Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Orques : l'espèce animale arctique la plus contaminée !



  1. #1
    RSSBot

    Orques : l'espèce animale arctique la plus contaminée !

    Une étude scientifique vient de mettre en évidence que les orques norvégiens en zone arctique étaient l'espèce animale la plus contaminée par des polluants organiques de type PCB, pesticides et ignifugeants...

    Lire la suite : Orques : l'espèce animale arctique la plus contaminée !

  2. #2
    Invité o24
    Invité

    Re : Orques : l'espèce animale arctique la plus contaminée !

    J'ai du mal à comprendre le mécanisme qui fait que, plus on "grimpe" dans la chaîne alimentaire, plus les effets néfastes d'une pollution s'aggravent. Ce sont les prédateurs qui semblent le plus souffrir de ce mécanisme.

    Si la pollution de l'environnement marin touche en premier le plancton, il atteindra les consomateurs de plancton, puis les prédateurs de ceux-ci et ainsi de suite.

    Ce qui me dépasse, c'est l'augmentation de l'accumulation du polluant qui ici culmine chez les ours et les orques...

  3. #3
    kinette

    Re : Orques : l'espèce animale arctique la plus contaminée !

    J'ai du mal à comprendre le mécanisme qui fait que, plus on "grimpe" dans la chaîne alimentaire, plus les effets néfastes d'une pollution s'aggravent. Ce sont les prédateurs qui semblent le plus souffrir de ce mécanisme.
    Bonjour,
    Bon ça s'eexplique en fait assez logiquement.
    Au départ de la chaîne alimentaire, on a les végétaux qui vont fixer un peu de polluants au cours de leur croissance. De même, en buvant, les petits animaux pourront fixer des polluants. Le polluant est au départ en faible quantité dans l'environnement. Le premier consommateur va le concentrer (en filtrant l'eau par exemple...). Cette concentration va se faire au cours de sa vie. Pour les animaux à vie assez courte, la concentration ne montera pas très très haut.
    Imagine ensuite un animal qui mange d'autres animaux qui eux-même ont déjà un peu concentré le polluant. Il va donc avoir dès le départ une alimentation plus concentrée en polluant que l'animal qu'il mange.
    De plus, souvent les carnivores ont une durée de vie supérieure, donc ça augmente encore plus le problème de l'accumulation des polluants.

    Voilà, j'espère que c'est clair et que tu comprends mieux.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Discussions similaires

  1. Détection de surface contaminée
    Par michelhoude dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 30/09/2007, 10h16
  2. Orques et requins.
    Par mater dans le forum Biologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 06/09/2005, 08h02
  3. Réalité de l'espèce.. on en est où?
    Par Ptitseb dans le forum Biologie
    Réponses: 8
    Dernier message: 10/03/2005, 10h46
  4. Avenir de l'espèce humaine
    Par paulb dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 16
    Dernier message: 07/02/2005, 12h58
  5. Droits de l'homme et impératifs de l'espèce.
    Par paulb dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 207
    Dernier message: 13/01/2005, 14h03