Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours



  1. #1
    V5bot

    Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Le téléphone portable est devenu un objet du quotidien. D'ailleurs, certains n’imaginent plus leur vie sans smartphone. L’émergence de la téléphonie dite « mobile » a été une véritable révolution...

    Lire la suite : L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

  2. Publicité
  3. #2
    Lunatu

    Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Article intéressant. On a cependant oublié le folklorique Tom Tom des années 90.

  4. #3
    Zinnkoepfle-Niadrbrennla

    Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    À l'attention de Monsieur Dominique Nussbaum
    Objet: message à finalité terminologique / Dénomination

    Bonjour,
    Avec tout le respect que je vous dois, et que j'exprime volontiers compte tenu de l'intérêt certain de votre communication, je me permets - sur la base de mon engagement en terminologie - de souligner que le préfixe «smart» de «smartphone» utilisé en français ne veut strictement plus rien dire car il est lexicographiquement ultradilué dans la soupe d'une foultitude de jargons.
    Certes, en terminologie le concept d'homonymie n'est pas pertinent du fait de la rigoureuse liaison entre «terme» et «domaine». Mais au niveau lexicographique et, par là même, cognitif, il est tout de même pertinent de se faire comprendre vite et bien.

    Aussi existe-t-il en francophonie le terme «ordiphone». Celui-ci exprime clairement que le concept dénommé consiste en un téléphone doté de fonctions d'ordinateur, «ordiphone» étant lexicographiquement parlant le mot valise qui unit «ordinateur» (en apocope: «ordi») et «téléphone (en aphérèse: «phone»).
    Sources:
    - ANSSI Agence nationale à la sécurité des systèmes d'information http://www.ssi.gouv.fr/tag/ordiphone/
    - Légifrance,JORF n°0300 du 27 décembre 2009 page 22537, texte n° 70, Vocabulaire des télécommunications (liste de termes, expressions et définitions adoptés), http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTE XT000021530617
    - Picard, François. «Le français s'adapte à l'informatique, au Québec autant qu'en France». Atout Micro, mai 2010. (20120803),http://www.atoutmicro.ca, cité dans Termium Plus, Terminologie de Travaux Publics et Services gouvernementaux Canada,http://www.btb.termiumplus.gc.ca/tpv2source?lang=eng&srchtxt=or diphone&i=1&index=frt&src_id=S RCL215436608,SRCL215436609&rla ng=fr&titl=ordiphone&fchrcrdnm =1&mob=0

    Pourrais-je, au nom des terminologues de la francophonie, des défenseurs d'un français efficace et respectueux du génie de la langue, mais aussi pour l'aisance communicationnelle des francophones, solliciter votre bienveillance de chercheur spécialisé pour que vous diffusiez le terme «ordiphone» qui, contrairement à «smartphone» ... appelle un chat un chat?

    Dès à présent, je vous remercie de votre efficace coopération.
    Avec mes salutations cordiales et solidaires,
    ZinnkoepfleTrotter

  5. #4
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Zinnkoepfle-Niadrbrennla Voir le message
    Aussi existe-t-il en francophonie le terme «ordiphone». Celui-ci exprime clairement que le concept dénommé consiste en un téléphone doté de fonctions d'ordinateur, «ordiphone» étant lexicographiquement parlant le mot valise qui unit «ordinateur» (en apocope: «ordi») et «téléphone (en aphérèse: «phone»).
    Ça représente surtout les ordinateurs équipés de fonctions de téléphonie et ce, depuis des années...
    Pourquoi pas un photophone, puisqu'il prend des photos ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Dynamix

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Pourquoi pas un photophone, puisqu'il prend des photos ?
    Dans ce cas , c' est un téléphotophone .
    Ou un polytélétransmetteur = machin à tout faire .

  8. #6
    vep
    Responsable des forums

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Dans ce cas , c' est un téléphotophone .
    Ou un polytélétransmetteur = machin à tout faire .
    Dans ce cas pourquoi n'appellerions nous pas ça un "smartphone"
    Parce que c'est drôlement intelligent comme concept

  9. Publicité
  10. #7
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Bonjour

    Une erreur à la première phrase :
    Du premier réseau français de téléphonie mobile, Radiocom 2000,
    C'est faux :

    - le premier système de téléphonie mobile français (manuel, en VHF) date de 1956. (30 ans avant Radiocom, donc).
    - le deuxième (automatique, sur les même fréquences) de 1972.
    - Radiocom 2000 est donc, en 1986, le troisième (et le premier cellulaire, c'est vrai), et de peu, puisque le SFR cellulaire analogique, utilisant la norme suédoise NMT , est arrivé en 1987. (ces deux système fonctionnaient en analogique pour la transmission de la voix et en numérique pour les commandes)
    Dernière modification par Bluedeep ; 24/04/2015 à 13h27.

  11. #8
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Ça représente surtout les ordinateurs équipés de fonctions de téléphonie et ce, depuis des années...
    Pourquoi pas un photophone, puisqu'il prend des photos ?
    Pourquoi ne pas recycler le nom donné par Ernst Junger en 1949 à un appareil assez similaire dans son roman "Heliopolis" : phonophore ?

  12. #9
    Dynamix

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Comme il ne sert pas qu' a transmettre des sons , le "phone" est trop restrictif .
    Pour aller dans le sens de vep : "smartset"
    Et pour Bluedeep : "polyphore"

  13. #10
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    "polyphore"
    Ca sonne trop comme doryphore; les services marketing vont hurler (de nos jours, on n'oserait plus lancer une marque de voiture dont le nom serait "Miséricorde").

  14. #11
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Polyphonophotodorymultismartop hone ?

  15. #12
    vep
    Responsable des forums

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Polyphonophotodorymultismartop hone ?

    Je pense qu'on tient là un bon compromis.


    Quoique la fonction audio est oubliée.


    Il faut rajouter un " sono" quelque part.

    (et puis réveil aussi )

  16. Publicité
  17. #13
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Je pense qu'on tient là un bon compromis.


    Quoique la fonction audio est oubliée.


    Il faut rajouter un " sono" quelque part.

    (et puis réveil aussi )

    Polyphonophotodorymultismartos ontophone-avec-fonction-réveil-intégrée

    Le mien fait du bruit et le sono tonne!
    Quand je l'utilise pour écrire avec la fonction de correction de la grammaire, ça me fait aussi un gramophone...

  18. #14
    Dynamix

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    La fonction audio est dans phono .
    Sono , c' est latin . On ne doit pas mélanger grec et latin .
    Polyphonophotodorymultismartophone
    Un phono de trop .
    Un pour le micro et un pour le HP ?
    A moins que ce ne soit de la stéréophonie ...
    Dernière modification par myoper ; 24/04/2015 à 16h14. Motif: Pas modifié: un clic malheureux.

  19. #15
    myoper
    Modérateur

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    La fonction audio est dans phono .
    Sono , c' est latin . On ne doit pas mélanger grec et latin .
    Polyphonophotodorymultismartop hone
    Un phono de trop .
    Un pour le micro et un pour le HP ?
    A moins que ce ne soit de la stéréophonie ...

    Nan, le mien, y bogue , alors: polyphotodorymultismartobogobo go*phone.
    Ou un bigophone ?

    Quelle joie, que cette langue françaize...


    * Parce que bogobogo.

  20. #16
    vep
    Responsable des forums

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Oh ... je voulais juste parler de l'utilisation en MP3 ...


    Mais du coup ... on a oublié la fonction "vibreur" non ?
    faut rajouter aussi un "vibro" quelque part.


    PS : bogobogo c'est quoi ? Un tel de bogosse qui bogue ?



    PPS : on serait pas en train de pourrir un fil sérieux là ?

  21. #17
    Dynamix

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    PPS : on serait pas en train de pourrir un fil sérieux là ?
    Avec l' aide de 2 modos .

    Pour les bugs : bogagogophone .
    Plutôt que big-O-phone je proposerais big-B-phone (B comme Brother)

    Mais ça reste quand même une belle invention .
    Surtout pour les opérateurs .

  22. #18
    vep
    Responsable des forums

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Avec l' aide de 2 modos .
    Ah oui c'est vrai ... je suis sensée être sérieuse maintenant

    je crains que ce ne soit pas possible


    (pas grave, on a de superbes balayettes avec gomme intégrée)
    Dernière modification par vep ; 24/04/2015 à 16h42.

  23. Publicité
  24. #19
    myoper
    Modérateur

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    PPS : on serait pas en train de pourrir un fil sérieux là ?
    Elle est téléphonée, celle-là

  25. #20
    PIXEL

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    je regrette beaucoup la période du RADIOCOM , qui permettait
    des soirées de franche hilarité..... un pote avait appelé ça "écouter radio cocus"

    il y a prescription

  26. #21
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Mais du coup ... on a oublié la fonction "vibreur" non ?
    faut rajouter aussi un "vibro" quelque part.
    Surtout celui qui appartient à ma sœur !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  27. #22
    noir_ecaille

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Plutôt que big-O-phone je proposerais big-B-phone (B comme Brother)
    Le bigbro-bugo-trucophone. Parce qu'il fait des trucs(1), des fois il bug, et il te trace mieux que Big Brother de 1984

    Sur une notre plus sérieuse, sont synonymes :
    - ordiphone
    - smartphone
    - téléphone intelligent

    _______________
    (1) Des trucs intelligents mais aussi complètement c***s.
    Dernière modification par noir_ecaille ; 24/04/2015 à 19h22.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  28. #23
    myoper
    Modérateur

    Re : Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    - téléphone intelligent
    Alors ça, ça ne correspond absolument pas à la technologie connue de moi !

  29. #24
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    myoper, dans cette situation il y a deux êtres intelligents : celui qui est dans la main, et celui qui tient dans la main. Le problème c'est de savoir qui des deux va gagner
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  30. Publicité
  31. #25
    myoper
    Modérateur

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    myoper, dans cette situation il y a deux êtres intelligents : celui qui est dans la main, et celui qui tient dans la main. Le problème c'est de savoir qui des deux va gagner
    Le schmilblik !!!
    Un prophète, ce Coluche...
    Et moi, je perds toujours

  32. #26
    DLab

    Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Bonjour,
    A propos du R2000 quelques précisions:
    Il me semble qu'à son apogée, le R2000 comptait environ 300000 abonnés (et non pas 60000).
    Ce réseau développé par Matra Lagardère était Franco-Français mais permettait une communication de groupe de personnes à l"alternat", demande réalisée dans le but de satisfaire des besoins d'entreprise.
    Ce qui est scandaleux c'est sa disparition.
    Sa bande de fréquence 410-430MHz lui procurait une excellente couverture territoriale et il correspondait bien aux besoins de services comme la gendarmerie ou les pompiers qui ne disposaient pas de réseau unifiés sur l'ensemble du territoire.
    Seulement Matra (EADS) par son lobbying a réussi à faire ferrailler ce réseau pour fournir un nouveau réseau avec une norme propriétaire (Tetrapol) aux services de polices et aux pompiers également avec des terminaux beaucoup plus chers et payés par le contribuables.
    Si on ne voulait pas garder le R2000, un autre réseau apportant les services requis pour ces services était possible à la norme Tetra conçu par la même équipe que le GSM pour des services de liaison spécifiques d'équipe ou d'intervention de sécurité avec des terminaux d'un prix voisin des Téléphones portables GSM.
    (http://www.etsa.fr/faq/116-quest-ce-que-tetra-et-tetrapol--quelle-difference-.html)
    Quand on mesure le coût du déploiement d'un réseau comme le R2000 sur l'ensemble du territoire, on ne peut qu'être atterré par ce gaspillage.

  33. #27
    Masterthib

    Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Le jour où on réussi à mettre au point l'intelligence artificielle... nous serons tous morts !

  34. #28
    Bluedeep

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Citation Envoyé par Masterthib Voir le message
    Le jour où on réussi à mettre au point l'intelligence artificielle... nous serons tous morts !
    Quel rapport entre le sujet et votre intervention ? (déjà intrinséquement ridicule; vous commencez bien votre arrivée sur le forum).

  35. #29
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Ça doit faire référence à ce message : http://forums.futura-sciences.com/co...ml#post5201561

    Mais il y a des manières moins rudes de dire les choses.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  36. #30
    philweb

    Re: Dossier - L’histoire du téléphone portable, des années 80 à nos jours

    Pour mettre tout le monde d'accord sur le terme à utiliser pour ces gadgets je vais en proposer un :

    Prothèse électronique de cerveau

    En effet, de nos jours, plus personne ne se sert de ses neurones, ils ont toute leur vie dans ces blocs bourrés d'électronique, ils en prennent plus soin et y apportent plus d'attention qu'à leurs congénères, le mobile en main, les yeux braqués dessus, le monde n'existe plus !
    Réfkléchir ? savoir ? pourquoi faire ?? Internet est là...

    Que ce soit dans la rue, dans le train, le métro, à table..bref, tout le temps !
    Certains même ne le rangent jamais et l'ont constamment en main, des fois qu'un appel hyper important ou qu'un SMS de première urgence arrive !

    Bref, leur vie dépend entièrement de ce produit dont ils sont à 100% dépendants.


    Mais,

    Pour revenir à l'histoire du téléphone sans fil, au début j’appellerais plus ces objets des transportables que des portables, et pas tous !

    Certains pesaient quasiment 30kg, voire plus, et prenaient la moitié d'un coffre de berline une fois installés !!

    Le Radiocom 2000 disposait lui d'une poignée, alors que les précédents n'en avaient pas, et de toutes manières, vu leur encombrement et leur poids, il aurait fallu avoir un chariot à roulettes pour le balader
    La taille moyenne était quasiment celle d'une grande valise.

    Ces téléphones transportables de première génération étaient possédés par des gens riches tellement les communications et abonnements étaient chers, le matériel lui, était en location.
    Médecins, avocats etc...et certains particuliers fortunés se l'offraient.

    Les plus anciens que je connaisse, mais je ne suis pas une bible, étaient fabriqués par LMT (Le Matériel Téléphonique) leur fonctionnement était assez aléatoire tant les lignes disponibles étaient rares.

    L'appui sur un bouton rouge demandait la ligne...tudududududu..on attendait parfois 10 minutes avant d'avoir la tonalité de la ligne !!

    Ensuite à l'aide du combiné, identique à celui que l'on avait à la maison à l'époque, imaginez un peu la discrétion dans une voiture, souvent une berline allemande ou autre voiture de luxe, on composait le numéro et avec beaucoup de chance on avait notre correspondant sinon...il fallait tout recommencer ! tudududududu

    On est bien loin là de ce que l'on connait aujourd'hui !!

    Sans oublier l'immense antenne de 2m de haut disposée sur le toit.

    L'arrivée de Radiocom 2000 a largement "miniaturisé" tout ceci.
    Les RadioCom 2000 étaient souvent des Matra, les plus diffusés, ou des Alcatel.

    Voilà ce dont je me souviens de mes jeunes années alors que je les installais à bord des voitures de gens fortunés et exigeants, parce que malgré les débuts chaotiques de cette nouvelle technologie, ils voulaient que ça marche sans faute bien sur !

    Que de progrès depuis, la miniaturisation des composants et l'avancée des technologies nous a menés en peu de temps à ce que nous connaissons aujourd'hui.

    Imaginez un peu les mêmes fonctions qu'aujourd'hui avec les technologies de l'époque...il faudrait un semi remorque pour le balader )
    Sans compter une seconde batterie de voiture pour alimenter le tout !