Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes



  1. #1
    V5bot

    Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    La communauté des chercheurs d’exoplanètes peut avoir le sourire : l’Agence spatiale européenne a sélectionné la mission Plato qui, pendant six ans à partir de 2024, recherchera des planètes comme...

    Lire la suite : L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

  2. Publicité
  3. #2
    Kleenex

    Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Rendez-vous en 2034... =)

  4. #3
    Lord Predator

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Je ne sais pas si le com de kleenex est ironique, en tout cas c'est clair que l'ESA et l'Europe d'une maniére générale est désesperante ... ils pondent un truc lancée dans 10 ans ... Cooooool
    Aucune Ambition, aucune continuités des observation (spatial) un budget pourtant conséquent que j'aimerais plus important, mais ils ne sont tous de même pas à plaindre .. enfin bref, du régulier, de l'ambition, du test de nouvelles technologies, c'est se qui ne fais plus l'Europe depuis longtemps ... en se qui me concerne, j'ai fais une croix dessus, il y a des acteurs bien plus intéressant, passionnés, et impatient.

    Cordialement,
    Pour toute l'humanité ! L.P

  5. #4
    Dr. Zoidberg

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    ... ils pondent un truc lancée dans 10 ans ... Cooooool
    Bah oui, les satellites comme ça ou les rovers martiens ça se fait en quelques jours... La conception d'Hubble a commencé 20 ans avant son lancement (1970-1990 mais plutôt 17 ans si l'on prend en compte quelques soucis de budget), et pour Curiosity, ça a duré 8 ans (2003-2011). Commencer la conception 10 ans avant le lancement, c'est assez banal pour ce genre d'engin, surtout qu'il est prévu pour être bien plus puissant que ses prédécesseurs. D'ailleurs il fera mieux que Kepler (développement de 1996 à 2009 - 13 ans) et Corot (1994-2006 - 12 ans)... 5 minutes de recherche peuvent éviter de dire quelques bêtises !!!

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Bluedeep

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    Je ne sais pas si le com de kleenex est ironique, en tout cas c'est clair que l'ESA et l'Europe d'une maniére générale est désesperante ... ils pondent un truc lancée dans 10 ans ... Cooooool
    Aucune Ambition, aucune continuités des observation (spatial) un budget pourtant conséquent que j'aimerais plus important, mais ils ne sont tous de même pas à plaindre .. enfin bref, du régulier, de l'ambition, du test de nouvelles technologies, c'est se qui ne fais plus l'Europe depuis longtemps ... en se qui me concerne, j'ai fais une croix dessus, il y a des acteurs bien plus intéressant, passionnés, et impatient.
    Pour souligner le ridicule cosmique de votre intervention, il suffit de se rappeler que Hubble a commencé à être étudié en 1974, financé en 1977 pour être lancé en 1990.

  8. #6
    Lord Predator

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Bah oui, les satellites comme ça ou les rovers martiens ça se fait en quelques jours...
    Pour souligner le ridicule cosmique de votre intervention
    Pour surligner le ridicule de vos 2 interventions, c'est précisément se que je décris, l'inertie administratif et procédurier de 2 grosses agences spatiale, pire que l'industrie nucléaire à bord de son Titanic, bien incapable de se déportés face à un iceberg, mais puisque vous semblais bien incapable de
    5 minutes de recherche qui peuvent éviter de dire quelques bêtises !!!
    une entreprise privée Space X a mis en place toutes une gamme de lanceurs à un coût et en une durée extrêmement réduites par rapports à vos agences spatiale, la NASA elle même la reconnus !

    L’Agence Spatiale Chinoise fais en 10 ans se que la NASA a mis quarante ans à faire, et a même dépassés l'Europe en matière de capacités spatiale (oui, eux ont un vaisseau habité)

    Il n'y a rien de mal à admirés l’inertie tragique et gloutonne de 2 mastodontes ceci dis, fidèle à l'esprit de la bonne grosse Firmes Trans-Nationale, mais je préfère les petites PME, bien plus souples et réactives en se qui me concerne.

    Chacun son truc.

    Cordialement,

    P.S : Oui, si Ariane Espace pouvais faire faillite une bonne fois pour toutes, sa serais des plus merveilleux en se qui me concerne
    Pour toute l'humanité ! L.P

  9. Publicité
  10. #7
    mtheory

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Lord Predator Voir le message
    et a même dépassés l'Europe en matière de capacités spatiale (oui, eux ont un vaisseau habité)
    C'est une vision caricaturale.
    La Chine est allé sur Titan avec Huygens ?
    Elle a des sondes en orbite autour de Mars et Vénus ?
    Elle a lancé l'équivalent de Planck et Herschel ?
    Elle a chassé les exoplanètes avec l'équivalent de Corot ?
    Elle observe les trous noirs et les noyaux actifs de galaxies avec l'équivalent d'Integral et XMM Newton ?
    Elle possède l'équivalent de Gaïa ?

    C'est sûr que faire gambader un lapin sur la Lune ça en jette plus médiatiquement que de poser un sonde sur Titan mais....
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  11. #8
    Skitaro

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Ayant apporté ma modeste contribution à PLATO (travail sur le simulateur de performances de la mission), je tiens à souligner qu'effectivement ceux qui critiquent le projet sont à côté de la plaque. Si l'on passe le fait que PLATO n'a pas été sélectionné dans un appel précédant de l'ESA (dans ce premier projet, PLATO devait être lancé horizon 2018), la phase délicate de la "construction" de PLATO est entièrement dépendante du privé: cette mission nécessitera en effet un besoin gigantesque en capteurs CCD (tout comme GAIA), que l'industrie ne peut fabriquer en quelques années!

  12. #9
    EspritTordu

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    J'aimerais comprendre si le lancer d'un PLATO dans dix ans serait très pertinent : le satellite ne fait que de l'observation par transit je crois comme Corot et Kepler et dans ce domaine les techniques d'observations nouvelles vont bon train. Je me demande si ce satellite est un satellite de fond de commerce, pour faire un satellite et donner du travail aux télescopes terrestres spécialisés. Je veux dire que c'est la continuité de Kepler, de Corot... le catalogue de Kepler est toujours remplit d'interrogations. Je ne crois qu'il marquera significativement - à moins qu'il mette la main sur une planète Terre, mais même là, aujourd'hui cela ne suffit plus : maintenant on veut caractériser les planètes au-delà de la masse et du diamètre et de la position stellaire relative.

    Le fait que les missions européennes soient établies sur 30 ans, 10 de conception, 10 de fonctionnement, 10 de traitement des données est un choix qui s'explique par le fait que le tissu d'entreprise qui développe tout cela n'est pas industriel mais est constitué de laboratoires, de départements exceptionnels d'entreprise. Cela est à mon sens aussi pour lisser le coût de l'appareil. La précipitation n'a rien de bon : beaucoup pensait que Marco Polo-R allait être choisie au lieu de PLATO ; mais en fait le choix était déjà biaisé pour ce projet pour ce soutient de l'ESA : prudemment, l'ESA attend le retour d'expérience technologique et scientifique de Rosetta. C'est la raison que ce modèle de développement suppose : les missions envoyées si peu fréquemment doivent être exceptionnelles et productives : en gros, il faut voir grand.
    Mais il vrai que pour certaines missions, il est parfois utile d'aller plus vite sinon on se fait voler l'intérêt de la sonde, je pense à Bepi-Colombo, sonde mercurienne dont la moitié de la raison d'être de la mission est aujourd'hui déjà fait par la sonde américaine Messenger. On peut se demander si cette sonde initialement prometteuse sera finalement très chère pour un retour faible. C'est un certain gaspillage lorsqu'on envoie si peu fréquemment de sonde.

  13. #10
    Dr. Zoidberg

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Pour souligner le ridicule cosmique de votre intervention, il suffit de se rappeler que Hubble a commencé à être étudié en 1974, financé en 1977 pour être lancé en 1990.
    Petite précision qui ne change rien à l'idée de départ, le projet Hubble a été initié en 1970, les financements ont ensuite été coupés en 1974 puis ont repris en 1977 grâce à l'entrée de l'ESA dans le projet si je me souviens bien de ce que j'ai rapidement lu hier.

    Citation Envoyé par Skitaro
    cette mission nécessitera en effet un besoin gigantesque en capteurs CCD (tout comme GAIA), que l'industrie ne peut fabriquer en quelques années!
    Intéressant comme anecdote, je n'aurais pas pensé à ça

  14. #11
    Geb

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Dr. Zoidberg Voir le message
    Petite précision qui ne change rien à l'idée de départ, le projet Hubble a été initié en 1970, les financements ont ensuite été coupés en 1974 puis ont repris en 1977 grâce à l'entrée de l'ESA dans le projet si je me souviens bien de ce que j'ai rapidement lu hier.
    À ceci près que le premier de la série des satellites espions KH-11 Kennan (les "Hubble" militaires, avec un miroir principal oscillant entre 2,34 et 3,1 mètres de diamètre) a été satellisé en décembre 1976.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 21/02/2014 à 18h04.

  15. #12
    Dr. Zoidberg

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    À ceci près que le premier de la série des satellites espions KH-11 Kennan (les "Hubble" militaires, avec un miroir principal oscillant entre 2,34 et 3,1 mètres de diamètre) a été satellisé en décembre 1976.
    Oui, mais ceux là, ils ne regardent pas dans la bonne direction Bizarrement, les militaires n'ont pas souffert des mêmes restrictions budgétaires Mais ça ne change pas la durée de développement du Hubble scientifique.

  16. Publicité
  17. #13
    Bluedeep

    Re : Re: Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    (les "Hubble" militaires, avec un miroir principal oscillant entre 2,34 et 3,1 mètres de diamètre)
    Je trouve la comparaison un peu outrée : imagine-t-on comparer une Chrysler Vyper et un Ramcharger 1500 sous prétexte qu'ils partageaient le même (beau) moteur V10 ? non.

  18. #14
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Il y a eu certainement de gros transferts de technologies entre ces satellites militaires et Hubble (la taille de son miroir n'est pas un hasard). Par contre on raconte que si l'erreur de courbure du miroir de Hubble n'a pas été détectée avant son lancement c'est parce que les bancs optiques qui pouvaient faire cette vérification étaient occupés à contrôler des miroirs militaires.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #15
    Geb

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Dr. Zoidberg Voir le message
    Oui, mais ceux là, ils ne regardent pas dans la bonne direction Bizarrement, les militaires n'ont pas souffert des mêmes restrictions budgétaires Mais ça ne change pas la durée de développement du Hubble scientifique.
    Je n'aurais pas dit mieux moi-même. Je trouve dommage, quand on voit la révolution qu'Hubble a initié dans beaucoup de domaine en astrophysique, qu'entre-temps les militaires ont bénéficié d'au moins une vingtaine d'Hubble.

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Il y a eu certainement de gros transferts de technologies entre ces satellites militaires et Hubble (la taille de son miroir n'est pas un hasard).
    C'est exactement là où je voulais en venir. Les premiers satellites militaires de ce type ne sont certainement pas exactement identiques à Hubble, mais la filiation ne fait aucun doute en matière de technologies utilisées.

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Je trouve la comparaison un peu outrée : imagine-t-on comparer une Chrysler Vyper et un Ramcharger 1500 sous prétexte qu'ils partageaient le même (beau) moteur V10 ? non.
    Les sources citées dans l'article de Wikipédia pourraient peut-être aider à dissiper tes doutes :

    It is believed to resemble the Hubble Space Telescope in size and shape, as the satellites were shipped in similar containers. Furthermore, a NASA history of the Hubble,[19] in discussing the reasons for switching from a 3-meter main mirror to a 2.4-meter design, states: "In addition, changing to a 2.4-meter mirror would lessen fabrication costs by using manufacturing technologies developed for military spy satellites." A CIA history states that the primary mirror on the first KH-11s measured 2.34 meters, but sizes increased in later versions.[4] NRO led the development of a computer controlled mirror polishing technique, which was subsequently also used for the polishing of the primary mirror of the Hubble Space Telescope.[20]
    Bref, je ne veux pas alimenter un hors-sujet.

    Citation Envoyé par EspritTordu Voir le message
    C'est un certain gaspillage lorsqu'on envoie si peu fréquemment de sonde.
    Le calendrier de l’ESA reste quand même agréablement chargé.

    Il y a le lancement d’ATV-5 prévu pour le 17 juin 2014, le lancement d’IXV pour le 28 juillet 2014. Pour les programmes de développement de nouvelles technologies, en plus d’IXV, on a aussi Proba 3 (prévu d’après les dernières informations dont je dispose pour 2017).

    Pour ceux que ça intéresse, il y a la System-Specification Review (SSR) d’Ariane 6 prévue pour juin 2014. En ce qui concerne Ariane 5 ME, il y a encore la Critical Design Review (CDR) de l’étage supérieur en mai 2015 et enfin la CDR du lanceur Ariane 5 ME dans son ensemble en septembre de la même année.

    En ce qui concerne les observatoires orbitaux et interplanétaires, en omettant les nombreux programmes européens d’observations de la Terre (Météosat Troisième Génération, Aeolus, Earth Care, Biomass, Sentinel-1, Sentinel-2, Sentinel-3, Sentinel-5, Jason CS, etc.), on a LISA Pathfinder (lancement prévu pour mi-2015), Microscope (mi-2016), BepiColombo (mi-2016), Solar Orbiter (juillet 2017), mais aussi et surtout, la mission Exomars (TGO et EDM en janvier 2016, suivis par le Rover Exomars en mai 2018) en partenariat avec l’agence spatiale russe.

    Alors même si les missions Euclid (lancement prévu pour mars 2020) et Plato (2024) semblent assez éloignées dans le temps, ça ne veut pas dire qu’on n’a aucune mission européenne passionnante à suivre entre temps.

    Cordialement.

  20. #16
    Bluedeep

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Je n'aurais pas dit mieux moi-même. Je trouve dommage, quand on voit la révolution qu'Hubble a initié dans beaucoup de domaine en astrophysique, qu'entre-temps les militaires ont bénéficié d'au moins une vingtaine d'Hubble.
    Le cout unitaire des KeyHole (qui ne sont pas destiné à une très longue durée de vie) n'est (heureusement) pas du tout le même que celui du HST.

    Accessoirement, "ceux d'en face" ont développé des programmes militaires similaires sans qu'il en ressorte de bénéfices civiles et scientifique. Là au moins il y en a eu un.

    C'est exactement là où je voulais en venir. Les premiers satellites militaires de ce type ne sont certainement pas exactement identiques à Hubble, mais la filiation ne fait aucun doute en matière de technologies utilisées.
    Les sources citées dans l'article de Wikipédia pourraient peut-être aider à dissiper tes doutes :
    J'ai du mal m'exprimer ou on m'a mal lu : je n'ai jamais mis en doute la filiation, qui est évidente, a fortiori au niveau de l'optique.
    Simplement, considérer un keyhole comme une sorte de HST d'orbite basse est quand même excessif : en dehors de l'optique, les problématiques de fiabilité dans le temps, de pointage, de transmission, etc .... ne sont pas du tout les même (les premiers Keyhole dans les années 60 éjectaient une capsule contenant .... les pellicules de prise de vue).
    D'où ma comparaison automobilesque que tu considères comme HS et que je voyais plutôt comme pertinente (le même moteur : l'optique mais pas du tout le même châssis ni le même usage).

    Alors même si les missions Euclid (lancement prévu pour mars 2020) et Plato (2024) semblent assez éloignées dans le temps, ça ne veut pas dire qu’on n’a aucune mission européenne passionnante à suivre entre temps.
    Je plussoye et considère l'intervention de lordmachin supra comme ridicule.

  21. #17
    EspritTordu

    Re : Actualité - L’Esa choisit Plato pour la chasse aux exoplanètes

    Alors même si les missions Euclid (lancement prévu pour mars 2020) et Plato (2024) semblent assez éloignées dans le temps, ça ne veut pas dire qu’on n’a aucune mission européenne passionnante à suivre entre temps.
    C'est une agréable astuce de gestion de l'ESA : quand on a la possibilité d'envoyer une sonde tous les 30 ans dans un domaine particulier, on s'arrange pour décaler les envois et donner l'impression d'un planning complet. Je veux dire qu'on sent qu'on a plus besoin de capacité satellitaire/sonde, pour autant on en a pas les moyens ; goulot d'étranglement de la capacité de lancement peut-être? Ou peut-être trop grande centralisation de la gestion due à un budget réduit et nécessairement continental?

    Le fait de faire des satellites dans un domaine spécifique si peu fréquemment conduit à ce que l'engin envoyé soit obsolète (voir les capteurs de Roseta par exemple ; aussi pour réduire cela on vise le plus innovant au moment de la conception ce qui est long à développer et cher), soit critique et ne doit pas échouer : cela augmente le prix de conception paradoxalement, réduit l'audace de développement dans la mesure où l'erreur n'est pas permise. Le temps entre deux est parfois utile pour prendre néanmoins du recul parfois (comme entre Marco-Polo et Roseta).
    Lors de l'envoi d'Exomars, on voit mal l'agence avoir la capacité d'envoyer tous les ans de l'équipement de surface là-bas comme une bonne exploration présupposerait : on fait donc avec : grosse mission critique, réduction des ambitions, choix extrêmement ciblés et limités des buts de la mission.


    Microscope est français je crois et non Esa-ien, non?