Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Qu’est ce qui fait la différence entre un Homme et un macaque ? D’après une étude récente, pas grand-chose. En comparant les cerveaux de ces deux espèces, des chercheurs britanniques ont été...

    Lire la suite : Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

  2. Publicité
  3. #2
    Xyzabcd

    Re: Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Cette grande similitude n’est guère surprenante puisqu’on sait depuis 2005 que notre génome se différencie de celui du chimpanzé d’environ 1 % ...

    Ce résultat aurait pu se révéler comme une sorte de pierre philosophale moderne ou une nouvelle pierre angulaire permettant à l’homo dit sapiens (sage) d’atterrir, de prendre conscience de ce qu’il était réellement, de mettre les horloges à l’heure, de repartir sur des bases plus solides avant d’évoluer (enfin !)

    Inversement, il a prouvé indirectement que l’homo sapiens n’était pas un « homme vrai » dans le sens de l’expression : « La dignité humaine » laissant sous-entendre que « l’homme vrai » vit dans la « dignité », voire n’accepte de vivre que dans la dignité ou s’engage pour l’établir ... (Inutile de s’appesantir plus sur cette tendance !)

    Aucun(e) intellectuel(le), philosophe, n’a cru bon de dénoncer le vide de la parabole chrétienne « L’homme a été créé à l’image de Dieu », ni celui de la parabole des rationalistes obtenue par simple symétrie : « L’homme est un dieu en devenir » (Celle qui est à l’origine de la politique de la fuite « toujours plus » en avant dans la société « Toujours plus » et à flux « toujours plus » tendu !

    Les croyant(e)s et les rationalistes cartésiens et binaires communièrent pour la 1ière fois, le temps de décider à l’unanimité d’enterrer cette avancée scientifique fondamentale remettant tout en cause, donc iconoclaste, insupportable !

    Ils ont « à l’insu de leur plein gré » prouvé qu’ils étaient « fractals » (répétitifs et incapables d’évoluer), donc « caducs », s’inscrivant parfaitement dans les lois de l’évolution et de complexification de Darwin !
    Amen !

    N. B. La curiosité aidant, la consultation sur Internet de « L'Hypothèse 2080 dans « Les arbres de l'évolution » (L. Nottale, J ... peut apporter d’autres « trucs » amusants ...

  4. #3
    myoper

    Re : Re: Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Bonsoir et petit rappel d'une partie de la charte:
    Étant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.
    http://forums.futura-sciences.com/an...sabilites.html

  5. #4
    JPL

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    À l'attention de hichamaroc

    Les discussions religieuses ne sont pas autorisées sur le forum pour deux raisons. La première est que le domaine religieux et le domaine scientifique sont distincts. En conséquence aucune religion ne peut prétendre approuver ou désapprouver une théorie scientifique. Inversement la science, si elle reste dans son domaine, n'a rien à dire sur l'existence ou non d'un Dieu.

    La deuxième raison est que le domaine de la foi est un domaine personnel. En conséquence FS entend respecter les opinions de chacun, croyant ou incroyant, si ces opinions ne sont pas sectaires.

    Enfin tu devrais lire la charte du forum, ce qui est expressément demandé avant l'inscription :

    Étant sur un forum scientifique, les discussions religieuses ou politiques ne sont pas tolérées.
    et aussi :

    Les critiques ou les commentaires sur la modération doivent être effectués en privé.
    Donc par message privé et non sur le forum.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  6. #5
    EauPure

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Pourquoi utilisez vous les 2 expressions, chez les 2 animaux et chez les 2 espèces ?
    Ils ont ensuite comparé la structure du cortex préfrontal ventrolatéral ainsi que la façon dont il était connecté au reste du cerveau chez ces deux espèces.
    ...
    En revanche, les régions cérébrales impliquées dans le développement de certains troubles psychiatriques comme l’hyperactivité et les troubles obsessionnels compulsifs (Toc) sont les mêmes chez les deux animaux.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jacquolintégrateur

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Bonjour
    Il se pourrait que la différence tienne dans "une transition de phase" atteinte par le cerveau humain mais pas par celui du macaque. Quelque chose comme le passage d'un matériau ferromagnétique de l'état non aimanté à l'état aimanté.
    Au dessus d’une température critique Tc , les spins (aimants élémentaires) du matériau ont des orientations aléatoires, d’où une aimantation macroscopique nulle. Au-dessous de Tc, les spins commencent à s’aligner mutuellement, et une aimantation non nulle apparaît.
    Les réseaux, tels que le cerveau, les réseaux de communication, les essaims d'insectes, les cristaux, peuvent subir de telles transitions, gouvernées par un paramètre de contrôle jouant le rôle de la température. La transition amène le réseau dans un "état critique" où les corrélations statistiques deviennent de portée infinie : par exemple,à la température Tc, les orientations de deux spins deviennent statistiquement corrélées quelle que soit la distance qui les sépare.
    Ce point sépare deux types de comportement collectif, l’un ordonné, l’autre désordonné. Au point critique, la longueur de corrélation étant grande, la réaction de certains éléments du réseau peut se communiquer aux autres élément. La criticalité offrirait ainsi au réseau un bon compromis entre un comportement trop normalisé et donc d'imagination limité et un comportement débridé autorisant des décisions et des idées pouvant atteindre le génie !!
    Cette transition peut, parfois, être très difficile à atteindre et cela expliquerait, peut-être que l'être humain est vraiment un "oiseau rare". Je n'ai pas de références sur le sujet mais je serais très étonné que l'idée n'ait pas déjà été exprimée.
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  9. Publicité
  10. #7
    myoper

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Bonjour
    Il se pourrait que la différence tienne dans "une transition de phase" atteinte par le cerveau humain mais pas par celui du macaque. Quelque chose comme le passage d'un matériau ferromagnétique de l'état non aimanté à l'état aimanté.
    ...
    Bonjour aussi.
    Je comprend que l'idée est qu'un phénomène physique se passe quelque part la ou il est possible et ne se passe pas la ou il n'est pas possible et que ce phénomène supporte une différence constatée.
    Dans le cas présent, il faudrait trouver une différence de composition chimique qui correspondrait à des différences de fonctionnement et le problème, c'est qu'on ne sait pas à quel fonctionnement physico-chimique intime correspond une "pensée", une "conscience de soi", etc et qu'il n'est donc pas possible d'en trouver une quelconque "transition de phase" qui soit particulière.
    Ceci dit, des idées pour expliquer des différences réelles ou supposées, il y en a autant que de gens qui se sont penchés sur la question avec plus ou moins de bonheur mais pour l'instant, en constatant que des humains ne sont pas plus "débrouillards" que certains singes ou rongeurs, on ne différencie pas ce fonctionnement.

  11. #8
    mh34

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Bonjour
    Il se pourrait que la différence tienne dans "une transition de phase" atteinte par le cerveau humain mais pas par celui du macaque. Quelque chose comme le passage d'un matériau ferromagnétique de l'état non aimanté à l'état aimanté.
    Ouaip...avant d'en arriver là, il faudrait d'abord connaitre les cascades moléculaires induites par les stimulus et leur expression dans les tissus concernés, chez l'homme et le macaque ; si elles sont très différentes, on n'aura pas vraiment besoin d'aller plus loin dans la recherche d'explications.

  12. #9
    illusionoflogic

    Re : Actualité - Cerveau d'Homme et cerveau de singe : de si petites différences...

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Bonjour
    Il se pourrait que la différence tienne dans "une transition de phase" atteinte par le cerveau humain mais pas par celui du macaque. Quelque chose comme le passage d'un matériau ferromagnétique de l'état non aimanté à l'état aimanté.
    Au dessus d’une température critique Tc , les spins (aimants élémentaires) du matériau ont des orientations aléatoires, d’où une aimantation macroscopique nulle. Au-dessous de Tc, les spins commencent à s’aligner mutuellement, et une aimantation non nulle apparaît.
    Les réseaux, tels que le cerveau, les réseaux de communication, les essaims d'insectes, les cristaux, peuvent subir de telles transitions, gouvernées par un paramètre de contrôle jouant le rôle de la température. La transition amène le réseau dans un "état critique" où les corrélations statistiques deviennent de portée infinie : par exemple,à la température Tc, les orientations de deux spins deviennent statistiquement corrélées quelle que soit la distance qui les sépare.
    Ce point sépare deux types de comportement collectif, l’un ordonné, l’autre désordonné. Au point critique, la longueur de corrélation étant grande, la réaction de certains éléments du réseau peut se communiquer aux autres élément. La criticalité offrirait ainsi au réseau un bon compromis entre un comportement trop normalisé et donc d'imagination limité et un comportement débridé autorisant des décisions et des idées pouvant atteindre le génie !!
    Cette transition peut, parfois, être très difficile à atteindre et cela expliquerait, peut-être que l'être humain est vraiment un "oiseau rare". Je n'ai pas de références sur le sujet mais je serais très étonné que l'idée n'ait pas déjà été exprimée.
    Cordialement
    Ah mais on me pique mon idée !
    J'avais le même schème mais ici pas moyen de mettre de pièce jointes ... alors je vais ouvrir un sujet (qui est un peu dans l'esprit de jacquolintégrateur, si tu veux y jeter un coup d'oeil, ça sera sur l'apprentissage en fonction des neurosciences) ce WE peut être ?
    Lisez mes propos. Je suis pas là.