Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    A long terme, une perte de poids progressive n’est pas forcément plus efficace qu’un régime rapide et drastique. Pourtant on recommande généralement aux personnes en surpoids ou obèses de perdre...

    Lire la suite : Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

  2. Publicité
  3. #2
    jml34

    Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    Bonjour,
    je n'ai pas le temps d'approfondir cet article qui m'interesse. Deux raisons (vraies ou fausses ?) de ne pas faire un regime de perte de poids rapide en premiere intention :
    1 - il faut en premier lieu mettre en place un regime alimentaire qui convient a la personne : un regime sain qu'elle peut suivre a vie (elle trouve bon ce qu'elle mange et la privation, que ce soit en quantite ou en choses a ne pas manger, n'est pas trop dure). Si elle suit un regime trop dur elle va finir par craquer et reprendre ses mauvaises habitudes et son poids. Inversement elle va perdre regulierement un peu de poids avec son bon regime (+ bonnes habitudes de vie : exercice, gestion du stress...). Une fois ceci acquis on peut envisager un traitement d'attaque plus difficile a supporter pour maigrir plus vite.
    2 - Lors d'une perte de poids rapide une grande quantite de substances liposolubles est relachee dans la circulation. Certaines de ces substances sont susceptibles de provoquer des inflammations ou des maladies, alors que jusque-la elles etaient sagement neutralisees dans leur gras et les quantites relachees ne depassaient pas les capacites des emonctoires. Dans cette hypothese il y a un risque a maigrir trop vite.

    Etant donne que beaucoup de cobayes ont repris du poids dans la phase 2 et que certains du groupe rapide ont developpe une maladie (rien de statistiquement significatif, et de toutes facons la question du cancer n'etait certainement pas posee a l'avance), il me semble que la conclusion pourrait etre :
    1 - l'argument classique pour faire adopter une perte de poids lente ne tient pas
    2 - ce qui ne veut pas dire que l'approche rapide est meilleure
    3 - de toutes facons les deux groupes ont eu de mauvais resultats

    On va donc dire une betise de moins sans pour autant soigner mieux.

    De toutes facons ces approches sont deja caduques. Avec les progres en greffe de flore intestinale, bientot des hamburgers avec pour bien les digerer de vrais morceaux de caca dedans !

  4. #3
    Ronfladonf

    Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    Interessant

    Ceci dit, la reprise de poids est un argument à portée de tous. C'est très marketing...

    Les toxines enfermées dans le gras est "un peu trop technique" pour la plupart des gens.

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    Ce serait pourtant bien de les former/éduquer sur cet aspect, au moins de savoir qu'il existe à défaut d'en connaître les détails.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    hugox

    Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    pour les adultes, les recommandations journalières sont de 2.000 calories pour une femme et 2.500 à 2.800 calories pour un homme.
    Avec autant de calories à la base, c est sur, ils vont tous grossir sur le long terme... 2800 pour prendre de la masse en faisant 1m80 et 70kg c est logique. 2800 pour garder un poids stable sans aucune activité physique c est utopique.

    103 ont été assignés à un programme de perte de poids rapide en 12 semaines avec des apports énergétiques de 450 à 800 calories par jour,
    Le but de l'expérience était-il de les tuer sur 12 semaines?

  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    C'est comme ça : il y a des inégalités, et la valeur présentée dans l'article est une recommandantion basée sur une moyenne statistique -- et non pas vos préjugés balancés à l'emporte-pièces

    Perso, je dois tourner aux alentours de 4000 à 6000 Calories ou kilocalories pour seulement maintenir mon poids.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 21/10/2014 à 17h06.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    seb123123

    Re: Actualité - Kilos vite perdus et vite repris : la fin d’un mythe

    J’ai trouvé l’article très intéressant parce que les chercheurs de l’université de Melbourne voulaient trouver s’il existe une différence entre les méthodes pour perdre du poids. Ils ont conclu que les personnes qui perdent du poids rapidement sont plus motivées et que la majorité atteint son but. Pourtant, les chercheurs ont constaté que les obèses des deux groupes ont repris autant de poids à long terme! Pour finir, ils ont remarqué que plusieurs personnes du groupe de perte de poids rapide ont développé des problèmes de santé sérieux, comme le cancer. À mon avis, nous devrions faire plus d'expériences comme celle-ci, et les gens doivent être très prudents quand ils perdent du poids!