Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Les organismes vivants utilisent des acides aminés à la chiralité bien définie. Ce choix est-il un accident historique ou bien repose-t-il sur les lois de la physique ? La réponse n'est pas...

    Lire la suite : Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

  2. Publicité
  3. #2
    skeptikos

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Bonjour,
    j’applaudis des deux mains.
    @+

  4. #3
    FC05

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Dans le texte :

    Ainsi, les acides aminés, constituant les protéines, n’existent que sous la forme gauche (L, pour lévogyre) tandis que les sucres, par exemple présents dans l’ADN, sont eux uniquement de forme droite (D, pour dextrogyre). Ces deux termes, lévogyre et dextrogyre, font référence au sens dans lequel une molécule fait tourner la polarisation d’un faisceau de lumière.
    Dans ce cas, comment expliquer que la L(+)-alanine soit (+), c'est à dire dextrogyre ????

    Il n'y a pas de relation entre D et L (notation de Fisher) et le pouvoir rotatoire. Une correction s'impose !
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  5. #4
    mtheory

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Citation Envoyé par FC05 Voir le message
    Dans le texte :



    Dans ce cas, comment expliquer que la L(+)-alanine soit (+), c'est à dire dextrogyre ????

    Il n'y a pas de relation entre D et L (notation de Fisher) et le pouvoir rotatoire. Une correction s'impose !
    Bonsoir,

    Exact, cette erreur n'aurait pas du se produire. Je vais corriger ça.

    Merci !
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  6. #5
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Vite, vite, une correction !

    L c'est pour left, et parce qu'il existait déjà R pour radical, on a pris D de droit/dextre.

    Le pouvoir rotatoire est complètement indépendant des formes L et D ! Le D glucose peut tout autant être lévogyre dans sa forme alpha-Dglucopyranose que justement dextrogyre dans sa forme bêta-Dglucopyranose
    Dernière modification par noir_ecaille ; 30/11/2014 à 20h08.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    vpharmaco

    Re: Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Ainsi, les acides aminés, constituant les protéines, n’existent que sous la forme gauche, encore appelée lévogyre,
    Effectivement, le texte a été modifié, mais cette phrase est toujours aussi fausse...

  9. Publicité
  10. #7
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    "Forme gauche" en remplacement de "forme L" et le reste pareil... Je rêve ou le rédacteur n'a RIEN compris ??? Pardon d'insister mais forme L ou D c'était correct donc pas à modifier. Des infos très basiques ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Asym%C3...es_biologiques et en plus, c'est du niveau lycéen...

    En revanche, confondre pouvoir rotatoire et énantiomérie, c'est être complètement à côté de la plaque C'est ne pas savoir que la forme D(droite) du glucose est à la fois lévogyre et dextrogyre (tout dépend de la cyclisation alpha ou bêta). C'est complètement passer à côté de formes L dextrogyres comme la fameuse L(+)alanine. C'est ignorer que cette même polarisation peut évoluer/changer par simple polymérisation. C'est du n'importe quoi.

    C'est à pleurer tellement le niveau des articles est en chute libre Je pense que même Sciences & Vie aurait fait un peu plus gaffe à ça, et surtout n'aurait pas réécrit deux fois la même bêtise en guise de "correction"
    Dernière modification par noir_ecaille ; 03/12/2014 à 22h36.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  11. #8
    mtheory

    Re : Re: Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Pardon d'insister
    Non, vous avez raison d'insister, fatigue+mémoire défaillante+source consultée trop rapidement=. Mes souvenirs de chimie sont très anciens. Visiblement, il faut que je révise. Je vais regarder plus attentivement.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Histoire d'enfoncer le clou, on parle même de mutarotation pour une solution de D-glucose : https://en.wikipedia.org/wiki/Mutarotation

    Et l'article Wiki que j'ai linké précédemment contient des imprécisions et des erreurs -- je n'avais lu que l'intro, dommage.

    Et encore un exemple : http://www.sciencedirect.com/science...0527956790517X
    Dernière modification par noir_ecaille ; 03/12/2014 à 23h12.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  13. #10
    Geb

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Bonjour,

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Vite, vite, une correction !

    L c'est pour left, et parce qu'il existait déjà R pour radical, on a pris D de droit/dextre.
    L'utilisation des termes "lévogyre" et "dextrogyre", desquels sont issues les appellations plus récentes L- et D-, a été popularisée, en France, par Jean-Baptiste Biot à la fin des années 1840. Il est, avec Étienne Louis Malus et François Arago, un des premiers chercheurs dans le monde à s'intéresser, grâce au polarimètre qu'il a inventé, au fait que des substances dévient le plan de polarisation de la lumière.

    C'est la période 1807-1815, ce qui explique aisément pourquoi ce n'est pas L pour "left". L'influence de l'anglais en science est venu plus tardivement.

    Le préfixe "lévo-" a été choisi à partir du latin laevus (qui signifie "main gauche" ou "côté gauche", tandis que le préfixe "dextro-" a été choisi à partir de la racine latine dexter (qui signifie "main droite" ou "côté droit"). C'est pourquoi, en anglais notamment, on trouve encore les termes "laevorotatory" ou "lævorotatory" dans les publications du XIXe siècle jusqu'au début du XXe siècle, plus proche de la racine latine laevus.

    À noter que l'appelation L et D est obsolète, bien qu'encore largement utilisée. Un bon résumé de l'évolution de la nomenclature dans la conférence du chimiste français Jean-Claude Guillemin à l'occasion de l'édition 2012 des Rencontres Exobiologiques pour Doctorants (RED'12) :

    La Chilarité

    Cordialement.
    Dernière modification par Geb ; 04/12/2014 à 11h48.

  14. #11
    JPL

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Hilarant !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  15. #12
    Amanuensis

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    L'utilisation des termes "lévogyre" et "dextrogyre", desquels sont issues les appellations plus récentes L- et D-, a été popularisée, en France, par Jean-Baptiste Biot à la fin des années 1840. Il est, avec Étienne Louis Malus et François Arago, un des premiers chercheurs dans le monde à s'intéresser, grâce au polarimètre qu'il a inventé, au fait que des substances dévient le plan de polarisation de la lumière.

    C'est la période 1807-1815, ce qui explique aisément pourquoi ce n'est pas L pour "left". L'influence de l'anglais en science est venu plus tardivement.

    Le préfixe "lévo-" a été choisi à partir du latin laevus (qui signifie "main gauche" ou "côté gauche", tandis que le préfixe "dextro-" a été choisi à partir de la racine latine dexter (qui signifie "main droite" ou "côté droit").
    Ils n'ont pas dû aimer "sénestrogyre" ou "sinistrogyre", trop négatif? (En (vieux) français, et en particulier en héraldique, c'est dextre et sénestre (ou senestre) pour "côté droit" et "côté gauche")
    Dernière modification par Amanuensis ; 04/12/2014 à 18h07.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

  16. Publicité
  17. #13
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Plutôt qu'hilarant, je dirais passionnante, cette vidéo

    J'en retiens qu'il y a bien un découplage entre forme L et pouvoir lévogyre, même si historiquement on a nommé les premières formes L/S découverte d'après ce pouvoir rotatoire -- mais qui ne se vérifie pas pour toutes les formes L des acides aminés, même chose pour les formes D/R avec les sucres

    D'où bonne idée de correction : parler des formes R et S mais indépendamment du pouvoir rotatoire -- ce dernier n'étant finalement qu'historiquement et non systématiquement lié aux formes L et D.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  18. #14
    Geb

    Re : Actualité - Le mystère de la chiralité du vivant demeure, mais voilà une piste...

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Citation Envoyé par Geb Voir le message
    Hilarant !
    Tiens, moi aussi j'ai ri, une fois que j'ai compris mon erreur.

    Pour en revenir à la publication en elle-même, je regrette que la méthode de Cristobal Viedma ne permet pas d'expliquer la conservation de la chiralité au fil de l'évolution moléculaire. Le seul modèle à ma connaissance qui s'intéresse à la fois à l'apparition de cette homochiralité et à la conservation de cette dernière, est celui de Søren Toxværd.

    Cordialement.