Les mucus qui tapissent nos narines, nos bronches ou nos intestins contiennent des protéines, appelées mucines, aux propriétés antimicrobiennes. Elles empêchent les bactéries d'adhérer aux tissus, de se regrouper entre elles et de former des biofilms qui les protègent des médicaments. Ces molécules désarmeraient les pathogènes sans les tuer, évitant les risques de résistance.
Les bactéries sont connues comme des êtres unicellulaires. Cela ne veut pas dire pour autant qu'elles n'ont...

Lire la suite : Le mucus, la nouvelle arme contre les bactéries ?
Les actualités Futura-Sciences