Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Actualité - Remise en cause du dépistage du cancer du sein pour les plus de 70 ans



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Remise en cause du dépistage du cancer du sein pour les plus de 70 ans

    Une étude néerlandaise s’est penchée sur les conséquences d’un dépistage du cancer du sein entre 70 et 75 ans. Beaucoup de tumeurs précoces qui n’impactent pas forcément l’espérance de vie des...

    Lire la suite : Remise en cause du dépistage du cancer du sein pour les plus de 70 ans

  2. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  3. #2
    Bounoume

    Re: Actualité - Remise en cause du dépistage du cancer du sein pour les plus de 70 ans

    comme quoi le mieux est l'ennemi du bien.....
    Après le dépistage systématique du cancer du poumon chez tout le monde (avorté il y a déjà longtemps)
    puis celui du cancer de la prostate, voila une autre qui est partiellement remis en cause.....
    oui à la prévention, mais pas quand elle conduit à des actes inutiles ou/et nocifs....

    ps: sommes-nous d'ailleurs encore assez riches pour nous payer ces fantaisies?

  4. #3
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Remise en cause du dépistage du cancer du sein pour les plus de 70 ans

    Citation Envoyé par Bounoume Voir le message
    comme quoi le mieux est l'ennemi du bien.....
    [...]
    oui à la prévention, mais pas quand elle conduit à des actes inutiles ou/et nocifs....
    Oui et non, je dirais mais le fait est qu'il n'est pas remis en cause avant mais surtout que le dépistage, à savoir la médecine préventive, c'est un progrès par rapport à la médecine curative qui limite (ou répare) les dégâts.
    dans tous les cas, nous sommes limités.