Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Actualité - Science décalée : la frustration sexuelle tue... les mâles drosophiles



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Science décalée : la frustration sexuelle tue... les mâles drosophiles

    Chez les mouches drosophiles, les mâles vivent moins longtemps lorsqu’ils ont été aguichés par les phéromones sexuelles émanant d’une femelle et que celle-ci ne se montre pas aussi réceptive qu’elle en...

    Lire la suite : Science décalée : la frustration sexuelle tue... les mâles drosophiles

  2. #2
    Xoxopixo

    Re : Actualité - Science décalée : la frustration sexuelle tue... les mâles drosophiles

    Bonjour,

    ce qu'on peut en retenir c'est que l'activité métabolique cellulaire réduit la durée de son fonctionnement et que les remaniement métaboliques correspondent à une forte activité.

    Concernant les insectes et plus généralement tous les organismes qui ne régulent pas efficacement leur température, la durée du fonctionnement cellulaire est plus directement en rapport avec la température puisque la vitesse des réactions chimiques dépend du log de la température (je simplifie puisque les réactions enzymatiques présentent des optimum de fonctionnement)

    Concernant le titre et les conclusions (effectivement "décalés" dans le sens où il s'agit d'interpretations "anthropocentrées" selectionnées puisqu'elles "nous parlent"), il faut tout de même, à mon avis, nous rendre à l'évidence qu'il s'agit de faits artificiels.
    Les drosophiles ne sont ici pas étudiées dans leur milieu naturel (le plus général et c'est ce qui compte pour en tirer des conclusions valables d'un point de vue général et dans une vision évolutionniste) mais dans des conditions de laboratoire dans lesquelles les contraintes ("sociales" ici) séléctionnées sont anécdotiques.

    Les drosophiles présentent "dans la nature" (pris dans le sens de conditions environnementales plus riches que celles selectionées en laboratoire) des comportements d'une richesse et d'une finesse insoupsonnée (avis personnel, par experience) qui semble échapper à l'entendement très simpliste des chercheuir attachés à étudier tel ou tel facteur.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.