Répondre à la discussion
Page 5 sur 12 PremièrePremière 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 121 à 150 sur 331

La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !



  1. #121
    Septentrion

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    On ne comprend pas bien le message que JPP cherche à faire passer en pointant le fait que sa Z-machine et ses compresseurs de flux magnétique relance la course aux armements.
    Si c'est le cas, il faudrait plutôt s'opposer à tout projet de Z-machine en France pour ne pas remettre le doigt dans cet engrenage. Laissons les américains fabriquer leurs nouvelles bombes si ça leur chante.
    Il nous explique en effet que celà permet de construire très simplement de nouvelles armes nucléaires, alors que les applications énergétiques sont pour l'instant de la pure spéculation.
    Et s'il a lui-même des idées pour miniaturiser très simplement des dispositifs de détonation, tout le monde appréciera son sens des responsabilités à les mettre en accès libre sur Internet. Pourquoi ne pas envoyer directement les plans en recommandé aux terroristes pendant qu'on y est ?

    En fin de page :
    "On se croirait dans une mauvaise fiction de SF".
    Eh oui...

    Dommage parce que cette discussion sur la Z-machine en tant que source d'énergie était bien intéressante, je commençais un peu à y croire, à long terme, à avoir quelques idées, mais il ne me semble plus si pertinent d'en discuter, et par là même de faire une publicité au site de JPP (et à son futur livre sur les armes secrêtes ?).

    On ne sait pas si ITER aboutira à quelque chose, c'est une montagne de problèmes, mais ce qui est certain est que ça ne peut pas servir à faire des bombes H miniatures.
    Si JPP a raison (ce qui reste à prouver, ça peut aussi bien être du délire paranoiaque), les composants de cette Z-machine permettent de faire de telles armes, alors qu'on ne sait pas du tout si ça peut être une source d'énergie.

    Je préfère donc que mes impôts servent à financer ITER plutôt qu'une "Z-machine".

    On laisse à l'appréciation de la modération les liens sur un site exposant des théories de type "complot international", ou diffamant nommémant des personnalités publiques.

    Fin de coup de gueule.

  2. Publicité
  3. #122
    David7578

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Il est vrai que ça peu vite dériver. Mais j'ai l'impression que pratiquement toutes les formes de machines ou substrats permettant d'obtenir une quantité d'énergie importante, mobilisable rapidement peuvent servir à créer des armes...
    depuis la poudre, en passant par les carburants etc...

    Pour le cas z-machine, ce qu'il faut relativiser, c'est l'aspect "simple". quelle technicité réelle cela demande. En gros c'est simple dans quel contexte. J'imagine (sans avoir lu le passage, honte à moi) que c'est simple au sein d'une unité de recherche avec les moyens techniques et intellectuels dispos au sein de telles équipes


    Concernant Iter, en y réfléchissant, ce sera peut-être un fiasco concernant le but premier... Mais peut-être que les retombées annexes seront au contraire une formidable chance...

    Un peu à l'image du programme lunaire, finalement un gadget de propagande au budget démesuré, mais dont les retombées scientifiques, techniques et technologiques ont littéralement modifié le monde depuis la seconde moitié du siècle dernier.

    Et ce bilan ne pourra être fait qu'après, en attendant on s'investit et on prie...

  4. #123
    Hogoerwen'r

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    A Septentrion : loin de moi toute idée de faire une quelconque publicité à JPP, c'est juste que ce passage était, à mon sens, interressant ...

    Cordialement,
    Hogœrwen'r - ex-Yggdrasil-

  5. #124
    Septentrion

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par Yggdrasil
    A Septentrion : loin de moi toute idée de faire une quelconque publicité à JPP, c'est juste que ce passage était, à mon sens, interressant ...

    Cordialement,
    No problem , c'était juste une chtite pointe d'agacement contre l'auteur du site que tu as pointé.
    Sur le même site, on te parleras du complot du 11.9, d'armes secrêtes abominables, des visites d'extraterrestres qui t'implantent des puces dans le corps ou qui t'envoient des lettres, etc., le tout mélangé avec de la vraie science et un certain talent de vulgarisateur.
    Je ne dis pas qu'il n'y a pas parfois des informations intéressantes, mais il faut un certain esprit critique et quelques connaissances pour extraire de la vraie information, et dans le doute, mieux vaut passer son chemin.

    A+

  6. #125
    Hogoerwen'r

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Oui, je sais ce qu'il y a sur son site, je le consulte régulièrement. Son analyse de l'actualité est parfois très interressante...

    Je suis d'accord avec toi au niveau de son talent de vulgarisateur.

    Mais on s'égare du sujet là ...

    Cordialement,
    Hogœrwen'r - ex-Yggdrasil-

  7. #126
    Démostène

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Salut,
    Sa théorie sur une possible fusion propre tient-elle la route ?
    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  8. Publicité
  9. #127
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par Démostène
    Salut,
    Sa théorie sur une possible fusion propre tient-elle la route ?
    @+
    Théoriquement, toutes les bases physiques de ce qu'il expose sur la "fusion propre non radioactive" avec les réaction H1 + Li6 (ou la version avec le bore) sont tout à fait correctes.
    Maintenant, technologiquement et expérimentalement, personne n'est capable de dire si cela fonctionnerait effectivement, mais c'est une idée intéressante qui peut faire son chemin.


    Et effectivement une "bombe atomique à hydrogène", la bombe H, ne crée des retombées radioactives qu'à cause de la présence de la bombe A (à uranium enrichi) comme igniteur, et à la transmutation en plutonium de l'enveloppe focalisatrice des rayons X, lors de la réaction.
    Si on parvenait à allumer l'hydrure de lithium de la bombe H sans son classique système "bombe A + enveloppe ellipsoïdale" (par exemple avec un système dérivé de la Z-machine, si cela fonctionnait), on obtiendrait une bombe H sans aucune retombée radioactive. Encore faudrait-il arriver à miniaturiser suffisamment ce nouveau système de mise à feu.
    Dernière modification par tokamac ; 16/06/2006 à 16h51.

  10. #128
    quetzal

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    reste plus qu'a faire des bombe thermonucléaire qui ne tue personne et qui ne détruise rien.. et le compte y seras, mais c'est deja un bon début puisqu'elle serait ecologique(pas de retombé nucléaire)

    en fait sela existe deja, c'est une cenrtale nucleaire civile, mais il est vrai que ce n'est ecologique, et là sans doute qu'un Z-machine serait une bonne chose..

    qu'en penses-tu Tokamac??

  11. #129
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par quetzal
    qu'en penses-tu Tokamac??
    Que les bombes H à fusion n'ont techniquement rien à voir avec des générateurs électriques à fission...

    Si on peut concevoir de nouvelles bombes H équipées de dispositifs Z-pinch suffisamment efficaces pour les allumer (à la place des mini-bombe A utilisées jusqu'à aujourd'hui), ce n'est pas par désir humaniste de rendre la bombe "écologique" (quoique avec leurs rhétorique de communication sur les "frappes chirurgicales" et la "guerre propre"...). C'est que ce dispositif permettrait de diminuer la puissance de ces bombes ; actuellement la puissance d'une bombe H est limitée vers le bas, à cause de celle de la bombe A allumeuse (et de sa masse critique, qui ne peut descendre en dessous d'un certain seuil).

    Mais tout ceci est déjà expliqué sur le site de Petit et la bombe nucléaire n'est pas le sujet de ce fil de discussion... même si c'est une perspective possible des retombées de la découverte de Sandia, tel l'éternelle dualité "amélioration constructive/nuisance destructrice" de toute découverte scientifique.

    Maintenant, question "centrale électrique à fusion sans radioactivité", évidemment que ça serait une excellente chose si c'était réalisable (qui serait contre ?). Ça éliminerait énormément de problèmes sur terre même !

  12. #130
    Pessimiste33

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    "Ça éliminerait énormément de problèmes sur terre même !"
    Peut être que c'est un problème...

    Je suit attentivement les discussions/articles sur cette fameuse Z-machine même si je n'ai pas une formation de scientifique et que je suis loin de comprendre tout ce que vous dites.

    En vulgarisant svp .Si j'ai bien compris le principe et en y mettant les moyens on pourrai faire des centrales nucléaires sans pollution et ne nécessitant pas les matériaux fissiles utilisés actuellement mais alors quel serait le "carburant" utilisé ? J'ai un peu décroché à ce niveau la...
    Merci.

  13. #131
    doryphore

    Smile Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Ce seraient des atomes legers non radioactifs, bore, hydrogène, lithium,... les composés envisageables dépendant de la température de l'allumette.
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  14. #132
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par Pessimiste33
    Ça éliminerait énormément de problèmes sur terre même !
    Peut être que c'est un problème...


    Citation Envoyé par Pessimiste33
    Je suit attentivement les discussions/articles sur cette fameuse Z-machine même si je n'ai pas une formation de scientifique et que je suis loin de comprendre tout ce que vous dites.
    En vulgarisant svp [...] J'ai un peu décroché à ce niveau la...
    Merci.
    Je vais essayer de te détailler la base, pour compléter doryphore.
    La réaction de fission (un gros noyau d'atome en donne plusieurs plus petits) de l'uranium, utilisée dans les actuelles centrales électriques nucléaires comme dans les bombes A, dégage énormément de radioactivité et n'a rien à voir avec la fusion (plusieurs petits noyaux d'atomes fusionnant en un seul) toujours en phase de recherche expérimentale.

    La fusion jusqu'ici envisagée comme expériences de recherche pour une future centrale électrique (fusion continue, à confinement magnétique de type tokamak -comme ITER- ; ou pulsée, à confinement inertiel par faisceaux lasers -comme Megajoule- ou ioniques ; je laisse ici de côté les dispositifs à confinement électrostatique) est celle de deux noyaux d'hydrogène, l'un d'une variété nommée "deutérium" et l'autre "tritium", ce dernier étant radioactif.
    Les produits de la réaction de cette fusion H + H, à 150 millions de degrés (typiques pour un tokamak), sont de l'hélium He et des neutrons rapides, radioactifs (mais beaucoup plus faiblement et à période beaucoup plus courte que les produits de la fission de l'uranium). Cette réaction de fusion est aussi plus énergétique que la fission.
    Bref, que des avantages, mais problème : on n'y parvient pas. Sauf à tout faire péter d'un coup violemment dans une bombe H, on n'arrive pas pour le moment (depuis 50 ans quand même) à "faire brûler à feu doux" ce mélange.

    Raison de plus alors pour ne pas envisager -jusqu'ici- d'autres types de fusion plus difficiles, du fait des températures encore plus élevées à atteindre. Par exemple, la fusion H + Li est possible, elle donne de l'énergie sans radioactivité, mais il faut pour cela atteindre 500 millions de degrés. La fusion H + B, elle aussi non polluante, nécessite quant à elle 1 milliard de degrés. Le produit est de l'hélium et uniquement de l'hélium, propre et servant à gonfler les ballons (imaginez par exemple le renouveau connexe du marché des zeppelins).

    Et justement, le passage il y a quelques mois de la Z-machine de quelques millions de degrés à plus de 2 milliards de degrés, brutalement, change peut-être la donne en permettant enfin d'imaginer l'accès à ces fusions non polluantes, dont les réactifs sont l'hydrogène H et le lithium Li, ou l'hydrogène H et le bore B, grâce à une centrale électrique qui serait donc "à confinement inertiel électromagnétique". Mais ce ne sont pour le moment que des conjectures.

    Pour creuser les bases du sujet s'il vous intéresse : les différentes réactions nucléaires sont très bien expliquées de manière vulgarisée dans la BD de JPP "Énergétiquement vôtre" (PDF gratuitement téléchargeable d'une quarantaine de pages A4 en couleur - 8,7 Mo).

  15. Publicité
  16. #133
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par Démostène
    Citation Envoyé par tokamac
    ....En fin d'article, en envisageant la façon de remplacer les fils d'aciers pour un régime rapide de centrale électrique dérivé de la Z-machine, JPP envisage non pas des lasers UV (et cela a été objecté ici, plus haut) mais "injecter du métal liquide par de fins orifices", la machine étant verticale.
    Salut,
    Comme quoi malgrès ses détracteurs, il a encore bien des resources, JPP, C'est génial cette idée de métal en fusion ! Ce serait sans doute une avancée majeure dans le sens d'une utilisation "en continu" ( en régime d'impulsions rapprochées)!
    @+
    Il a également écrit cette autre possibilité plus récemment, à base de fils solides, et avec un système mécanique robotisé somme toute assez classique :

    « Les fils d'acier peuvent être fournis par des bobines, de même que le fil plus épais d'hydrure de lithium, central. Un disque muni d'orifices descend à chaque cycle pour s'appliquer sur un autre, d'où émerge quelques deux cent fils, simplement poussés par en dessous. Ces fils se glissent sans difficulté dans des orifices ménagés dans un disque supérieur (une des électrodes débitant les dizaines de millions d'ampères) et sont alors coincés par un disque identique, effectuant une légère rotation (en évitant de les cisailler, évidemment). Il suffit alors de remonter tout ceci pour tirer sur les deux cent fils et reconstituer la cage avec une excellente précision. Même chose pour le fil d'hydrure de lithium (le lithium est assez mou) qui peut peut être renforcé par une âme centrale en acier. »

  17. #134
    Pessimiste33

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Merci de ces précisions
    C'est trés intéréssant, reste à espérer (trés fort) que ce sera utilisé à bon escient.

  18. #135
    quetzal

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par tokamac
    Que les bombes H à fusion n'ont techniquement rien à voir avec des générateurs électriques à fission...

    Si on peut concevoir de nouvelles bombes H équipées de dispositifs Z-pinch suffisamment efficaces pour les allumer (à la place des mini-bombe A utilisées jusqu'à aujourd'hui), ce n'est pas par désir humaniste de rendre la bombe "écologique" (quoique avec leurs rhétorique de communication sur les "frappes chirurgicales" et la "guerre propre"...). C'est que ce dispositif permettrait de diminuer la puissance de ces bombes ; actuellement la puissance d'une bombe H est limitée vers le bas, à cause de celle de la bombe A allumeuse (et de sa masse critique, qui ne peut descendre en dessous d'un certain seuil).

    Mais tout ceci est déjà expliqué sur le site de Petit et la bombe nucléaire n'est pas le sujet de ce fil de discussion... même si c'est une perspective possible des retombées de la découverte de Sandia, tel l'éternelle dualité "amélioration constructive/nuisance destructrice" de toute découverte scientifique.

    Maintenant, question "centrale électrique à fusion sans radioactivité", évidemment que ça serait une excellente chose si c'était réalisable (qui serait contre ?). Ça éliminerait énormément de problèmes sur terre même !

    donc tu veux dire que grace a ce moyen de faire,utilisé une Z il serait enfin possible d'utiliser la bombe nucléaire pour tout et rien, moins puissante, elle serait de fait moins dangeureuse, donc moins dissuasive a son emplois... donc n'importe quel pays serit a même de pouvoir ce faire sa bombinette a lui au prétexte que ce n'est plus aussi dangereux qu'avant... quand au terroriste, je pense qu'il seront très contant d'apprendre la nouvelle. deja que ben laden possède parait-il une ou des "valises" portative sortit tout droit de l'imagination d'un grand physicien russe et qui a miniaturisé la bombe a la taille d'un sac a dos... les américains en avait, mais n'en n'ont plus.

    franchement t'as pas l'impréssion que tu petes un peu un cable-là en posant que ces armes soit réalisable?? non??

  19. #136
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par quetzal
    donc n'importe quel pays serit a même de pouvoir ce faire sa bombinette a lui au prétexte que ce n'est plus aussi dangereux qu'avant...
    La raison pour laquelle certaines nations ne disposent pas encore de bombes H n'est pas du tout que "c'est trop dangereux" (lol) mais parce qu'il est techniquement difficile d'enrichir quantitativement et qualitativement son uranium, et de plus au mépris des règles internationales et sans que cela soit détecté (cas de l'Iran actuellement, pourtant membre du TPN, le Traité de Non Prolifération nucléaire).
    Comprenez bien que ce qui est le plus difficile à réaliser dans une bombe H, c'est la bombe A qui l'allume, à cause de son uranium enrichi. Si un autre système suffisamment compact pouvait atteindre l'ignition de l'hydrogène non pas avec un système atomique mais disons simplement avec de l'électricité (produite par différents moyens rustres, condensateurs ou explosifs chimiques), tous les militaires de la planète iraient se ruer dessus. La Z-machine est peut-être ce système.

    Citation Envoyé par quetzal
    franchement t'as pas l'impréssion que tu petes un peu un cable-là en posant que ces armes soit réalisable?? non??
    J'ai surtout l'impression d'avoir utilisé suffisamment de "si" et de verbes accordés au conditionnel dans mon explication, pour qu'on comprenne que je parlais d'une idée que l'on envisage peut-être, sans être sûr à 100 % si elle est effectivement réalisable, bombe H ou centrale électrique.
    Mais le fait que la Z ait atteint 2 milliards de degrés -température qui n'est sûrement pas sa limite max soit dit en passant- autorise parfaitement à émettre ces hypothèses, vu les bases théoriques de la fusion nucléaire.
    Si une centrale nucléaire à fusion dérivée de la Z-machine peut être envisagée, on ne dit pas aux gens "qu'ils pètent un câble". Pourtant si cela est possible, la bombe H à fusion pure aussi, question de logique car les deux aspects civils et militaires, sont les deux facettes d'une seule et même source nucléaire.

    Maintenant, on peut aussi faire comme JPP en sortant cet article du Los Angeles Times qui vient d'annoncer le 13 juin que les 6000 têtes nucléaires des USA vont être changés "par un nouveau système". Quel est ce système ? On peut conjecturer que c'est un système dérivé de la Z-machine... ou pas.

  20. #137
    PopolAuQuébec

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    En fait, s’il y a du vrai dans une "certaine théorie" qui se trouve sur mon site Web, les dangers associés à la Z-Machine en elle-même sont potentiellement autrement plus graves que ceux pouvant dériver d’applications nucléaires de cette Z-Machine. De façon plus explicite, il y a une possibilité réelle pour que le surplus d’énergie constaté dans la Z-Machine provienne du même phénomène qui serait à la base de l’explosion d’une supernova. Pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus, voir le chapitre 5, mais ce n’est qu’une version brouillon et partielle et doit être abordée dans cette optique. Dans tous les cas, la théorie demeure à être prouvée.

  21. #138
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Pour ceux qui n'ont pas lu les travaux français sur la compression de flux magnétique et le rayonnement X par Z-pinch (thèse de Mathias Bavay (citée ici par Septentrion) et thèse de Dominique Huet), voici un rapide compte-rendu vulgarisé de JPP (il donne même à la fin des idées pour l'amélioration de ce compresseur MHD).

    Le générateur ECF (pour "Expérience de Compression de Flux") du CEG (Centre d'Etudes de Gramat) dans le Lot, est une sorte de "petite Z-machine française".

    [img]http://www.*********.com/science/Z-machine/machines_MHD/machines_MHD_illustrations/generateurECF_Gramat.gif[/img]
    Générateur ECF du CEG de Gramat, Lot, France. Diamètre : 20 mètres.


    L'ECF possède une particularité : un compresseur de flux magnétique, situé entre les condensateurs et la petite "cage à fils" finale, dans le but d'obtenir une amplification de la puissance.

    L'originalité de ce compresseur est qu'il n'utilise pas d'explosif pour compresser le flux magnétique, mais sa propre énergie électrique injectée.
    Le compresseur dispose en effet de deux cavités cylindriques concentriques. Ces cavités sont séparées par un liner, une paroi mobile de plasma constituée au départ d'un rideau de fils (disposés de la même manière que la "cage à fil" finale, mais plus grand).

    Dans les parois de la cavité la plus externe circule le courant primaire ("Jprim") et dans les parois de la cavité centrale le courant secondaire ("Jamp" pour "amplifié").
    Le fait que la paroi intermédiaire soit constituée de fils, fait qu'elle est mobile lorsque ces fils sont sublimés et transformés en plasma lors de la décharge de courant. Cette paroi de plasma agit donc comme un "piston" qui comprime radialement le flux magnétique.
    Lorsque tout ceci est commuté, l'ensemble converge vers l'axe du système. Le volume de la cavité périphérique entre donc en expansion, tandis que celui de de la cavité inérieure est dans le même compressé. Cette compression géométrique s'accompagne d'une rapide montée du flux magnétique central en même temps que la densité de courant électrique qui circule le long de ses parois se trouve fortement amplifiée.

    En haut, où se situe in fine la classique "cage à fil", on gagne donc sur deux tableaux : les fils reçoivent un bref et fort courant électrique amplifié par le compresseur, ainsi qu'une très forte pression magnétique ambiante issue de la cavité comprimée sous-jacente.

    On peut résumer le concept comme étant un amplificateur de puissance sous vide par compression (augmentation de la pression magnétique et de la densité de courant, et compression temporelle du pulse) utilisant deux cages à fils Z-pinch concentriques : une très grande de compression primaire et une très petite pour la compression finale.

    Bref, une très belle réalisation. Elle a apparemment été démantelée (mais est-ce vraiment la cas ?). On y travaillait avec des grandeurs de l'ordre de 5 millions d'ampères sur 100 ns à 1 µs. Mais on aurait pu pousser l'expérience aux mêmes conditions que cette fameuse expérience de la Z-machine de Sandia (fils d'aciers, 18 MA sur 100 ns), dommage...
    Dernière modification par tokamac ; 18/06/2006 à 19h52.

  22. Publicité
  23. #139
    doryphore

    Question Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Quelle est la température de fusion du carbone? Une hypothèse dans cette discussion parle d'un apport d'énergie dû peut être à la fusion des atomes de carbone contenus dans l'acier. Est-ce compatible avec les températures obtenues ?

    Je ne comprends pas l'hypothèse selon laquelle une partie de l'énergie du champ magnétique s'est transformé en énergie thermique. N'a-t-on pas obtenu un excédent d'énergie dans cette expérience?

    Dans ce cas, n'y a-t-il pas que la transformation de masse en énergie qui peut en rendre compte ?
    Ah moins, évidemment d'une explication plus exotique...
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  24. #140
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par doryphore
    Quelle est la température de fusion du carbone?
    Le carbone fusionne avec l'hydrogène dans les étoiles massives vers 600 à 800 millions de degrés, sous la fonction de catalyseur (cycle catalytique du carbone ou "cycle CNO") :
    C12+H1 (fusion carbone 12 + proton) puis C13+H1 (carbone 13 + proton) puis N14+H1 puis N15+H1+Ne16
    qui redonne finalement du C12 en plus du He4.

    Mais cela s'accompagne à chaque fois de l'émission de rayonnement gamma...

    Et puis, y a-t-il suffisamment de carbone dans l'acier des fils pour expliquer le surplus d'énergie constaté ? Les chercheurs impliqués dans ces expériences ne semblent même pas considérer cette possibilité.

    Citation Envoyé par doryphore
    Je ne comprends pas l'hypothèse selon laquelle une partie de l'énergie du champ magnétique s'est transformé en énergie thermique. N'a-t-on pas obtenu un excédent d'énergie dans cette expérience?
    La phrase exacte est que l'énergie mesurée a excédé d'un facteur 3 à 4 l'énergie cinétique standard du plasma suite à la compression MHD, une fois implosé sur l'axe.
    On ne sait pas vraiment l'expliquer. Malcolm Haines a émis cette hypothèse de transfert de l'énergie magnétique périphérique au sein des ions au centre du cordon final via des "instabilités MHD" (fast ion viscous heating) soit des transferts supplémentaires sous forme vibrationnelle, rotationnelle, colisionnelle, etc.

  25. #141
    doryphore

    Smile Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Ok, l'energie mesurée n'était donc par supérieure à l'énergie produite par le générateur électrique....
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  26. #142
    Pessimiste33

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Hop !

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10680

    Certains commentaires sont intéréssants.

  27. #143
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par Pessimiste33
    Hop !

    http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=10680

    Certains commentaires sont intéréssants.
    Et bien, heureusement qu'on a plus de gens connaisseurs de sciences ici sur Futura, parce que les c*nneries qu'on lit là-bas dans certaines réactions... Enfin, les interventions de Petit y ont un peu relevé le niveau.

  28. #144
    Pessimiste33

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Oui pour ca que j'ai dit 'certains commentaires'

  29. Publicité
  30. #145
    KarmaStuff

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Si ça peut faire avancer le schmilblick...
    Connais-toi toi-même et l'Univers n'aura plus aucun secret pour toi...

  31. #146
    daimon

    Smile Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Bonjour,

    Je ne suis absolument pas un scientifique, mais la question me semble d'importance (et je trouve JPP formidable).

    J'ai assisté récement à une conférence sur ITER et les réacteur EPR. Il apparaissait que le coût du tritium rendait l'opération de fission trés coûteuse, à titre expérimental, mais ensuite dans le domaine industriel, d'où l'obligation de la collaboration internationale autour de ce projet. Cette discussion tend à démontrer que cette technologie naissante est déjà dépassée.

    1/ Serait-ce ce point qui explique le peu de pub faite à la découverte de Sandia et à ses perspectives; Surtout si tout un chacun (ou presque) peut par ses propres moyens mener son expérimentation Z-Machine dans son coin, avec des moyens nationaux.

    2/ Je n'ai toujours pas compris quels matériaux peuvent résister aux températures dont il est question, ni comment on peut récupérer l'énergie dégagée par une éventuelle fission bore-jesaisplusquoi. Si ces questions ne sont pas résolues, cela peut aussi expliquer le peu d'enthousiasme des médias, non ?

    3/ Où trouve-t-on du bore sur la planète ? Qui le possède ?

    Dominique

  32. #147
    daimon

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par daimon

    3/ Où trouve-t-on du bore sur la planète ? Qui le possède ?
    Sur Wikipédia on trouve ceci.

    "Les États-Unis et la Turquie sont les deux plus grands producteurs de bore. La Turquie détient près de 63 % des réserves mondiales....

    ...Les sources économiquement les plus importantes sont le minerai de rasorite et le minerai de borax que l'on peut trouver dans le désert des Mojaves en Californie. La Turquie est un autre pays où l'on trouve de grands dépôts de borax."

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bore


    Dites, les spécialistes, faudra-t-il beaucoup de Bore pour fabriquer de l'énergie avec un réacteur à fission ? Si oui, j'ai peur que les relations internationales ne s'améliorent pas de sitôt . Peut-être la Turquie aura-t-elle une chance d'entrer dans l'UE...

    Dominique

  33. #148
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Comme indiqué par JPP tout en bas de cette page (je résume) :

    - LITHIUM : On trouve du lithium partout dans le monde, sous forme de minéraux ou de saumures (il y en a plein les océans). Le Chili est un des principaux pays producteurs. Son prix est de 95 dollars/kg (source 1995)

    - BORE : Les USA et la Turquie sont les producteurs principaux de bore. Le bore cristallin pur à 99 % coûte 5 US$/g et le bore amorphe 2 US$/g.


    Il serait donc plus judicieux de prévoir une fusion lithium-hydrogène qu'une fusion bore-hydrogène...
    Dernière modification par tokamac ; 21/06/2006 à 20h25.

  34. #149
    Septentrion

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Citation Envoyé par daimon
    ...
    faudra-t-il beaucoup de Bore pour fabriquer de l'énergie avec un réacteur à fission ? Si oui, j'ai peur que les relations internationales ne s'améliorent pas de sitôt . Peut-être la Turquie aura-t-elle une chance d'entrer dans l'UE...
    Le bore et le lithium ne sont pas des éléments particulièrement rares et un réacteur de 1 GW n'en utiliserait guère que quelques centaines de kg par an.
    Le principal intérêt de la fusion est justement que les réactifs nécessaires sont inépuisables à notre échelle.
    Quant à la valeur marchande, elle peut bien être 10 fois, ou même 100 fois plus élevée par rapport aux prix actuels sans que ce soit un problème.
    En dernier ressort, on peut aussi extraire ces éléments de l'eau des océans.
    La disponibilité des réactifs est vraiment le moindre des problèmes.

    A+

  35. #150
    tokamac

    Re : La Z-Machine dépasse les deux milliards de degrés !

    Jean-Pierre Petit a rédigé une analyse assez complète du papier de Malcolm Haines paru dans Physical Review Letters :
    "Plus de deux milliards de degrés ! L'article de Malcom Haines"

    On y trouve tout d'abord l'article original complet en question (PDF), une présentation vulgarisée (pour les non-scientifiques) suivie d'une analyse détaillée point par point avec équations et explications, pour les scientifiques.
    Bref, du JPP comme on l'aime, c'est-à-dire focalisé exclusivement sur l'aspect "science" sans polémique aucune, immédiatement compréhensible par tout le monde, dans une discipline dont il est spécialiste (MHD avec effet Hall fort dans un plasma bitempérature).

    Notez que les températures atteintes dans la Z-machine ont été officiellement annoncées comme "supérieures à 2 milliards de degrés", et c'est en fait un euphémisme : les températures ioniques (ions fer et manganèse) relevées dans le plasma compressé s'échelonnant en réalité de 230 keV (2,66 milliards de dégrés) à 320 keV (3,7 milliards de degrés) !

Page 5 sur 12 PremièrePremière 5 DernièreDernière