Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Actualité - Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover




  1. #1
    V5bot

    Actualité - Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover

    Alors que le Curiosity atteint son objectif final, les strates du mont Sharp, certaines craintes sur la solidité des roues du rover ou la robustesse de la foreuse font craindre un programme...

    Lire la suite : Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover

  2. Publicité
  3. #2
    SK69202

    Re : Actualité - Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover

    toutes présentent des traces de chocs et certaines sont mêmes perforées. Rappelons que Curiosity pèse près de 900 kg (sur Terre), et que même avec six roues, cette masse induit une sérieuse pression sur chacune d'elles au passage de cailloux
    Les ingénieurs de la NASA connaissaient les contraintes avant, le choix de la technologie et des matériaux a du obéir à d'autres impératifs.
    Ne pas oublier que l'atterrissage du rover a été sportif et que des poinçonnement ont pu s'y produire.

    Le truc, c'est que l'énergie atomique de curiosity est limitée, tout ce qui est dépensé en déplacement, ne sert que peu la science.

    De toute façon avec un peu de chance (pour nous) le 19 octobre prochain, c'est fini.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  4. #3
    Jarno24

    Re: Actualité - Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover

    Le souci principal c'est que la NASA est tout le temps en train d'anticiper et de chercher la plus grande exposition médiatique pour ses missions. Le revers de la médaille de ces ambitions communicationnelles, c'est qu'on est à la recherche d'un record (record de distance parcourue,de hauteur gravie etc.). Cette course aux records médiatique se fait au détriment de la recherche scientifique pure et dure.

    Je n'ose imaginer le (faible) degré de prise de risque scientifique que la NASA prendra lorsque des hommes visiterons un astéroïde.


  5. #4
    jihel

    Re : Actualité - Curiosity : la Nasa, trop prudente, ménagerait trop son rover

    Il faut avouer que ce n'est pas facile à arbitrer. La mission principale de Curiosity consiste à analyser les couches sédimentaires au pied du mont Sharp. Mais c'était trop risqué de se poser sur ce terrain trop accidenté. Il fallait donc se poser ailleurs puis rouler jusqu'au mont Sharp et démarrer le programme scientifique principal. Mais il fallait aussi éviter de foncer tout droit comme sur l'autoroute des vacances car le site d'atterrissage a semblé intéressant (lits de rivière, sédiments...) et, sur la route, il y a des tas de cailloux passionnants. D'où les discussions entre les ingénieurs, qui veulent foncer, et les géologues, qui voudraient s'arrêter tout le temps. Par cet article, nous avons voulu lever un coin de voile sur ce genre de négociations, pas très médiatisées...