Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    L'entomophagie, le fait de se nourrir d'insectes, est courant dans certains pays et commence à connaître un certain engouement en Europe. Pourtant, l'Agence nationale de sécurité sanitaire de...

    Lire la suite : Manger des insectes, une pratique à risque ?

  2. Publicité
  3. #2
    veni07

    Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    Méfions nous des évidences : "si d'autres humains mangent des insectes, pourquoi pas nous ?" Notre système digestif met en œuvre des composantes complexes, non exportables. Nos habitudes alimentaires nous ont modelés, à travers nos résistances et notre flore intestinale. Ceux qui voyagent savent bien que dans des pays pas très différents (Inde, Algérie, pour ne parler que de mon expérience personnelle), l'adaptation à la nourriture locale passe parfois par des épisodes douloureux. Et le retour à notre alimentation à la Française, après seulement quinze jours ou trois semaines sur place n'est pas toujours aisé.
    À plus forte raison, les insectes digestes pour certains peuples seront peut-être totalement indigestes pour nous, sous nos climats.

  4. #3
    GrandPereMarc

    Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    Encore un délire bureaucratique. Nos organismes de contrôle doivent tout vérifier, encadrer, normer, autoriser, interdire.

    Comme aucune multinationale ne vend des sauterelles, il n'y a aucun lobby pour pousser à leur autorisation, qu'ils soient bons ou pas pour nous. Au contraire ils forment une concurrence à leurs produits, donc interdire.

    Il y a des dangers, certes. Mais il y a des danger pour tout. Les poulets à la dioxine, la vache folle, les pesticides, les OGM, .... Il est grand temps, je crois, de repenser notre sécurité alimentaire et notre façon de l'assurer.

  5. #4
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    Salut,

    Citation Envoyé par veni07 Voir le message
    l'adaptation à la nourriture locale passe parfois par des épisodes douloureux
    Je confirme (pour l'avoir vécu). Les épices à outrance ça peut causer quelques petits tracas à un Belge nourri à coups de frites et de moules.

    Par contre, je n'avais pas de problème avec la consommation des insectes (que je trouvais juste un peu filandreux, mais les scorpions, miam).

    Ceci dit, à titre indicatif (difficile de généraliser un cas personnel).

    Citation Envoyé par GrandPereMarc Voir le message
    Il est grand temps, je crois, de repenser notre sécurité alimentaire et notre façon de l'assurer.
    A titre de précaution pour que ce fil ne parte pas en live :

    Attention, bien que ce sujet soit important et sans prendre parti pour ou contre pour les contrôles existants ou leur amélioration ou l'existences de certaines pratiques, etc..., je rappelle que tout ce qui concerne la politique est interdit sur Futura. Par conséquent on peut discuter de l'influence de la troisième pate de la blatte sur la production de sérotonine ou sur la meilleure manière de vérifier la présence de pesticide dans la production de bananes groenlandaise, mais pas sur la manière appropriée d'effectuer des contrôles en présence des lobbys. Il existe pour cela d'autres forums sur le net (politiques, juridiques, etc.). Merci de rester dans les clous.
    Keep it simple stupid

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    chapolin

    Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    "D'autant plus que, pour relever le défi de nourrir la Planète, en 2003, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) s'est prononcée en faveur du développement de l'élevage d'insectes à grande échelle. "

    La production mondiale de viande a quintuplé entre 1950 et 2000. Elle était de 302,4 millions de tonnes en 2012 (FAOSTAT) et pourrait atteindre 465 millions de tonnes en 2050 tandis que la production de lait passerait de 702,1 millions de tonnes à 1043 millions de tonnes sur la même période au regard de la croissance démographique et de l'évolution des habitudes alimentaires. Or, pour nourrir le bétail, la demande en céréales augmente de manière considérable, les céréales étant de plus en plus l'aliment de base du bétail, au détriment de l'herbe des pâturages.

    C'est pourquoi, selon les prévisions de l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO), il serait nécessaire de doubler la production agricole d'ici à 2050. En effet, pour produire un kilo de viande, il faut 7 kilos de céréales. Pour répondre à cette demande, il est possible d'augmenter la surface des terres cultivées, mais à quel prix ? Déforestation, monocultures intensives, utilisation de pesticides, d'OGM, destruction d'écosystèmes et perte de biodiversité...sans parler de la consommation d'eau qui est faramineuse ...

    Mais le problème sera similaire avec l'élevage des insectes !!!!

    Il faut donc repenser les habitudes alimentaires plutôt, ce qui ne pose pas de problème car il y a d'autres solutions, bien meilleures pour la santé d'ailleurs.

  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    Tout dépend des insectes. Théoriquement on peut manger des blattes élevées sur des déchets animaux et végétaux que nos élevages plus traditionnels ne consomment pas -- tout en accélérant la production de crotte (de blatte cette fois) et le recyclage des matières.

    Par contre je ne lis pas d'interdiction au sens stricte, juste que comme bien des produits (ex : la cacahuète), il faut une certaine traçabilité actuellement inexistante en Europe -- d'où appel à la prudence.

    Par ailleurs les insectes participent des allergènes courants, d'où pointage du doigt concernant les allergies.

    Par ailleurs dans l'article de l'ANSES qui n'apparaît pas du tout dans l'article de FS :
    https://www.anses.fr/fr/content/cons...s-de-recherche
    Ces dangers sont principalement liés :
    • à des substances chimiques (venins, facteurs antinutritionnels, médicaments vétérinaires utilisés dans les élevages d’insectes, pesticides ou polluants organiques présents dans l’environnement ou l’alimentation des insectes, etc.).
    • à des agents physiques (parties dures de l’insecte comme le dard, le rostre, etc.).
    • à des allergènes communs à l’ensemble des arthropodes (acariens, crustacés, mollusques, etc.).
    • à des parasites, des virus, des bactéries et leurs toxines ou encore des champignons.
    • aux conditions d’élevage et de production, pour lesquelles il conviendrait de définir un encadrement spécifique permettant de garantir la maîtrise des risques sanitaires.
    Rappelons quand même qu'un certain nombre de parasitoses et infections connues ont pour vecteur des insectes. Il ne serait donc pas inutile d'éxiger un contrôle vétérinaire aussi drastique que pour nos élevage plus traditionels.

    Concernant la consommation d'eau des animaux type "eau cachée" et autres billevesées : ils en produisent (et nous aussi) par dégradation des aliments. Mais si, par exemple le glucose : C6H12O6 + 6 O2 ==> 6 CO2 + 6 H2O alors halte aux fausses polémiques car ce sont plutôt les cultures mal gérées (produire des récoltes malades, appauvrissement du sol faute d'intran, polluer avec des recettes de grand-mère, etc) qui posent problème d'un point de vue gaspillage
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  9. Publicité
  10. #7
    EauPure

    Re : Re: Actualité - Manger des insectes, une pratique à risque ?

    Citation Envoyé par chapolin Voir le message
    Or, pour nourrir le bétail, la demande en céréales augmente de manière considérable, les céréales étant de plus en plus l'aliment de base du bétail, au détriment de l'herbe des pâturages.
    Les pelouses couvrent plus de 1 160 000 ha en France
    Alors commençons par remplacer les tondeuses par des brouteurs
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue