Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 67

Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité



  1. #1
    V5bot

    Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    L’Assemblée nationale a adopté jeudi, en seconde lecture, un amendement sur le droit des animaux dans le code civil. En s’alignant sur les codes rural et pénal, il les déclare comme « doués de...

    Lire la suite : En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

  2. Publicité
  3. #2
    fenkys

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Bonjour,

    Il serait intéressant de savoir quelle est la définition d'un animal selon l'Assemblée Nationale. Elle est sensiblement différente de celle des scientifiques.


    Fenkys

  4. #3
    Deedee81

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Salut,

    Citation Envoyé par fenkys Voir le message
    Il serait intéressant de savoir quelle est la définition d'un animal selon l'Assemblée Nationale. Elle est sensiblement différente de celle des scientifiques.


    Attention, cette actualité est sujette facilement au dérapages.
    (Fenkys, ce n'est pas du tout toi que je vise dans cet avertisssement, j'ai juste vu l'actualité après toi).

    Je rappelle que la politique est absolument interdite dans les Forum Futura. On n'a pas de maîtrise des actualités, mais cela ne nous empêche pas d'essayer de rester en charte.

    Donc, prière d'essayer de rester à un niveau scientifique (pour peu que ce soit possible sur ce sujet).
    Keep it simple stupid

  5. #4
    Gaetgaet

    Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Il s'agit pas de politique, seulement d'un élargissement sur les bases de réflexion qu'utilisent les élus.
    Il n'y a aucun courant politique qui a été cité. C'est une remarque institutionnelle, non politique. Et pour info, ce n'est pas même un dérapage de la thématique de l'article puisque celui-ci commence par «*L’Assemblée nationale a adopté...*».
    Donc avant de jouer les modérateurs, mieux vaut relire les commentaires.

  6. #5
    JPL

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    C'était juste un avertissement qui ne s'adressait à personne en particulier pour éviter d'éventuels dérapages futurs (tout simplement parce qu'on a l'habitude des sujets qui peuvent partir en sucette).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par fenkys Voir le message
    Bonjour,

    Il serait intéressant de savoir quelle est la définition d'un animal selon l'Assemblée Nationale. Elle est sensiblement différente de celle des scientifiques.


    Fenkys
    Il est évident qu'entre une méduse et un chat, il y a quelques différences de sensibilité... (même si la méduse a différents récepteurs sensibles à certaines choses...).

    Déjà que l'on nous réduit presque chaque année la possibilité d'expérimenter en classe (maintenant, on ne peut même plus disséquer des souris...), si on doit aussi arrêter d'utiliser des insectes, on n'a plus qu'à céder à la grande mode du tout numérique (hop, une simulation sur tablette...).

    K.
    PS: ceci dit, je ne conteste pas que l'on fixe des limite à l'usage d'animaux, notamment pour l'enseignement... mais il faut rester raisonnable: est-il plus affreux d'étudier une souris élevée et tuée correctement pour ça que d'utiliser un poisson qui sort de la poissonnerie et a probablement été moins humainement traité en ce qui concerne l'abattage?
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    mh34

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    il faut rester raisonnable: est-il plus affreux d'étudier une souris élevée et tuée correctement pour ça que d'utiliser un poisson qui sort de la poissonnerie et a probablement été moins humainement traité en ce qui concerne l'abattage?
    Le problème est qu'on se projette beaucoup plus facilement dans une souris que dans un poisson. Et contre ça, aucun raisonnement ne pourra jamais rien.

    Maintenant, cette loi va surtout permettre de mener à terme davantage de procès pour maltraitance animale et principalement dans le cadre des animaux familiers, et ne concerne pas l'expérimentation animale qui est déjà très encadrée. ( Entre autres, il faut passer une sorte de certification d'aptitude, même quand on est chercheur, pour pouvoir en faire).
    http://extranet.inserm.fr/recherche-...tation-animale

  11. #8
    Amanuensis

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Maintenant, cette loi va surtout permettre de mener à terme davantage de procès pour maltraitance animale et principalement dans le cadre des animaux familiers
    Étant proche de certains cercles assez impliqués dans le sujet, j'ai cru comprendre que la modification en question ne change rien à l'état de la loi. Ce qui est possible maintenant en termes de procès l'était déjà avant.

    La news elle-même m'apparaît en ligne avec cela.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  12. #9
    mh34

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Ben disons que ça permettrait de classer moins de plaintes "sans suites" et d'obtenir des peines plus sévères. Ce qui serait déjà pas mal.
    Mais je suis d'accord que le changement n'est pas vraiment fondamental...

  13. #10
    Amanuensis

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Ce qui serait déjà pas mal.
    Cela reste à montrer...
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Des fois, c'est le petit changement "anondin" qui change irrésistiblement le reste.

    Comme rebaptiser un ministère de l'environnement en ministère de l'écologie, ou parler d'handicap plutôt que d'infirmité, ou de familles monoparentales plutôt que de filles-mères ou divorcé(e)s, etc.

    Quelques mots pour non pas pour faire la révolution en renversant l'ordre établi, juste changer les regards et la considération qui en découle.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    Amanuensis

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Quelques mots pour non pas pour faire la révolution en renversant l'ordre établi, juste changer les regards et la considération qui en découle.
    Ou réciproquement...
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  16. Publicité
  17. #13
    noir_ecaille

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    C'est à dire ? J'ai du mal à percevoir ce que serait "la réciproque"...
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  18. #14
    rokag3

    Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Bonjour,

    Je pense que l'ignorance des conséquences économique de la maltraitance des animaux est volontairement occulté par les "défenseurs" des animaux.

    Ainsi le foie gras ne peut être obtenue que par l'utilisation d'espèce migrante et un respect strict des maximum physiologique.

    Ce n'est pas en faisant mourir des oies ou des canards que l'on fait de l'argent.

    Je me souviens avoir observé avec surprise les canards faisant la queue pour être gavés.

    De même le stress sur les bovins à l'abattage peut entrainer des éclatements de vaisseaux sanguins et un PH rendant la conservation de la viande problématique, ce qui peut faire baisser le prix de vente de la carcasse de 40% voir plus.

    Un expérimentateur se gardera de faire subir des stress inutiles sur ses cobayes ne serais ce que pour ne pas fausser les paramètres physiologiques.

    On trouvera sans doute toujours des idiots qui brutalisent les animaux dans les abattoirs, ou des crétins qui s'improvisent gaveurs de canards et des expérimentateurs débiles, mais il faut bien reconnaître que c'est plus ene exception qu'une règle.

    vouloir faire croire le contraire semble à mon avis mue par des considérations politico-économique.

    La viande ne rapporte pas assez d'argent, en raison du nombre d'opérateurs, l'argent est trop réparti, si l'on compare avec le soja ou une grosse compagnie peut contrôler toute la filière du semis au produit finis.

    L'anthropomorphisme de l'animal est donc indispensable pour parvenir à terme à l'interdiction de protéines animales.

  19. #15
    Amanuensis

    Re : Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    De même le stress sur les bovins à l'abattage peut entrainer des éclatements de vaisseaux sanguins et un PH rendant la conservation de la viande problématique, ce qui peut faire baisser le prix de vente de la carcasse de 40% voir plus.
    Précisons que c'est une description s'appliquant à l'Europe.

    Dans le pays qui devrait devenir cette année (si ce n'était pas déjà le cas) le premier exportateur de viande bovine au monde (voir (1)) les pratiques sont différentes (abattage rituel).

    (1) Choix volontaire d'une référence biaisée...
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  20. #16
    rokag3

    Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    La viande qui sort de cet abattoir c'est du 100% hamburger (de préférence archi cuit).
    J'émets des doutes sérieux sur un éventuel numéro d'agrément européen.

    Pour ce qui est du lait, c'est son remplacement par le lait de soja qui intéresse les big corps.

  21. #17
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    vouloir faire croire le contraire semble à mon avis mue par des considérations politico-économique.
    (...)
    L'anthropomorphisme de l'animal est donc indispensable pour parvenir à terme à l'interdiction de protéines animales.
    Autrement dit, certains cherchent à instituer une sorte de "religion d'État" ?

    Ce qui serait problématique à bien des points de vue, dont la liberté et l'égalité. Nous ne pouvons malheureusement pas tous consommer des végétaux à l'envie (santé oblige), au contraire de la viande où se l'interdire n'est qu'une histoire d'idéologie, voire de manipulation politique.


    Vivement la viande en tubes à essai pour nous sauver de ces fous anti-viande
    Dernière modification par noir_ecaille ; 06/11/2014 à 23h20.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  22. #18
    myoper

    Re : Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    De même le stress sur les bovins à l'abattage peut entrainer des éclatements de vaisseaux sanguins et un PH rendant la conservation de la viande problématique,
    Il y a quelques choses que je ne comprends pas, mis à part le fait que j'apprécierais voir les références qui montrent la puissance de ce stress (si par exemple l'humain qui n'a pas une physiologie si différente, était aussi fragile, il y aurait un million de mort par jour rien qu'avec la conduite automobile):si l'animal n'est pas tué par effraction vasculaire (abattage, c'est à dire un éclatement de vaisseaux sanguins), il est donc empoisonné pour lui éviter de saigner ou électrocuté ?
    L'ensemble de l'organisme étant irrigué par le sang (condition indispensable pour qu'un organisme puisse vivre), pourquoi est-ce que le sang va soudainement poser un problème ?
    Quel est le pH qui va poser un problème de conservation et pourquoi ?
    Comment ce pH va t'il être modifié, puisque le sang ne pose pas de problème de pH qui est parfaitement régulé ?
    Pourquoi le froid ne pourrait-il plus conserver une viande ?

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    Je me souviens avoir observé avec surprise les canards faisant la queue pour être gavés.
    Comme quoi, ce n'est pas forcément pertinent de décider à leur place de ce qu'ils devraient aimer...

  23. Publicité
  24. #19
    rokag3

    Re : Re: Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    mis à part le fait que j'apprécierais voir les références qui montrent la puissance de ce stress
    J'ai trouve deux ref.


    http://ifip.asso.fr/sites/default/fi...00n2kresit.pdfhttp://ifip.asso.fr/sites/default/files/pdf-documentations/tp2000n2kresit.pdf

    http://www.pleinchamp.com/elevage/bo...tion-difficile

    Des facteurs déclenchant avant l'abattage. Dans les instants qui précèdent son abattage, l'animal subit un ensemble de perturbations (environnement nouveau, bruits, contention, compression voire même rotation de l'animal, extension de l'encolure, aspersion d'eau...) à l'origine d'un stress. Ce stress entraîne simultanément une hypertension de l'animal et une ouverture des « vannes » des capillaires sanguins pour faire face à une très forte demande en oxygène des muscles sollicités. Ce serait l'association de ces deux phénomènes qui aboutirait à la rupture de capillaires sanguins dans les muscles.

  25. #20
    rokag3

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    L'ensemble de l'organisme étant irrigué par le sang (condition indispensable pour qu'un organisme puisse vivre), pourquoi est-ce que le sang va soudainement poser un problème ?
    Quel est le pH qui va poser un problème de conservation et pourquoi ?
    Comment ce pH va t'il être modifié, puisque le sang ne pose pas de problème de pH qui est parfaitement régulé ?
    Pourquoi le froid ne pourrait-il plus conserver une viande ?
    Les morceaux atteint par la purpura ou tiquettage sont retirés pour des raisons de présentation elle est comestible, cela représente un manque à gagner .

    Les éleveurs de viande de luxes n'acceptent pas que leurs animaux attendent leur sacrifice plus de 3 heures a partir de l'arrivée de la bétaillère .

  26. #21
    myoper

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Ca pourrait être à peu près le même stress que subit un humain en allant travailler dans la circulation urbaine le matin ou le soir ou un sportif durant une compétition (en fait, lui en subit beaucoup plus).
    La différence, c'est la seule chose que ne subit pas l'humain, à savoir les contentions (traumatismes) diverses, les chocs électriques et mourir, quel qu'en soit la façon, puis se faire désosser plus ou moins brutalement et même si la mort est données avec un minimum de stress "psychologique" représente le stress physique ultime et sauf à manger les animaux vivants, on ne pourra pas le supprimer.

    Si je ne défend pas les conditions particulières d'abatage, le phénomène semble plus animal dépendant que lié à des conditions physiologiques extrêmes:
    En règle générale, il s'observe chez les animaux jeunes (veaux de lait, taurillons, agneaux, porcs charcutiers). La proportion moyenne serait de l'ordre de 0,1% avec des variations selon les abattoirs et le type d'abattage.
    Il est tout simplement très possible qu'une partie des animaux soit physiquement fragile et ne supporte pas le stress physique induit par les conditions d'abatages qui pourraient donc se produire autre part durant sa vie et en dehors de tout stress psychologique (qui va s'ajouter, que rien ne permet de mesurer).

    Enfin, la viande est parfaitement comestible: ce sont les producteurs qui ont décidé de ne garder que les morceaux ayant une certaine "présentation".


    Des facteurs déclenchant avant l'abattage. Dans les instants qui précèdent son abattage, l'animal subit un ensemble de perturbations (environnement nouveau, bruits, contention, compression voire même rotation de l'animal, extension de l'encolure, aspersion d'eau...) à l'origine d'un stress. Ce stress entraîne simultanément une hypertension de l'animal et une ouverture des « vannes » des capillaires sanguins pour faire face à une très forte demande en oxygène des muscles sollicités. Ce serait l'association de ces deux phénomènes qui aboutirait à la rupture de capillaires sanguins dans les muscles.
    • Des facteurs liés à l'animal. Le type génétique des animaux, la nature de leur alimentation (acidose, carences ou subcarences minérales ou vitaminiques…) ... interviennent sur la résistance des vaisseaux à la pression sanguine et influent donc sur la prédisposition des animaux au purpura d'abattage.
    Si les animaux sont abattus de façon normale, on considère que c'est la fragilité capillaire qui prime, c'est donc un vice caché antérieur à la vente. C'est l'éleveur qui subit alors les pertes dues aux lésions. Si d'autres causes peuvent être mises en avant, la responsabilité peut être transférée.
    Bref, quand vous "secouez quelqu'un ou s'il se secoue lui même" (jusqu'à un certain point), il se produit des contusions sans que ce soit péjoratif pour l'organisme puisqu'elles vont guérir spontanément sans séquelles (ici, on ne laisse pas le temps à l'organisme de le faire) et ce de façons d'autant plus importante que l'organisme (homme ou autre animal) est fragile ou va être fragilisé.

  27. #22
    rokag3

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Si je ne défend pas les conditions particulières d'abatage, le phénomène semble plus animal dépendant que lié à des conditions physiologiques extrêmes:

    Dans la conclusion du premier article on peut lire ceci

    Il existe des différences importantes entre entreprises utilisant un même type de matériel d’anesthésie.

    La préparation des animaux et la conduite à l’anesthésie doivent être bien maîtrisées. L’absence de couloir individuel, la conduite par petits lots adaptés à la cadence de la chaîne (voir Guide des bonnes pratiques), l’absence de stock tampon
    devant l’entrée du piège, d’arrêt du restrainer lorsqu’il contient des animaux et d’une cadence élevée du restrainer dans la mesure où le tapis de saignée est suffisamment long, constituent des facteurs importants d’amélioration du bien-être animal et de la qualité des viandes.


    Si il est indéniable qu'il existe des sensibilités spécifiques, il est tout aussi indéniable qu'un abattage mené dans de bonnes conditions vas diminuer les pertes économiques en assurant une meilleure conservation de la viande en raison d'un pH plus élevé et une diminution significative des morceaux déclassés.

    Bref, il existe un véritable intérêt économique pour des méthodes de sacrifices diminuant le stress pour l'animal. Cela est aussi vrai pour les méthodes d'élevages, les bons éleveurs et les amateurs de viandes l'ont compris depuis longtemps.

    Mais la propagande du "soja pour tous" se moque pas mal du confort des animaux, au contraire, plus les méthodes de sacrifice des animaux sont stupides et inadaptées meilleur c'est.

  28. #23
    myoper

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    Si il est indéniable qu'il existe des sensibilités spécifiques, il est tout aussi indéniable qu'un abattage mené dans de bonnes conditions vas diminuer les pertes économiques en assurant une meilleure conservation de la viande en raison d'un pH plus élevé et une diminution significative des morceaux déclassés.
    Je comprends bien qu'il y aura moins de morceaux déclassés (sans raisons autres qu’esthétiques, donc par choix du producteur), mais le pH reste régulé (dans une faible fourchette compatible avec la vie) tant que l'animal est vivant (stress ou pas stress car cette régulation fait partie de l'homéostasie du milieu intérieur) et il va par contre, être extrêmement perturbé à la mort de l'animal (quelles que soient les conditions d'abattage) et de manière sans commune mesure avec ce qui est visible chez un animal vivant, même stressé au maximum et de la pire des façons.

  29. #24
    rokag3

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Voici une lettre d'information du centre Europeen des professions culinaires. http://www.ceproc.com/pit/pdf/lettres/LETTRE_N13.pdf



    Les conditions d’abattage et les facteurs de variation de la qualité de la viande

    Au niveau de l’abattoir, différents facteurs peuvent être pris en compte : certains avec des effets sur l’aspect visuel des viandes, d’autres avec des conséquences directes sur les capacités à la transformation.
    Au niveau visuel, les viandes peuvent présenter des hématomes ou des abcès. Leur présence peut s’expliquer par l’utilisation d’un bâton lors des opérations de chargement et déchargement des porcs ou par des rixes entre animaux dans le camion ou dans les parcs d’attente en abattoir. Les couennes peuvent aussi avoir été déchirées ou brûlées lors de l’étape d’épilage. La présence de pétéchies(tâches rouges), quant à elle, est due aux conditions d’anesthésie ou à un délai trop important entre celles-ci et la saignée.

    Au niveau technologique, le pH est une donnée primordiale. Un stress important des porcs conduit à des viandes à pH faible. Aussi, de nombreux abattoirs ne pratiquent-ils pas un douchage "relaxant" par brumisation des animaux avant abattage. Pour les autres facteurs des compromis sont à trouver. Les conditions optimales sont un transport pas trop long, d’une centaine de kilomètres, un repos des animaux avant abattage de 2 à 3 heures avec une mise à jeun de l’ordre de 16 heures.

    Influence des matières premières sur les caractéristiques du produit fini

    Les caractéristiques du jambon cuit (couleur, tenue de tranche, texture) sont bien sûr conditionnées par la qualité du jambon frais.
    La couleur du jambon cuit est certes liée au salage mais aussi à la couleur de la matière première. En fonction de leur pH, les viandes ont une couleur caractéristique : c’est le principe de l’échelle japonaise (voir encart).

    Les viandes pâles dites "pisseuses" (n°1 et 2 de l’échelle) correspondent à des pH faibles inférieurs à 5,6 tandis que les viandes sombres (n°5 et 6) correspondent à des pH élevés supérieurs à 5,8. Pour la fabrication d’un jambon, il faut donc des viandes à pH intermédiaires (n°3 et 4 sur l’échelle japonaise).Il est à noter qu’avec le temps, la viande a tendance à s’oxyder et à devenir plus foncée. Les jambons doivent donc être traités en salaison le plus rapidement possible après abattage,d’autant plus qu’un stockage prolongé va réduire la vitesse de pénétration du sel.

    Le rendement technologique est proportionnel à la capacité à la rétention d’eau des matières premières. L’absorption du sel augmente quand le pH augmente. Les viandes dites pisseuses sont donc à exclure pour une transformation en jambon supérieur. Elles peuvent éventuellement être utilisées pour les autres jambons où les polyphosphates sont autorisés.



    Tout cela pour dire que la maltraitance des animaux n'est pas rentable bien au contraire, lorsque j'achète mes viandes(une trentaine de kg par semaine d'entrecôtes de limousin français) je suis très sourcilleux sur leur aspect, de même lorsque j'enfonce mon doigt dans la viande, je mesure la tendreté j'achète mes viandes souvent a 5 jours après l'abattage(je suis en Grèce et les viandes sortent des frigos d'évaporation de l'urée avant les viandes françaises pour tenir compte des temps de transport ) si un animal a été maltraite je le détecte et je n'achète pas.

    Je n'achète pas parce que cette viande me posera des problèmes au rancissage et ne seras jamais tendre a souhait. Donc en dehors de toute considération émotionnelle il n'est pas intéressant pour un bon professionnel d'acheter des animaux maltraités.

  30. Publicité
  31. #25
    myoper

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    Voici une lettre d'information du centre Europeen des professions culinaires. http://www.ceproc.com/pit/pdf/lettres/LETTRE_N13.pdf



    Les conditions d’abattage et les facteurs de variation de la qualité de la viande
    Sauf qu'ils ne peuvent pas faire, scientifiquement, la différence entre la qualité de l'abatage et l'abatage (la mort) en elle même et il est par contre prouvée, scientifiquement, qu'à la mort de l'animal, les changements physiologiques sont bien plus importants (acidose métabolique non compensée, et pour cause, qui va progresser sans autre limite que la décomposition de l'animal et qui en marque le début) que ceux qui pourraient se produire durant la vie, même extrêmement stressée (compatible avec la vie, donc de façon beaucoup moins importante): une lecture de livre de physiologie animale les aurait sans doute éclairés sur ce point la.
    Je ne nie pas qu'il puisse y avoir des différences mais celles-ci sont inhérentes à la vie, c'est à dire qu'en faisant "jouer/faire faire de l'exercice" à un animal dans un champ, vous pourrez aussi les observer (même plus importantes, selon l'exercice) mais quand vous tuez l'animal, ces modifications seront sans commune mesure.
    C'est comme si vous compariez la déformation de la carrosserie d'une voiture pendant sa course avec celles qui vont se produire quand elle va partir en tonneaux.


    Au niveau technologique, le pH est une donnée primordiale. Un stress important des porcs conduit à des viandes à pH faible. Aussi, de nombreux abattoirs ne pratiquent-ils pas un douchage "relaxant" par brumisation des animaux avant abattage. Pour les autres facteurs des compromis sont à trouver. Les conditions optimales sont un transport pas trop long, d’une centaine de kilomètres, un repos des animaux avant abattage de 2 à 3 heures avec une mise à jeun de l’ordre de 16 heures.
    La donnée est peut être primordiale mais en relaxant l'animal (ils le stressent d'ailleurs peut être puisque la douche n'est pas un acte naturel et spontané chez eux), le pH est modifié énormément moins qu'à la mort de l'animal, quoique puissent en croire les éleveurs (je répète que ces études ne montrent pas la variation du pH et encore moins leur différence d'évolution avant ou après la mort).
    Quelques minutes de plus ou de moins avant la congélation ou la préparation (la technique qui va stopper la décomposition dont l'acidose majeure du à l'anoxie en est le début) auront une incidence beaucoup plus importante.

    Tout ça pour dire que si je suis entièrement d'accord avec le fait qu'il est inutile de faire souffrir les animaux avant leur mise à mort et qu'il est plus confortable pour tout le monde de leur rendre celle-ci la plus transparente possible, ces conditions jouent bien moins sur le pH et les perturbations physiologiques que le fait de mourir, quelles qu'en soient les conditions et encore plus, les conditions immédiates de traitement de la viande à la mort de l'animal.

  32. #26
    rokag3

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    C'est comme si vous compariez la déformation de la carrosserie d'une voiture pendant sa course avec celles qui vont se produire quand elle va partir en tonneaux.
    pour reprendre ta métaphore, je dirai que l'augmentation du stress ce serait couper la durite d'essence et y mettre le feu avant de partir en tonneau

    quoique puissent en croire les éleveurs (je répète que ces études ne montrent pas la variation du pH et encore moins leur différence d'évolution avant ou après la mort).
    il faut trouver les bonnes études
    Chez les bovins, il est bien établi que certaines conditions d’abattage, telles que le mélange d’animaux ou le transport de
    longue durée, augmentent le risque de production de viandes à pH ultime élevé (Terlouw et al., 2008). En revanche,
    contrairement au porc, le lien entre les réactions de stress juste avant la mise à mort de l’animal et la vitesse de
    diminution du pH p.m. sont des découvertes récentes. Ainsi, chez des vaches (Bourguet et al., 2010) et chez des
    taurillons (Terlouw et al., 2012), plus la fréquence cardiaque était élevée durant les minutes qui précèdent l’abattage,
    plus la diminution du pH musculaire était rapide.

  33. #27
    noir_ecaille

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Ce serait bien de fournir les liens des citations, histoire d'honorer le droit d'auteur
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  34. #28
    myoper

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    il faut trouver les bonnes études
    Chez les bovins, il est bien établi que certaines conditions d’abattage, telles que le mélange d’animaux ou le transport de
    longue durée, augmentent le risque de production de viandes à pH ultime élevé (Terlouw et al., 2008). En revanche,
    contrairement au porc, le lien entre les réactions de stress juste avant la mise à mort de l’animal et la vitesse de
    diminution du pH p.m. sont des découvertes récentes. Ainsi, chez des vaches (Bourguet et al., 2010) et chez des
    taurillons (Terlouw et al., 2012), plus la fréquence cardiaque était élevée durant les minutes qui précèdent l’abattage,
    plus la diminution du pH musculaire était rapide.
    Encore une fois, oui, il y a diminution du pH et même aussi vite que vous le voulez mais cette modification est du même ordre et moins importante que lorsque le bovin traverse un champ en courant et est bien moindre que lorsqu'il meurt (le pH ultime, c'est le pH le plus bas obtenu et c'est celui qui se constate à la mort de l'animal: CQFD).
    Qu'est-ce qui vous échappe dans ces notions de physiologies ?

    De plus, si vous reprenez les pourcentages des liens que vous avez citez, vous remarquerez qu'ils sont loin d'être significatifs.
    Ensuite, il n'y a pas la moindre comparaison de pH post mortem: vous n'avez donc pas le moindre idée de ce que devrait ou pourrait être ou est ce pH. .


    Citation Envoyé par rokag3 Voir le message
    pour reprendre ta métaphore, je dirai que l'augmentation du stress ce serait couper la durite d'essence et y mettre le feu avant de partir en tonneau
    Apparemment vous ne semblez pas comprendre qu'il y a plus de modification (du pH) lorsqu'un organisme meurt que lorsqu'il reste en vie: au moins, j'ai démontré ma métaphore alors que la votre n'est qu'une croyance (même si ça vous fait ). <-- c'est la seule démonstration que vous comprenez ?
    Dernière modification par myoper ; 29/11/2014 à 21h08.

  35. #29
    noir_ecaille

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Myoper, tu sais pourtant que certains n'ont aucune notion d'homéostasie
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  36. #30
    myoper

    Re : Actualité - En bref : les animaux français sont toujours doués de sensibilité

    Un lien cité: https://hal.archives-ouvertes.fr/tel-00718786/document ou on constate aussi une plus grande variabilité entre espèces que due au stress.
    Sur l'exercice physique: http://www.gsejournal.org/content/pd...86-6-2-187.pdf
    Et une fois l'animal exécuté, que font les cellules privées d'oxygène ?

    Il me semble avoir lu quelque part que pour diminuer le stress, il pouvait être fait une anesthésie au CO2: rien de tel pour diminuer le pH...

Sur le même thème :

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière