Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?




  1. #1
    V5bot

    Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Des chercheurs de l’Inserm ont administré à des souris un vaccin contre le mélanome en utilisant un rayon laser. Dépourvu d’adjuvant, ce nouveau type de vaccin pourrait être adapté à l’Homme et à...

    Lire la suite : Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

  2. Publicité
  3. #2
    EauPure

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Ayant étais piqué par des moustiques cette nuit, l'idée me vient de modifier les gènes de ces gêneurs pour qu'il puissent vacciner la population à l'insu de son plein grès et à moindre coût
    Pensez vous que cela soit possible une jour ?
    oups j'ai googeulisez "moustique qui vaccine"
    et ça existe depuis 2010 !
    Japon – Des scientifiques sont parvenus à transformer par manipulation génétique un moustique en véritable vaccin volant. L’insecte pourrait permettre de lutter radicalement contre la malaria.

    En savoir plus : http://www.maxisciences.com/moustiqu...a_art6520.html
    Copyright © Gentside Découverte
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  4. #3
    vep

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Citation Envoyé par V5bot Voir le message
    Dépourvu d’adjuvant, ce nouveau type de vaccin pourrait être adapté à l’Homme
    Ça c'est pas très charitable pour les anti vaccins qui vont devoir trouver de nouveaux arguments


  5. #4
    jacquolintégrateur

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Bonjour
    À quoi le laser ne va-t-il pas servir !! Déjà: communications, traitement de l'information, "LIDAR", soudure, usinage, analyse chimique ultra-rapide, amorçage de la fusion thermonucléaire, manipulation de nanoparticules et de cellules vivantes, chirurgie, analyse spectrale, accélération de microparticules, mesures physiques de densité, pression, température...Bientôt, il servira à faire la cuisine !! en dehors de l'émission directe de rayonnement cohérent (laser "à électrons libres"), L'émission laser suppose réalisée "une inversion de population" entre deux états d'un atome ou d'une molécule dont on sature le niveau supérieur artificiellement, à partir d'une source d'énergie adéquate. Les méthodes les plus courantes recourent au "pompage optique", à l'excitation électrique, d'une sorte ou d'une autre, à des réactions chimiques (lasers à halogénures de Xénon ou krypton, fluorure de deutérium...). Ce dernier type pourrait, un jour, déboucher sur une molécule contenant un carbure d'hydrogène et donnant lieu, par action de l'oxygène, à une population de molécules de CO2 et H2O dans un état excité, se désexcitant avec émission d'une ou plusieurs longueurs d'onde susceptibles de conversions à haut rendement par photo-diodes, avec production de courant électrique, l'ensemble constituant la "pile à combustible" dont rêvent tous les fans du "tout électrique" ...
    Ne jetons pas le manche de l'ours avant de s'en être cogné la peau !!!
    Cordialement ;
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  6. #5
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Ça c'est pas très charitable pour les anti vaccins qui vont devoir trouver de nouveaux arguments
    Je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser aussi
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    EauPure

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Je n'ai pas pu m'empêcher d'y penser
    Avec un peu de méditations tu devrais y arriver
    Et avec des moustiques modifiés ils ne s'en apercevraient même pas
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  9. #7
    EauPure

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Bonjour
    À quoi le laser ne va-t-il pas servir !! Déjà: communications, traitement de l'information, "LIDAR", soudure, usinage, analyse chimique ultra-rapide, amorçage de la fusion thermonucléaire, manipulation de nanoparticules et de cellules vivantes, chirurgie, analyse spectrale, accélération de microparticules, mesures physiques de densité, pression, température...Bientôt, il servira à faire la cuisine !!
    Bonjour,

    tu as oublié
    Imprimante, Barrière anti moustiques (il leur faudra détecter les bons et les mauvais) , destruction des débris spatiaux et des missiles, transport d'énergie, propulsion spatiale.

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    fluorure de deutérium...). Ce dernier type pourrait, un jour, déboucher sur une molécule contenant un carbure d'hydrogène et donnant lieu, par action de l'oxygène, à une population de molécules de CO2 et H2O dans un état excité, se désexcitant avec émission d'une ou plusieurs longueurs d'onde susceptibles de conversions à haut rendement par photo-diodes, avec production de courant électrique, l'ensemble constituant la "pile à combustible" dont rêvent tous les fans du "tout électrique" ...
    Pour la pile ça marche comment ?
    Les lasers à fluorure de deutérium ont trouvé des applications militaires : le laser Miracl, le projectile à énergie pulsée et le Nautilus.

    Le physicien américano–argentin Leonardo Mascheroni, accusé par ailleurs d'espionnage, a proposé l'idée d'utiliser les lasers à fluorure d'hydrogène pour produire de la fusion nucléaire.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Laser_a...hydrog%C3%A8ne
    Dernière modification par EauPure ; 09/06/2015 à 16h48.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  10. Publicité
  11. #8
    jacquolintégrateur

    Re : Actualité - Bientôt un vaccin sans piqûre ni adjuvant ?

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Pour la pile ça marche comment ?
    Bonsoir
    Je n'ai cité le fluorure de Deutérium qu'à titre d'exemple de laser chimique. Il a été utilisé par la Marine Américaine, en 1964, à San Juan Capistrano, comme arme antimissile. Ils ont abattu, en vol, 2 missile T.O.V (missiles antichar accélérant à plus de cent g) depuis un avion. Le laser FlD délivrait 2 Mw en continu. L'objet de l'expérience était surtout de mettre au point le système de focalisation et de pointage, ainsi que de vérifier la stabilité de la plate forme de tir. Le fluorure de deutérium ou d'hydrogène, qui n'est autre que l'acide fluorhydrique, est un produit abominable qui attaque même le verre !! Mais il y en a d'autre. En ce qui concerne "la pile" (dont je ne saurais revendiquer la paternité du concept !!!) c'est un système de conversion directe d'énergie chimique en électricité via une interface laser. Cela suppose un catalyseur assurant la combustion sans flamme d'un fuel (vraisemblablement un carbure d'hydrogène liquide, de poids moléculaire assez bas (octane...)), l'énergie se retrouvant dans les états excités des molécules de CO2 et de H2O produites et donnant lieu à une émission laser dans les raies correspondantes, puis finalement convertie en courant électrique par une cellule idoine. On remplace la diffusion de ions à travers une membrane, suivie de leur neutralisation, dans les piles à combustibles classiques (processus qui n'est bien maîtrisé, à l'heure actuelle que pour l'hydrogène), par une interface laser laquelle pourrait, peut-être, s'accommoder de combustibles plus courants. J'ignore où en sont les recherches, qui doivent certainement être très discrètes ! Mais, enfin, on fait tant de choses avec les laser ...
    Cordialement.
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !