Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Vidéo - Interview : quel avenir pour la biodiversité ?



  1. #1
    V5bot

    Vidéo - Interview : quel avenir pour la biodiversité ?

    Parler de l’avenir de la biodiversité revient à parler de l’avenir de l’Homme. Nous sommes au cœur d'un écosystème fragile, nous explique Xavier Le Roux, directeur de la fondation pour la...

    Lire la suite : Interview : quel avenir pour la biodiversité ?

  2. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  3. #2
    grisebarbe
    Invité

    Re : Vidéo - Interview : quel avenir pour la biodiversité ?

    L'avenir de l'homme ?
    Il n'est pas difficile à imaginer. L'humanité va droit dans le mur...
    Les divers biotopes qui faisaient la richesse de notre planète s'étiolent à vue d’œil du fait de l'explosion démographique et industrielle de l'homme. Les "écologistes" dans le bon sens du terme (c'est à dire ceux qui se battent vraiment pour la sauvegarde de la biodiversité, pas les groupuscules politiques...) ont beau se battre pour sauvegarder ce qui encore peut l'être, ils ne sont pas entendus pour de vils motifs financiers.
    Il suffit de consulter le site www.survival.france.org (http://www.futura-sciences.com/magaz...s-1643/page/7/) pour se rendre compte de l'avidité de ceux qui possèdent le pouvoir.
    L'association allemande sauvonslaforet.org milite pour la sauvegarde de l'environnement et lance des pétitions régulières pour sauver les derniers espaces libres.
    Récemment, Survival a lancé une campagne pour dénoncer la stupidité du WWF qui paye les gardes anti-braconnage afin que les animaux soient préservés, et pour que l'organisation revoit sa politique envers les pygmées Bakas, car ces gardes maltraitent et violentent les indigènes qui vivent de chasse traditionnelle sur leurs terres ancestrales...
    A vouloir trop protéger, on dévoie le principe même des droits des peuples premiers à vivre selon leurs traditions, et à force de ne rien dire, de ne pas se révolter, on en arrivera à une fin programmée. Entre temps, nous passerons (nous y sommes déjà) par une phase de libéralisme qui nous placera en situation de dépendance sinon d'esclavage comme l'avait imaginé Aldous Huxley...
    J'imagine que je serais censuré, mais bon, je prends le risque.