Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté




  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Les énergies renouvelables semblent promises à un bel avenir en Europe... si nous parvenons à les faire transiter vers les zones de consommation ! Les réseaux électriques européens constitueraient un maillon faible limitant les objectifs environnementaux que s'est fixés la Commission européenne en 2008. Futura-Sciences a recueilli l'avis de Jean Verseille, directeur des affaires européennes de RTE.
    L'Europe s'est dotée les 11 et 12 décembre 2008 d'un paquet législatif...

    Lire la suite : Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté
    Les actualités Futura-Sciences

  2. Publicité
  3. #2
    kaliscot

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    C'est sur que si on venais m'imposer la vision d'un de ces pylônes qui foutent en l'air le paysage, je l'aurai mauvaise...
    De ce point de vue je comprend les gens qui se batte pour que ça n'arrive pas.
    Ils ne peuvent pas enterrer tout ça ?

  4. #3
    invite765732342432
    Invité

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par kaliscot Voir le message
    Ils ne peuvent pas enterrer tout ça ?
    Certains liens parlent d'un prix 10 fois plus élevés pour les lignes enterrées...
    Mais les gens ne veulent en général pas de nucléaire, pas de pétrole/charbon, pas de ligne aériennes et surtout pas plus cher ! Compliqué comme équation


  5. #4
    SK69202

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Ça n'en prend pas le chemin: http://www.welt.de/print/die_welt/wi...ehr-durch.html
    Les polonais et les tchèques ne veulent pas que l'éolien allemand f..... le b..... sur leurs réseaux pour aller d’Allemagne orientale en Bavière, aux allemands de construire fissa leurs lignes ou de payer l'électricité atomique ou charbonique thèquopolonaise pour éviter les coupures au sud....

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  6. #5
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Bonjour,

    Les progrès dans le stockage de l'électricité et dans le rendement du photovoltaïque décentralisé ne pourraient ils pas remplacer la création de nouvelles lignes ?
    Si dans 3 ans et demi une éolienne peut lisser sa production et que le particulier aussi ont démontera les lignes ?
    ça arrive qu'on en supprime ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    carracas

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Les progrès dans le stockage de l'électricité
    Quel progres ? Y a t-il un seul moyen techniquement peformant de la stocker ?

  9. #7
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par carracas Voir le message
    Quel progres ? Y a t-il un seul moyen techniquement peformant de la stocker ?
    http://www.futura-sciences.com/fr/ne...ut-etre_44037/
    Progrès dans les batteries

    La prédiction est facile… et nous l’avions déjà énoncée l’an dernier. Pour qui surveille les laboratoires, les progrès dans la compréhension théorique des batteries, à l’échelle atomique, et dans les techniques semblent considérables. Entre de meilleurs rendements, des matériaux moins onéreux et des modèles ultraplats, souples, imprimables, voire applicables comme une peinture, les avancées à attendre sont assez claires. La question est de savoir jusqu’où iront les réalisations commercialisées en 2013.
    Puis je encore citer Redox flow ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  10. Publicité
  11. #8
    JPL

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Les progrès dans le stockage de l'électricité et dans le rendement du photovoltaïque décentralisé ne pourraient ils pas remplacer la création de nouvelles lignes ?
    Il y a de l'électricité produite à un endroit et il faut l'amener à un autre endroit où on en a besoin. Le stockage n'a rien à faire dans ce cas précis.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #9
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Il y a de l'électricité produite à un endroit et il faut l'amener à un autre endroit où on en a besoin. Le stockage n'a rien à faire dans ce cas précis.
    Il me semble que si puisque un lissage de la production veut dire que l'on stocke ce que la ligne ne supporte pas afin de l'envoyé quand l'éolienne ne produit pas alors que sans stokage il faut une ligne qui supporte les pic de production sous peine de perdre de l'électricité.
    L'endroit ou on en a besoin en recevra donc avec prévision de plusieurs source, c'est bison futé version réseau électrique (smart grid)
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  13. #10
    JPL

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Dialogue de sourd. Au revoir.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Bonjour

    En prenant le seul exemple que la commission donne pour faire avaler la pilule

    Or, les réseaux électriques allemands ne sont pas capables d’assurer les transits d’énergie nord-sud requis pour exploiter au mieux les ressources du nord. […] Par conséquent, la production éolienne est régulièrement arrêtée, car elle ne peut pas être évacuée. »
    C'est bien les pics de production le problème non ?
    On ne fait pas des autoroutes juste pour les vacanciers cyclique, on a mis bison futé pour ça
    Et puis les industrie qui se sont mise prés des centrales peuvent déménager elle le font bien quand la main d’œuvre est moins chère ailleurs
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  15. #12
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Bonjour,

    J'ai trouvé un site qui a calculé les rendements.

    http://institutdeslibertes.org/stock...pas-avec-vous/

    Contraintes physiques :
    plus la tension de la ligne est grande, plus les pertes sont faibles (quand la tension double, les pertes sont divisées par quatre) ; ce qui veut dire qu’on perd autant d’électricité en empruntant une ligne THT sur 100 km qu’en empruntant une ligne BT sur 75 mètres !
    plus l’intensité circulant sur la ligne est importante, plus les pertes sont importantes (au carré, là encore : intensité double, pertes multipliées par quatre) : les exploitants des réseaux ont tendance à ne « charger » leurs lignes qu’à moitié de leur capacité nominale, pour diminuer les pertes ; toutefois, cela leur est impossible lors des périodes de grandes consommation, où les lignes sont alors chargées au maximum ;
    chaque transformateur fait perdre en moyenne 1% de l’électricité ;
    sur une ligne THT en période de pointe, on perd en moyenne 1% de l’électricité transportée tous les 50 kms.

    ..........
    ..........


    2. Les technologies de stockage de l’énergie et leur rendement

    Seule manière de contourner ces problèmes, disposer d’une capacité de stockage présentant les caractéristiques essentielles suivantes :

    un coût faible ;
    un rendement proche de 1 (c’est-à-dire que l’on peut récupérer la majeure partie de l’énergie mise dans le stockage) ;
    une grande rapidité de mobilisation : la manière la plus simple de stocker de l’énergie reste encore de disposer de barils de pétrole que l’on brûlera dans le futur. Mais cette solution ne permet absolument pas de pallier une rupture de charge instantanée sur le réseau ;
    une grande capacité de stockage ;
    une certaine stabilité dans le temps : certains accumulateurs ont de bons rendements et de faibles coûts, mais ont des durées de vie insuffisantes de l’ordre de la centaine de cycles charge-décharge. En imaginant deux cycles de charge-décharge par jour, il faut des durées de vie de l’ordre de la dizaine de milliers de cycles pour que le coût d’exploitation soit raisonnable.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  16. #13
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Bonjour,

    Le lien que j'ai donné hier ne fonctionne plus, il demande de s'identifier alors que hier je n'ai pas eu ce problème
    Heureusement j'ai trouvé un site qui en avait fait la copie
    http://www.dtom.fr/archives/stocker-...pas-avec-vous/
    Et j'en profite pour en citer une autre partie au cas où ce lien aurait un problème dans le futur
    On peut en tirer plusieurs leçons :

    A. Sur le transport

    a) les déperditions sont réelles dès que l’on est sur des distances importantes : imaginons que vous vous trouviez à 200 kms d’une centrale nucléaire, par exemple :

    Quatre transformateurs jusqu’à votre maison (400 kV à 225 kV ; 225 à 50kV ; 50 kV à 15 kV et 15 kV à 380V), cela donne de l’ordre de 4% de pertes ;
    150 km avec une THT, puis 40 km avec une HT, puis les dix derniers kilomètres avec une MT et 100 mètres avec une BT, cela donne de l’ordre de 6% de pertes.
    soit pas loin de 10% de pertes au total !

    b) la seule manière de les limiter serait de construire beaucoup plus de lignes THT (hautement populaires !!!). Le site www.leseoliennes.be a à ce sujet fait le calcul : pour profiter d’une vraie interconnexion entre les éoliennes de mer du Nord et les panneaux solaires de Méditerranée, il faudrait, suivant un calcul de coin de table, « quelque 36 000 km de lignes très haute tension supplémentaires en Europe, ce qui, avec un pylône tous les 250 mètres, donne 144 000 pylônes… Trois fois plus que de mâts d’éoliennes dans un projet de 100 GW éolien produit par 50 000 éoliennes de 2 MW en Europe et en Mer du Nord… » Le rêve…

    c) mais le problème s’accroît encore dès lors que l’on imagine une production décentralisée, c’est-à-dire où chaque maison, chaque immeuble, doté de ses panneaux solaires propres ou de sa petite éolienne, peut devenir un producteur de courant, relié au réseau. Reprenez le schéma plus haut et imaginez qu’à l’endroit où la ligne moyenne tension se connecte au clocher de l’église, au premier plan, il y ait en fait quelques producteurs indépendants injectant des MWh sur le réseau. Dans le cas, fréquent, où la puissance produite est trop importante pour la production strictement locale, il faut alors remonter le courant en tension pour lui faire emprunter une ligne haute tension et aller alimenter le bassin de population voisin. Toutes les pertes sont alors doublées !



    B. Sur le réseau décentralisé

    Pire, que se passe-t-il si toute une zone décide de devenir producteur d’énergie ? L’actuel président des conseils de surveillance de RTE (réseau de transport d’électricité) et d’ERDF (distribution d’électricité) André MERLIN, donne une partie de la réponse :

    « A la différence des raccordements d’autres moyens de production, ce sont les gestionnaires de réseaux de distribution [NDR : et non de transport ! Ces réseaux de distribution sont généralement gérés par une régie appartenant à une collectivité locale] qui sont en premier lieu concernés. On pourrait imaginer que ces nouvelles installations vont compenser la consommation locale et ainsi réduire les transits sur les lignes du réseau de transport. Mais en fait les niveaux de puissance à installer font que la production sur les réseaux de distribution devient très vite excédentaire et doit emprunter le réseau de transport. Le gestionnaire du réseau de transport est donc lui aussi directement impacté.

    La question posée au gestionnaire de réseau de transport est de savoir si la capacité de son réseau est suffisante pour accueillir tous les projets qui vont se présenter, sachant qu’il ignore quelle proportion de projets se réalisera vraiment. »

    Et si la capacité « locale » du réseau est trop faible pour absorber la production totale du voisinage – on en arrive sur notre contrainte « micro » de tout à l’heure, soit c’est la totalité du réseau qui tombe, résultant dans une coupure de courant pour toute la zone, soit le gestionnaire du réseau débranche de lui-même certains producteurs. Cf. l’article[2] qu’un lecteur m’avait envoyé suite à mon post précédent, où un couple de Belges équipé de panneaux photovoltaïques avait eu la désagréable surprise de constater que le gestionnaire de réseau les débranchait régulièrement, pour éviter de saturer ledit réseau.

    Seule solution, reconstruire un deuxième réseau à côté du premier… avec des coûts induits absolument gigantesques !





    C. Sur l’équilibre du réseau

    Revenons à notre contrainte « macro » de tout à l’heure : équilibrer à tout moment production et consommation implique de pouvoir prédire précisément l’une et l’autre.

    Prédire la consommation est relativement simple (cf. graphe ci-dessous) : en pratique, elle dépend de nombreux facteurs, dont trois en particulier :

    l’activité humaine qui varie fortement en fonction du jour de l’année, du jour de la semaine et de l’heure de la journée
    de la température, ainsi une variation de ± 1°C en hiver se traduit par une variation de puissance nécessaire de 2100 MW (mais seulement de 450 MW en été),
    de la nébulosité ; celle-ci variant de 0 à 8 (octa), du ciel pur (0) à un ciel très couvert (8), avec une augmentation de 250 MW par octa…

    Prédire la production est, de manière générale, difficile, du fait des aléas affectant les éléments du réseau ou les centrales de production, les niveaux de consommation, et par l’exigence de maîtrise de la sûreté du fonctionnement du système électrique – maintien de la tension, de la fréquence et de la stabilité des unités de production. Se rajoute à cela l’entretien du réseau qui se traduit régulièrement par la mise hors tension de certains de ses éléments.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  17. #14
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Dialogue de sourd. Au revoir.
    Bonjour,

    Un stockage avec un rendement de 90% ne vous fait pas changer d'avis ?

    http://forums.futura-sciences.com/ac...-graphene.html

    Par conséquent, la production éolienne ne serait plus régulièrement arrêtée, car elle ne pourrait être évacuée quand les lignes existantes le permettent d'autant qu'elles évolueront vers des ultra-conducteurs en nanotube.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  18. #15
    EauPure

    Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Bonjour,

    Les premier fils en nanotube

    http://fr.wikinoticia.com/Technologi...bes-de-carbone

    Avec cette bobine de fil, de l'Université Rice a atteint un point qui ouvre la porte à un avenir radieux pour le transport de l'électricité de manière efficace
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  19. #16
    ecolami

    Cool Re : Actu - Les énergies vertes ont besoin d'un réseau électrique européen adapté

    Citation Envoyé par kaliscot Voir le message
    C'est sur que si on venais m'imposer la vision d'un de CES PYLONES QUI FOUTENT EN L'AIR LE PAYSAGE, je l'aurai mauvaise...
    De ce point de vue je comprend les gens qui se batte pour que ça n'arrive pas.
    Ils ne peuvent pas enterrer tout ça ?
    Quand on enterre les lignes a haute tension non seulement ça coute cher, TRÈS CHER, mais en plus les PERTES D’ÉNERGIES EN LIGNE augmentent beaucoup.
    Quand on compare une ligne aérienne avec un pylône tous les 500 mètres et juste de l'air pour isoler le câble avec une ligne enterrée dont le câble est recouvert d'une épaisse isolation on voit déjà bien que ça ne peut pas couter le même prix.
    Mais a cela s'ajoute autre chose d'importante et pas évidente du tout: la densité de l'air est bien moins grande que celle de la terre et, curieusement, cela augmente les pertes en lignes.
    En résumé si nous devions enterrer les lignes a haute tension non seulement ça couterait beaucoup plus cher à la construction mais ensuite il faudrait produire PLUS d'énergie pour en recevoir toujours la même quantité.
    Heureusement que pour les débuts de l'électrification de la France on n'a pas eu cette exigence de lignes enterrées!

    Remarque sur les actuelles lignes enterrées haute tension qui ont été réalisées: c'est sous la pression des riverains qui ne voulaient pas de lignes aériennes qu'elles ont été faites. Naturellement c'est l'ENSEMBLE des citoyens français qui payent, c'est d'ailleurs pour ça que RTE accepte ces surcouts. On paye d'abord la réalisation puis ensuite au fil des ans le surcout lié aux pertes d'énergies.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Actu - Les algues vertes ont bien tué les sangliers
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/09/2011, 16h30
  2. Actu - Buzz : les algues vertes ont-elles tué des sangliers ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/07/2011, 18h21
  3. Actu - Les bactéries ont-elles inventé le réseau électrique intelligent ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/03/2010, 10h45
  4. les inconvénients des énergies vertes maquette TPE
    Par youssefjalil dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 11
    Dernier message: 20/10/2009, 19h39
  5. Énergies vertes et stabilité du réseau électrique
    Par Pierreyves dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 45
    Dernier message: 25/05/2009, 14h55