Les petits poissons participeraient activement à la capture du CO2 par les océans grâce... à leurs déjections. Majoritairement composées de phytoplancton, elles ont l'avantage de couler rapidement en entraînant vers les grands fonds le carbone fixé par la photosynthèse. Préservons donc les anchois pour limiter le réchauffement climatique !
Près d'un tiers du CO2 émis par l'Homme serait capturé par les océans grâce à des processus chimiques et biologiques. Le gaz...

Lire la suite : Un piège à carbone efficace et méconnu : les déjections d'anchois
Les actualités Futura-Sciences