Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 52

Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    La vieille croyance populaire aurait trouvé une vérification scientifique. De nombreux paramètres du sommeil seraient en effet perturbés les nuits de Pleine Lune. Des résultats inattendus pour les chercheurs...

    Lire la suite : Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

  2. Publicité
  3. #2
    carracas

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    33 sujets, c'est quand même très peu.

    j'ai souvent pensé que c'etais la lumière qui nous perturbait pendant le sommeil lors des nuits de pleine lune. ce qui peut expliquer la hausse des délits mais qui ne rentre pas en compte ici vu l'obscurité. Outre le biais statistique on peut penser que les candidats savaient que c'etais la pleine lune et effet placebo aidant, ça s'en est ressenti sur leur sommeil.

    Il serait intéressant de faire cette étude dans l'iSS en vérifiant la qualité de sommeil des astronautes et comparer une éventuelle modification avec le cycle lunaire.

  4. #3
    SK69202

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    En tout, les volontaires avaient passé 64 nuits à dormir dans une chambre isolée du monde extérieur, donc sans bruit et sans lumière, pour des conditions de sommeil pleinement contrôlées.
    Pas leur lieu de sommeil habituel, pas leur lit habituel, pas les bruits habituels, sans doute en sus pas les conditions de la soirée précédente habituelle, bref tout un tas de raisons pour expliquer le sommeil "moins bon".

    Pourquoi serions-nous affectés par la Lune ?
    La clarté de la Lune permet aux prédateurs diurnes des primates de les chasser la nuit. Le stress vient de la nuit des temps....

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  5. #4
    macfada

    Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    L'homo sapiens se trouvait avantagé les nuits de pleine Lune pour chasser, son habileté et ingéniosité pouvait compenser dans ses conditions là sa faible force par rapport aux autres prédateurs et sa mauvaise vision nocturne, la pleine lune se devait donc de mettre en éveille son activité, de plus les cliniques notent aussi plus d'accouchement les nuits de pleine lune, c'est certainement la même horloge biologique qui remonte à la nuit des temps et qui se devait de facilité les naissances dans la tranquillité de la nuit mais avec des meilleurs conditions visuelles pour ces moments critiques et fragiles du renouvellement des espèces.
    Des études ont aussi fait ressortir plus de suicides, viols, bagarres et agressivités diverses au cours des nuits de pleine lune...
    bon j'ai dis assez de bêtise...mais qui sait ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite06459106

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Bonsoir, et la bienvenue sur le forum.

    bon j'ai dis assez de bêtise...
    La première étant le de manque de politesse élémentaire...'pour un premier message...).

    Citation Envoyé par macfada Voir le message
    de plus les cliniques notent aussi plus d'accouchement les nuits de pleine Lune...
    Un lien avec une étude montrant cela? de mémoire(si nécessaire rechercherais des réfs), il y a eu des études ne montrant aucune corrélations entre naissances et pleine Lune.
    Cordialement,

  8. #6
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Bonjour

    Citation Envoyé par carracas Voir le message
    Il serait intéressant de faire cette étude dans l'iSS en vérifiant la qualité de sommeil des astronautes et comparer une éventuelle modification avec le cycle lunaire.
    Ce serait possible, si il y avait 500 locataires dans l'ISS... avec quelques individus il est impossible d'avoir des valeurs représentatives.

  9. Publicité
  10. #7
    SK69202

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #8
    Thomas markley

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    tout au contraire, c'est toujours la pleine lune la-haut....

    sinon, est-ce que la lumière lunaire n'a pas un impact méteorologique, type hygrométrie, température etc.. et qui puisse se ressentir... un peu parceque toute la nature agit comme si elle vivait en presque jours... donc que cette activité diurne de la nature puisse aussi se ressentir dans l'atmosphère des pièces ? me demandez pas comment toutefois, est-ce que les plantes(nature) n'ont pas un cycle diurne particulier, et aurait un impact leger sur la composition atmosphérique.. (j'éssaye)

  12. #9
    Papy-Boomer

    Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Vous avez écrit :
    "Est-ce que notre satellite pourrait agir sur nous comme il le fait pour les mers et les océans ? Non, car nous ne sommes que de bien petites créatures, et ses effets ne se font sentir que sur de gros volumes. Même les lacs ne connaissent pas de marées."
    Attention, car les physiciens reconnaissent l'existence de marée sur des lacs. Ils peuvent calculer la hauteur de la marée, même si elle est plus petite que les vagues créées par une petite brise. Enfin, même le sol subit l'effet de marée provoqué par la Lune, car on en a tenu compte lors de la création du Grand collisionneur de hadrons du CERN (LHC).

    Papy Boomer, Chelsea, QC, Canada

  13. #10
    jgiovan

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Bonjour,

    on dirait que Séralini a fait des adeptes avec des études statistiques non significatives basées sur des cohortes de quelques dizaines d'individus.
    Toujours à propos de plein lune, une bel article pour les prochains IgNobel : http://icvts.oxfordjournals.org/cont...vt299.abstract

    L'influence des cycles lunaires sur la survie après une dissection de l'aorte. Des statistiques sur 200 patients avec un taux de survie qui varie de quelques % d'une cohorte à l'autre.

    Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le χ2 ...

  14. #11
    Pio2001

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Bonjour,
    Les sujets ont-ils participé à l'expérience à des périodes différentes du mois ? Si ce n'est pas le cas, alors il y aura un biais lié au déroulement de l'expérience : l'évolution de la qualité du sommeil pourra dépendre de la façon dont on s'habitue à dormir en laboratoire. Pour décorréler ces facteur de l'influence de la lune, l'expérience doit démarrer à des dates différentes en fonction des sujets.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  15. #12
    Divos

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Encore une étude bidon et quand je vois les articles de nouvelles dire que l’effet de la lune a été démontré avec certitude

  16. Publicité
  17. #13
    shokin

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Pour un croissant tout fin de lune, le miel à tartiner n'aura-t-il plus le même goût ?

    Pour ma part, je ne suis pas dérangé par un maximum de lumière "lunaire" (réfléchie par la lune).
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  18. #14
    CHNALE

    Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    D'après la logique du fait que notre corps est composé de 90% d'eau et que l'impact de la lune sur les plans d'eau grands et petits sont justifiable et réel, l'effet doit affecté certaine notre corps sinon notre cerveau pour sûr. Aussi minime que cela peut être, le cerveau étant l'organe le plus important, le plus complexe et le plus réactif du corps doit réagir à cet réalité. Dépendemment de l'individu, comme n'importe quel réaction, elle serait à considérer/visible ou non mais présente.

    Point de vu personnel

  19. #15
    shokin

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Mais comme la lune "croît" et "décroît" progressivement, "monte" et "descend" progressivement - tout comme le soleil, ceci dit - comment pourrait-il y avoir un brusque changement juste lors des nuits de pleine lune ?

    En plus, parfois, nous pouvons voir la lune, pleine ou non, à l'est alors que le soleil n'est pas encore caché derrière l'horizon de l'ouest. Y aurait-il un brusque changement au moment où celui-ci se cache (au moment où commence la "nuit") ?

    Et dormirions-nous très bien lors de la nouvelle lune ?
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  20. #16
    Pio2001

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Les marées ont lieu deux fois par jour, et non une fois par mois.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  21. #17
    Paminode

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par CHNALE Voir le message
    D'après la logique du fait que notre corps est composé de 90% d'eau et que l'impact de la lune sur les plans d'eau grands et petits sont justifiables et réels, l'effet doit affecter certainement notre corps sinon notre cerveau pour sûr. Aussi minime que cela peut être, le cerveau étant l'organe le plus important, le plus complexe et le plus réactif du corps doit réagir à cette réalité.
    Bonjour,

    La lune a un impact sur les "plans d'eau grands et petits" non pas parce qu'ils sont composés d'eau, mais parce qu'ils représentent une masse importante.
    Les effets de marée ne se manifestent pas que sur l'eau.
    Les équations de la gravitation font intervenir la masse, mais pas la nature - eau ou autre - des corps impliqués.
    Le cerveau a une faible masse. Quelle force gravitationnelle exerce sur lui la lune, lointaine ?
    Pourquoi, de tout votre environnement, seule la lune exercerait un impact ?
    Et pourquoi cet impact conduirait-il à cet effet particulièrement ?

    L'argument "la lune nous influence, la preuve : les marées" est du pur Elizabeth Tessier.

  22. #18
    SK69202

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    D'après la logique du fait que notre corps est composé de 90% d'eau et que l'impact de la lune sur les plans d'eau grands et petits sont justifiable et réel, l'effet doit affecté certaine notre corps sinon notre cerveau pour sûr. Aussi minime que cela peut être, le cerveau étant l'organe le plus important, le plus complexe et le plus réactif du corps doit réagir à cet réalité.
    L'influence des marées est due à la gravitation, les effets de marée dus au soleil sont quasiment égaux à ceux de la Lune, il y a des pleines lunes qui se passent à une distance plus grande que les quartiers, etc, bref mécaniquement faux en dehors de toutes autres considérations.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. Publicité
  24. #19
    DonPanic

    Re : Re: Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par Paminode Voir le message
    Les effets de marée ne se manifestent pas que sur l'eau.
    Un alignement Soleil-Terre-Lune exerce une marée océanique, tellurique (de l'ordre de la vingtaine de cm) et atmosphérique
    Citation Envoyé par Paminode Voir le message
    L'argument "la lune nous influence, la preuve : les marées" est du pur Elizabeth Tessier.
    La Lune et ses phases ont-elles une influence sur les plantes et les animaux, dont nous, est une vraie question scientifique.

  25. #20
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par jgiovan Voir le message
    on dirait que Séralini a fait des adeptes avec des études statistiques non significatives basées sur des cohortes de quelques dizaines d'individus.
    Désolé mais cette remarque est assez vide de sens ...
    Dans leur étude ils étudient des paramètres du sommeil par nuit!
    Autrement dit, ils font des statistique sur 64 (nombre de nuits) X 33 (nombre de patients). Ce qui est pas mal!
    Le nombre d'individus différents n'est pas si important, c'est juste un effet aléatoire qu'ils ont rajouté pour contrôler pour la variabilité interindividuelle.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  26. #21
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Pas leur lieu de sommeil habituel, pas leur lit habituel, pas les bruits habituels, sans doute en sus pas les conditions de la soirée précédente habituelle, bref tout un tas de raisons pour expliquer le sommeil "moins bon".
    Mais qui n'explique pas pourquoi le sommeil est moins bon seulement les jours de pleine lune.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  27. #22
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Il ne faut pas oublier l'effet psychologique (conscient et inconscient). Si quelqu'un est ou a été persuadé que quelque chose à un effet sur le sommeil, il y aura un effet sur le sommeil, de même que si quelque chose est associé à un moins bon sommeil, celui-ci sera également influencé négativement.

    Edit: il ne faut pas oublier non plus qu'on a qu'une corrélation de mise en évidence.
    Dernière modification par myoper ; 31/07/2013 à 12h31.

  28. #23
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Edit: il ne faut pas oublier non plus qu'on a qu'une corrélation de mise en évidence.
    Je viens de lire le matériel et méthode et non ce n'est pas qu'une simple corrélation. La relation est testée en regardant la p-value (test d'hypothèse).
    Et c'est bien ce que je disais précédemment, ils ont bien utilisé un modèle mixte en contrôlant pour l'âge des sujet ainsi que le sexe.
    (Mais c'est étrange car ils ne disent pas s'ils ont mis ces effets en facteur fixe ou aléatoire ... c'est un détail, mais qui peut être important parfois dans la "sauce" statistique)
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  29. #24
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Je viens de lire le matériel et méthode et non ce n'est pas qu'une simple corrélation. La relation est testée en regardant la p-value (test d'hypothèse).
    Et c'est bien ce que je disais précédemment, ils ont bien utilisé un modèle mixte en contrôlant pour l'âge des sujet ainsi que le sexe.
    Je ne comprends pas: si ce n'est pas une corrélation (de la même façon que les porteurs de briquets font plus de cancers du poumon, par exemple), c'est qu'ils ont donc aussi démontré le mécanisme (les études et tests statistiques ne peuvent mettre en évidence que des corrélations ou associations).
    Dernière modification par myoper ; 31/07/2013 à 12h53.

  30. Publicité
  31. #25
    SK69202

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Autrement dit, ils font des statistique sur 64 (nombre de nuits) X 33 (nombre de patients). Ce qui est pas mal!
    Mais qui n'explique pas pourquoi le sommeil est moins bon seulement les jours de pleine lune.
    64 nuits cela mène à au plus 3 nuits de pleine lune si les 33 personnes ont été étudié toutes les nuits d'une période continue.
    Si la période n'est pas continue (quelques jours autour de la pleine lune par exemple), les effets de changement de lieu de couchage resteront prépondérant.

    @+
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  32. #26
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Je ne comprends pas: si ce n'est pas une corrélation (de la même façon que les porteurs de briquets font plus de cancers du poumon, par exemple), c'est qu'ils ont donc aussi démontré le mécanisme (les études et tests statistiques ne peuvent mettre en évidence que des corrélations ou associations).
    Oui je suis d'accord. La mésentente vient de la notion de corrélation en statistique qui n'est pas forcément la même que celle qu'on emploie tous les jours.
    Une corrélation en statistique c'est simplement la covariance entre 2 variables divisée par la variance d'une des deux variable, et c’est tout. On peut la calculer sur n'importe quoi.
    Donc en soit ça ne veut pas dire grand chose, et il faut faire un test statistique pour tester si la corrélation est significative .
    (en se mettant d'accord sur un risque d'erreur adéquate, souvent en biologie c'est 5%. Voir ici pour les tests d'hypothèse: http://fr.wikipedia.org/wiki/Test_d%27hypoth%C3%A8se).

    C'est pour ça qu'en statistique on distingue la simple corrélation (la valeur de la corrélation) du test d'hypothèse (qui nous dit si au vu de notre échantillon, la relation est significative).

    En bref, ils ont démontré une corrélation significative entre la pleine lune et le sommeil, mais effectivement ils ne peuvent comprendre les mécanismes sous-jacents qu'en faisant des statistiques.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  33. #27
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    64 nuits cela mène à au plus 3 nuits de pleine lune si les 33 personnes ont été étudié toutes les nuits d'une période continue.
    Si la période n'est pas continue (quelques jours autour de la pleine lune par exemple), les effets de changement de lieu de couchage resteront prépondérant.
    Oui, effectivement, si les 64 nuits ne sont pas consécutives, il y a un sacrés biai!
    J'imagine qu'ils ont fait en sortes qu'elles le soient. (ou du moins le comité de relecture de Current Biology l'a vérifié!)
    (J'ai un peu la flemme de rechercher dans l'article ... )
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  34. #28
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    En bref, ils ont démontré une corrélation significative entre ...
    D'accord (de ce que j'avais compris, une corrélation était forcément significative car si elle ne l'est pas, c'est que le résultat peut être du au hasard et si le résultat peut être du au hasard, c'est qu'il n'y a donc pas de corrélation).
    Mais je voulais simplement souligner qu'on avait pas encore de relation de cause à effet.

    Est-ce que les nuits juste avant et juste après la pleine lune ont été comparées isolément à cette dernière puis aux autres ?
    Dernière modification par myoper ; 31/07/2013 à 13h26.

  35. #29
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Autrement dit, ils font des statistique sur 64 (nombre de nuits) X 33 (nombre de patients).
    Il ne faut pas oublier que si le facteur est attaché à la personne (par exemple effet psychologique quelconque), les statistiques ne concernent alors que 33 sujets car il n'y a pas d'équivalence non plus entre 1 sujet testé sur 10000 nuits et 10000 sujets testés sur une nuit).

  36. #30
    shmikkki

    Re : Actualité - Science décalée : on dort moins bien les nuits de Pleine Lune

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Est-ce que les nuits juste avant et juste après la pleine lune ont été comparées isolément à cette dernière puis aux autres ?
    Ça je ne sais pas ... j'irais voir ça dans la publi.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Il ne faut pas oublier que si le facteur est attaché à la personne (par exemple effet psychologique quelconque), les statistiques ne concernent alors que 33 sujets car il n'y a pas d'équivalence non plus entre 1 sujet testé sur 10000 nuits et 10000 sujets testés sur une nuit).
    Tu veux dire s'il y a un effet interindividuel? (si l'influence de la lune sur le sommeil n'est pas la même entre les personnes).
    Oui, tu as raison. Mais pour tempérer un peu, ils ont contrôlé dans leur modèle pour l'âge et le sexe.
    (Je suppose qu'ils n'ont pas contrôlé carrément pour l'identité des individus (prise en compte de la variabilité interindividuelle) car ils auraient perdu trop de puissance ...)
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière