Répondre à la discussion
Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 118

Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?



  1. #1
    V5bot

    Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Depuis 1959, la Terre attend un signal artificiel venu du cosmos. L’équation de Drake permet d’évaluer le nombre de civilisations avec lesquelles nous pourrions communiquer. Avec ce dossier,...

    Lire la suite : Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

  2. Publicité
  3. #2
    darzuul

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Interresant mais il faudrait parler de vie "semblable à la notre cad basée sur la chimie carbone-oxygene à une temperature entre -20 et 50 °C" car les bacteries nous prouvent qu'il peut avoir de la vie dans des environnement ou un humain ne tiendrait pas 5 minutes (acide sulfurique, eau bouillante ou froid syberien permanent, pression superieur à 10 bar ) il faut être moins réducteur...

  4. #3
    WizardOfLinn

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Il me semble qu'il y a de toute façon un problème à partir de la page 7/12, où l'auteur fixe Fl à 1/3 sur la base d'un exemple unique, de façon assez arbitraire (et après avoir écrit que ce paramètre est totalement inconnu).
    Pourquoi 1/3 plutôt que 1/100 ou 1/10000000 ?

  5. #4
    willytristant

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    @Darzuul : Ton commentaire serait pertinent si on cherchait à calculer le nombre de planètes où l'on peut trouver de la vie.
    Là, ce n'est pas le cas, on cherche à savoir le nombre de civilisations avec lesquelles on pourrait communiquer et aux dernières nouvelles, on n'a pas encore trouvé de bactéries qui soient intelligentes et avec lesquelles on pourrait tailler le bout de gras

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    willytristant

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    @wizardoflinn : Il est bien dit dans le dossier que les derniers termes de l'équation sont définis arbitrairement sur la base du seul exemple connu

  8. #6
    Paminode

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Bonjour,

    Ce "dossier" est pour le moins surprenant.
    On y étend à l'échelle de l'univers ce qui pour le moment n'est vrai que pour la Terre.
    Admettons que les 3 premiers termes de la "formule" de D. soient cernables.
    Mais les autres ???
    Dans le système solaire, 3 planètes sont considérées comme étant dans la zone habitable (Vénus, Terre, Mars).
    Or la vie s'est développée sur 1, donc le rapport Fl = {planètes habitées / planètes dans zone habitable} est jugé égal à 1/3 dans le système solaire, et de là, hop !, cette valeur est tranquillement étendue à l'univers !
    Le reste est à l'avenant.
    Sur la planète Terre où la vie est apparue, l'intelligence humaine a émergé, d'où Fi = {planètes avec intelligence / planètes avec vie} = 1, et de nouveau cette valeur (100 %!!!) est extrapolée à l'univers, à la fois dans une version "optimiste" et dans une version prétendument "pessimiste"...
    Quant à la durée de vie d'une civilisation, autre tour de magie...
    Un peu en retard pour le 1er avril...

    Edit : croisé avec Wizard
    Dernière modification par Paminode ; 23/04/2014 à 14h04.

  9. Publicité
  10. #7
    Paminode

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par willytristant Voir le message
    @wizardoflinn : Il est bien dit dans le dossier que les derniers termes de l'équation sont définis arbitrairement sur la base du seul exemple connu
    Alors à quoi bon ? Remplir Internet ?
    Dernière modification par Paminode ; 23/04/2014 à 14h07.

  11. #8
    willytristant

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Paminode
    Alors à quoi bon ? Remplir Internet ?
    1. Faut bien expliquer (et du coup, appliquer) une formule que les plus jeunes d'entre nous ne connaissent pas forcément.

    2. Refaire ce calcul au jour des dernières découvertes n'est pas inintéressant (même si sur ce point, l'auteure aurait pu inclure des données encore plus récentes)

    3. Si on remplissait Internet de formules de Drake, ce serait toujours plus intéressant que de laisser tourner je ne sais combien de datacenters juste pour Facebook ou Twitter...

    4. Pour finir, la formule (ses termes) est ce qu'elle est, si tu as mieux à proposer, vas-y! remplis Internet!

  12. #9
    Paminode

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par willytristant Voir le message
    1. Faut bien expliquer (et du coup, appliquer) une formule que les plus jeunes d'entre nous ne connaissent pas forcément.
    Bonjour,

    Je me demande si les "plus jeunes" ont réellement besoin de connaître cette "formule".
    Au passage, je rappelle la définition du mot "équation" :
    Wikipédia
    Une équation est, en mathématiques, une égalité contenant une ou plusieurs variables. Résoudre l'équation consiste à déterminer les valeurs que peut prendre la variable pour rendre l'égalité vraie. La variable est aussi appelée inconnue et les valeurs pour lesquelles l'égalité est vérifiée solutions. À la différence d'une identité, une équation est une égalité qui n'est pas nécessairement vraie pour toutes les valeurs possibles que peut prendre la variable.
    Il me semble bien que la formule de D. ne ressemble en rien à une équation. Il n'y a aucune égalité à rendre vraie, aucune valeur d'une inconnue à en déduire. Les 3 premiers facteurs sont évalués par la recherche, les autres sont estimés de façon totalement irrationnelle, et il n'en ressort aucun résultat ayant un sens.

    2. Refaire ce calcul au jour des dernières découvertes n'est pas inintéressant (même si sur ce point, l'auteure aurait pu inclure des données encore plus récentes)
    Que l'on réévalue les 3 premiers facteurs au fil des découvertes, soit, mais à quoi bon "refaire ce calcul" puisque les autres facteurs sont estimés de façon absurde ?

    4. Pour finir, la formule (ses termes) est ce qu'elle est, si tu as mieux à proposer, vas-y! remplis Internet!
    Je suis déjà perplexe devant le fait que cette formule ne compte que 7 facteurs.
    Quand je vois comment on passe directement d'un facteur censé vouloir estimer les probabilités d'apparition de la vie à un facteur voulant estimer l'apparition de l'intelligence (c'est quoi l'intelligence ?) et de là directement à un facteur prétendant estimer l'apparition de civilisations technologiques à la manière occidentale, je trouve que les sauts sont plutôt vertigineux.
    Cette prétendue formule ne devrait-elle pas, au lieu de seulement 7 (?), compter des milliers et des milliers de facteurs pour tenter de mieux cerner les innombrables paramètres nécessaires à l'émergence de toutes ces choses ?

    Tant qu'à faire d'être dans l'absurde, je propose de compléter l'équation en ajoutant un 8ème facteur pour estimer le nombre de fois qu'a été peinte la Joconde dans la galaxie :
    FJ = {planètes où a été peinte la Joconde / planètes où s'est développée une civilisation} = 1 (en suivant le raisonnement de l'auteresse du "dossier").
    Ça en fait des Jocondes : 18 dans le pire des cas, et 5 milliards si l'on est très optimiste.

  13. #10
    NicoC14

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Bonjour,

    La réflexion sur la Joconde est savoureuse.
    Pour ce qui est du dossier, je veux bien croire qu'on peut estimer une borne 'optimiste', mais les valeurs de R et Fp s'excluent dans ce cas, la façon de présenter me parait.. étrange.
    Par ailleurs on considère pouvoir communiquer sans problème avec toute la galaxie, ce qui n'est peut être pas rigoureusement exact...

    Ceci étant dit, il est vrai que certaines possibilités sont sous-estimées et non prises en compte dans l'équation, comme le souligne le dossier avec le cas de Titan et de son environnement pourquoi pas favorable.

    En bref, on n'en saura pas plus

  14. #11
    Svenn

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Même avis que tout le monde ici, autant il est intéressant de discuter des termes sur lesquels on a des données, autant le traitement des autres termes est bien peu rigoureux. On n'a pas exemple pas la moindre idée de la proportion de planètes habitables qui sont habitées, même à cinquante ordres de grandeur près. Pourquoi donc attribuer une valeur à ce terme (et pire, la garder à la fois pour un scénario optimiste et pessimiste) plutôt que d'admettre plus sagement qu'on ne sait pas ?

    Sinon j'ai une question par rapport à la possibilité de communiquer à l'autre bout de la galaxie. Supposons qu'il y ait une autre Terre dans la galaxie exactement au même niveau de développement technologique. A quelle distance serait-on capable de mesurer ses émissions électromagnétiques ? Parce que si la réponse est nettement inférieure à la taille de la galaxie (ce qui est très probable), on doit modifier le produit pour en tenir compte.

  15. #12
    Bluedeep

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Svenn Voir le message
    Sinon j'ai une question par rapport à la possibilité de communiquer à l'autre bout de la galaxie. Supposons qu'il y ait une autre Terre dans la galaxie exactement au même niveau de développement technologique. A quelle distance serait-on capable de mesurer ses émissions électromagnétiques ? Parce que si la réponse est nettement inférieure à la taille de la galaxie (ce qui est très probable), on doit modifier le produit pour en tenir compte.
    Considérant une hypothétique planète avec les même émissions EM que la notre, on est pas capable de la détecter au délà de 160 AL, il me semble (fait que je retrouve les sources en revanche).

    On est assez loin en ordre de grandeur de la taille de la Galaxie. (100 kAL de diamétre environ) et des étoiles les plus distantes par rapport à nous (78 kAL).

  16. Publicité
  17. #13
    cancerman

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    De 1 / Vous raisonnez "bêtement" en tant qu'êtres humains, l'anthropomorphisme prend le dessus sur la logique, par exemple quid d'une société de type insectes dites "extraterrestres" ? il nous serait impossible de dialoguer avec de telles créatures quand bien même elles auraient développé la radio, dans leur société autour d'une reine les radiotélescopes leurs seraient totalement inutile.

    Tout comme sur Terre les mouches ne communiquent pas avec les fourmis (...)

    Concernant l'intelligence Prenez le bourdon et les abeilles qui résolvent le problème du "voyageur du commerce" sans soucis et sans avoir besoin d'un ordinateur quantique ... les incestes peuvent développer aussi des concepts abstraits en l'absence de langage

    http://www2.cnrs.fr/presse/communique/2581.htm

    De 2 / personne n'applique le rasoir d'Ockham au paradoxe de Fermi.

    C'est simple pourtant, pas de visites pas de petits hommes verts, ils ne sert à rien de se demander le pourquoi du comment ( ce qui nous amènerait à des dialogues fallacieux ) , seul le résultat compte.
    Dernière modification par cancerman ; 24/04/2014 à 10h44.

  18. #14
    Dorand AR

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Bonjour,
    Quel est votre avis sur les planètes océans (totalement recouvertent d'eau ou presque) dans une zone habitable ?

    Je pense qu'il faudrait prendre en compte aussi et que ça pourrait être un frein, malgré des probables formes de vies intelligente. Non ?

    Petite question, est-on sûr à 100 % que la vie n'est jamais apparue sur Vénus à un moment de son histoire ?
    Merci.
    Dernière modification par Dorand AR ; 24/04/2014 à 20h23.

  19. #15
    tezcatlipoca

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par cancerman Voir le message
    .
    ... les incestes peuvent développer aussi des concepts abstraits en l'absence de langage
    C'est ce que je me tue à expliquer à ma sœur qui s'obstine à m'opposer un mutisme total.

  20. #16
    cryoxavluniqueetlepremier

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    le nombre EBE dépends d'abords du type solide liquide ou vapeur, energetique , donc 4 grandes familles primaires , sur le cas solide nous pouvons déterminez déjà 3 autre types suivant pour commencer l'évolution de notre planète, insectoide, reptilien et homoide diferent humanoide, ceux qui se baladent chez nous, qu'on arrive à apercevoir.... humanoides , des insectoides , reptiliens de forme humaine .... mais il doit en avoir d'autre forme ......mais pour l'instant la forme humanoide reste dans notre partie de notre galaxie proche

  21. #17
    Geb

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Bluedeep Voir le message
    Considérant une hypothétique planète avec les même émissions EM que la notre, on est pas capable de la détecter au délà de 160 AL, il me semble (fait que je retrouve les sources en revanche).
    J'imagine que la publication à laquelle tu fais référence est ici :

    Eavesdropping on radio broadcasts from galactic civilizations with upcoming observatories for redshifted 21 cm radiation (Loeb & Zaldarriaga, 2007)

    Capacités des observatoires existants citées dans la publication, avec un mois d'intégration de données :

    MWA-LFD (depuis 2013) : jusqu'à ~23 parsecs, soit ~75 a.-l. (80 à 300 MHz).
    LOFAR (depuis 2013) : jusqu'à ~50 parsecs, soit ~163 a.-l. (10 à 240 MHz).
    SKA : jusqu'à ~181 parsecs, soit ~590 a.-l. (50 à 350 MHz).

    Pour le Square Kilometer Array, la publication dit 200 parsecs, mais quand on reprend la formule qu'ils utilisent (ce que j'ai fait), on trouve plutôt 180,7 parsecs. À noter que la totalité des détecteurs du SKA ne seront installés qu'en 2024, si le programme ne prend pas plus de retard (ce dont je doute malheureusement).

    La publication a cependant des limitations. Tout d'abord, les auteurs prennent comme exemple l'ensemble de radar militaire américain baptisé "Ballistic Missile Early Warning Systems" (BMEWS) qui est le plus gros émetteur de notre civilisation (avec un pic de puissance à 425 MHz). Or, afin de tenir compte des capacités des détecteurs analysés (qui sont limités en fréquence à 350 MHz pour le SKA avec la meilleure sensibilité possible), ils choisissent de simuler les capacités de détection d'une civilisation E. T. avec la même puissance que le BMEWS, mais à 200 MHz plutôt que 425 MHz. Ensuite, il faut se rendre compte que les données de ces observatoires ne sont de toute façon pas analysés par le programme SETI.

    Cela dit, il faudrait des dizaines de millions de civilisations extraterrestres communicantes pour que nous ayons statistiquement une petite chance de détecter quelque chose. Nos capacités de détection sont donc risibles à l'heure actuelle.

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 25/04/2014 à 08h37.

  22. #18
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par cryoxavluniqueetlepremier Voir le message
    le nombre EBE dépends d'abords du type solide liquide ou vapeur, energetique , donc 4 grandes familles primaires , sur le cas solide nous pouvons déterminez déjà 3 autre types suivant pour commencer l'évolution de notre planète, insectoide, reptilien et homoide diferent humanoide, ceux qui se baladent chez nous, qu'on arrive à apercevoir.... humanoides , des insectoides , reptiliens de forme humaine .... mais il doit en avoir d'autre forme ......mais pour l'instant la forme humanoide reste dans notre partie de notre galaxie proche
    C'est quoi ce délire ? qu'est ce que ça fait ici ? on est pas sur www.illumines-des-ovnis.com.

  23. Publicité
  24. #19
    Bluedeep

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    J'imagine que la publication à laquelle tu fais référence est ici :

    Eavesdropping on radio broadcasts from galactic civilizations with upcoming observatories for redshifted 21 cm radiation (Loeb & Zaldarriaga, 2007).
    Tout à fait; je n'avais plus la source sous la main; merci de l'avoir retrouvée.

  25. #20
    cancerman

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Dorand AR Voir le message
    Bonjour,
    Quel est votre avis sur les planètes océans (totalement recouvertent d'eau ou presque) dans une zone habitable ?

    Je pense qu'il faudrait prendre en compte aussi et que ça pourrait être un frein, malgré des probables formes de vies intelligente. Non ?

    Petite question, est-on sûr à 100 % que la vie n'est jamais apparue sur Vénus à un moment de son histoire ?
    Merci.
    Comme pour la lune Europe ? Pour vénus je ne sais pas désolé.

    C'est simple, pas de feu = pas de civilisations capables de fabriquer des machines complexes ( comme des ordinateurs par exemple ).

    Les dauphins sont intelligents, on sait que qu'ils communiquent que leur langage est complexe et que leur cerveau est dédié à la vie aquatique, mais ils ne pourront jamais fabriquer de machines complexes car leur environnement n'y ai pas du tout adapté.

    Par contre ... qui peut dire que dans 1 million d'année nous ne retournerons pas sous l'eau pour nous y adapter ? un peu comme dans le film waterworld ou peut etre dans un environnement autre que l'eau ou l'air ? qui sait ...
    Dernière modification par cancerman ; 25/04/2014 à 10h45.

  26. #21
    Dorand AR

    Re : Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Merci pour ta réponse.

    Oui je pense aussi aux dauphins, et donc des espèces plus intelligentes que des dauphins pourraient exister sur des planètes recouvertes d'eau, sans pour autant pouvoir communiquer avec d'autres planètes.

    Etant donné qu'il y a plusieurs exo-planètes dites comme pouvant êtres des planètes océans, je pense que l'équation devrait prendre en compte ce facteur et comme un frein.

    Plusieurs membres du forum évoquaient aussi la notion du temps avec l'évolution. Je retourne d'ailleurs à l'extinction des dinosaures et la place pour les mammifères ensuite.
    Il faudrait être dans la même période pour pouvoir communiquer ou recevoir des messages. C'est même un point très important je pense. Si un message était arrivé dans notre système solaire il y a 65 millions d’années, ou il y a 200 000 ans, ou en 1650 av. J.-C., ou en 1725 apr. J.-C. Ca serait la même chose, personne pour le recevoir et y répondre. Si nous nous envoyons un message, nous ne sommes également pas sûrs que lorsqu’il arrivera dans un autre système, que l’évolution d’une espèce intelligente de ce système puisse lui permettre de le recevoir et d’y répondre. Mais si le message avait été envoyé cent ans après, il aurait peut-être été reçu.

    J’utilise cent ans après, mais on pourrait dire aussi avant, car dans notre système comme pour les autres systèmes des catastrophes peuvent arriver pour une civilisation. Ce qui était valable il y a 2000 ans, n’est pas forcement le cas 2000 ans après.
    C'est mon avis.

  27. #22
    michen

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    L’un des instruments les plus connus dans ce domaine est l'équation de Drake. Au fil du temps, celle-ci a surtout servi à quantifier notre ignorance. Rendre compte de ces expériences est l’objectif de ce dossier.
    je me permet de souligner
    celle-ci a surtout servi à quantifier notre ignorance
    ce qui répond a mon sens a un certain nombre de commentaires
    plusieurs choses me semble importantes:
    la possibilité qu'il y ait une vie ailleurs que sur la terre n'est pas une possibilité mais on peut la considérée comme une certitude
    la possibilité qu'il y ait une vie intelligente est la aussi pratiquement une certitude
    par contre qu'une forme de vie est développée une civilisation technologique est déja un peu moins certain.
    que cette/ces civilisation technologique existe encore on peut penser sans risque qu'un certain nombre on déja disparu
    qu'elle aient atteint un niveau suffisant pour communiquer avec nous peut etre mais peut etre est ce nous qui du fait de la distance par exemple ne sommes pas capable de communiquer.
    peut etre ne nous considère t'il pas suffisamment avancé pour se donner la peine de nous envoyer le moindre message
    mais cela fait beaucoup de peut etre...........
    réponse a ces questions dans un certain nombre d'années si toutefois notre civilisation ne c'est pas autodétruite

  28. #23
    WizardOfLinn

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par michen Voir le message
    je me permet de souligner
    ce qui répond a mon sens a un certain nombre de commentaires
    plusieurs choses me semble importantes:
    la possibilité qu'il y ait une vie ailleurs que sur la terre n'est pas une possibilité mais on peut la considérée comme une certitude
    la possibilité qu'il y ait une vie intelligente est la aussi pratiquement une certitude
    ...
    Tu peux remplacer "on" par "je"...
    L'hypothèse que la vie ne soit apparue que sur Terre, par accident, en vaut d'autres. Et même si ce n'est pas le cas, la vie ET la plus proche peut aussi bien être à 10 millions d'années-lumière, pas dans notre galaxie.
    Aucune certitude non plus sur la vie "intelligente".

  29. #24
    Dorand AR

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Il y a une question que je me demande souvent, quelle est a probabilité qu'une sonde extraterrestre (Hors service ou non), puisse passer un jour dans notre système ou dans son voisinage, et être détectée. Comprendre une sonde envoyée comme nous avons fait avec Voyager 1 par exemple.

    On sait que dans notre cas, l'Homme lance et avait lancé des sondes pour explorer le système solaire, dont plusieurs vont le quitter, puis continuer leurs routes. Il est à espérer (penser) aussi qu'il serait encore plus le cas par la suite, par des sondes pour les corps (comme l’exploration des planètes naines) au-delà de l'orbite de Neptune ou Pluton, si l'Homme lance d'autres sondes comme la sonde New-Horizons.
    On sait donc que c'est possible, même si ça peut prendre très longtemps pour parcourir la distance vers une autre étoile.

    Je pose une autre question en lien avec ma première, combien de sondes ou objets artificiels voyagent dans la galaxie en ce moment ?
    On ne peut pas le savoir car nous ne connaissons que pour nous.
    Dernière modification par Dorand AR ; 25/04/2014 à 13h59.

  30. Publicité
  31. #25
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Dorand AR Voir le message
    Il y a une question que je me demande souvent, quelle est a probabilité qu'une sonde extraterrestre (Hors service ou non), puisse passer un jour dans notre système ou dans son voisinage, et être détectée. Comprendre une sonde envoyée comme nous avons fait avec Voyager 1 par exemple. .
    Il n'existe pas le moindre début de commencement d'embryon de donnée pour calculer ce genre de probabilité.

  32. #26
    Svenn

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Dorand AR Voir le message
    Il y a une question que je me demande souvent, quelle est a probabilité qu'une sonde extraterrestre (Hors service ou non), puisse passer un jour dans notre système ou dans son voisinage, et être détectée. Comprendre une sonde envoyée comme nous avons fait avec Voyager 1 par exemple.

    On sait que dans notre cas, l'Homme lance et avait lancé des sondes pour explorer le système solaire, dont plusieurs vont le quitter, puis continuer leurs routes. Il est à espérer (penser) aussi qu'il serait encore plus le cas par la suite, par des sondes pour les corps (comme l’exploration des planètes naines) au-delà de l'orbite de Neptune ou Pluton, si l'Homme lance d'autres sondes comme la sonde New-Horizons.
    On sait donc que c'est possible, même si ça peut prendre très longtemps pour parcourir la distance vers une autre étoile.

    Je pose une autre question en lien avec ma première, combien de sondes ou objets artificiels voyagent dans la galaxie en ce moment ?
    On ne peut pas le savoir car nous ne connaissons que pour nous.
    Les sondes envoyées vers l'extérieur du système solaire sont alimentées par une générateur à isotope au Pu238 de 90 ans de demie vie. Les sondes Voyager et les autres n'émettront plus le moindre signal bien avant d'arriver à la prochaine étoile. Avec une sonde alimentée par panneaux théoriquement ce problème ne se pose pas mais je demande à voir l'efficacité de panneaux solaires après des milliers d'années d'exposition au froid interstellaire et au rayonnements cosmiques.

    Nous serions donc incapable de détecter un Voyager venant d'Alpha Centauri et traversant le système solaire même an passant très près (disons, en passant à la même distance de nous que la Lune)
    Dernière modification par Svenn ; 25/04/2014 à 14h52.

  33. #27
    WizardOfLinn

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Par contre, l'allumage d'un moteur à anti-matière ET dans le système solaire devrait affoler quelques détecteurs gamma, même à des millions de km

  34. #28
    Dorand AR

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Svenn Voir le message
    Les sondes envoyées vers l'extérieur du système solaire sont alimentées par une générateur à isotope au Pu238 de 90 ans de demie vie. Les sondes Voyager et les autres n'émettront plus le moindre signal bien avant d'arriver à la prochaine étoile. Avec une sonde alimentée par panneaux théoriquement ce problème ne se pose pas mais je demande à voir l'efficacité de panneaux solaires après des milliers d'années d'exposition au froid interstellaire et au rayonnements cosmiques.

    Nous serions donc incapable de détecter un Voyager venant d'Alpha Centauri et traversant le système solaire même an passant très près (disons, en passant à la même distance de nous que la Lune)
    Oui je suis bien d'accord que cela est très difficile avec plusieurs contraintes (comme pour détecter des petits corps dans notre système solaire). Mais dans 1000 ou 2000 ans, si des technologies supérieures à maintenant ?
    On ne peut pas savoir (ça serait à la limite science-fiction de tenter de faire des projections). C'est pour ça aussi que j'ai utilisé la phrase "puisse passer un jour", en me limitant à cette phrase et sans penser à 2014.

    Je parle de sondes extraterrestres envoyées pour explorer leur propre système (si le cas existe) et pour leurs besoins à eux (Comme pour nous et Voyager), puis vont continuer leurs routes en dehors du système (missions terminées). Voir même devenir une capsule temporelle (Voyager et Pioneer sont d'ailleurs des capsules temporelles).

    Je ne voudrais pas entrer dans la science fiction et être hors de la charte du forum, mais la sonde Voyager est une sonde humaine envoyée en 1977 dans les circonstances humaines. Pourquoi une sonde d'une possible civilisation extraterrestre (si existe aussi) ne pourrait-elle pas être de la taille ou plus grande que l'I.S.S. par exemple ? Ou bien être totalement différente des sondes humaines actuelles ?
    Puis, quelle pourrait-être la réflexion de la sonde par ses matériaux, aussi (si existe) ?

    On sait au moins que ça arrivera une fois dans la galaxie (par nous et nos sondes qui voyagent), après je suis d'accord avec Bluedeep, impossible de savoir la probabilité avec notre système.
    J'aime bien avoir souvent cette question, bien que je sais que je n'aurais jamais la réponse.

    En espérant ne pas avoir été trop science-fiction.
    Dernière modification par Dorand AR ; 25/04/2014 à 16h00.

  35. #29
    BoloG

    Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    En réalité, la situation est beaucoup plus complexe. Par exemple, les astronomes rêvent d'envoyer une sonde sur Titan, un satellite de Saturne, qui comporte des geysers de glace photographiés par la sonde Cassini. Il pourrait ainsi y avoir un océan d'eau liquide.
    Ca ne serait pas plutôt Encelade dont on parle ?

  36. #30
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - Extraterrestres : combien d'E.T. au bout du fil ?

    Citation Envoyé par Svenn Voir le message
    Les sondes envoyées vers l'extérieur du système solaire sont alimentées par une générateur à isotope au Pu238 de 90 ans de demie vie. Les sondes Voyager et les autres n'émettront plus le moindre signal bien avant d'arriver à la prochaine étoile. Avec une sonde alimentée par panneaux théoriquement ce problème ne se pose pas
    Curieux que personne n'ait relevé une intervention aussi absurde.
    Il faut dire que le fil se prête fortement aux réponses les plus tartes.
    Dernière modification par Bluedeep ; 25/04/2014 à 20h34.

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière