Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Actualité - Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France

    Il y a un peu plus d’une semaine à Marseille, le Centre National du RFID faisait le point sur l’intégration et l’évolution de cette technologie sans fil pour les objets connectés dans la vie...

    Lire la suite : Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France

  2. #2
    polo974

    Re : Actualité - Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France

    et vu le coût matériel et énergétique de la sécurisation, le cryptage s'il est présent (n'est-ce pas les cartes bleues nfc en clair...) ne sera pas très puissant, et il y aura des contrefaçons d'étiquettes en plus des contre-façon de la marchandise initiale...
    Jusqu'ici tout va bien...

  3. #3
    Alanares

    Re: Actualité - Puces NFC : la révolution des objets connectés se passe aussi en France

    Bon (jourOUsoir) à Tou(te)s
    N ‘étant pas un spécialiste de la contrefaçon ni des puces RFID, merci de me détromper si j’écris ici des âneries.
    Car j’ai un sujet de perplexité : si la puce RFID qui authentifie mon produit est incluse dans celui-ci, pourquoi ne pas le réutiliser tel quel à des fins peu recommandables ?
    Voici mon vécu : commettant comme tout un chacun des erreurs, j’ai, il y a quelques décennies, accordé ma confiance à un individu qui ne la méritait pas, ce que bien sûr j’ignorais alors.
    Fort heureusement, vivant en Région Bordelaise, c’est grâce au vin, dont j’ai quelque connaissance, que s’éveillèrent mes premiers soupçons envers cet individu peu recommandable. Pensez donc : nous invitant chez lui, l’aigrefin déboucha cérémonieusement une prestigieuse bouteille et nous convia à boire, mon épouse et moi-même, ce qui de toute évidence n’était qu’un vil mélange de « différents vins de la Communauté »… et que je qualifierai plus sobrement de vulgaire pisse de chat. Un coup d’œil discret sur le bouchon totalement étranger me confirma l’odieuse tromperie.
    Or j’imagine ce genre d’abject rebut de la société réitérant aujourd’hui son insulte à la noble viticulture … en réutilisant la bouteille dont la puce est incluse dans le goulot !
    Il faut donc envisager des puces à usage unique et impossible à cloner : est-ce possible ?
    Merci de me rassurer car voyez-vous, si j’ai l’honneur un jour de vous recevoir à ma table, imaginez ma déchéance et mon déshonneur en vous voyant recracher de la pisse de chat sous mon toit !
    Cordialement,
    Alanares