Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    S'il est difficile aujourd’hui d’imaginer un plat sans épices, l’origine de leur utilisation est méconnue. Une nouvelle étude suggère que les Hommes assaisonnent leurs plats depuis la fin de l’âge de pierre...

    Lire la suite : Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

  2. Publicité
  3. #2
    kolvir

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    C'est un peu surprenant de lire que les épices n'ont pas de valeur nutritionnelle et que donc c'est pour leur goût qu'on les a utilisé.

    Quid de la conservation des aliments de la prévention de certaines maladies ? Quid du fait que le gout pourrait justement nous aider à chercher les nutriments dont on a besoin comme le sel (au moins avant l'industrialisation de l'alimentation) ?

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    Pas de valeur nutritionnelle = pas nourrissant, pas d'apport d'énergie ou de molécules indispensables. Cela ne contredit pas le fait que les qualités gustatives puissent augmenter l'appétence pour un plat ou que certains puissent améliorer la conservation des aliments. Le sel (qui n'est pas une épice) a été d'abord recherché à cause de son effet exhausteur de goût et on s'est aperçu qu'à forte concentration il pouvait permettre la conservation de divers aliments (viandes en particulier). Malencontreusement les concentrations nécessaires à cet effet de conservation sont excessives sur le plan de la santé.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    Bertrand

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    Kolvir, il ne s'agit pas de dire que tous les épices n'ont pas de valeur nutritive mais de considérer que si l'homme du néolithique utilisait de l’alliaire dans ses plats, comme cette plante n'a pas de valeur nutritive elle était utilisée pour améliorer le goût.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Bertrand

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    valeur nutritionnelle, désolé pour le lapsus

  8. #6
    Metallixnake

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    Un peu bancal comme article. Ces conclusions ne tiennent que sur l'étude de quelques céramiques. Il n'y a donc strictement rien qui atteste que l'utilisation des épices n'a pas été bien antérieure (en tout cas, pas dans cet article). C'est important de le souligner. De même, les épices ont presque toutes des valeurs autres que gustatives. Même si l'apport calorique est négligeable du fait de la faible quantité utilisée, les épices peuvent tantôt agir en tant qu'antioxydants, anti-inflammatoires, anti-diarrhéiques, stimulants, cholagogues, digestifs, analgésiques, bactériostatiques, peuvent apporter de nombreux autres bienfaits métaboliques, etc. (dont un grand nombre concerne l'ail dont il est question ici !). L'intérêt n'est donc pas nécessairement gustatif. Il existe même des épices et plantes à vertus médicinales qui ont très mauvais goût et qui sont utilisées pourtant !

    Si on en revient aux fondamentaux de l'évolution, notamment la sélection naturelle, il y a fort à parier que l'adoption d'un tel comportement et sa perpétuation jusqu'à aujourd'hui est le résultat d'une véritable adaptation au sens évolutif. La curiosité a peut-être été suscitée par le goût au départ, mais il est presque évident que la tradition est restée parce que la consommation de ces épices étaient bénéfiques à la santé (et comme je l'ai dit plus haut, les bienfaits dus aux épices sont connus. Étrange que l'article n'en fasse nulle mention !)

    L'article émet l'hypothèse que l'Homme utilise les épices depuis seulement 6000 ans et que la gastronomie serait aussi récente. J'en viens à me poser la question suivante : Qu'est-ce qui aurait empêché l'Homme d'utiliser les épices pendant les milliers d'années qui ont précédé ? (il n'avait pas de goût avant ? ^_-) La sédentarisation de l'Homme aurait-elle pu constituer un important tournant de l'histoire de la cuisine ? 6000 ans suffisent-ils à adopter des comportements aussi méticuleusement adaptés ? (car c'est sans doute le cas : de nombreuses recherches tendent à prouver que les utilisations traditionnelles des épices selon les civilisations ont de très grands bienfaits et complètent parfaitement les autres aliments consommés). Quid des autres primates ? Consomment-ils ces plantes dont nous tirons les épices ?

  9. Publicité
  10. #7
    Metallixnake

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    (manque de place pour la conclusion de mon message )

    Bref, cet article manque cruellement de détails et de rigueur scientifique à mon sens. La conclusion tient pour ainsi dire quasiment sur rien. L'information demeure tout de même intéressante. Vivement qu'on en sache plus ! N'oublions jamais que l'étude du passé peut nous permettre de mieux nous connaître nous-mêmes, et donc d'agir en conséquence, pour le bienfait de tous

  11. #8
    Pépouse

    Re: Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    Pour aller plus loin dans le raisonnement de Metallixnake il me paraît difficile d'opposer le goût - et l'odorat - à la valeur nutritionnelle. Après tout pourquoi l'homme (et d'autres animaux avant lui) aurait-il développé ces sens si ce n'est pour discriminer les aliments.

    Sinon j'adore le "il est difficile aujourd’hui d’imaginer un plat sans épices" En cherchant bien on devrait pouvoir trouver quand même!

  12. #9
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Depuis quand met-on des épices dans nos plats ?

    Citation Envoyé par Metallixnake Voir le message
    Bref, cet article manque cruellement de détails et de rigueur scientifique à mon sens.
    Ne mets pas sur le dos de la rédaction de FS ce qui n'est qu'un résumé d'un article scientifique.

    Citation Envoyé par Metallixnake Voir le message
    De même, les épices ont presque toutes des valeurs autres que gustatives. Même si l'apport calorique est négligeable du fait de la faible quantité utilisée, les épices peuvent tantôt agir en tant qu'antioxydants, anti-inflammatoires, anti-diarrhéiques, stimulants, cholagogues, digestifs, analgésiques, bactériostatiques, peuvent apporter de nombreux autres bienfaits métaboliques, etc. (dont un grand nombre concerne l'ail dont il est question ici !)
    ......
    La curiosité a peut-être été suscitée par le goût au départ, mais il est presque évident que la tradition est restée parce que la consommation de ces épices étaient bénéfiques à la santé (et comme je l'ai dit plus haut, les bienfaits dus aux épices sont connus. Étrange que l'article n'en fasse nulle mention !)
    Vision un peu idyllique voire naïve : il y a des épices qui contiennent des substances toxiques, comme le safrole :

    Citation Envoyé par Wikipedia
    Le safrole est naturellement présent en petites quantités dans de nombreux végétaux, desquels il prévient l'attaque de certains insectes. Les principales plantes utilisées pour son extraction sont Sassafras albidium, un arbre originaire de l'est de l'Amérique du Nord, et Ocotea pretiosa, une plante poussant au Brésil. On en tire l'huile essentielle, principalement composée de safrole, et on la distille. On le retrouve également dans certaines épices comme la cannelle, la noix de muscade et le poivre noir, de même que dans certaines fines herbes tel le basilic.
    Citation Envoyé par Wikipedia
    Le safrole s'est révélé être faiblement cancérigène chez le rat5. On pense que c'est également le cas pour l'humain, mais on n'en a aucune preuve à ce jour.
    Voir aussi http://www.futura-sciences.com/magaz...age-50001307-3
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac