Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Le 19 septembre, Rosetta a survolé la surface de la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko à moins de 30 km d’altitude. L'instrument Osiris en a photographié les paysages chaotiques, dont un rocher de...

    Lire la suite : Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

  2. Publicité
  3. #2
    lccot

    Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Pour mon premier commentaire, je vais faire honneur à mon pseudo (lccot, acronyme de les c**s ça osent tout... c'est même à ça qu'on les reconnait ajoutait Francis Blanche).

    Bref, voilà je me lance .... Comment ces rochers tiennent sur la comète ? C'est l'attraction ?

    C'est une question surement débile mais je ne me l'étais jamais posé avant, voyez-vous.

    La Terre, la lune, les autres planètes me semblaient assez grosses pour expliquer plein de choses mais cette comète elle pas très grande non ? et il s'agit d'un caillou de 45 mètres quand même !

  4. #3
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    C'est en effet une question de gravité/attraction. C'est une force qui croît inversement au carré de la distance entre objets (plus c'est proche, plus l'attraction gravitationnelle sera forte).

    Pour ce rocher à la surface de notre comète, tant que le système comète rocher ne subit pas d'influence suffisamment forte et/ou proche pour déstabiliser leur état d'équilibre (ici, équilibre de contact), il n'y a pas de raison qu'ils se séparent.

    Sur des planètes et même planétoïdes quasi-sphériques, il est facile d'observer quantité de cas où la masse totale du "système" est distribuée de façon hyper-asymétrique (ex : une pomme versus la planète Terre). Par habitude, on imagine mal la pomme prendre une autre direction que le sol. C'est parce qu'à la surface, l'attraction gravitationnelle (terrestre) est très peu perturbée/ ou plutôt concurencée par d'autres forces. Quand on est en orbite géostationnaire, c'est une autre histoire. Et aux points Lagranges, encore une autre. Pourtant ni la pomme ni la Terre n'ont changé de masse : tout est question de distances

    Dans l'absolu, il n'y a pas besoin que les objets soient particulièrement imposants. Il suffit qu'ils forme un système à l'équilibre.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  5. #4
    jml34

    Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    La comete pese 10^13 kg, rayon 2-3 km, vitesse de liberation racine(2GM/R) = racine(2*6.67 10^-11*10^13/2500) = racine(0.5) = 0.7 m/s = 2.5 km/h
    Si je ne me suis pas goure quelque part, tout objet qui s'eloigne de la surface de la comete a petite vitesse (marche tres tranquille) va finir par retomber dessus. Peu probable qu'un nouvel objet soit attrappe avec une telle precision, mais une fois fait ca tient tout seul.
    Une fois acometti un astronaute devrait faire tres attention en sautant !

    En tout cas, je n'imaginais pas qu'une comete ca puisse ressembler a ca
    Dernière modification par jml34 ; 15/10/2014 à 21h16. Motif: url

  6. #5
    Carcharodon

    Re : Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Citation Envoyé par lccot Voir le message
    C'est une question surement débile mais je ne me l'étais jamais posé avant, voyez-vous.
    pareil

    Citation Envoyé par jml34 Voir le message
    En tout cas, je n'imaginais pas qu'une comete ca puisse ressembler a ca
    tout pareil

    étrange objet !
    Magnifique mission, on va apprendre plein de trucs.
    Pourvu que l'atterrissage se passe bien...
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Avec une vitesse de libération aussi petite, ça va être rock'n roll pour poser la sonde sans rebondir ^^;
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    shmikkki

    Re : Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Bonjour à tous,

    Je n'y connais rien, mais, si le calcul de jml34n est juste, il faudrait quand même sauter avec une vitesse d'impulsion de 2.5 km / h pour s'arracher de l'attraction gravitationnelle de la comète... C'est quand même pas mal! Pour qu'il y est la moindre difficulté lors de l’atterrissage, il faudrait que l'on rebondisse à plus de 2.5 km / h ... non?
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  11. #8
    Tawahi-Kiwi

    Re : Re: Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Salut,
    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Avec une vitesse de libération aussi petite, ça va être rock'n roll pour poser la sonde sans rebondir ^^;
    L'atterisage est prevu a la vitesse de 1m/s avec des "pieds" pour ralentir le choc et des "harpons" pour la maintenir au sol.

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    ...il faudrait que l'on rebondisse à plus de 2.5 km / h ... non?
    Oui, evidemment, mais un rebond a 0.5 km/h peut deja faire un bond de plusieurs centaines de metres dans un environnement pareil.

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 16/10/2014 à 11h48. Motif: bon => bond
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  12. #9
    bruyerep

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Bonjour,

    Ajoutons que le calcul de la vitesse de libération est certainement compliqué par la forme étrange de cette comète.
    Le point choisi est sur la partie la plus "grosse". On ne peut pas prendre toute la masse de la comète ni son rayon "moyen" pour effectuer le calcul. Bref, la vitesse "réelle" de libération sera, je pense, plus petite encore que celle calculée ci dessus.

    Et, je pense aussi que l'éventuel "rebond" dépendra de l'inconnue de la dureté de la surface : couche de poussière, rocher quasi nu....?

    Cette expérience est décidément très intéressante.

    Au revoir.

  13. #10
    tezcatlipoca

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Bonjour,

    Pour étoffer un peu l’album d’images D’OSIRIS, en voici quelques une des sites d’atterrissages J et C :

    http://blogs.esa.int/rosetta/2014/10...es-from-30-km/

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    @ shmikkki

    Sur Terre, on marche déjà à 5 km/h en moyenne Il suffirait réellement d'une impulsion minime pour décoller de la surface de 67P.


    @ T-K

    C'est vraiment très lent Tellement que j'ai peine à croire que ce soit réalisable entre deux objets en chute libre. J'imagine même pas le stress des contrôles lors de la manip !

    Encore pour l'ISS et autres satellites artificiels, on contrôle à peu près la trajectoire de chacun. Là on a une comète, tout de même
    Dernière modification par noir_ecaille ; 16/10/2014 à 11h36.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    tezcatlipoca

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Citation Envoyé par bruyerep Voir le message

    Et, je pense aussi que l'éventuel "rebond" dépendra de l'inconnue de la dureté de la surface : couche de poussière, rocher quasi nu....?
    En fait, des dispositions ont été prises pour éviter l'éventualité d'un rebond de Philae.
    Comme expliqué par T-K, une vitesse verticale faible de 1m/s, un tripode qui devrait amortir au moins partiellement l'impact, et deux harpons devant ancrer le lander à la comète.
    Il y a surtout une petite tuyère au sommet de Philae qui doit générer une brève poussée au moment du choc avec la surface et qui, quelques soient la consistance du sol, plaquera le lander à la comète, juste le temps nécessaire aux harpons d'être tirés et à leurs câbles d'être mis en tension.
    Cette ensemble de précautions, hélas, ne garantit pas pour autant le succès de cette opération.

  16. Publicité
  17. #13
    shmikkki

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    @ shmikkki

    Sur Terre, on marche déjà à 5 km/h en moyenne Il suffirait réellement d'une impulsion minime pour décoller de la surface de 67P.
    Oui effectivement ...
    Je ne sais pas pourquoi j'ai pensé à "5km/s" (ce qui me paraissait du coup pas mal grand comme vitesse)
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  18. #14
    jml34

    Re : Actualité - Gros plan sur un rocher à la surface de la comète 67P

    Je suis alle voir sur le site de l'ESA, c'est curieux comme il est difficile d'y trouver des infos precises... On y trouve tout de meme que
    Eventually, the spacecraft is inserted into orbit around the nucleus at a distance of about 25 kilometres. Their relative speed is now down to a few centimetres per second. [...] Once a suitable landing site is chosen, the lander is released from a height of about one kilometre. Touchdown takes place at walking speed — less than one metre per second. [...] Last update: 29 August 2014
    Donc quand la sonde etait en orbite a environ 25 km la vitesse relative n'etait que de quelques cm/s. Puis elle prend une orbite plus excentrique et largue sa charge a 10 km de la surface (ici ca dit 1 km seulement mais partout ailleurs j'ai trouve 10 km). Philae tombe ensuite pendant plusieurs heures pour acometir a environ 1 m/s = 3.6 km/h ce qui est plus grand que la vitesse de liberation donc il ne faut pas se louper...
    Il n'y a malheureusement pas de discussion sur la difficulte technique de l'operation. Comme les vitesses relatives sont lentes j'imagine que cela signifie qu'il y a pas mal de marge de manoeuvre sur le temps precis de largage, mais quel mecanisme ? La vitesse tangentielle est-elle annulee au largage ou a l'acometissage ? La video montre au debut que ca a l'air d'etre un peu des deux. Ah pardon il y a une nouvelle version ici, qui montre bien mieux les mecanismes prevus pour stabiliser Philae a l'arrivee. Ca donne tout de meme l'impression que ca depend beaucoup de l'endroit ou tombe l'instrument : s'il y a un gros caillou juste dessous ? Si le sol n'est pas assez plat (comme on voit sur l'image) ? Les foreuses d'arrimage ainsi que les harpons ne doivent-ils pas tomber sur un sol ni trop dur ni trop mou ?
    J'imagine qu'il y a des sites ou tout cela est discute a fond...