Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Actualité - La naissance des éléments chimiques dans les supernovae mieux comprise



  1. #1
    V5bot

    Actualité - La naissance des éléments chimiques dans les supernovae mieux comprise

    Comment sont nés les éléments chimiques ? Les astrophysiciens nucléaires répondent lentement mais sûrement à cette question depuis des décennies. Certains éléments lourds naîtraient ainsi lors de...

    Lire la suite : La naissance des éléments chimiques dans les supernovae mieux comprise

  2. #2
    SK69202

    Re : Actualité - La naissance des éléments chimiques dans les supernovae mieux comprise

    Former un noyau par collision d'un noyau très lourd et d'un très léger donne peut être le même noyau que le processus r, mais ne le crée pas dans le même état d'énergie et cela doit quand même avoir son mot à dire sur le temps de demi-vie ?

    En effet, les réactions nucléaires classiques ne permettent pas de synthétiser des éléments plus lourds que Fe.
    Cela n'est vrai que si on ne fournit pas de l'énergie à la réaction, mais dans l'instant de l'explosion, de l'énergie il y en a quand même pas mal dans le milieu.

    Ce qui est remarquable, c’est que la courbe montre un maximum au niveau du fer. Ceci signifie que les nucléons dans un noyau de fer sont plus fortement liés à leurs voisins que dans tout autre noyau ! Les noyaux de fer sont donc les plus stables : pour les casser, il faut plus d’énergie que pour tout autre.

    Ce schéma représente une sorte d’entonnoir, ayant le fer au centre. Ce dernier est le point de stabilité maximum. La fusion des divers éléments, depuis l’hydrogène jusqu’au fer, suit la pente descendante de gauche. De même, la fission de l’uranium suit l’autre pente. Ceci symbolise le caractère exothermique de ces réactions. Par contre, si on voulait fusionner des éléments plus lourds que le fer, il faudrait remonter la pente (du côté droit), donc fournir de l’énergie. Il faudrait fournir de l’énergie aussi de l’autre côté pour briser des atomes plus légers que le fer. Dans une étoile, il ne serait pas possible de fournir de l’énergie pour fusionner au-delà du fer, car ceci diminuerait l’énergie disponible, donc la pression, et romprait l’équilibre de l’étoile.
    Ici

    Qu'est ce qui interdit cette méthode de fabrication d'éléments plus lourd que le fer dans les supernovas vu qu'on la pratique ici sur Terre pour l'étude des supernovas ?
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César