique, la "guérison" dont vous parlez est à peu près au même niveau qu'une lobotomie : on ne connaît pas vraiment les conséquences, mais bon, tant qu'on a masqué la différence qui nous dérangeait, c'est parfait...
    Bref, ne confondez pas tout et posez-vous les bonnes questions. Le problème, ce n'est pas tant le qualificatif utilisé, mais plutôt la volonté de "guérir", "corriger" l'autisme, alors que la plupart des gens qui oeuvrent en ce sens ne comprennent même pas l'autisme. Une différence ne se guérit pas, c'est aussi simple que cela.

  13. #12
    mh34

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Ouaip...à quel moment commence la maladie et/ou le handicap et finit la différence? Pour toutes les atteintes "psy", pas facile à dire...on pourrait tenir le même discours pour la schizophrénie par exemple. John Nash était-il malade, handicapé ou différent?
    https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Forbes_Nash

    Je rajoute ; la seule personne qui peut dire si elle est malade, handicapée ou différente, c'est l'individu concerné.
    Dans ce domaine, on a tout intérêt à ne pas faire de généralités, dans quelque sens que ce soit.
    Dernière modification par mh34 ; 13/09/2017 à 18h51.
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  14. #13
    ansset

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Je rajoute ; la seule personne qui peut dire si elle est malade, handicapée ou différente, c'est l'individu concerné.
    .
    moyennement d'accord compte tenu des dénis ( de toutes sortes , y compris pour des trucs plus simples comme les cancers, ou le sida avant ).
    il faut ( me semble t il ) simplement ne pas associer le terme "malade" avec des connotations péjoratives.
    c'est heureusement moins le cas aujourd'hui , et ça va dans le bon sens.
    Cdt
    Dernière modification par ansset ; 13/09/2017 à 21h04.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  15. #14
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par Baptiste B Voir le message
    "Le handicap est la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à des difficultés psychologiques, intellectuelles, sociales et/ou physiques." - Wikipédia
    "La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal." - Wikipédia
    On comprend bien: il y a limitation des possibilités parce qu'il y a altération des fonctions d'un organisme (si les fonctions étaient correctement effectuées, il n'y aurait pas de handicap).
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  16. #15
    ansset

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par Baptiste B Voir le message
    "Le handicap est la limitation des possibilités d'interaction d'un individu avec son environnement, menant à des difficultés psychologiques, intellectuelles, sociales et/ou physiques." - Wikipédia
    "La maladie est une altération des fonctions ou de la santé d'un organisme vivant, animal ou végétal." - Wikipédia
    .
    je pense qu'ici personne ne va rentrer dans des "considérations" de quelle sorte que soit.
    si je reprend tes mots et leurs sens , cela entend aussi qu'une maladie peut entraîner un handicap (*) ( ou une invalidité ; d'ailleurs je n'ai tj pas compris pourquoi il y avait deux terminologies et deux régimes distincts ) !
    cordialement.
    (*) et c'est souvent le cas quand elle est chronique.
    Dernière modification par ansset ; 13/09/2017 à 23h38.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  17. #16
    Baptiste B

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?


  18. #17
    Noress

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Bonjour,
    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    John Nash était-il malade, handicapé ou différent ?
    J'avais lu dans la symphonie des np de Du Sautoy que la maladie de John Nash était lié à la volonté de résoudre l'hypothèse de Riemann. Contrairement à l'adaptation cinématographique de sa vie, dans sa maladie il avait été contacté par des extraterrestres, lesquels l'avaient nommé empereur du Groenland. Sa mission (toujours dans sa maladie) consistait à surveiller les signes du retour de ces mêmes extraterrestres, d'où les innombrables "liens" (photos articles mots..) qu'il établissait.

  19. #18
    ansset

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    je ne comprend pas en quoi cela gène certains qu'il fut à la fois extrêmement brillant ( dans son domaine ) et en même temps souffrant de schizophrénie.
    comme si le second point était encore "tabou".

    confusion régulière entre maladies et autres capacités !
    Dernière modification par ansset ; 14/09/2017 à 18h37.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  20. #19
    Merlin95

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    D'après ce que j'en comprends (dans les formes légères surtout) l'autisme touche parfois avant tout en profondeur à l'identité de la personne.

    Il n'est donc pas simple de savoir si en touchant à l'autisme, on ne touche pas à l'identité de la personne. C'est un peu comme ces personnes qui ont subi une amputation d'un membre et qui se sont construit une identité autour de cela. Ne leur demanderait-on pas avant tout leur avis avant de choisir pour eux s'il y a quelque chose à guérir chez eux ? Au final, quand c'est possible le mot revient à l'autiste lui-même.

    Cela concerne les formes légères qui permettent des capacités d'adaptation, il va de soi que ce ne s'applique pas pour les autistes importants qui souffrent ou semblent souffrir (car les autistes n'ont pas toujours les capacités verbales et de communication pour exprimer leur mal justement).
    Dernière modification par Merlin95 ; 14/09/2017 à 19h54.

  21. #20
    Deedee81

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    D'après ce que j'en comprends (dans les formes légères surtout) l'autisme touche parfois avant tout en profondeur à l'identité de la personne.
    C'est une bonne remarque.

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Au final, quand c'est possible le mot revient à l'autiste lui-même.
    C'est certain.

    J'ai fréquenté à une époque la communauté des sourds et malentendants. Et beaucoup refusaient de voir leur surdité comme une maladie ou comme un handicap. Et donc refusaient d'envisager un traitement (implant cochléaire, ...). Et c'est tout à fait leur droit. Tout comme l'inverse existe : un autiste qui demanderait de l'aide devrait pouvoir en recevoir (si on en est capable, bien entendu).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  22. #21
    UneAngi

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    un autiste qui demanderait de l'aide devrait pouvoir en recevoir (si on en est capable, bien entendu).

    Dans les faits, des aides existent déjà, plusieurs protocole plus ou moins efficace ou discutable sont en place pour aider les personnes autistes, mais pas en assez grande quantité. Rien qu'un diagnostique peut prendre jusqu’à 3 ans tellement les infrastructures sont surchargé...

    Sans parler des discrimination régulière, des enfants autiste qui juste parce qu'ils sont étiqueté autiste sont parfois refusé dans les école alors qu'ils sont parfaitement capable d'y aller sans "perturber" la classe.

    Si tous les autistes recevais l'aide possible, celle qui existait déjà, et bien on râlerait déjà beaucoup moins

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Bonjour et bienvenue sur le forum .
    Merci

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    S'il est vraiment intelligent et intégré, il ne devrait justement pas se sentir insulté, peut être même pas autiste ?
    Voici un parfait exemple de méconnaissance du sujet, presque aussi percutant qu'un "mais t'es pas autiste, tu regarde dans les yeux"
    Ben ouai, je fais des efforts monstrueux pour que tu te rende pas compte que je suis pas normale, pendant que tu discute sans y penser, je fais l’équivalent d'équation mathématique super compliqué pour avoir une discussion fluide avec toi, tout en pensant a te regarder dans les yeux, même si ca me provoque une surcharge sensorielle, je fais de mon mieux pour ne pas te demander d’arrêter de tapoter sur cette table alors que ce bruit me déconcentre fortement pour t'écouter, et bordel, qu'est-ce que c'est lumineux chez toi ! Mais je ne met pas mes lunettes de soleil parce que on m'a appris que ce n'était pas poli....

    Je pourrais continuer longtemps comme ca, mais un autiste, c'est capable de s'adapter, d'avoir l'air normal, de s’intégrer, d’apprendre consciemment les nombreux codes sociaux illogique que vous intégrez sans y penser.

    Bref, ce n'est pas parce qu'une personne avec autisme est integré, invisible et capable d'avoir une discussion qu'il n'est plus autiste, ou qu'il ne l'est pas.


    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Parce que si une personne a été diagnostiquée autiste, car ça reste un diagnostic, c'est qu'il y a eu consultation(s) et s'il y a eu consultation(s), il y a eu motif de consultation.
    On diagnostique des états dépressifs, pourtant ce n'est pas une maladie, le fait d'aller consulter ne fait pas de toi un malade
    On diagnostique les personnes précoces, haut potentiel intellectuel, et pourtant, il me semble que ce n'est pas une maladie, et pourtant, ces personnes ont plusieurs point commun avec les autistes (au point ou des autiste se sont vu diagnostiquer un HPI en premier lieux, et des HPI un autisme)

    bref, diagnostique, consultation, motif de consultation, ca ne fait pas de toi un malade, il ne faut pas confondre.

  23. #22
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par UneAngi Voir le message
    Voici un parfait exemple de méconnaissance du sujet, presque aussi percutant qu'un "mais t'es pas autiste, tu regarde dans les yeux"
    Ben nan, justement: autiste ou pas c'est l’interprétation péjorative d'un fait objectif qui provoque votre réponse. Le lien entre la prémisse et la conclusion ne comporte aucune logique et au passage, vous n'avez pas le moindre embryon d’idée sur l'état de mes connaissances sur le sujet.



    Je pourrais continuer longtemps comme ca, mais un autiste, c'est capable de s'adapter, d'avoir l'air normal, de s’intégrer, d’apprendre consciemment les nombreux codes sociaux illogique que vous intégrez sans y penser.
    Nonobstant le fait que beaucoup de codes sociaux, logiques ou non, doivent être appris consciemment par les non autistes (ça s'appelle l'éducation), vous semblez exposer la qu'il y a bien un problème. Un message, un autiste a un comportement normal et il ne doit pas être discriminé de quelque façon que ce soit, sinon c'est insultant et un autre message, il présente des problèmes et doit être discriminé (ou différentié, en médecine, c'est synonyme).

    Bref, ce n'est pas parce qu'une personne avec autisme est integré, invisible et capable d'avoir une discussion qu'il n'est plus autiste, ou qu'il ne l'est pas.
    Jamais dit le contraire.


    On diagnostique des états dépressifs, pourtant ce n'est pas une maladie, le fait d'aller consulter ne fait pas de toi un malade
    On diagnostique les personnes précoces, haut potentiel intellectuel, et pourtant, il me semble que ce n'est pas une maladie, et pourtant, ces personnes ont plusieurs point commun avec les autistes (au point ou des autiste se sont vu diagnostiquer un HPI en premier lieux, et des HPI un autisme)
    Une fois le diagnostic posé, ça fait du consultant un malade, sauf si le diagnostic conclut à la normalité du consultant. C'est la finalité d'un diagnostic, le reste n’étant que verbiage.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  24. #23
    antek

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Une fois le diagnostic posé, ça fait du consultant un malade, sauf si le diagnostic conclut à la normalité du consultant.
    Elle est bien bonne celle-là . . .

  25. #24
    Merlin95

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Une fois le diagnostic posé, ça fait du consultant un malade
    Je pense que c'était à coup sûr évident dans vos propos mais juste pour préciser ca fait plus exactement du consultant un malade identifié (à noter que certains sont amené à faire le diagnostic par rapport à leur enfant présentant des traits autistisques)
    Dernière modification par Merlin95 ; 17/09/2017 à 12h43.

  26. #25
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Je pense que c'était à coup sûr évident dans vos propos mais juste pour préciser ca fait plus exactement du consultant un malade identifié (à noter que certains sont amené à faire le diagnostic par rapport à leur enfant présentant des traits autistisques)
    Tout à fait, c'est par définition (sinon ce n'est pas un diagnostic, au mieux, un diagnostic différentiel).

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Elle est bien bonne celle-là . . .
    Que diagnostique la médecine ou les médecins, d'après vous ?
    Dernière modification par myoper ; 17/09/2017 à 12h46.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  27. #26
    antek

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Que diagnostique la médecine ou les médecins, d'après vous ?
    Une probabilité de syndrome d'une ampleur donnée.
    Vous ne dites quand-même pas à un Asperger qu'il est malade, si . . . ???

  28. #27
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Une probabilité de syndrome d'une ampleur donnée.
    Non ma brave dame, vous n'avez pas de cancer, vous avez la probabilité d'un syndrome tumoral touchant cette partie de cet organe pouvant entrainer possiblement des problèmes au reste de votre organisme influant sur votre capacité à vivre dans les prochains mois.

    Syndrome, c'est quand le diagnostic n'a pas été encore porté ou c'est pour désigner un ensemble de symptômes non encore classifié qui décrivent un état pathologique ou considéré finalement comme normal (faisant partie de la normalité), autrement dit, une maladie ou pas.
    Vous pouvez pinailler pendant des jours: en médecine, il y a les malades (plus ou moins) et les autres. Discrimination faite simplement pour ne pas soigner des gens bien portant ou qui n'en ont pas besoin.

    Citation Envoyé par antek Voir le message
    Vous ne dites quand-même pas à un Asperger qu'il est malade, si . . . ???
    S'il n'a pas besoin de la médecine ni de médecins, s'il n'a pas besoin de structures ou d'une adaptation quelconque de son environnement, s'il n'a pas besoin d'une attention particulière, même minime et si la consultation qui a mené à son diagnostic n'a pas été motivé par une souffrance ou une gêne quelconque (autrement dit, un diagnostic par hasard), s'il ne sent pas différent des populations dites normales: pas forcément (des fois que j'oublie quelque chose) mais de ce que je lis, par exemple dans le message 21 qui relate une souffrance certaine, ce n'est pas le cas ; c’est la description académique d'un état pathologique, autrement dit: une maladie.

    J'ai l'impression de relire ici la suppression d'une partie de la langue française ; il n'existe pas de nanisme ni de nains mais des personnes de petites tailles, les gens de couleurs ne peuvent plus avoir certaines couleurs qui n'existent plus. Changer les mots ne changera pas les choses.
    Dernière modification par myoper ; 17/09/2017 à 13h46.
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

  29. #28
    Merlin95

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Pour simplifier, en gros le point autour de quoi s'articulent ces notions est : quand la personne est suffisamment consciente de son propre fonctionnement, se considère-t-elle ou non comme souffrante d'une particularité identifiée de manière suffisamment formelle ?
    Dernière modification par Merlin95 ; 17/09/2017 à 13h48. Motif: croisement

  30. #29
    JPL

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    ... ou éprouve-t-elle un malaise personnel ou une gêne sociale importante ? Je veux dire indépendamment de certaines attitudes ou mots maladroits qu’elle ressent comme une discrimination.
    Dernière modification par JPL ; 17/09/2017 à 13h48.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  31. #30
    myoper

    Re : Actu - Peut-on recâbler le cerveau pour guérir l'autisme ?

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Pour simplifier, en gros le point autour de quoi s'articulent ces notions est : quand la personne est suffisamment consciente de son propre fonctionnement, se considère-t-elle ou non comme souffrante d'une particularité identifiée de manière suffisamment formelle ?
    Oui, tout à fait, au delà de la définition incontournable des mots, dans le colloque singulier ou parfois plus large, un état peut ou doit être présenté de manière à le rendre acceptable sinon le plus normal possible. Un peu comme se concentrer sur le fait que l'important est que le verre soit à moitié plein, même s'il reste à moitié vide car il est parfois important que les patients ne se sentent pas malades et il est possible de ne pas les considérer comme telles mêmes s'ils le sont (un exemple est représenté dans certains services de cancéro pédiatriques).

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    ... Je veux dire indépendamment de certaines attitudes ou mots maladroits qu’elle ressent comme une discrimination.
    Le problème, dans ce fil, est qu'apparemment, il n'est pas accepté le fait que la médecine et ses prises en charge soient basées sur la discrimination (des individus, de leurs relations, de leurs états, etc).
    Myorphalotriptopyrogénètopterophale.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - Obésité : peut-on la contrecarrer en ciblant le cerveau ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/03/2012, 10h30
  2. Actu - Notre cerveau, multitâche, peut analyser plusieurs données à la fois !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/12/2011, 09h59
  3. Actu - Une variation génétique expliquerait l'autisme
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/10/2011, 07h40
  4. Actu - L'ichtyose, une maladie génétique dont on peut guérir spontanément
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 30/08/2010, 10h25
  5. [Divers] Peut-il guerir?
    Par Lylia13 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/01/2008, 16h36