Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 105

Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Pourquoi faire vacciner ses enfants et contre quelles maladies ? Le calendrier vaccinal doit-il être strictement suivi ? Alors que le Conseil constitutionnel a, vendredi dernier, déclaré conforme...

    Lire la suite : Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

  2. Publicité
  3. #2
    yves25
    Modérateur

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Eh oui, aujourd'hui, on peut se payer le luxe de ne pas se faire vacciner contre la rougeole parce que la presque totalité de la population est vaccinée.
    Le vaccin, ce n'est pas qu'un acte individuel. Je me trompe?
    Dix secondes pour écrire une bêtise, parfois des heures pour montrer à tous que c'en est une...

  4. #3
    carracas

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Que l'on laisse le choix des vaccins mais que l' état n'assume pas financièrement les couts des conséquences des maladies incriminées si la personne est infectée.

    Mais de cette façon, on ne tient compte que de la protection individuelle et pas du risque que l'on fait courir aux autres.

    il est malheureux que la nullité scientifique de la plupart de nos concitoyens, leur égoïsme et leur préférence a suivre un blog conspirationniste plutôt qu'une institution sérieuse les pousse à prendre cette direction.

    esperons que la selection naturelle fasse son oeuvre.

  5. #4
    blackdove_gb

    Re: Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Ça n'a pas spécifiquement un lien avec les vaccins mais donne une autre vision du problème qui est en fait bien plus général :
    http://www.canal-u.tv/video/cerimes/...credules.14459
    Dernière modification par JPL ; 23/03/2015 à 19h26. Motif: Activation du lien

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par carracas Voir le message
    Qesperons que la selection naturelle fasse son oeuvre.
    Non parce que la crédulité et le goût du conspirationnisme ne sont pas héréditaires mais contagieux. L'égoïsme et la c....rie aussi. Et là on n'a pas encore les vaccins.

    Un gouvernement (quel qu'il soit) est parfaitement dans son rôle d'imposer des mesures qui ne sont pas des mesures de santé individuelles, quoi qu'en pensent certains, mais des mesures de santé publique. Autrement dit il est légitime de limiter un peu la liberté de chacun dans l'intérêt de tous.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  8. #6
    vep
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    ... c'est quand même triste de devoir faire le bien des gens à l'insu de leur plein gré !

  9. Publicité
  10. #7
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Si c'était à l'insu de leur plein gré ils ne s'en rendraient pas compte. Là ils sont informés mais parasités par tout un tas de mouvements sectaires.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  11. #8
    Cendres
    Modérateur
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  12. #9
    jml34

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Les milieux medicaux sont tout aussi sujets aux errements humains que les milieux non medicaux. Par exemple par leur propension a rejeter sur les autres l'entiere responsabilite d'un probleme, au lieu de commencer par balayer chez soi. Maints docteurs passent ainsi a cote de l'opportunite de se rendre compte qu'en debitant a longueur de journee a leurs patients des propos definitifs et si possible rassurants simplement bases sur une analyse rapide de la situation et le besoin de vider rapidement la salle d'attente et surtout sans risquer d'aborder le rivage trouble de l'incertitude ils ne satisfont que les moins malades qui n'ont pas besoin d'eux et les plus infantiles qui veulent avant tout un bon calin ; chez les autres sont plantees les graines de la suspicion qui eclateront en gerbes de mefiance quand une parole certaine de trop viendra contredire les precedentes a l'occasion d'une evolution imprevue, comme il arrive toujours quand ca se complique. Ces memes docteurs disserteront de l'antivaccinalisme sans avoir jamais simplement ausculte la maladie qu'ils pretendent vouloir soigner. Il est vrai qu'il leur serait penible de trouver chez la plupart de leurs ennemis l'emploi des memes ficelles a gogo dont ils abusent en toute bonne conscience, puisque c'est pour la bonne cause, hein, nous au moins monsieur nous soignons vraiment, si on expliquait tout au patient on n'en sauverait aucun. Et les plus avises de ces bons docteurs Spock produits en bon ordre par la mecanique socioculturelle moderne seraient tres surpris de trouver chez leurs meilleurs ennemis une attaque qui porte juste au coeur de leur phare vaccinaliste : la balance benefices-risques.
    L'Arlesienne de ce qui se pretend scientifique.
    On se vaccine parce que la balance benefices-risques est favorable, de maniere non anecdotique. Individuellement, ou au moins collectivement. Soyez citoyens, ecoutez la voix de la balance benefices-risques, justement accordee par l'expertise de la science medicale ! Mais elle est ou, cette balance ? Etablie d'une maniere adaptee a mon cas, par exemple vivant en France, sans facteur de risque particulier, ou bien a l'echelle de ma population, selon un modele epidemiologique qui a fait ses preuves ? Ou sont les analyses retrospectives des balances benefices-risques sur lesquelles se sont fondees les recommandations vaccinales des annees 80 par exemple, qui montrent avec le recul du temps que c'etait un bon pari de suivre la science medicale malgre les inevitables biais dans l'etablissement de ces balances ?
    Ah, euh, pardon messieurs-dames, en fait il n'y a pas vraiment de balances serieusement etablies et largement publiees pour que leur methodologie soit mise a l'epreuve de la science et du temps et ne constitue ainsi le fondement de la confiance du public. Il y a juste des bouts de balance publiees a droite a gauche, les organes de sante publique nationaux font tous leur sauce dans leur coin, c'est pareil de Lille a Perpignan meme si ca change a Bruxelles et a Barcelone, et qu'on ne nous embete pas avec la ville ou la montagne, de toutes facons sachez que ceux qui ne vaccinent pas sont des ignares criminels. Il y en a de plus en plus, vraiment tout fout le camp, c'est parce qu'il n'y a plus la polio vous comprenez.
    ...
    Je suis vaccine, mes enfants aussi. Il ne s'agit absolument pas d'une decision issue d'un processus scientifique. Je constate que les conditions ne sont pas reunies pour que cette decision puisse etre faite sur des bases scientifiques. Je n'oublie pas que ces memes bons docteurs Spock ont pu conseiller de boire du lait a une population intolerante pour moitie au lactose, ont pu dire aux femmes que les laits maternises etaient meilleurs que le leur pour leurs enfants, etc., etc. Alors, je ne jette certainement aucune pierre a ceux qui font le pari inverse au mien, qu'il est peut-etre plus sur de ne pas vacciner contre certaines maladies...

  13. #10
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Bravo tu es vacciné et tes enfants aussi mais le reste est un ramassis caricatural.

    Tout ce qui est excessif est insignifiant
    Talleyrand

    En langage contemporain on dirait dérisoire.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    jml34

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Merci Cendres les deux premiers liens sont particulierement interessants

  15. #12
    Cendres
    Modérateur

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Une actualité en lien avec le sujet: http://www.sciencesetavenir.fr/sante...-rougeole.html
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  16. Publicité
  17. #13
    shmikkki

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Bonjour à tous,

    Je tiens à préciser avant de commencer à écrire que je suis POUR les vaccins!

    Bref bref, je vais me faire peut être l'avocat du diable ici ...
    Mais, au delà du débat de savoir si c'est con ou pas de faire vacciner nos enfants (je pense qu'on est touts d'accord ici pour dire que oui, c'est con), je trouve tout aussi intéressant de se questionner sur la légitimité qu'a l'État a obliger un de ses concitoyen à se faire vacciner. On est ici dans un cas ou l'État se donne un droit sur la personne physique d'une personne, même si elle n'est pas malade.

    Alors, on va dire que oui, on se vaccine aussi (et surtout) pour les autres et que le fait de ne pas le faire montre un certain égoïsme. Tout ça je veux bien, je suis 100% d'accord, mais cela ne répond pas à la question si l'État a le droit ou non d'obliger la vaccination.

    Je suis parfois choqué de voir la virulence des "pro-vaccins" (que je suis) face aux anti-vaccins.

    Quand on voit les propos de carracas qui propose carrément que l'État "n'assume pas financièrement les couts des conséquences des maladies incriminées si la personne est infectée" (et qu'elle ne s'est pas faite vaccinée), je suis un peu choqué. Alors que dire des gens qui fument ou qui se prennent un arbre en voiture car ils étaient à 0.8g? On ne les soigne pas eux aussi?

    Bref, jusque où va le pouvoir de l'État (du moins sa légitimité) sur la personne physique humaine?

    Allons plus loin: L'État pourrait-il obliger un femme à avorter d'un enfant ayant une grosse déficience mentale car cela serait un calvaire pour elle ou ses proches (et que la future maman a par exemple déjà 5 enfants et qu'elle n'arrive pas à les assumer)?

    Tapez pas s'il vous plait ... c'est juste des questionnements qui me passent pas la tête .
    Dernière modification par shmikkki ; 23/03/2015 à 22h47.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  18. #14
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Allons plus loin: L'État pourrait-il obliger un femme à avorter d'un enfant ayant une grosse déficience mentale car cela serait un calvaire pour elle ou ses proches (et que la future maman a par exemple déjà 5 enfants et qu'elle n'arrive pas à les assumer)?
    Je parle de santé publique et cet exemple n'en fait pas partie.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  19. #15
    shmikkki

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Je parle de santé publique et cet exemple n'en fait pas partie.
    Certes, je peux remanier l'exemple en disant que le l'hypothétique futur enfant sera "assisté" par le système toute sa vie durant.

    Mais au delà de la spécificité de l'exemple, c'était simplement pour essayer d'illustrer en quoi la question du droit de l'État à obliger ou non ses citoyens à se faire vacciner est complexe je trouve.

    EDIT: En fait on peut remanier la question en: La bêtise de ne pas se faire vacciner est-elle punissable ou pas? Pensons à bon nombre de comportements stupides que nous faisons tous les jours, qui mettent en danger les autres, et qui ne sont pas pour autant la cible de la loi.
    Dernière modification par shmikkki ; 23/03/2015 à 23h28.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  20. #16
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Si les gens ne veulent pas se vacciner, ne pas aller voir de médecin, ils le peuvent mais qu'ils l'assument.
    L'état, donc les autres citoyens, prendra déjà en charge toutes les conséquences financières de ce qui pourrait se passer mais il ne faut peut être pas demander, en plus, aux autres citoyens de se mettre en danger quand les non vaccinés par idéologie veulent se mélanger aux autres (et oui, la médecine est une grande discriminante) et faire baisser la couverture vaccinale (sans compter l'état d'esprit revendicatif de cette position qui attribuerait forcément les maux de santé aux autres et rechercheraient réparation - les autres devront encore et toujours assumer).
    En ce qui concerne le droit, et bien il faut aller sur un forum de politique ou de droit (moi je ne supporte pas qu'on limite ma vitesse en dessous de 150 Km/h devant les écoles alors que je n'ai jamais écrasé personne et ça perturbe mon mental).

    J'ai bien aimé le plaidoyer de lml34 qui assimile sa compréhension de la médecine aux comportements et connaissances de tous les toubibs et son cas personnel comme l’interprétation d'une pratique universelle. Un seul conseil: faites médecine, soignez des gens, passez y des nuits et des WE, prenez des responsabilités, tuez des patients (ou ne réussissez pas à les sauver), assumez le tout et venez nous en reparler...
    Ah, non, c'est vrai, comme la science progresse, il faut surtout ne rien faire pour soigner les gens et ignorer les bénéfices au vu des risques, jusqu'à ce qu'on soit sur de tout sur tout de manière définitive...

  21. #17
    shmikkki

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Si les gens ne veulent pas se vacciner, ne pas aller voir de médecin, ils le peuvent mais qu'ils l'assument.
    L'état, donc les autres citoyens, prendra déjà en charge toutes les conséquences financières de ce qui pourrait se passer mais il ne faut peut être pas demander, en plus, aux autres citoyens de se mettre en danger quand les non vaccinés par idéologie veulent se mélanger aux autres
    Absolument d'accord.

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    En ce qui concerne le droit, et bien il faut aller sur un forum de politique ou de droit
    Je sais bien que j'ai un peu élargi le débat, mais je ne voulais surtout pas faire du droit, mais plutôt de l'éthique (du coup c'est sûr qu'il serait plus approprié d'aller dans le sous-forum "éthique"...). Mais bon, on en parle là, alors ...

    Myoper, toi qui est médecin (il me semble ), ou du moins connait très bien ces sujets, j'ai juste une question qui me passe par la tête:
    Imagine, tu dois faire le vaccin contre le papillomavirus à une jeune fille de 12 ans. Il me semble que ce vaccin n'est pas obligatoire en France, mais imaginons qu'il le soit. Les parents et la jeune fille arrivent dans le bureau, puis là, les parents disent qu'ils ne feront pas vacciner leur fille, pour des raisons idéologiques et infondées. Si tu as avais la possibilité d'obliger cette jeune fille à se faire vacciner (par une dérogation spéciale), du coup contre l'avis de ses parents, le ferais-tu?

    En gros: Peux-t-on soigner les gens contre leur gré * (éthiquement parlant) dans le cas ou leurs choix influent sur la santé d'autrui?

    (*)`En admettant bien sûr qu'ils soient en possession de leurs "moyens mentaux" (bref, qu'ils ne soient pas fous).
    Dernière modification par shmikkki ; 24/03/2015 à 01h25.
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  22. #18
    Thomas markley

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    vous avez lu l'histoire de la vaccination de la polio ? avec ces guéguères de brevet, avec ces millions à la clef ... et des dizaine de millier de personne ayant reçu des vaccins pas encore au point et inoculé comme "sûr et sans danger"...

    très surpris de cet état de chose(historique) et qui ferais quand même douter n'importe qui des discours scientifique a leur propos... alors certes, cela appartient à l'histoire de la vaccination, mais tout de même... si le principe de vaccination est hors de remise en cause... les adjuvants a l'aluminium reste tout de même un point "sérieux" d'interrogation quand à leur innocuité... surtout que ce ne sont que des adjuvants, pas le principe actif lui-même...

    le principe de précaution devrait s'appliquer, car après tout la radioactivité, comme l'amiante, la radiologie ont été présenté en leur temps comme inoffensif... je trouve que vous manquez du recul nécessaire, car l'absence statistique de démonstration d'un préjudice possible, n'implique en rien que la nuisance n'existe pas.. seulement que le thermomètre n'est peut-être pas bon...

  23. Publicité
  24. #19
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Je sais bien que j'ai un peu élargi le débat, mais je ne voulais surtout pas faire du droit, mais plutôt de l'éthique (du coup c'est sûr qu'il serait plus approprié d'aller dans le sous-forum "éthique"...). Mais bon, on en parle là, alors ...
    La question pourrait se poser ainsi: est-ce que des gens qui mettent sciemment la vie des autres en danger ont le droit de vivre parmi les autres ?
    Même question en ce qui concernent leurs enfants et ceux des autres.

    D'une façon plus générale: est-ce qu'il est est éthique que la loi exerce une contrainte physique et mentale sur les "coupables", quels qu'ils soient ?
    A noter que l’incarcération, le bracelet électronique, les travaux d’intérêt général et même un jugement sont des contraintes physiques et mentales lourdes.



    Imagine, tu dois faire le vaccin contre le papillomavirus à une jeune fille de 12 ans. Il me semble que ce vaccin n'est pas obligatoire en France, mais imaginons qu'il le soit. Les parents et la jeune fille arrivent dans le bureau, puis là, les parents disent qu'ils ne feront pas vacciner leur fille, pour des raisons idéologiques et infondées. Si tu as avais la possibilité d'obliger cette jeune fille à se faire vacciner (par une dérogation spéciale), du coup contre l'avis de ses parents, le ferais-tu?
    Seul un juge ("la loi") peut contraindre à ce qui est légal.
    Un médecin n'a évidement pas le droit de sauver ou soigner quelqu'un malgré lui (il n'a pas le droit non plus de le laisser mourir) ; dans les deux cas, il subira les contraintes physiques et mentales d'un jugement et peut être celles d'une condamnation.
    Alors pour un vaccin, il va en taule, même s'il est obligatoire.
    Le fait d'avoir exercé une contrainte, il se fait couper la tête.
    Le fait d'avoir utilisé un procédé déloyal, sans tête et en taule, il se voit retirer le droit d'exercer...

  25. #20
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message
    Myoper, toi qui est médecin (il me semble ), ou du moins connait très bien ces sujets, j'ai juste une question qui me passe par la tête:
    Imagine, tu dois faire le vaccin contre le papillomavirus à une jeune fille de 12 ans.
    Le cas de ce vaccin est un peu à part, puisque le fait d'être vaccinée ne change rien à la surveillance clinique.
    En gros: Peux-t-on soigner les gens contre leur gré * (éthiquement parlant) dans le cas ou leurs choix influent sur la santé d'autrui?
    Non. Même les injonctions judiciaires de soins doivent recueillir le consentement de la personne.
    http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/gui...n_de_soins.pdf

  26. #21
    myoper
    Modérateur

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par Thomas markley Voir le message
    vous avez lu l'histoire de la vaccination de la polio ? avec ces guéguères de brevet, avec ces millions à la clef ... et des dizaine de millier de personne ayant reçu des vaccins pas encore au point et inoculé comme "sûr et sans danger"...
    Il n'y a que les petits enfants qui croient au père Noël et à une innocuité totale des médicaments et de tout notre environnement (je veux dire qu'un minimum d'éducation montre que tout ce que vous avalez et respirez présente des risques (connus et inconnus), que les médicaments s'appellent des toxiques (et surprise, n'importe qui ne peut pas faire n'importe quoi avec, du moins, officiellement) et que vivre représente même un risque (létal à 100% et il ne vous reste qu'à choisir comment vous voulez rallonger son confort ; des croyances ou la science qui n'a jamais prétendue être parfaite).

    Par ailleurs, il faudrait expliquer en quoi "les gueguères de brevet" posent problèmes sur le produit breveté.

    Ensuite, comme rappelé ici, les disciplines non scientifiques, comme la politique et ses décisions provoquent donc forcément des "erreurs" (beaucoup plus que celles fondées sur l'état actuel des connaissances qui en provoquent aussi mais c'est le procédé le plus fiables et le moins risqué connu à ce jour) mais ce n'est pas le bon forum pour en discuter.

    très surpris de cet état de chose(historique) et qui ferais quand même douter n'importe qui des discours scientifique a leur propos...
    Au temps de Molière, on soignait avec des clystères et des saignées et quelques siècles avant, on brûlait parfois l'individu...


    les adjuvants a l'aluminium reste tout de même un point "sérieux" d'interrogation quand à leur innocuité... surtout que ce ne sont que des adjuvants, pas le principe actif lui-même...
    Mais si, les deux: tant qu'on ne saura pas tout sur tout de manière définitive, il y aura des risques inconnus concernant toutes les substances, et pire, les associations de substances.
    Alors il y aura toujours des gens pour préférer ne pas prendre les bénéfices constatés au motif des risques bien moindre tels que l'état actuel de la science les détermine.
    C'est un choix qu'il faut donc respecter, tant qu'il n'empiète pas sur la santé et les libertés de vivre des autres qui assument aussi le choix des premiers.

    Citation Envoyé par Thomas markley Voir le message
    le principe de précaution devrait s'appliquer, car après tout la radioactivité, comme l'amiante, la radiologie ont été présenté en leur temps comme inoffensif... je trouve que vous manquez du recul nécessaire, car l'absence statistique de démonstration d'un préjudice possible, n'implique en rien que la nuisance n'existe pas.. seulement que le thermomètre n'est peut-être pas bon...
    Oui, ne rien faire, surtout ne rien faire: avec ce principe de précaution vous en seriez même pas dans une grotte qui pourrait s’effondrer, encore moins à l'abri d'un feu qui pourrait vous brûler, qui va rendre produire des composés aromatiques cancérigènes, des fumées toxiques et sans peau(x) de bêtes pour se protéger qui vous contamineraient. En effet, il reste tant à découvrir sur les effets de tout le confort moderne qui vous maintient en vie (les bénéfices dont vous voudriez vous passer au motif de risques inconnus, en particulier de vous).
    Bref, au lu de votre message, il parait totalement illogique de vous trouver derrière un ordinateur à rédiger des messages au vu des risques connu que ça suppose mais de tous les risques inconnus sur lesquels on manque forcément de recul...

  27. #22
    Thomas markley

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    votre problème, vous etes un bon technicien bien discipliné... de l'autre puisque vous ne vous fiez qu'au chiffre vous êtes aveugle si ceux-ci ne vous dise pas quoi faire. bref passez en mode être humain an matière de médecine avant vos certitudes académique, c'est la différence notable entre épistémologie et éthique, l'éthique permet de prendre ce type de décision "par précaution" ...

    quant a mettre des freins, ce n'est pas aller contre le progrès technique, tout au contraire, cela évite à une technique positive trop rapidement exposé dans le publique d'être conspué et mis au rebus parceque ceux qui l'ont promu se sont précipité pour avoir la primeur, la gloire d'être le premier, au détriment de nombreuse personne... la le culte de la performance qui ne devrait-etre que sportive et qui enjoint trop de personne à faire n'importe quoi pour seulement "parraitre" toute la démarche psychologique inverse du fait scientifique ou "patience et longueur de temps ... "

    bref révisez vos cours d'éthique médicale... ce n'est pas pour rien que les sociétés demande au labo de très niveau de sureté avant mise-sur-le-marché... pourtant si l'aspirine n'est plus en vente libre(ibuprophène), Servier existe, les prothèses Pip tout autant, des médicaments périmé envoyé en afrique itou...

    vous confonde culte du progrès (technologie) et science rimant avec patience...

  28. #23
    Runjulia

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Bonjour,

    Je remarque que dans ces débats autour du vaccin, la Santé publique se montre de plus en plus sensible - alors qu'elle ne devrait pas - aux pressions extérieures non scientifiques et par là, utilise peut-être " le principe de précaution" (scientifique) comme "principe de précaution" politique et médiatique (non-scientifique).
    Il y a une part de responsabilité qui incombe à la Santé publique dans les dérives actuelles.
    Les cas de mort d'enfants non vaccinés sont plus nombreux que ceux des enfants morts à cause de la vaccination, me semble-t-il. Voilà encore un enfant mort de la rougeole en Allemagne. Si l'on supprime l'obligation de certains vaccins, combien de temps faudra-t-il pour la résurgence de maladies mortelles ? Et après sans doute l'on fait procès à l'Etat (sur des bases non scientifiques) pour non assistance à personne en danger, pour….?
    L'anti-vaccination c'est de la pure folie, et ne repose souvent que sur "un sentiment" de peur, irrationnel et égoïste. Si aucun vaccin n'est à l'abri d'un accident, par contre la non-vaccination pourrait bien provoquer des épidémies qui elles n'auraient rien d'accidentelles. Les vaccins sont améliorables, c'est sûr (cela s'appelle de la recherche), la mort par refus des vaccination est sans appel.

  29. #24
    shmikkki

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Merci pour vos précisions Myoper et mh34,

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    La question pourrait se poser ainsi: est-ce que des gens qui mettent sciemment la vie des autres en danger ont le droit de vivre parmi les autres ?
    Une toute remarque et j'arrête promis.
    Je vois une différence notable entre le fait de punir un coupable parce qu'il a porté un préjudice à autrui et le fait de punir une personne qui ne veut pas se faire vacciner, pour la bonne et simple raison que dans le second cas (le non-vacciné), la personne morale est vue comme un moyen et non comme une fin. Elle est vue comme le moyen d'assurer une couverture de protection contre le maladie efficace aux autres, ni plus ni moins. On est ici dans l'impératif catégorique de Kant, mais il me semble qu'il a tout à fait sa place lorsqu'on parle d'éthique médicale.

    Bref, content d'avoir au moins pu mettre des mots sur ce qui me tracasse parfois lorsqu'on parle d'éthique de la vaccination.

    D'ailleurs, j'en profite pour demander: Je lis ICI que 3 vaccins sont obligatoires (diphtérie et tétanos, polio et fièvre jaune). Si un parent ne fait pas vacciner son enfant, que risque t-il? Simplement de ne pas pouvoir mettre son enfant dans les écoles ou les maternelles ou les crèches?
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  30. Publicité
  31. #25
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par Thomas markley Voir le message
    je trouve que vous manquez du recul nécessaire, car l'absence statistique de démonstration d'un préjudice possible, n'implique en rien que la nuisance n'existe pas.. seulement que le thermomètre n'est peut-être pas bon...
    Alors pourquoi la même absence de statistiques (ce qui est faux d'ailleurs) permettrait aux anti-vaccins d'être si sûrs de la nocivités de ceux-ci ? Deux poids, deux mesures ?

    Pour le reste tu fais des amalgames et tu portes sur myoper des accusations que je trouve intolérables. Tu n'es pas médecin, lui l'est et vit au jour le jour ce qui tu critiques de l'extérieur sans en avoir les compétences ni l'expérience.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  32. #26
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par shmikkki Voir le message

    D'ailleurs, j'en profite pour demander: Je lis ICI que 3 vaccins sont obligatoires (diphtérie et tétanos, polio et fièvre jaune). Si un parent ne fait pas vacciner son enfant, que risque t-il? Simplement de ne pas pouvoir mettre son enfant dans les écoles ou les maternelles ou les crèches?
    http://www.legifrance.gouv.fr/affich...TI000006687829
    De la prison ferme. Et une amende.

  33. #27
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par Thomas markley Voir le message
    votre problème, vous etes un bon technicien bien discipliné...
    Et le vôtre, c'est que vous ne savez pas de quoi vous parlez.
    .
    quant a mettre des freins, ce n'est pas aller contre le progrès technique, tout au contraire, cela évite à une technique positive trop rapidement exposé dans le publique d'être conspué et mis au rebus parceque ceux qui l'ont promu se sont précipité pour avoir la primeur, la gloire d'être le premier, au détriment de nombreuse personne...
    Vous tenez le même raisonnement pour tout?
    Nouvelles techniques chirurgicales, utilisation des robots, techniques de PMA?

    pourtant si l'aspirine n'est plus en vente libre.
    Gnéé? Depuis quand?

  34. #28
    shmikkki

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par mh34 Voir le message
    Merci pour la réponse rapide.

    Je ne vais pas continuer ici mes réflexions éthiques car ce n'est peut être pas le lieu, mais je suis du coup surpris de la peine que l'on encoure si on ne se soumet pas à la vaccination!
    Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution - Dobzhansky

  35. #29
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Mais a-t-elle été réellement appliquée ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  36. #30
    vep
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Vaccins : les Français de plus en plus difficiles à convaincre

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Mais a-t-elle été réellement appliquée ?
    elle a déjà été appliquée dans le cadre de jugements à l'encontre de mouvements sectaires.



    Mais là, c'est un condamnation des parents pour non vaccination de l'enfant.
    Je ne sais pas si des adultes ont déjà été condamné pour être eux-même en défaut de vaccination.

    (D'ailleurs y-a t'il des obligations de vaccination pour les adultes hormis cadre de travail spécial - type métiers de la santé ?)
    Dernière modification par vep ; 24/03/2015 à 14h52.

Page 1 sur 4 12 3 DernièreDernière