Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Les personnes qui ont connu au moins deux épisodes dépressifs exécutent plus lentement des tâches cognitives courantes nécessitant attention, concentration et rapidité. D’où l’intérêt de prévenir...

    Lire la suite : Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Bhin merde. C'est vraiment une sale nouvelle
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    Pernelle

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Bhin merde. C'est vraiment une sale nouvelle
    Bonjour,
    Je vais vous dire, il est écrit "si la dépression n'est pas traitée".
    Je connais quelqu'un qui a eu une grave dépression ado, cette personne fut soignée, a rechuté plusieurs fois au cours de sa vie.
    Elle a eu une activité professionnelle normale.
    Elle est en traitement continu à doses variables suivant son état depuis les années 80.
    Elle n'a aucun problème cognitif, une mémoire très grande et une culture générale de qualité.
    Elle fait de la recherche en généalogie et "dépanne" à la vitesse V des généalogistes de plusieurs groupes et elle décrypte des actes difficiles avec une certaine aisance et se trompe peu...un Sherlock HOLMES presque pour résoudre des énigmes et trouver qui est qui

    Donc, l'espérance fait vivre avec ce cas concret

    Pernelle

  5. #4
    vep
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par Pernelle Voir le message
    Je connais quelqu'un qui ...
    D'un cas particulier ne peut être tiré une généralité.
    Par ailleurs rien ne dit que votre connaissance n'aurait pas eu de capacités cognitives et mnésiques plus importantes encore s'il n'avait pas connu d'épisode dépressif.

    ____

    2 choses m'interrogent dans cette étude

    -> le terme "dépression" recouvre des réalités bien différentes.
    Elle peut être primaire ou secondaire à d'autres pathologies ou événements ...
    J'aimerai bien connaitre leurs critères de choix de population d'étude.

    -> J'ai du mal à imaginer quelle solution ils ont trouvée pour pouvoir attribuer cet affaiblissement des capacités cognitives à la dépression elle même et non pas des médicaments psychotropes (souvent prescrits dans cette pathologie.)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    grisebarbe
    Invité

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    J'aurais moi également opté pour une perte des capacités mnémoniques et cognitives dues aux psychotropes puisqu'ils peuvent altérer le fonctionnement intellectuel...

  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Ces psychotropes ou éventuellement anxiolytiques sont un moindre mal dans ces pathologies.

    C'est certains qu'on n'en délivre pas si ça fait plus de mal que de bien.

    Par ailleurs il existe des études de cas non traités (donc sans psychotrope ou autre) notamment chez le rat -- avec une empreinte épigénétique (trrrèèès durable) transmissible à la descendance !

    Donc quand c'est nécessaire ==> il faut traiter plutôt que laisser pourrir.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    jo3165

    Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Bonjour,
    Je vois beaucoup de commentaires. Par expérience, cette maladie,quand elle est avérée, est bien évidemment à prendre au sérieux en consultant 1 professionnel(psychiatre) pour être précis qui en parallèle d'un traitement médicamenteux assurera une psychothérapie (donc 2 prises en charge nécessaires simultanément).
    Ensuite s'il apparaît d'autres principes de traitement,tels les TMS dont les résultats sont (ou seront) prouvés scientifiquement je dirai,pourquoi s'en priver et BRAVO!(toujours avec une psychothérapie bien évidemment!)

  11. #8
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Bon, donc, après cet intermède, revenons-en aux choses sérieuses en lien avec l'actu, qui méritait quand même mieux que le traitement que lui ont fait ces 5 pages de commentaires.
    Citation Envoyé par vep Voir le message

    -> J'ai du mal à imaginer quelle solution ils ont trouvée pour pouvoir attribuer cet affaiblissement des capacités cognitives à la dépression elle même et non pas des médicaments psychotropes (souvent prescrits dans cette pathologie.)
    D'après le résumé ( ici : http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25129432) c'est bien à l'épisode dépressif qu'ils attribuent cet effet ( ils ont effectué ces tests avant et après traitement par agomélatine, un antiD relativement peu utilisé en France, à ma connaissance).
    Citation Envoyé par vep Voir le message

    -> le terme "dépression" recouvre des réalités bien différentes.
    Elle peut être primaire ou secondaire à d'autres pathologies ou événements ...
    J'aimerai bien connaitre leurs critères de choix de population d'étude.
    C'est vrai, et ce n'est pas dit dans le résumé.

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par Pubmed
    Psychomotor retardation tested at a cognitive level was therefore systematically revealing the burden of past depressive episodes, with an increased weight for patients with less remaining symptoms.
    Ça implique que ce serait moins un effet (+/-) concomitant de la crise dépressive qu'une réelle séquelle installée, donc du très long terme !
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  13. #10
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Il est vrai que pendant l'épisode ou la phase active, il est difficile (impossible ?) de déterminer si la baisse des performances est la conséquence d'un trouble de la concentration ou de (certaines) fonctions cognitives plutôt qu'une atteinte structurelle (à prendre au sens d'organique ou "tout ce passe comme si ça l'était"). Il me semble que jusqu'à présent, lorsque cette baisse persistait et était cliniquement repérable, c'était plus ou moins considéré comme une absence de guérison/rémission totale plutôt qu'une séquelle.
    De l'article, j'ai compris qu'il n'y avait pas été fait de distinctions parmi les dépressions (et que les auteurs s'étaient simplement assurés de sa réalité par une échelle de type Hamilton).
    Sinon, l'agomelatine est assez récente en France (3-4 ans) avec maintenant une surveillance renforcée (entre autres pour ses effets hépatiques et cutanés).

  14. #11
    vep
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Merci pour vos réponses et pour avoir déterré mes questions 5 pages plus loin.

    je reste quand même circonspecte sur le fait qu'ils attribuent ces baisses de performance uniquement à la dépression et non pas au traitement.

    A moins qu'il ne soit prouvé que les traitements psychotropes pris soient sans effet une fois que la prise cesse, et que les patients évalués aient été sans traitement au moment de l'évaluation ?

  15. #12
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    je reste quand même circonspecte sur le fait qu'ils attribuent ces baisses de performance uniquement à la dépression et non pas au traitement.
    L'article est en libre accès ici ; http://www.sciencedirect.com/science...24977X14002132
    (Pas encore lu).

  16. Publicité
  17. #13
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Merci pour vos réponses et pour avoir déterré mes questions 5 pages plus loin.

    je reste quand même circonspecte sur le fait qu'ils attribuent ces baisses de performance uniquement à la dépression et non pas au traitement.

    A moins qu'il ne soit prouvé que les traitements psychotropes pris soient sans effet une fois que la prise cesse, et que les patients évalués aient été sans traitement au moment de l'évaluation ?
    Les patients sont bien évalués sans traitement mais à priori, ils l'ont pris (je ne vois que le résumé) et je pense que c'est possible s'il n'y a pas un bras de patient en rémission ou guéris sans AD. Mais il peut être préjugé que le ralentissement observé après la dépression (avant toute mise sous traitement) est de même nature que celui observé pendant. C'est ce qui est le plus probable (enfin, du point de vue du "rasoir d'Ockham") mais ce n'est donc pas forcément vrai.

  18. #14
    vep
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    effectivement, apparemment les mesures ont été faites à différents moments pour chaque patient


    Les résultats pour les personnes ayant eu 5 épisodes dépressifs ou plus sont surprenants.




    Autre question, un brin hors sujet, je vous l'accorde :
    Que sait-on des effets des médicaments psychotropes sur les capacités cognitives après l'arrêt de leur prise ?
    Dernière modification par vep ; 24/10/2014 à 10h09.

  19. #15
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Que sait-on des effets des médicaments psychotropes sur les capacités cognitives après l'arrêt de leur prise ?
    Jusqu'à cette étude , il me semble qu'il n'y avait pas d'effets.
    En fait, à la guérison, il y avait la récupération des capacités considérées comme "non utilisées" pendant l'épisode ou plus utilisées quand le patient est amélioré mais pas guéri. Donc même si on considère que ces médicaments sont responsables de cet effet retard, il est toujours moins important que si le traitement n'avait pas été instauré (sauf dans le cas ou la guérison ne serait pas du à ce traitement).

  20. #16
    Runjulia

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Qu'il y ait des séquelles à long terme est plutôt inquiétant, je vois cela en rapport avec la plasticité des neurones, ce serait un peu comme si le cerveau devenait incapable de créer de nouveaux circuits, non ? En quelque sorte ce serait une incapacité à régénérer certaines fonctions ou plutôt à "contrer" certaines habitudes mentales ? Pour prendre un exemple concret et comparatif: l'effet d'un mouvement répétitif à long terme sur un muscle, le squelette, les ligaments et tendons rend incapable - à terme - d'avoir la possibilité d'effectuer un mouvement du même genre…La dépression pourrait - si j'ai bien compris - provoquer une incapacité à long terme "comme une nécrose", ou des chemins qui disparaissent ?

  21. #17
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Après discussion au sein de l'équipe de modération un large ménage a été fait dans cette discussion, ce qui explique que certains propos ne soient plus dans leur contexte.

    Nous sommes désolés pour tous ceux qui avaient posté des messages pertinents, mais ils n'étaient plus justifiés, les messages auxquels ils répondaient ayant été supprimés.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. #18
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Citation Envoyé par Runjulia Voir le message
    Qu'il y ait des séquelles à long terme est plutôt inquiétant, je vois cela en rapport avec la plasticité des neurones, ce serait un peu comme si le cerveau devenait incapable de créer de nouveaux circuits, non ?
    Je dirais plutôt comme si certains avaient été abimés.

  23. Publicité
  24. #19
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Les dépressions à répétition sont neurotoxiques

    Ce qu'il faudrait maintenant étudier, c'est la mécanique moléculaire de ce ralentissement.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche