Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur



  1. #1
    V5bot

    Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    L’absorption de certains antalgiques n’est pas sans danger pour la santé. Des chercheurs viennent en effet de montrer que la prise régulière de ces médicaments peut augmenter le risque de...

    Lire la suite : En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

  2. Publicité
  3. #2
    BlackMatter

    Re : Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    "Les auteurs ont montré que l’usage régulier d’AINS été associé à une augmentation de 76 % du risque de "


    Ce serait pas plutôt "était"
    Dieu m'a fait à son image. Le photocopieur était en panne...

  4. #3
    BlackMatter

    Re : Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    Sinon, y a un truc que je ne comprend pas.
    Moi j'ai toujours lu que prendre régulièrement de l'aspirine réduisait le risque d'infarctus en fluidifiant le sang.
    Dieu m'a fait à son image. Le photocopieur était en panne...

  5. #4
    Bounoume

    Re: Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    BlackMatter, tu as tout à fait raison: l'aspirine diminue les phénomènes d'agrégation plaquettaire, ce qui diminue beaucoup les risques de thromboses (caillots) dans les artères. donc ça diminue BEAUCOUP les risques d'infarctus du myocarde, ainsi que de thromboses des artères du cerveau (une bonne partie des AVC) ainsi que des membres (l'artérite qui conduit à couper la jambe pour éviter la gangrène, et qu' une opération devient impossible).
    Si tu as eu un 'stent' sur une coronaire, dans certains cas, la même aspirine est indispensable pour éviter que ça se rebouche...
    Faut continuer à utiliser l'aspirine.

    Seulement faut expliquer:
    l'aspirine (et les AINS) agissent en bloquant 'unhe' enzyme: la cyclooxygénase.
    Mais ce qui est pas dit: il y a PLUSIEURS sortes de cette enzyme, et selon l'isoenzyme, l'effet est... différent!!!!
    Par exemple bloquer l'enzyme au niveau de l'estomac.... donne parfois des ulcères d'estomac!

    Pour la petite histoire, 2 labos malins ont développé des anti-inflamatoires dits sélectifs (de la COxA, celle de l'inflammation,, +/-de la douleur) Promis-juré, sans effet nocif sur l'estomac ni sur autre chose...
    Ben l'un a été retiré.... justement à cause d'une surmortalité anormale d'origne cardiaque... (et finalement l'innocuité de l'autre pour l'estomac est douteuse...)

    moralité: même si les vieux médicaments AINS non sélectifs ont plein d'effets collatéraux, mieux vaut les gérer que de faire n'importe quoi, ou que s'en priver quand le résultat global est favorable.



    PS. C'est POSSIBLE que l'inhibition d'un certain isoenzyme de COx, dans certaines circonstances, modifie la conduction/excitation auriculaire et augmente le risque de FA.

    Faut choisir: mourir d'infarctus ou d'AVC ou autre; ou (avec une probabilité toutefois moindre) se taper une FA, et devoir la soigner..... faute de quoi on peut aussi mourir cete fois d'une embolie

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    EauPure

    Re : Re: Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    Bonjour,

    Le paracétamol va en profiter, lui qui est déjà la molécule la plus utilisé pour la fièvre et les faibles douleurs mais avec un risque de mort par hépatite fulgurante si surdose
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  8. #6
    SPAP

    Re: Actualité - En bref : certains antidouleurs seraient mauvais pour le cœur

    Attention quand même au titre, même si les AINS sont utilisés COMME antidouleur, ce terme est plutot réservé au paracétamol, tramadol, codéine etc ... qui n'ont que cet effet thérapeutique là.
    Il est de toute façon dangereux de s'auto-médiquer aux AINS tant qu'on n'a pas exclu la cause infectieuse possible. Quant aux dangers de surdosage du paracétamol, les doses pour une hépatite fulminante sont quand même très éloignées des doses thérapeutiques, et les surdosages sont très très souvent volontaires , pas accidentels !

  9. Publicité