Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 52

Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini



  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    L'Autorité européenne de sécurité des aliments vient de publier ses conclusions définitives sur l'étude polémique autour du danger éventuel du maïs OGM NK603. Pour elle, le travail comporte bien trop d'erreurs méthodologiques pour qu'on puisse lui accorder un quelconque crédit.
    Les explications de Gilles-Éric Séralini n'auront rien changé. « Les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthodologie d'un article rédigé par le professeur Séralini et son équipe...

    Lire la suite : OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    toothpick-charlie

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    j'espère qu'il n'a pas fait bosser un thésard ou un post-doc, parce qu'avec tout ça, sa carrière serait salement plombée.

  4. #3
    Zdravo

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par toothpick-charlie Voir le message
    j'espère qu'il n'a pas fait bosser un thésard ou un post-doc, parce qu'avec tout ça, sa carrière serait salement plombée.
    postdoc je ne sais pas, mais doctorants oui !

  5. #4
    MadMarx

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Il y'a une question à laquelle je n'arrive pas à répondre de manière précise ... Les agences qui délivrent les autorisations ont à dispositions des études fournies ( mais pas nécéssairement menées ) par le fabricant. Ces études ne sont pas rendues obligatoires par la loi. Séralini dit que ( en substance ) "Les études à partir desquelles sont délivrées les autorisations ne sont pas assez fiables".

    Mais si elles ne sont pas obligatoires, il n'est alors pas correct de dire que les autorisations sont délivrées sur la base de leurs conlusions. Qu'en est il vraiment ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Pour ceux qui sont intéressés par ce dossier, voici le document original (sans l'annexe)
    http://www.efsa.europa.eu/en/efsajournal/doc/2986.pdf
    Il fallait s'y attendre, mais je me demande si cette publication aura droit au même impact que celle de Séralini, du genre :
    "Non, les OGM, ne sont pas toxiques !! l'Etude de Séralini n'a aucune valeur scientifique"....

  8. #6
    Zelectron

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Qui paye les émoluments de cette commission ? A quels groupes sont-ils inféodés? Quels sont les forces des diplômes qu'ils possèdent? Quels sont leurs âges moyens, ont-ils des parents et liens divers avec l'industrie des OGM ? Quels sont les résultats de leurs propres états mentaux ?

  9. Publicité
  10. #7
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Et si on se posait les mêmes questions pour les autres ; les anti-OGM ????

  11. #8
    Ryuujin

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Qui paye les émoluments de cette commission ?
    L'Europe.

    A quels groupes sont-ils inféodés?
    L'Europe.

    Quels sont les forces des diplômes qu'ils possèdent?
    PhD, donc le plus élevé.

    Quels sont leurs âges moyens
    A peu près le même que celui du capitaine.

    ont-ils des parents
    Probablement, comme tout le monde au fond.

    et liens divers avec l'industrie des OGM ?
    A priori, non, sinon ça serait déclaré.

    Quels sont les résultats de leurs propres états mentaux ?
    au vu du rapport, suffisamment bon pour pondre des raisonnements solides.

  12. #9
    jusquiame

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Bonjour,

    Le 4 octobre dernier, je suis allée sur le site de l'AFBV (http://www.biotechnologies-vegetales.com/node/307 ) et, par un mail adressé à gil.kressmann@wanadoo.fr (adresse donnée sur le site de l'AFBV), j'ai demandé que me soient communiquées les références d'études à long terme concernant le maïs NK 603.
    Aujourd'hui, 30 novembre 2012, j'attends toujours la réponse.
    Jusqu'à ce que l'on me prouve le contraire, je pense qu'aucune étude à long terme (plus de trois mois) n'a été menée sur ce maÏs.
    Dernière modification par jusquiame ; 30/11/2012 à 17h41. Motif: erreurs sur les dates

  13. #10
    MadMarx

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    En tant que tel, oui c'est tout à fait vrai. Mais en fait, la manière dont Séralini présente son étude est trompeuse. J'ai en tête au moins une étude avec un ogm possédant le même gène de tolérance au glyphosate ( un hybirde mon810*NK603 ), qui donc devrait être pertinente, il me semble, en comparaison avec celle de Séralini puisque les conclusions de ce dernier mettent en cause directement l'interaction entre le métabolisme de la plante et ce gène précis.


    Ensuite il y'a le fait que la majorité des OGM n'ont pas été testés sur le long terme de toute manière, donc Séralini présente le problème de manière partiale. La raison de cette "absence" d'études est qu'elles ne sont pas forcément pertinentes. D'ailleurs, c'est bien Séralini lui même qui dit que sa dernière étude est censée confirmer in vivo ses propres résultats obtenus in vitro à propos du NK603+R. Donc la manière dont la discussion est étendue à tous les OGM et pas seulement au NK603 est inadéquate ici.

    Et il faut aussi considérer que son argument de nombre de paramètres testés est aussi invalide puisque la pertinence de son enthousiasme à faire des prélèvement n'est pas démontrée.
    Donc c'est facile de dire qu'on a plein de données, encore faut il qu'elles soient utiles.

    Bref quand il dit "c'est la première étude toxicologique complète sur toute la vie d'un animal avec le NK603", 75% de la phrase est là pour épater la galerie.

    Edit : L'étude c'est Zentek 2008
    Dernière modification par Philou67 ; 03/12/2012 à 11h07. Motif: Citation du message précédent supprimée

  14. #11
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par jusquiame Voir le message
    Jusqu'à ce que l'on me prouve le contraire, je pense qu'aucune étude à long terme (plus de trois mois) n'a été menée sur ce maÏs.
    Bonsoir.
    Une recherche personnelle pourrait aussi vous donner la réponse.
    Maintenant, il faut aussi définir "long terme" quand 3 mois représente environ le huitième de la vie de l'animal testé avec des doses bien supérieures à celles qui peuvent être envisagées en dehors des cas d'études.

  15. #12
    defdef

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Efsa pouvait-elle tenir un autre discours?
    Efsa n'a pas les moyen de réaliser elle même une expérimentation?

    De toute façon, tout cela n'est pas très important.
    L'important est d'avoir le choix de ce que l'on consomme.
    Du moment que l'étiquetage nous signale correctement les ingrédients et les modes de production de ce que l'on achète...

    Il serait intéressant de voir afficher les taux de pesticide/herbicide par contre.

  16. Publicité
  17. #13
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Il serait intéressant de voir afficher les taux de pesticide/herbicide par contre.
    Oui, en effet, de toutes origines confondues (pesticides naturels inclus, qu'ils soient ajoutés ou produits par la plante) et qui restent après rinçage puisque c'est une recommandation sanitaire et bien sur accompagné de leur toxicité relative.


    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    ]De toute façon, tout cela n'est pas très important.
    L'important est d'avoir le choix de ce que l'on consomme.
    Si on ne sait pas à quelle toxicité éventuelle correspond ce qu'on consomme, l'étiquetage n'a pas d’intérêt de ce point de vue et c'est pour beaucoup, le principal.

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Efsa pouvait-elle tenir un autre discours?
    Oui.

  18. #14
    jusquiame

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Réponse à MadMarx

    Bonjour,

    Je connaissais l'existence de l'étude Zentek, consultable ici : http://www.biosicherheit.de/pdf/aktu...tudie_2008.pdf. Cette étude conclut à une diminution de la fécondité des rats, diminution constatée au bout de plusieurs générations :
    «* Summarising the study, the maize with the stacked event NK603 x MON810 affected the reproduction of mice in the RACB trial. Whether similar findings could be expected for other animals, needs to be evaluated in studies including reproductive traits. Future studies are necessary to determine the impact of normal and transgenic dietary ingredients on the organism.*»

    L'étude en question a fait l'objet de critiques de la part de Monsanto et de l'EFSA. Un résumé de ces critiques est disponible ici*:
    http://gmopundit.blogspot.fr/2008/11...udy-on-gm.html

    Mes remarques et commentaires :
    1) Nk603, ce n'est pas exactement la même plante que l'hybride NK603xMon810 même si, comme vous le faites remarquer, il faut s'attendre à des ressemblances ;
    2) avec l'étude de l'équipe Séralini, cela fait deux exemples d'études dont Monsanto stigmatise le manque de rigueur scientifique. Qu'en est-il de la rigueur scientifique des études menées par Monsanto ? Sont-elles les seules à ne pas prêter le flanc à la critique ?
    3) enfin, je suis d'accord avec vous sur la nécessité d'un examen des OGM au cas par cas ; et il est bien vrai que, dans le cas du maïs NK603, j'ai peur à la pensée d'absorber, avec lui, non seulement une plante nouvelle aux propriétés encore peu connues, mais aussi d'importantes doses d'insecticide.

  19. #15
    MadMarx

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par jusquiame Voir le message
    Mes remarques et commentaires :
    1) Nk603, ce n'est pas exactement la même plante que l'hybride NK603xMon810 même si, comme vous le faites remarquer, il faut s'attendre à des ressemblances ;
    2) avec l'étude de l'équipe Séralini, cela fait deux exemples d'études dont Monsanto stigmatise le manque de rigueur scientifique. Qu'en est-il de la rigueur scientifique des études menées par Monsanto ? Sont-elles les seules à ne pas prêter le flanc à la critique ?
    3) enfin, je suis d'accord avec vous sur la nécessité d'un examen des OGM au cas par cas ; et il est bien vrai que, dans le cas du maïs NK603, j'ai peur à la pensée d'absorber, avec lui, non seulement une plante nouvelle aux propriétés encore peu connues, mais aussi d'importantes doses d'insecticide.
    Je dois préciser que je n'ai pas lu Zentek en détail, donc mes remarques ne concernent pas les conclusions de Zentek. Mon raisonnement n'est pas tellement qu'on devrait constater des ressemblances, mais que si j'extrapole ce que j'ai compris de l'hypothèse de Séralini, le fait qu'on retrouve exactement le même gène de tolérance au glyphosate dans les deux variété rend probablement chaque étude pertinente pour évaluer l'autre. Maintenant, dans quelle proportion ... Je n'en sais rien. L'hypothèse de Séralini implique un phénomène spécifique entre le métabolisme de la plante et le gène en question. Comme au final ce sont bien deux variété différentes, Le résultat peut être totalement différent ( donc pas forcément de ressemblances ), mais la pertinence de la comparaison existe, enfin il me semble.
    Pour le reste, et sans faire la comparaison entre les deux études ( puisque je n'ai pas lu Zentek de manière approfondie ), les défauts de l'étude de Séralini me semblent fatals.

    A propos de votre 2), la pertinence de la comparaison entre les papiers de Monsanto et ceux de Séralini ne me semble pas évidente a priori. Il me faudrait une réponse à la question que j'ai posé au début du fil ... Ce qui constituerait un début. Par contre il me semble, si je me fie à mes souvenirs, que les études en question ( hammond et al. ) sont moins criticables que celle de Séralini. Ryuujin L'a pointé du doigt plusieurs fois d'ailleurs.
    Par exemple, Séralini dit que le critiquer à propos de la taille des cohortes c'est faire deux poids deux mesures. Moi ça me semble valide étant donné la taille de son groupe témoin. Je crois qu'on peut enterrer l'étude en s'arrêtant là. Si prendre plus de rats était trop cher pour lui, il fallait tester moins d'hypothèses et faire des groupes plus larges.

    A propos de votre 3), je pense qu'il faut se poser la question suivante "connaît on les effets de toutes les variétés dites "non ogm" sur l'organisme humain ?" La réponse est non, donc bon ... Le fait est qu'on ne peut pas tester tout sur la durée de vie entière. On fait donc des choix, et on raisonne à propos des risques potentiels. Si on avait de bonnes raisons de croire qu'une nouvelle variété, ogm ou non, puisse être dangereuse on lui ferait subir les tests adéquat, obligation légal ou non. Quand on se pose la question à propos des ogm en général, on arrive à la conclusion que les risques ne sont a priori pas plus élevés qu'avec des variétés dites "non ogm", et donc on autorise. Ca n'empêche pas qu'on puisse découvrir un vrai risque après coup, mais cette possibilité existe avec n'importe quel produit qu'on fait entrer dans notre corps, qu'il soit "naturel" ou pas.
    Quand aux doses de glyphosate, je crois que le terme "d'importantes doses d'insecticides ( d'herbicide plutôt )" n'est pas approprié. C'est un thème qui revient souvent " tolérance au glyphosate= traitement massif au roundup" mais ça n'est pas logique en soi. Les agriculteurs utilisent les doses nécéssaires pour tuer les autres plantes. Il ne vont pas en mettre deux fois plus uniquement parce que le maïs résiste bien. De plus, le roundup est a priori le désherbant le moins nocif qu'on ai a disposition ... Maintenant c'est vrai que, en général, si on peut éviter de manger du désherbant, tant mieux ( voir message 13 de Myoper ), mais il me semble que le cas du roundup n'est aussi noir et blanc. Ryuujin a préciser plusieurs fois que le glyphosate seul ne semble pas toxique pour les mammifères. L'agent tensioactif lui le serait, mais il ne pénètre pas dans les feuilles. Il est donc rincé par l'arrosage. Tester l'eau potable par contre devient plus pertinent.

  20. #16
    defdef

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par MadMarx Voir le message
    Quand aux doses de glyphosate, je crois que le terme "d'importantes doses d'insecticides ( d'herbicide plutôt )" n'est pas approprié. C'est un thème qui revient souvent " tolérance au glyphosate= traitement massif au roundup" mais ça n'est pas logique en soi. Les agriculteurs utilisent les doses nécéssaires pour tuer les autres plantes. Il ne vont pas en mettre deux fois plus uniquement parce que le maïs résiste bien
    Vivement que la logique dirige le monde...

    Par contre, au file du temps, Darwin va pointer son nez et les plus résistante des "mauvaises" herbes vont remplir le vide laissé par les autres et il faudra augmenter les doses d'herbicide. C'est la nature.

  21. #17
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Vivement que la logique dirige le monde...
    En effet, pour ce qui est des avis fondés sur des croyances, on peut attendre longtemps mais il est sur que l'agriculteur va déjà utiliser ce qui lui revient le moins cher, donc la dose la plus faible possible, à moins qu'il soit complétement crétin, ce qui est une supposition qui reste à démontrer au vu de la technicité de son travail qui nécessite une compréhension des processus en cause (et aussi au vu de ses revenus qui s’accommodera de toutes les économies possibles).

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Par contre, au file du temps, Darwin va pointer son nez et les plus résistante des "mauvaises" herbes vont remplir le vide laissé par les autres et il faudra augmenter les doses d'herbicide. C'est la nature.
    Ici, ce sera surtout un changement de produit, lorsque les résistances se seront développées, comme avec toute autre procédé, "naturel" ou pas, comme d'habitude pour préserver la production agricole qui n'a absolument rien de naturel.

  22. #18
    Ryuujin

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    jusquiame : il y a des études sur long et très long terme réalisées sur du maïs BT (donc effectivement pas comparables, mais suffisantes pour réfuter complètement la généralisation faite du "travail" de Seralini aux OGM) notamment Haryu et al. 2009 qui est beaucoup plus puissante que le truc de Seralini, et sur le soja RR, qui est lui au moins en partie comparable au maïs testé par Seralini.

    Ceci étant dit, la principale raison pour laquelle aucune étude n'est comparable à celle de Seralini, c'est qu'il n'y a avait que lui pour faire un truc aussi irréaliste.
    Si les études financées par Monsanto sont effectivement beaucoup plus sérieuses, ce n'est pas parce qu'ils ont plus de moyens, sont de meilleure volonté ou dieu sait quoi du genre : c'est simplement parce qu'elles n'ont pas les prétentions de celle de Seralini. Ce sont ces prétentions qui envoyaient d'office cette étude aux orties.


    3) enfin, je suis d'accord avec vous sur la nécessité d'un examen des OGM au cas par cas ; et il est bien vrai que, dans le cas du maïs NK603, j'ai peur à la pensée d'absorber, avec lui, non seulement une plante nouvelle aux propriétés encore peu connues, mais aussi d'importantes doses d'insecticide.
    Les quantités de glyphosate trouvées dans le grain ont déjà été évaluées, et on est très loin des histoires fantasmagoriques de "plantes éponges" que Seralini nous sert.
    Vous risquez même de prendre des doses plus élevées via l'eau du robinet ou les passages de la DDE.
    En outre, je vous rappelle que le maïs non RR est également traité aux herbicides en post-levée. Et les herbicides en question ne sont pas à base de glyphosate : ils sont bien pires.


    Vivement que la logique dirige le monde...

    Par contre, au file du temps, Darwin va pointer son nez et les plus résistante des "mauvaises" herbes vont remplir le vide laissé par les autres et il faudra augmenter les doses d'herbicide. C'est la nature.
    Ne prends donc pas les agriculteurs pour des idiots : ils n'épandent pas du roundup pour le plaisir, c'est excessivement cher.
    Personne ne s'amuse à arroser des mauvaises herbes résistantes de glyphosate. Lorsque ça ne marche pas, on n'augmente pas la dose : on change de molécule.

  23. Publicité
  24. #19
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par MadMarx Voir le message
    ... Ryuujin a préciser plusieurs fois que le glyphosate seul ne semble pas toxique pour les mammifères. L'agent tensioactif lui le serait, mais il ne pénètre pas dans les feuilles. Il est donc rincé par l'arrosage. Tester l'eau potable par contre devient plus pertinent.
    Le roundup est composé d’un herbicide - un sel d’isopropylamine, additionné d’un adjuvant tensioactif de la classe des surfactants facilitant la pénétration de l’herbicide dans la plante. Pour la petite histoire, je rappelle que les surfactants sont souvent utilisés dans les détergents, les savons anioniques et les shampoings. En agriculture, ils sont souvent dénommés « mouillants » que l’on peut obtenir séparément pour améliorer la tenue d’un pesticide comme le DECIS pour limiter notamment son lessivage par la pluie. Il permet ainsi de réduire les doses et le nombre de traitements (je les ai souvent utilisés dans mon ancien verger). La plupart de ces « mouillants » sont classés dans la liste 3 des ingrédients considérés comme inertes de l’US EPA (USDA,1988b) comprenant 800 ingrédients jugés non prioritaires en terme d'action réglementaire. Un mouillant, en diminuant la tension superficielle entre le solide (surface des feuilles et tiges) et le liquide contenant la substance active, permet un plus grand étalement de la préparation. Certains mouillants, en améliorant la solubilité d’un solide dans un liquide, facilitent également l’absorption du produit actif.

    Un mouillant n’est donc pas destiné à participer directement à l’action chimique d’un produit actif. Son action est purement physique en facilitant l’adhérence du produit actif sur la plante et/ou son absorption, même si à haute dose, une toxicité du mouillant peut être démontrée dans d’autres circonstances, comme dans des cultures cellulaires (que Séralini a d’ailleurs tenté de démontrer à cet endroit : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23000283).

    J’ai noté que la dernière étude de Séralini fait référence à deux sortes de roundup :

    Le roundup ultra utilisé lors de la culture du maïs NK603 ; il contient 41% de glyphosate et 14.5% de surfactant classé R53 (Symboles EU -pouvant entrainer des effets néfastes à long terme pour l’environnement aquatique).

    Le Roundup GT Plus acheté en Belgique, introduit dans l’alimentation des souris. Il contient un adjuvant, l’ Ethoxylate Etheralkylamine qui me semble t'il, est un polymère de la famille des polyoxyéthylènes, pour lequel aucune limite spécifique d'exposition professionnelle n'a été établie. Pour autant, Séralini estime qu’il faut quand même étudier les effets toxiques potentiels du mélange chimique du Roundup GT Plus, plutôt que limiter l’étude au seul herbicide, ce qui dans l’absolu n’est pas faux, et tente ainsi de démontrer un effet synergétique toxique du mélange.

    Or, Le Roundup GT Plus a fait l’objet d’un avis favorable de renouvellement de mise sur le marché par l’AFSSA en mars 2009 alors que l’absence de toxicité de l’adjuvant, et du mélange, avait été démontrée. L’évaluation d’innocuité de l’AFSSA a fait l’objet d’une action auprès du Conseil d’Etat par le MDRGF visant à le retirer du marché. Le MDRGF avait considéré que les demandes d’autorisation n’avaient pas respecté pour l’adjuvant, les règles d’évaluation propres à une substance active (Ainsi que du Roundup Extra 360 pour les mêmes raisons). Ces requêtes ont été rejetées par le Conseil d’Etat estimant que « l’ AFSSA avait bien procédé à une évaluation des risques en ne tenant pas uniquement compte des seuls éléments relatifs au glyphosate pris isolément ». Par contre, le MDRGF a obtenu gain de cause pour une autre forme de roundup obligeant l’AFSSA à revoir l’évaluation de ce produit dans une période de 6 mois.

    Séralini a donc effectué son étude avec l’idée d’un effet toxique possible du Roundup GT Plus, amplifié par un effet synergétique de son adjuvant, alors que ce mélange avait déjà fait l’objet d’une évaluation favorable de l’AFSSA en vue d’autoriser la vente de se produit. Information quand même importante que je n'ai pas trouvé dans la biblio de Séralini.

    Source :
    http://www.conseil-etat.fr/fr/commun...-round-up.html

  25. #20
    defdef

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ne prends donc pas les agriculteurs pour des idiots : ils n'épandent pas du roundup pour le plaisir, c'est excessivement cher.
    Heu... ce sont tes mots. Loin de moi cette idée.

    Et que penser de "le pétrole coute cher et je ne vais pas prendre le risque de devoir faire un deuxième passage de tracteur, c'est une perte de temps... Alors je vais en rajouter un peu, de toute façon ma culture est résistante, je ne risque pas de l'abimer..."

    C'est humain aussi. Ils ont beaucoup de pression.

    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Personne ne s'amuse à arroser des mauvaises herbes résistantes de glyphosate. Lorsque ça ne marche pas, on n'augmente pas la dose : on change de molécule.
    Les particuliers non-bio le font plutôt excessivement, si je me rappelle bien les statistiques.

  26. #21
    MadMarx

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    C'est intéréssant ce que tu dis Javahl car j'avais tenté une courte recherche sur la différence entre les deux roundup et n'avait pas trouvé d'infos satisfaisantes.
    Par contre, Je lis dans le papier de Séralini que c'est du roundup weather max qui a été utilisé pour traiter le maïs, et j'ai l'impression en lisant le site internet roundup que ce sont deux produits différents.

  27. #22
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Les particuliers non-bio le font plutôt excessivement, si je me rappelle bien les statistiques.
    Pas forcément, il existe aussi les désherbants sélectifs qui, lorsqu'on respecte les conditions d'épandage, donnent des résultats intéressants.
    Le rundup revient quand même très cher pour traiter des grandes surfaces et, dans la mesure du possible, les agriculteurs essaient de limiter les coûts des produits phytosanitaires d'autant que leur marge bénéficiaire est de plus en plus étroite.

  28. #23
    myoper
    Modérateur

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Citation Envoyé par Ryuujin Voir le message
    Ne prends donc pas les agriculteurs pour des idiots : ils n'épandent pas du roundup pour le plaisir, c'est excessivement cher.
    Heu... ce sont tes mots. Loin de moi cette idée.

    Et que penser de "le pétrole coute cher et je ne vais pas prendre le risque de devoir faire un deuxième passage de tracteur, c'est une perte de temps... Alors je vais en rajouter un peu, de toute façon ma culture est résistante, je ne risque pas de l'abimer..."

    C'est humain aussi. Ils ont beaucoup de pression.
    Assez de pression pour ne pas faire leur travail, dépenser plus d'argent pour ne pas le faire ou ne plus connaitre leur boulot (ne pas connaitre les doses à éprendre) ?
    Ce sont peut être les mots de Ryuujin mais ces messages décrivent précisément le fait.


    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Les particuliers non-bio le font plutôt excessivement, si je me rappelle bien les statistiques.
    Qui ne sont précisément pas des agriculteurs et ne cultivent à priori pas ces OGM.

  29. #24
    Ryuujin

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Et que penser de "le pétrole coute cher et je ne vais pas prendre le risque de devoir faire un deuxième passage de tracteur, c'est une perte de temps... Alors je vais en rajouter un peu, de toute façon ma culture est résistante, je ne risque pas de l'abimer..."
    Ca sera valable si, un jour, le carburant du passage en tracteur devient plus cher que l'herbicide.

  30. Publicité
  31. #25
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par MadMarx Voir le message
    ... que c'est du roundup weather max qui a été utilisé pour traiter le maïs, j'ai l'impression en lisant le site internet roundup que ce sont deux produits différents.
    Je pense qu'il s'agit d'une variante de rundup ultra que j'ai retrouvé sur plusieurs sites, apparemment fort utilisé aux USA et au Canada.
    Pour la petite histoire, je connais des agriculteurs qui utilisent le savon de Marseille liquide comme mouillant dans leur préparation (à petite dose car ça mousse pas mal). Les produits qu'on achète dans le commerce ont d'ailleurs l'apparence d'un savon liquide.

  32. #26
    defdef

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Au fait, au final elles viennent de où les tumeurs des rats?

    Marrant, en surfant sur les herbicides, je suis tombé sur un article présentant une recherche d’alternative aux herbicides: http://sciences.blogs.liberation.fr/...dit-linra.html
    C'est bien de voir qu'il y a de la recherche des deux cotés de la balances.

  33. #27
    javahl

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    il s'agit surtout d'un article sur les principes de l'agriculture raisonnée qui n'ont rien à voir avec l'agriculture biologique sans engrais ni pesticide
    En agriculture raisonnée, on n'exclut pas les produits phytosanitaires, mais leur usage doit tenir compte de leur impact environnemental
    On essai aussi de ne pas épuiser les sols en limitant l'agriculture intensive

  34. #28
    MadMarx

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Au fait, au final elles viennent de où les tumeurs des rats?

    Marrant, en surfant sur les herbicides, je suis tombé sur un article présentant une recherche d’alternative aux herbicides: http://sciences.blogs.liberation.fr/...dit-linra.html
    C'est bien de voir qu'il y a de la recherche des deux cotés de la balances.
    Tu trouveras de nombreuses discussions au sujet des tumeurs dans l'étude de Séralini sur ce forum.

    A propos de l'autre phrase, tu abuses gravement. Ton raisonnement ne tient pas une seconde. Personne ne cherche à forcer les agriculteurs a travailler d'une certaine manière. Monsanto développe des produits parce qu'ils correspondent à un besoin de l'agriculture. Le jour ou l'agriculture changera, tu verras Monsanto changer sa gamme de produits en conséquence ( Pareil pour Syngenta ou autres d'ailleurs )
    Le lien que tu proposes ne montre pas l'opinion opposée à ceux qui défendent les ogm ou critiquent l'étude de Séralini, pour la raison très simple que ces deux discours ne sont pas mutuellement exclusifs.

  35. #29
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Au fait, au final elles viennent de où les tumeurs des rats?
    Elles viennent du génotype de la souche, autrement dit elles sont spontanées.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  36. #30
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - OGM : l'Efsa enterre définitivement l'étude de Gilles-Éric Séralini

    Citation Envoyé par defdef Voir le message
    Au fait, au final elles viennent de où les tumeurs des rats?
    De la nature des rats...
    Il ne faut pas croire que de telles tumeurs soient exceptionnelles: les photos montrées avec cette étude montrent des tumeurs de taille tout à fait comparable à celles que l'on recontre chez soi, en élevant des rats.
    Quasiment tous ceux que j'ai élevé ont eu ce genre de tumeurs, de même taille voir parfois supérieure. C'est la vie des rats: ils ne sont pas fait pour vivre "aussi vieux", en élevage, rien ne les menace, ils vont donc au maximum de leur possibilités... et les tumeurs sont souvent de la partie.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actu - OGM (2/2) : des statistiques adaptées selon Gilles-Éric Séralini
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 92
    Dernier message: 27/11/2012, 14h54
  2. Actu - OGM (1/2) : la réponse de Gilles-Éric Séralini à ses contradicteurs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 29
    Dernier message: 21/11/2012, 12h12
  3. Actu - OGM : l'Efsa très critique sur l'étude de Gilles-Éric Séralini
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 134
    Dernier message: 10/10/2012, 17h53
  4. Réponses: 2
    Dernier message: 03/10/2012, 16h27