Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Actualité - Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux

    Virgin Galactic a longtemps semblé tenir les meilleures chances de devenir la première société à commercialiser des vols touristiques suborbitaux. Ce n'est plus le cas depuis le dramatique...

    Lire la suite : Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux

  2. Publicité
  3. #2
    Carcharodon

    Re : Actualité - Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux

    Ba vi, pas facile l'espace... pas facile du tout.
    Le soufflé du tourisme spatial est en train de retomber, un peu comme l'explosion de la bulle internet en 2000.
    Mais rappelons nous aussi que depuis, internet est reparti de plus belle, et le même genre de scénario pourrait se présenter pour le tourisme spatial, d'ici une décennie voir moins.
    Le solutions ne sont pas encore mature, les concepts trop approximatifs, encore loin d'être optimisés, mais un jour ou l'autre, des véritables solutions pérennes économiquement verront le jour, à n'en point douter.

    Seulement, en matière spatiale, il ne faut jamais mettre la charrue avant les bœufs, n'est ce pas messieurs Branson et Musk ?
    Cependant, si l'entreprise de Branson semble réellement vraiment mal partie, celle de Musk a incontestablement un bel avenir devant elle.
    Elle commence a prouver des choses, au delà des discours ultra optimistes de son dirigeant.
    Il suffit juste de ne pas écouter ce que dit Musk et de constater ses réels et indéniables progrès, certes a une vitesse considérablement moins importante que celle dont il nous rabâche les oreilles depuis 10 ans, mais indéniables progrès tout de même.

    Dans ce contexte, et sans faire du cocorico, on ne peut qu'apprécier a sa juste valeur la régularité formidable, la fiabilité devenue légendaire d'Arianespace.
    SpaceX est encore très loin de pouvoir seulement rêver a un tel taux de succès.
    Et les clients le savent...

    En tout cas, le tourisme spatial, comme il était assez évident dès le départ (c'est pas faute de l'avoir dit depuis plusieurs années...) est encore loin du compte, et n'est pas pour demain.
    Tout comme la démocratisation de l'accès a l'espace, qui ne pourrait réellement s'opérer qu'avec des changement radicaux dans la mise en orbite, changement radicaux dont on a pas encore le moindre début de commencement de piste.
    Et ça ne risque pas d'être le Skylon qui va changer ça, ça au moins c'est une des (rares) certitudes du secteur.
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  4. #3
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Actualité - Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux

    Citation Envoyé par Carcharodon Voir le message
    Dans ce contexte, et sans faire du cocorico, on ne peut qu'apprécier a sa juste valeur la régularité formidable, la fiabilité devenue légendaire d'Arianespace.
    Seul Atlas semble avoir le meme palmares
    http://forums.futura-sciences.com/co...ml#post5242510

    Pour les avions spatiaux, je n'ai jamais cru a un developpement sans acros..., un rate de Spaceship 2 etait partiellement previsible, meme si cela a ete vraiment dramatique. Mais comme tu le dis, dans un futur pas trop lointain, on peut esperer.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  5. #4
    Carcharodon

    Re : Actualité - Le tourisme spatial en panne d'avions suborbitaux

    Petite apartée : prenons bien garde a distinguer le tourisme spatial de la démocratisation de l'accès a l'espace, au fait.
    Car ce n'est pas du tout la même chose.
    Dans le premier cas, on fait un tir suborbital (donc a une vitesse plusieurs fois inférieure a la première vitesse cosmique), pour decoiffer les riches pendant quelques minutes, dans le second cas, on parle de réduire significativement le coût d'accès en orbite basse pour les satellites commerciaux.
    Deux choses qui sont très différentes, n'utilisent pas les même moyens et n'ont pas les même objectifs, contrairement a ce que laisse systématiquement penser la presse généraliste sur le sujet (qui n'y comprend généralement absolument rien).
    Restons superficiel pour ne pas fâcher

  6. A voir en vidéo sur Futura