Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 40

Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?



  1. #1
    RSSBot

    Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    La cosmologie est parfois présentée comme entrant dans une ère de précision ou au contraire comme traversant une crise. Le malaise potentiel provient de la nécessité d'inventer des constituants nouveaux, la...

    Lire la suite : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

  2. Publicité
  3. #2
    nissart7831

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Bonjour,

    article qui m'a beaucoup intéressé, deep, parce que j'ai pu voir qu'il y avait des travaux qui essayaient de se passer de ces mystérieuses "matière et énergie noires", tout en utilisant le pilier de la cosmologie, la théorie de la relativité générale, qui a quand même fait ses preuves.
    Personnellement, ces "matière et énergie noires" me font penser, pour le moment, plus à une sorte de notion d'"ether", en tant que bouche-trou théorique (par analogie avec celui du 19è siècle pour les ondes éléctromagnétiques) [Pas taper, deep, je sais que c'est ton domaine ]

    Mais bon pourquoi pas ?
    Ou alors, qui sera le nouvel "Einstein" qui balaiera cet "ether" moderne ?

    J'avais des questions relativement à l'article.
    A la fin, tu dis que toutes les conséquences de ces théories étendant la relativité générale n'ont pas été tirées.
    Parmi celles qui ont déjà été tirées, y'en a t'il d'autres en plus de celles que tu as déjà mentionnées ?
    Y en a t'il qui sont inattendues du style "univers à 10 ou 11 dimensions en Théorie des Cordes" ?

    J'ai une dernière question.
    On dit que la constante (qualifiée de cosmologique maintenant) ajoutée par Einstein dans ses équations (pour d'autres raisons d'ailleurs et qu'il a gommée par la suite) rendrait compte de la fameuse énergie noire.
    Que devient-elle dans ces théories étendant la relativité générale et qui se passent de l'énergie noire ? Est-elle supprimée ou interprétée autrement ?

    Merci pour les réponses.

  4. #3
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Salut,

    A la fin, tu dis que toutes les conséquences de ces théories étendant la relativité générale n'ont pas été tirées.
    Parmi celles qui ont déjà été tirées, y'en a t'il d'autres en plus de celles que tu as déjà mentionnées ?
    Y en a t'il qui sont inattendues du style "univers à 10 ou 11 dimensions en Théorie des Cordes" ?
    Ce sont des hypothèses qu'on peut faire en plus mais qui ne peuvent pas venir comme des conclusions : pour faire de la relativité, que ce soit dans la version "usuelle" ou dans les versions étendues, on commence par fixer le nombre de dimensions... Maintenant, il se peut qu'en partant d'un nombre quelconque de dimensions on arrive à des incohérences théoriques et donc qu'on puisse décider que ce nombre est finalement incorrect pour décrire notre Univers.

    Parmi les nouvelles conséquences des extensions de la relativité générale, beaucoup restent à étudier : la cosmologie primordiale, les liens avec la physique fondamentale (et éventuellement les cordes), les effets permettant éventuellement de les prouver expérimentalement en laboratoire, la physique des objets compacts...

    On dit que la constante (qualifiée de cosmologique maintenant) ajoutée par Einstein dans ses équations (pour d'autres raisons d'ailleurs et qu'il a gommée par la suite) rendrait compte de la fameuse énergie noire.
    Que devient-elle dans ces théories étendant la relativité générale et qui se passent de l'énergie noire ? Est-elle supprimée ou interprétée autrement ?
    ça dépend. Certaines s'en passent, d'autres (comme dans le papier de Mannheim mentionné dans la news) lui donnent une valeur plus compatible avec la physique des particules, d'autres "expliquent" le fait que la densité correspondante soit du même ordre que celle de la matières noire (il n'y a pas de raison du tout a priori).
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  5. #4
    nissart7831

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Merci pour ces réponses.

    Je reviens juste sur une question qui a été noyée par le fait que j'avais pris un mauvais exemple (10-11 dimensions comme conséquence alors que c'est une hypothèse).
    Tu m'as donné les conséquences à étudier. Mais parmi celles déjà tirées, y en t'il des inattendues du style "le trou noir est une conséquence (une solution) des équations de la relativité générale" (j'espère que mon exemple est plus parlant cette fois) ?

    Et y a t'il des expériences envisagées ou envisageables permettant de trancher entre ces théories, ou du moins en éliminer certaines, à propos de la matière noire ou énergie noire ?

    Quant à la comparaison par rapport à la notion d'"ether", je suis complètement à côté de la plaque ou non (vu qu'il y a ces théories)?
    Dernière modification par nissart7831 ; 18/02/2006 à 16h01.

  6. #5
    Makalu

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Bonsoir,

    Je pense que avant de remettre en cause des théories bien établies comme la relativité générale ou d'évoquer toutes sortes de scénarios exotiques comme c'est la mode actuelle, il faudrait peut-être revoir tout simplement les hypothèses à la base des modèles cosmologiques. J'ai appris récemment suite à un séminaire sur la constante cosmologique qu'il est possible d'expliquer l'origine de cette constante cosmologique (ou de l'énergie noire) simplement en tenant compte des inhomogénéités de la distribution de matière-énergie dans l'univers, qui du fait de la non linéarités des équations d'Einstein, ne seraient pas négligeables. Je ne suis pas du tout expert en cosmologie et je ne sais pas ce que vaut cette théorie (backreaction). Est-ce que quelqu'un en a entendu parler?

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Pour la notion d'ether, c'est un peu malvenu : ce terme a un lourd passé, il est attaché à des conceptions de la propagation des ondes électromagnétiques qui sont maintenant désuettes (les conceptions, pas les ondes).

    Quant aux expériences, non pas pour le moment. On peut espérer que tout nouveau test de la relativité générale (par exemple les résultats de gravity probe B sur l'entrainement des référentiels) éliminera certaines théories fausses.

    Tu m'as donné les conséquences à étudier. Mais parmi celles déjà tirées, y en t'il des inattendues du style "le trou noir est une conséquence (une solution) des équations de la relativité générale" (j'espère que mon exemple est plus parlant cette fois) ?
    Ton exemple est peut-être encore mal choisi : Le trou noir EST une conséquence des équations de la RG !
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  9. Publicité
  10. #7
    Makalu

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Bonsoir,

    Citation Envoyé par deep_turtle
    d'autres (comme dans le papier de Mannheim mentionné dans la news) lui donnent une valeur plus compatible avec la physique des particules
    Il me semble que si on essaye d'interpréter la constante cosmologique comme une énergie du vide de particules, on trouve une valeur complètement abérrante.

  11. #8
    nissart7831

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Ton exemple est peut-être encore mal choisi : Le trou noir EST une conséquence des équations de la RG !
    Sur mon exemple, je crois qu'on s'est mal compris dès le début.
    Je sais ce que tu dis : que le trou noir est une conséquence de la RG. Justement, je prenais ça en exemple pour dire : Einstein a établi une théorie et des équations. Une des conséquences, surprenantes , de cette théorie a été la découverte de la notion de trou noir. Surprenante au sens où on avait pas idée de l'existence de tels objets.
    Ainsi par analogie, est ce que les nouvelles théories dont tu as parlé ont déjà mené à des conséquences surprenantes, inattendues ?
    J'espère avoir été plus clair cette fois.

    Quant à la notion d'éther, je connais son histoire. Mais il a été mis là un peu en bouche trou parce que les ondes que l'on connaissait jusqu'à maintenant avaient besoin d'un milieu de propagation : ondes sur l'au, son dans l'air. Mais cela posait plus de problème que ça n'en résolvait.
    Donc ce que je voulais dire dans mon post précédent, c'est est ce qu'on n'a pas la même notion au sens où on invente un truc qui pose plus de problèmes qu'il n'en résoud : on ne sait pas ce que c'est, de quoi il est constitué, ... ?
    Dernière modification par nissart7831 ; 18/02/2006 à 17h50.

  12. #9
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par Makalu
    Il me semble que si on essaye d'interpréter la constante cosmologique comme une énergie du vide de particules, on trouve une valeur complètement abérrante.
    En effet, et justement avec certaines versions de la RG ce problème disparait (selon les auteurs).

    Citation Envoyé par nissart7831
    Cit
    Sur mon exemple, je crois qu'on s'est mal compris dès le début.
    En effet, désolé, c'est le week-end et j'ai le CPU en berne...
    Alors pour répondre, à ma connaissance non, pas de "nouvel" effet physique inattendu.

    Et pour la comparaison avec l'ether, on peut en effet faire un parallèles dans la démarche, je l'ai déjà vu/entendu faire en tout cas.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  13. #10
    nissart7831

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par deep_turtle
    En effet, désolé, c'est le week-end et j'ai le CPU en berne...
    Alors pour répondre, à ma connaissance non, pas de "nouvel" effet physique inattendu.

    Et pour la comparaison avec l'ether, on peut en effet faire un parallèles dans la démarche, je l'ai déjà vu/entendu faire en tout cas.
    Ouf, on s'est compris.
    Merci beaucoup, deep, pour toutes ces réponses.

    Tiens nous bien au courant des aventures de ces théories. C'est passionnant.

  14. #11
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par makalu
    Je ne suis pas du tout expert en cosmologie et je ne sais pas ce que vaut cette théorie (backreaction). Est-ce que quelqu'un en a entendu parler?
    Oups j'avais zappé ton message... Cette idée (plus qu'une théorie) est en effet intéressante, mais chaudement débattue. Elle se heurte aux même problèmes que ce qui est dit dans la news : d'une part les gens ne sont pas d'accord, au niveau même des équations, sur le fait que cet effet est important, et d'autre part ça ne touche pas du tout au problème de la matière noire (en tout cas pas à l'échelle des galaxies).

    Mais tu a raison, c'est une affaire à suivre (ou même à faire avancer pour ceux qui s'en sentent capables !!)...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  15. #12
    FC05

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Le trou noir EST une conséquence des équations de la RG !
    ??? Le trou noir EST un trou noir !

    Quelle erreur que de confondre modèle et réalité ... si le trou noir est une réalité ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  16. Publicité
  17. #13
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Oui, forcément, si tu sors la phrase de son contexte...

    "L'existence des trous noirs découle directement des équations de la RG" si tu préfères.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  18. #14
    FC05

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Heu ... ben, toujours pas d'accord ...

    Je dirais plutôt :

    "La RG a prévu l'existence théorique d'objets tels que les trous noirs".

    Mais leur existence (réelle ou supposée) ne découle d'une quelconque théorie ... une théorie n'a jamais rien imposé à la nature.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  19. #15
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Tu le fais exprès ?

    Parfois, on utilise dans le langage parlé des abus de langage qui permettent de ne pas faire des phrases de 200 km de long, tout en essayant d'être pas trop loin de ce qu'on veut vraiment dire. Et quand c'est ambigu on ne rentre pas dans le lard de celui qui a commis l'erreur d'essayer de rester léger, on apporte une précision, poliment. Evidemment qu'une théorie ne décide pas de l'existence matérielle des choses...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  20. #16
    FC05

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Je ne suis rentré dans le lard de personne, si tu l'a pris comme ça, je m'en excuse.

    Ceci dit, si une phrase est mal tournée ... elle est mal tournée et c'est plus simple de le reconnaître directement plutôt que d'essayer de la sauver à tout prix ... non ?
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  21. #17
    deep_turtle

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    oui, oui, on est bien d'accord sur le fait qu'on aurait pu la tourner mieux, c'est juste ta remarque "Quelle erreur que de confondre modèle et réalité" qui m'a un peu agacée, alors que la discussion ne portait pas sur ça et que ce n'est pas sur ce point qu'on faisait tous attention à ce qu'on disait. Un peu comme si tu étais là en train de jouer au tennis, en faisant attention à la balle et paf, un attaquant arrive ballon au pied et te marque un but en disant "quelle erreur d'être si négligent !"...

    Désolé si de mon côté j'ai réagi trop sèchement.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  22. #18
    matthias

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par nissart7831
    Einstein a établi une théorie et des équations. Une des conséquences, surprenantes , de cette théorie a été la découverte de la notion de trou noir. Surprenante au sens où on avait pas idée de l'existence de tels objets.
    Je fais un petit hors-sujet pour revenir là-dessus. Les spécialistes me reprendront si je dis une ânerie mais il me semble que l'existence des trous noirs (même si le terme n'existait pas) a été envisagée dès la fin du XVIIIème siècle par Mitchell et Laplace. L'idée de base était relativement simple : une conception corpusculaire de la lumière ainsi qu'une vitesse finie, ce qui laissait assez logiquement envisager que la lumière pouvait être soumise à la gravitation et que des corps suffisament massifs pourraient avoir une vitesse d'éjection supérieure à celle de la lumière.
    Même si la physique n'était pas vraiment la bonne, c'est quand même amusant de voir qu'on a retrouvé ces objets hypothétiques

  23. Publicité
  24. #19
    FC05

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Un peu comme si tu étais là en train de jouer au tennis, en faisant attention à la balle et paf, un attaquant arrive ballon au pied et te marque un but en disant "quelle erreur d'être si négligent !"...
    C'est vrai, j'étais un peu hors sujet ... en ce qui concerne l'image ... elle m'a bien fait rire ... merci.
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  25. #20
    ddzziikk

    conflit

    La relativité est incompatible avec la méca q!
    Alors on ne sait pas décrire l'interieur d'un trou noir et ce fameux big bang!!
    Si j'ai bien compris, il existe plusieurs alternatives sérieuses:
    La première avec Hawging, la gravitation quantique à boucles, l'idée est de quantifier l'espace temps en trouvant un rectangle fondamental, et de réinjecter dans la relat !! Gros problèmes mathématiques!

    La deuxième: les supercodres: L'élément fondamental serait une corde vibrante qui selon ses vibrations pourrait recréer toutes les particules connues (et les inconnues) .Notons que cette théorie donne naissance au graviton de façon naturelle puisqu'il sort des équations! Malheureusement il faut un espace à onze dimensions pour que tout fonctionne!! Et la ,nait une multitude d'espace , mais il n'en faudrait qu'un seul : le notre pour que tout soit cohèrent: Gros problèmes mathématiques.

    La troisième :geometro cosmologie non linéaire.En fait l'espace est tout petit, un dodécaèdre. Il n'y pas beaucoup de galaxies dedans mais il donne des images miroirs de ces dernières , un effet, les rayons lumineux, dans ce petit espace, ont le temps de faire plein de tours dans l'univers!!Les galaxies ne se ressemblent pas car on les voit à des ages différents! Une physique sans espace et sans temps, gros ploblèmes mathématiques.

    En fait, je vais aller faire des maths,dommage j'aimais bien la physique!! pfouhh.
    L'homme une sensation finie de l'infini!!Et l'Univers alors ?

  26. #21
    physeb

    Re : solutions?

    Citation Envoyé par ddzziikk Voir le message
    La relativité est incompatible avec la méca q!
    Alors on ne sait pas décrire l'interieur d'un trou noir et ce fameux big bang!!
    Si j'ai bien compris, il existe plusieurs alternatives sérieuses:
    La première avec Hawging, la gravitation quantique à boucles, l'idée est de quantifier l'espace temps en trouvant un rectangle fondamental, et de réinjecter dans la relat !! Gros problèmes mathématiques!
    Même avec un traitement quantique de la gravitation tu ne pourras pas remonter au de la de l'échelle de Plack!!! Cependant pour les trous noirs OK.

    Citation Envoyé par ddzziikk Voir le message

    La troisième :geometro cosmologie non linéaire.En fait l'espace est tout petit, un dodécaèdre. Il n'y pas beaucoup de galaxies dedans mais il donne des images miroirs de ces dernières , un effet, les rayons lumineux, dans ce petit espace, ont le temps de faire plein de tours dans l'univers!!Les galaxies ne se ressemblent pas car on les voit à des ages différents! Une physique sans espace et sans temps, gros ploblèmes mathématiques.
    Ce sont les univers chiffonnés, et la lumière n'est pas réfléchit car il s'agit de tores. Donc la lumière entre par une face et ressort pas la face opposée. Les tentatives de mettre en évidence des structures de galaxies répétées n'ont pas marchées. Pour l'analyse du CMB, il y a une contreverse entre deux groupes de travail en ce moment, donc encore rien de solide.


    Maintenant il existe d'autres domaines de la physiques où il est plus facile de contraindre le cadre de travail. Mais bon si tu veux faire des maths c'est bien aussi, mais vraiment différent.
    Dernière modification par Coincoin ; 13/04/2007 à 14h56.

  27. #22
    Coincoin

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    La relativité est incompatible avec la méca q!
    La relativité générale est incompatible avec la mécanique quantique. Ce n'est pas le cas de la relativité restreinte.

    La première avec Hawging, la gravitation quantique à boucles, l'idée est de quantifier l'espace temps en trouvant un rectangle fondamental, et de réinjecter dans la relat !! Gros problèmes mathématiques!
    Hawking n'a aucun lien avec la gravité quantique à boucles. C'est plutôt Rovelli.

    La troisième :geometro cosmologie non linéaire.En fait l'espace est tout petit, un dodécaèdre. Il n'y pas beaucoup de galaxies dedans mais il donne des images miroirs de ces dernières , un effet, les rayons lumineux, dans ce petit espace, ont le temps de faire plein de tours dans l'univers!!Les galaxies ne se ressemblent pas car on les voit à des ages différents! Une physique sans espace et sans temps, gros ploblèmes mathématiques.
    Tu confonds énormément de choses. L'hypothèse d'une topologie non-triviale basée sur un dodécaèdre de Poincaré n'a rien avec voir avec la mécanique quantique. De plus, l'univers se serait pas du tout très petit. Si cette théorie est vraie, le dodécaèdre ne doit pas être beaucoup plus petit que l'univers observable.
    Encore une victoire de Canard !

  28. #23
    lolo_75

    Re: Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Moi je dis que l'univers se déplace, de là vient ces énergies et matières inexpliquées.

  29. #24
    Bluedeep

    Re : Re: Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par lolo_75 Voir le message
    Moi je dis que l'univers se déplace, de là vient ces énergies et matières inexpliquées.
    Se déplace ? Par rapport à quoi ?

    Et poster des énormités n'est pas la meilleure manière de fêter votre arrivée ici.
    Dernière modification par Deedee81 ; 16/11/2015 à 11h33. Motif: Evitons les mots d'oiseaux

  30. Publicité
  31. #25
    Deedee81

    Re : Re: Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par lolo_75 Voir le message
    Moi je dis que l'univers se déplace, de là vient ces énergies et matières inexpliquées.
    Bonjour Lolo,

    Bienvenue sur Futura.

    As-tu lu la charte que tu viens de signer ? http://forums.futura-sciences.com/an...sabilites.html

    - Un petit bonjour ne serait pas de trop
    - les théories personnelles ne sont pas autorisée
    - "l'univers se déplace" n'a aucune signification

    On en sait déjà énormément, surtout sur la matière noire. Ce sont des tonnes d'informations que l'on a là dessus. Il vaut donc mieux te renseigner, poser des questions, etc... avant de pondre des idées qui ont toutes les chances sinon d'être fallacieuses.

    Merci,
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  32. #26
    bernarddo

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Ce fil peut être réactivé, en effet...

    ...en 2018, on peut dire que la cosmologie est en crise, où on en vient à contester l'existence du big bang "classique"; il suffit de lire les revues sur le sujet, dans lesquelles l'inflation est traitée de "pipeau" par un de ses inventeurs, et la théorie des cordes semble l'être, dans les cordes (wouah, c'est un peu facile...), le "grand rebond" des branes semblant être lui-même contesté par Brandeberger notamment ..., et toujours pas la moindre trace de matière sombre, ni d'énergie noire ni d'antimatière primordiale, ni de particules supersymétriques ...

    ...et on en est à chercher des poux dans la tête à Newton...plus qu'à Einstein d'ailleurs.

    En fait, l'article de base de ce fil, qui cherche au-delà de la relativité générale, manque de précision mathématique.

    Si on entend par relativité générale, l'équation d'Einstein, il n'y a pas de solution alternative.

    Mais, comme toute équation, il faut la résoudre, et ce n'était pas de la tarte.

    Un petit historique de l'affaire est nécessaire
    - 18 Nov 1915 : équation de champ sans second membre d’Einstein, et sa solution linéaire pour expliquer l’avance du périhélie de Mercure : variable en utilisant r, marqueur d’espace
    - 25 nov 1915 : équation de champ avec second membre d’Einstein
    - Janvier 1916 : solution non linéaire extérieure (point-masse) de Schwarzchild qui, en bon physicien, utilise un marqueur d'espace "r" positif et utilise une variable auxiliaire R qui n’est pas une distance (rayon), mais qui devient négative dans un certain domaine. Or, sa solution a la même forme que la solution stationnaire donnée par Einstein & co. (dans laquelle "r" est pris pour un rayon, solution qui "marchait" pour le périhélie, car "r" positif dans tout le domaine de la métrique extérieure)
    - Février 2016 : second papier de Schwartzchild donne sa solution intérieure (métrique intérieure, correspondant aux parties d'espace comprenant les volumes des étoiles) (celles-ci considérées comme une sphère emplie d’un fluide incompressible), avec des conditions limites de raccordement avec sa solution extérieure (égalité des périmètres et des quantités de courbure à l’interface). Qui permet de décrire les géodésiques complètes.

    C'est simplement cette méprise (en particulier de Hilbert) qui a conduit à tout un tas de travaux autour d'une "singularité centrale" criticité "mathématique" rencontrée quand le marqueur d'espace R qui n'existait pas avec la contrainte que s'était donné Schwartzchild: en effet, le calcul montre qu'il existe une criticité "physique" qui se manifeste AVANT d'atteindre cette criticité "mathématique" qui dès lors n'a plus lieu d'être.
    ... mais travaux qui continuent alors même que cette méprise (n')a été comprise (qu') en 1989 par le mathématicien Leonard S. Abrams, et qui conduisent à utiliser les mathématiques des nombres imaginaires, pour des espaces qui le sont tout autant!!.

    La plupart des cosmologistes actuels ignorent d'ailleurs tout cela.

    On peut trouver toute l'histoire sur Internet, et les choses s'éclaircissent quand un cosmologiste français, prenant en compte les travaux mathématiques de Souriau et de cosmologie de Sakharov, et aussi les travaux de Kerr ,(excusez du peu), propose un modèle cosmologique n'ayant plus aucune contradiction avec les observations actuelles.

    Il lui manque seulement la sanctification de l'establishment...

    Sauriez-vous deviner son nom...

  33. #27
    JPL

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    Il lui manque seulement la sanctification de l'establishment...

    Sauriez-vous deviner son nom...
    Je ne veux pas savoir parce que je crains le pire
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  34. #28
    myoper

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    La plupart des cosmologistes actuels ignorent d'ailleurs tout cela.

    On peut trouver toute l'histoire sur Internet, ...
    Sauriez-vous deviner son nom...
    La plupart des cosmologistes assez branques pour tout ignorer de cette histoire sur internet alors que c'est à la portée de n'importe quel quidam ?
    Jamais de publications scientifiques pour les pauvres cosmologistes forcé de se taper les médias à scandale ?
    Dernière modification par myoper ; 14/01/2018 à 23h08.
    Myoratorphale.

  35. #29
    mtheory

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Citation Envoyé par bernarddo Voir le message
    Ce fil peut être réactivé, en effet...

    ...en 2018, on peut dire que la cosmologie est en crise, où on en vient à contester l'existence du big bang "classique"; il suffit de lire les revues sur le sujet, dans lesquelles l'inflation est traitée de "pipeau" par un de ses inventeurs, et la théorie des cordes semble l'être, dans les cordes (wouah, c'est un peu facile...), le "grand rebond" des branes semblant être lui-même contesté par Brandeberger notamment ..., et toujours pas la moindre trace de matière sombre, ni d'énergie noire ni d'antimatière primordiale, ni de particules supersymétriques ...

    ...et on en est à chercher des poux dans la tête à Newton...plus qu'à Einstein d'ailleurs.

    En fait, l'article de base de ce fil, qui cherche au-delà de la relativité générale, manque de précision mathématique.

    Si on entend par relativité générale, l'équation d'Einstein, il n'y a pas de solution alternative.

    Mais, comme toute équation, il faut la résoudre, et ce n'était pas de la tarte.

    Un petit historique de l'affaire est nécessaire
    - 18 Nov 1915 : équation de champ sans second membre d’Einstein, et sa solution linéaire pour expliquer l’avance du périhélie de Mercure : variable en utilisant r, marqueur d’espace
    - 25 nov 1915 : équation de champ avec second membre d’Einstein
    - Janvier 1916 : solution non linéaire extérieure (point-masse) de Schwarzchild qui, en bon physicien, utilise un marqueur d'espace "r" positif et utilise une variable auxiliaire R qui n’est pas une distance (rayon), mais qui devient négative dans un certain domaine. Or, sa solution a la même forme que la solution stationnaire donnée par Einstein & co. (dans laquelle "r" est pris pour un rayon, solution qui "marchait" pour le périhélie, car "r" positif dans tout le domaine de la métrique extérieure)
    - Février 2016 : second papier de Schwartzchild donne sa solution intérieure (métrique intérieure, correspondant aux parties d'espace comprenant les volumes des étoiles) (celles-ci considérées comme une sphère emplie d’un fluide incompressible), avec des conditions limites de raccordement avec sa solution extérieure (égalité des périmètres et des quantités de courbure à l’interface). Qui permet de décrire les géodésiques complètes.

    C'est simplement cette méprise (en particulier de Hilbert) qui a conduit à tout un tas de travaux autour d'une "singularité centrale" criticité "mathématique" rencontrée quand le marqueur d'espace R qui n'existait pas avec la contrainte que s'était donné Schwartzchild: en effet, le calcul montre qu'il existe une criticité "physique" qui se manifeste AVANT d'atteindre cette criticité "mathématique" qui dès lors n'a plus lieu d'être.
    ... mais travaux qui continuent alors même que cette méprise (n')a été comprise (qu') en 1989 par le mathématicien Leonard S. Abrams, et qui conduisent à utiliser les mathématiques des nombres imaginaires, pour des espaces qui le sont tout autant!!.

    La plupart des cosmologistes actuels ignorent d'ailleurs tout cela.

    On peut trouver toute l'histoire sur Internet, et les choses s'éclaircissent quand un cosmologiste français, prenant en compte les travaux mathématiques de Souriau et de cosmologie de Sakharov, et aussi les travaux de Kerr ,(excusez du peu), propose un modèle cosmologique n'ayant plus aucune contradiction avec les observations actuelles.

    Il lui manque seulement la sanctification de l'establishment...

    Sauriez-vous deviner son nom...
    Le Guss en question ne comprend rien à ce dont il parle et on sait très bien qui c'est !
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  36. #30
    JPL

    Re : Energie noire et matière noire : remise en cause des équations d'Einstein ?

    Je ne suis pas naïf, je sais depuis le début à qui il fait allusion. Celui dont il ne faut pas dire le nom, bref Voldemort
    Dernière modification par JPL ; 14/01/2018 à 23h48.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 19
    Dernier message: 20/10/2007, 15h42
  2. Energie sombre et matière noire : questions
    Par invite9321657 dans le forum Archives
    Réponses: 4
    Dernier message: 13/08/2007, 11h22
  3. Sondage matière noire /énergie noire
    Par physeb dans le forum Archives
    Réponses: 18
    Dernier message: 29/04/2007, 01h30
  4. Energie du vide et matière noire
    Par EricCh dans le forum Cosmologie et astroparticules
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/10/2006, 11h09
  5. matière noire et énergie sombre.
    Par stein_junior dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/05/2006, 19h19