Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre



  1. #1
    V5bot

    Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    Après plus de 50 ans de conquête spatiale, l’orbite terrestre commence a être encombrée. Seule solution : un petit nettoyage. C’est ce que propose le projet CleanSpace One, entre autres, instauré...

    Lire la suite : CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

  2. Publicité
  3. #2
    EauPure

    Re : Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    ça coûte combien pour désintégrer un cubesat de 10 cm de coté ?
    Il y a plus simple et moins cher , c'est un micro propulseur ionique qui devrait être obligatoire sur tout les satellite pour les faire rentrer dans l'atmosphère en fin de vie

    pour de futurs CubeSats en orbite circulaire à une altitude de 700km le freinage est insuffisant pour effectuer une désorbitation en 25 ans au plus pour respecter la loi française sur les objets dans l'espace (LOS) de juin 2008.

    Une désorbitation en 550 jours depuis une orbite circulaire à 700 km d'altitude peut être réalisée avec une poussée de 0,1mN appliquée à un CubeSat-3U (10cmx10cmx30cm, 3kg) appliquée seulement pendant 50 jours sur un arc de la trajectoire. Ce résultat a été calculé à l'Université Paris VI Pierre et Marie Curie (UPMC) en utilisant un modèle simple tenant utilisant le modèle d'atmosphère de Vallado.
    Un petit propulseur (PPI) de 300W a été construit et testé. Il utilise des aimants permanents (SmCo) à la place des bobines généralement utilisées pour la barrière magnétique, un entrefer pour déplacer la lentille magnétique vers la sortie du canal, une injection au travers une céramique poreuse et un design s'affranchissant d'écrans magnétiques. A partir des caractéristiques de ce petit propulseur et des résultats obtenus sur l'influence des facteurs d'échelle (sur la dimension du canal), un est en cours de développement. Les caractéristiques estimées pour ce sont une poussée comprise entre 0,1 et 0,2 mN, un poids inférieur à 5 g et un diamètre extérieur du canal annulaire de 8 millimètres. La consommation en xénon sera de l'ordre de 50 g pour un débit d'environ . Ce propulseur sera construit par le GEMaC pendant l'année 2013 avec le soutien du CNES et testé dans un caisson à vide avant la fin 2013.
    http://www.elisa-aerospace.fr/recher...classe-3u.html
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  4. #3
    jeanlebon75

    Re: Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    Tout à fait d'accord avec vous, EauPure. Ce procédé, par son usage unique me semble très couteux et pas rentable.

    Pour tous les satellites un peu ambitieux, la solution du propulseur ionique est effectivement la meilleure.

    Reste le cas des satellites en panne (donc plus contrôlables) ou celui des cubesat peu ambitieux, qui n'auraient pas forcément les moyens d'intégrer un moteur ionique. Pour eux, on pourrait faire un projet semblable à celui ci (Cleanspaceone) mais réutilisable !

    En effet, plutôt que de rentrer dans l’atmosphère avec le satellite, le satellite nettoyeur le libèrerait une fois une orbite suffisamment basse atteinte (par exemple 250km) afin qu'il retombe de lui même en quelques mois, et repartirait pour aller ceuillir un autre satellite à désorbiter.

    Etant donné le Delta V fourni par un moteur ionique, le même désorbiteur pourrait s'occuper de dizaines de satellites avant d'épuiser son carburant...

  5. #4
    EauPure

    Re : Re: Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    Peut être est ce un test déguisé pour valider la capture de futur petit astéroïdes géocroiseurs
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    illusionoflogic

    Re : Re: Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    Bonsoir,

    Pourquoi ne pas faire avec le minimum nécessaire :
    Tout satellite possède au moins un gyroscope pour le contrôle d'attitude, en jouant sur l'inclinaison de l'axe, peut on mettre en oscillations forcées, plusieurs satellites (bien placés : orbites, masses et commandes ok).
    Il suffirait de les lier par résonances (micro gravitationnelle), pour tester la "nage en espace temps courbe comme pourrait le faire des astronautes", même si ça serait long, en terme de temps. C'est vraiment économique (pas d'ajout d'autres masses).
    Le Pb serait la coopération de toutes les salles de contrôles...
    Mais sans, et un seul sattelite, au moins orienter une des faces réfléchissantes en utilisant le vent solaire (avec le gyroscope de bord) comme une voile solaire (je pense au iridium. ..)

    ?

  8. #6
    M1789

    Re: Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    pourquoi ne pas deployer une voile solaire collante sur ces debris ? et laisser faire le freinage naturel .
    une voile solaire pese peu et doit etre peu chere .un satelleite pourrait en emmener plusieurs ? utopique ?

  9. Publicité
  10. #7
    illusionoflogic

    Re : Re: Vidéo - CleanSpace One : un satellite suisse pour nettoyer l’orbite terrestre

    Bonjour M1789, j'étais parti de cette idée justement avant de pondre ma question. ...
    Sûrement que ça aurait été trop facile ?
    Je suis content que ça soit complète, en attendant la suite ...
    Lisez mes propos. Je suis pas là.