Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 83

Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Espoir d'une énergie quasiment inépuisable, la fusion nucléaire repose sur des technologies encore en devenir. Les progrès pourraient s'accélérer, affirme une équipe du MIT lancée dans un projet...

    Lire la suite : Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

  2. Publicité
  3. #2
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    "Encore des mots toujours des mots, les mêmes mots...
    Des mots faciles, des mots fragiles. C'était trop beau...
    Mais c'est fini le temps des rêves.
    ...
    Paroles, paroles, paroles"


    On a passé mi2015, et toujours pas de Mr Fusion en vue. C'nul
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  4. #3
    EauPure

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    ITER produira 500 MW d'énergie pour 50 MW consommés
    https://www.iter.org/fr/sci/beyonditer
    Soit 10 fois plus
    Avec un réacteur tel que cet ARC, l’énergie produite serait 10 fois supérieure à celle que l’on attend en utilisant des supraconducteurs classiques.
    Donc 100 fois plus ce qui ferait 5000 Mw pour 50 Mw consommé
    Alors je ne comprend pas ce 3 fois plus !
    ARC serait théoriquement capable de produire trois fois plus d’électricité que celle utilisée pour le faire fonctionner.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  5. #4
    EauPure

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Petite erreur de comparaison :
    500 Mw d'énergie convertie en électricité avec un rendement de 40 % ça fait encore 200 Mw soit 4 fois plus
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    EauPure

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    ARC est un réacteur tokamak de 270 MWe
    grand rayon de 3,3 m
    petit rayon de 1,1 m
    External current drive is provided by two innovative inboard RF launchers using 25 MW of lower hybrid and 13.6 MW of ion cyclotron fast wave power.
    Donc il consommerait 38,6 Mw pour produire 270 Mw d'électricité soit 7 fois plus
    http://arxiv.org/abs/1409.3540

    Iter
    grand rayon du plasma : 6,20 m
    petit rayon du plasma : 2 m
    https://fr.wikipedia.org/wiki/ITER#P...27exploitation
    50 Mw pour 200 Mw d'électricité et il est 2 fois plus gros et plus cher, quelle erreur de ne pas avoir attendue les recherche sur les supraconducteurs
    Mettre le charrue avant les bouseux
    Dernière modification par EauPure ; 10/08/2015 à 20h51.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  8. #6
    facto75

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    EauPure le 10/08/2015 à 20:49

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne
    Mettre le charrue avant les bouseux
    La majorité des "bouseux", comme vous dites, font preuve de sens pratique et de réflexion que plus des citadins pédant les critiquant ou les stigmatisant.
    Vous êtes un de ces citadins visiblement!

  9. Publicité
  10. #7
    tête de brique

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Cet article m'a mené à faire des recherches sur ITER et je suis tombé sur beaucoup d'intervention de Jean-Pierre Petit. Quel crédit apporter à ses propos ?

  11. #8
    Alanares

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Bon(jourOUsoir) à Tou(te)s
    Tout d'abord pour Eau Pure qui je le crois volontier n'a sûrement pas voulu blesser nos agriculteurs qui nous font vivre alors qu'eux crèvent :
    1/ D 'accord avec toutes ses remarques parfaitement vérifiables et pertinentes
    2/ Une nanoprécision cependant : ITER n'est pas un réacteur et donc n'est pas destiné à débiter sur le réseau ; ITER est un démonstrateur et surtout un OUTIL destiné à ETUDIER les matériaux et leurs comportement, les procédés et moyens à mettre en oeuvre, etc etc.
    3/ En conséquence de ce qui précède, il n'y a donc pas eu de charrue mise avant les boeufs, mais tout un tas de différents boeufs et socs de charues de différents alliages et différentes races que l'on teste en grandeur nature, pour valide/invalider/moduler les simulations etc.
    Celà dit il y a quelque chose qui dans l'article m'a quelque peu troublé : la récupération de l'énergie des neutrons !
    Revenons aux sources historiques, et que l'on me pardonne les imprécisions qui suivent : ce ne sont pas des chiffres absolus (je suis bien trop vieux pour m'en soouvenir) mais de simples ordres de grandeur.
    Une fission U235 ou Pu239 libere une centaine de MeV alors qu'une fusion D-T (comparez les masses !) libère une quarantaine de MeV, plus les environ 17 MeV de ce MAUDIT NEUTRON qui va activer les parois, nécessiter des blindages, attaquer les composants des différents appareillages etc. et tout ça pour ... RIEN ! Hé oui, à moins que depuis les quelques dernières décennies on ait trouver moyen de récupérer, j'en suis moi, vieux bonhomme, resté sur l'idée que ce fichu neutron est une pure perte, et em... par dessus le marché !
    4/ Voilà pourquoi je suis convaincu que la fusion D-T sera notre première partie pour acquérir savoir et savoir-faire, en notant au passage que le Deutérium ne se trouve pas en promenant son chien : il faudra traiter en permanence (avec le coût afférent) quelques piscines d'eau de mer; et quant au Tritium il faudra le fabriquer, toujours avec le coût afférent. Voilà pourquoi donc je suis convaincu que la seconde partie se fera avec l'Hélium3 (zéro neutron engendré) et surtout abondant sur... la Lune! Voilà pourquoi je ne suis pas convaincu que son extraction robotisée reviendra plus cher que la totalité des processus sus mentionnés ! Sans devoir préciser (car tout le monde l'aura compris) que ce bénéfique effet d'entrainement favorisera la colonisation/exploitation de notre satellite qui elle-même servira celle de Mars et des astéroîdes, lesquels regorgent d'un tas de choses qui vont très vite nous manquer...
    Mais je m'égare : revenons à l'immédiat.
    Nos amis d'outre-atlantique développent des matériaux supra conducteurs? Je dirai enfin et tant mieux, parce que leur intérêt dépasse la seule fusion controlée! Immaginez les implications en terme de réseau de distribution, en terme de Transports, de Domotique, d'exploitation minière (traitement de l'alumine par ex) etc etc.
    Allez les amis, on boit (avec modération!) un bon champagne !
    Cordialement,
    Alanarès

  12. #9
    Obamot

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Bonsoir,

    Tout ça a des relent de Crey Malville, non? On retrouve le même scénario "expérimental", pour "tester", toujours sans savoir où l'on va, c'est ça? Si oui ça fait froid dans le dos.

    Tester des "nouveaux matériaux", là je me méfierais (quelqu'un peut-il en dire plus) du moment que l'on sait déjà que rien ne peut résister aux contraintes du nucléaire en cas de pépin (y a-t-il un physicien dans la salle...). Quand ça fonctionne en exploitation c'est déjà "limite dans les clous". Là je voudrais bien voir ce qu'ils ont prévu pour les contraintes du béton, les armatures, les adjuvants qu'ils vont mettre, les essais des matériaux au cisaillement, à la résistance à la fatigue (tous ces dossiers où l'on a déjà une nomenclature importante et intéressante... comme la réparation automatique des fissures par les bactéries ou par des polymères — coulés avec le béton — qui se gonflent au contact de l'eau dans celles-ci et qui redonnent l'étanchéité perdue....)

    Il faut rester optimiste, vivement qu'ils aient avancé que l'on en sache plus, non pas seulement sur le potentiel, mais également sur la dangerosité à l'exploitation. Les scénarios prévus en cas d'accidents majeurs, l'information des populations alentour pour qu'elles puissent se mettre à l'abri... Et bien sûr les études d'impact environnementaux dans de telles circonstances. Ça oui, ça pourrait rassurer les gens.

    Crdt.
    Dernière modification par Obamot ; 10/08/2015 à 23h44.

  13. #10
    obi76
    Modérateur*

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par tête de brique Voir le message
    Cet article m'a mené à faire des recherches sur ITER et je suis tombé sur beaucoup d'intervention de Jean-Pierre Petit. Quel crédit apporter à ses propos ?
    Sans disserter pendant des pages et des pages, choses que des gens plus qualifiés que moi ont déjà fait et rendu public : pas grand chose, pour ne pas dire rien.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  14. #11
    SK69202

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Ses objections sur le refroidissement excessif du plasma ne sont pas levées.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  15. #12
    Pseudo156

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Merci aux physiciens de me corriger si jamais je dis une connerie (ou plusieurs)
    Pour obamot les éléments pour la fusion nucléaire ont une durée de radioactivité beaucoup plus courte que ceux des centrales à fission nucléaire une centaine d'années contre des millions il me semble.
    Les quantités dans l'enceinte du réacteur sont bien moindre comparé à la fission donc si ça déraille c'est plus facilement gérable.
    Et pour finir si il n'y a plus de confinement la réaction s'arrête contrairement à la fission nucléaire ou la si il y'a un problème la réaction se poursuit.

    Merci pour cet article qui était très sympas!

  16. Publicité
  17. #13
    obi76
    Modérateur*

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Ses objections sur le refroidissement excessif du plasma ne sont pas levées.
    Bon bah OK, je ne voulais pas perdre mon temps encore avec ses pitreries mais allons-y... De quel refroidissement excessif parles-tu... ? (un coup il nous sort que c'est trop chaud, maintenant que c'est trop froid, décidément toujours un truc à redire celui-là... )

    Citation Envoyé par Pseudo156 Voir le message
    Merci aux physiciens de me corriger si jamais je dis une connerie (ou plusieurs)
    Pour obamot les éléments pour la fusion nucléaire ont une durée de radioactivité beaucoup plus courte que ceux des centrales à fission nucléaire une centaine d'années contre des millions il me semble.
    Les quantités dans l'enceinte du réacteur sont bien moindre comparé à la fission donc si ça déraille c'est plus facilement gérable.
    Et pour finir si il n'y a plus de confinement la réaction s'arrête contrairement à la fission nucléaire ou la si il y'a un problème la réaction se poursuit.
    Dans les grandes lignes c'est ça La masse de plasma dans un Tokamak tourne vers les 13~16g, à comparer avec les quelques tonnes d'uranium dans une centrale classique.
    Dernière modification par obi76 ; 11/08/2015 à 09h08.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  18. #14
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Salut,

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    De quel refroidissement excessif parles-tu... ?
    Je cite :

    Citation Envoyé par Petit
    Mais un intense refroidissement radiatif, par rayonnement de freinage, entraînerait l’effondrement de la température du plasma, en quelques millisecondes.
    Tout simplement parce que la puissance dissipée croît comme le carré de la charge électrique
    Je ne m'y connais pas assez en plasmas et fusion pour dire :
    - si c'est correct
    - si c'est un problème
    Keep it simple stupid

  19. #15
    Obamot

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Bonjour,

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    Citation Envoyé par Pseudo156 Voir le message
    Merci aux physiciens de me corriger si jamais je dis une connerie (ou plusieurs)
    Pour obamot les éléments pour la fusion nucléaire ont une durée de radioactivité beaucoup plus courte que ceux des centrales à fission nucléaire une centaine d'années contre des millions il me semble.
    Les quantités dans l'enceinte du réacteur sont bien moindre comparé à la fission donc si ça déraille c'est plus facilement gérable.
    Et pour finir si il n'y a plus de confinement la réaction s'arrête contrairement à la fission nucléaire ou la si il y'a un problème la réaction se poursuit.

    Merci pour cet article qui était très sympas!
    Dans les grandes lignes c'est ça La masse de plasma dans un Tokamak tourne vers les 13~16g, à comparer avec les quelques tonnes d'uranium dans une centrale classique.
    Incroyable comme certains lisent dans mes pensées

    Puisque cette technologie semble "sans danger" *, ça veut dire que les contraintes sur les matériaux seraient bien moindre(?) Je me réjouis de voir un jour le cahier des charges pour la construction d'un tel engin.

    Pourrait-on convertir une centrale à fusion pour y faire un Tokamak, puisque le démantèlement des anciennes centrales est coûteux, que cela ferait une montagne de déchet dont on ne saurait que faire, et que ça sera très, très cher...

    A quand un mini Tokamak dans sa cave pour chauffer sa maison? On pourrait ainsi recycler les abris anti-atomique dont la construction est obligatoire chez nous depuis les années cinquante, hip, hip, hip, hourrah!

    Bonne journée.

    * comme cela nous fut annoncé pour la fission, mais là c'est vraiment vrai...
    Dernière modification par Obamot ; 11/08/2015 à 11h48.

  20. #16
    Obamot

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    ERRATUM 3e para: Pourrait-on convertir une centrale à FISSION pour y faire un Tokamak, puisque le démantèlement des anciennes centrales est coûteux, que cela ferait une montagne de déchet dont on ne saurait que faire, et que ça sera très, très cher... Et par rapport au fait que les lignes à haute-tension desservent déjà les centrales actuelles, soit toutes les infrastructures sont déjà en place! Si tant est qu'il y ait encore besoin de piscine pour entreposer du combustible, sinon elles pourraient être reconvertie en piscine municipale, là "traitement de l'eau" garanti.

  21. #17
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Pourrait-on convertir une centrale à fusion pour y faire un Tokamak
    Je suppose que tu voulais dire "fission".
    EDIT croisement, de confirmation

    La réponse est non, pas sans un démantèlement complet. Au mieux on récupèrerait peut-être les parties des alternateurs, les tours de refroidissement,... (ce qui n'est déjà pas si mal). Mais c'est vrai de toute centrale, y compris thermique.

    Moi j'aimerais un mini Tokamak sous le capot de ma voiture. Ca m'éviterait de râler chaque fois que je fais le plein
    Keep it simple stupid

  22. #18
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    C'est donc la partie réacteur qu'il faudrait démanteler et c'est malheureusement difficile et couteux (mais il faudra bien le faire un jour. Pas mal de centrales sont vieillissantes).
    Keep it simple stupid

  23. Publicité
  24. #19
    Pseudo156

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    En fait les contraintes sur la paroi du tokamak sont pas négligeable, il y'a de l'érosion, une chaleur importante même si c'est un peu le but^^, et il y'a parfois des arcs électriques d'une intensité très grande qui se forment dans un certain contexte, pour pas dire d’âneries je préfères que quelqu'un le dise à ma place! J'ai vraiment hâte que cette technologie porte ses fruits!

  25. #20
    kalish

    Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Les neutrons ça fait aussi ça
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Activation_neutronique
    ce qui impose de changer régulièrement les parois du réacteur et pas mal de matos environnant.

  26. #21
    EauPure

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Merci Kalish pour ce lien où l'on peut lire que
    l'eau pure, constituée uniquement d'hydrogène et d'oxygène, est capable d'arrêter un rayonnement neutronique en n'étant activée que faiblement.
    Citation Envoyé par Article
    les matériaux solides qui entourent habituellement ce type de réacteurs pourront être remplacés par un liquide qui pourra facilement être mis en circulation autour de la chambre de fusion et remplacé sans grand frais.
    Reste à savoir si de l'eau pure avec du lithium donnerait de l'eau pure avec du tritium
    Dernière modification par EauPure ; 12/08/2015 à 05h36.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  27. #22
    EauPure

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    @Kalish je n'avais pas tout lut !
    Même pas besoin de lithium dans l'eau pure pour le tritium et en plus ça fait aussi du deutérium !
    L'hydrogène, composé très majoritairement hydrogène-1, sera lui transformée en hydrogène-2, le deutérium. Le deutérium présent naturellement dans une proportion de 0,015% dans l'hydrogène naturel sera transformé en tritium, d'une durée de vie de 12 ans et dont le rayonnement est de faible énergie (100 fois moins puissant que celui du césium 137).
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Activation_neutronique
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  28. #23
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par Alanares Voir le message
    2/ Une nanoprécision cependant : ITER n'est pas un réacteur et donc n'est pas destiné à débiter sur le réseau
    - (Larousse) Réacteur nucléaire : appareil dans lequel il est possible de produire et de diriger une réaction nucléaire de fission ou de fusion.
    - ITER consommera jusqu'à 620MW. Il a été déclaré qu'ITER ne produirait pas d'électricité. Où partiront les 500MW * 400s toutes les 2 semaines? Le successeur pré-industriel DEMO est annoncé de taille différente.

    De 2 choses l'une. Soit ITER est une pure expérience jetable (contrairement à ce qu'on a fait pour Hubble, le LHC, etc), soit il y a une occultation volontaire des informations grand public sur la flexibilité/réutilisabilité de la construction pour faire qui un peu d'injection sur réseau, qui une transformation d'ITER en DEMO à terme.

    Au passage, ITER fait sa pub sur le dépassement du breakeven tout en annonçant une consommation moyenne bien supérieure à la production.

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Tout ça a des relent de Crey Malville, non? On retrouve le même scénario "expérimental", pour "tester", toujours sans savoir où l'on va, c'est ça?
    Non. Il était prévu que Superphénix produise, et Superphénix a bel et bien produit de l'électricité. Nous avons appris de notre expérience. ITER va plus loin en ne visant aucune production électrique

    Tester des "nouveaux matériaux"
    A ce propos, nous n'avons pas fini de rire : pour la seule phase construction, 45% des coûts pour l'Europe, très majoritairement les bâtiments, et le reste du financement par les pays non hôtes est en nature. Traduction : la construction d'ITER va avoir de formidables retombée R&D en Europe sur...le BTP technique. Les pays non-hôtes ont la main-mise sur la technologie de la fusion, qu'ils ne se priveront pas de licencier par la suite à l'Europe.

    Citation Envoyé par Pseudo156 Voir le message
    Pour obamot les éléments pour la fusion nucléaire ont une durée de radioactivité beaucoup plus courte que ceux des centrales à fission nucléaire une centaine d'années contre des millions il me semble.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A...aire_en_France
    Presqu'une centaine de millier d'années pour le nickel dans l'acier inox. Cent ans pour le fer. Pas d'indications pour les composants usuels du béton technique, qui contient carbone, oxygène, hydrogène, calcium, métaux lourds.
    A noter : Bouygues commence à avoir un bon retour d'expérience sur la durabilité technique du béton irradié, entre le vieillissement de nos centrales et le sarcophage régulièrement refait à Tchernobyl.

    Cdlt,
    Y.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  29. #24
    kalish

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Même pas besoin de lithium dans l'eau pure pour le tritium et en plus ça fait aussi du deutérium !
    A moins de faire les parois du réacteur en glace (pourquoi pas puisque il faut que les aimants soient très froids, et ça se changerait facilement ), je doute que vous puissiez éviter l'activation des parois du réacteur en mettant de l'eau DERRIERE lesdites parois.
    j'aspire à l'intimité.

  30. Publicité
  31. #25
    obi76
    Modérateur*

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Si c'était un problème on n'aurait pas réussi à faire de la fusion auto-entretenue dans JET pendant près d'une minute. Et le rayonnement de freinage on l'observe uniquement sur les bords si je ne dis pas de bêtises (d'ailleurs on utilise du matériel spécialisé pour le détecter et essayer de déduire les caractéristiques des particules qui en font).
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  32. #26
    obi76
    Modérateur*

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Puisque cette technologie semble "sans danger" *, ça veut dire que les contraintes sur les matériaux seraient bien moindre(?) Je me réjouis de voir un jour le cahier des charges pour la construction d'un tel engin.
    Il reste TOUJOURS le danger lors du fonctionnement (uniquement mécanique à priori), et aussi (et surtout) celui lié au démentèlement (parce que les parois elle le deviennent, radioactive : il y a donc des déchets, meme si bien moindre que pour les centrales à fission).

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    Pourrait-on convertir une centrale à fusion pour y faire un Tokamak, puisque le démantèlement des anciennes centrales est coûteux, que cela ferait une montagne de déchet dont on ne saurait que faire, et que ça sera très, très cher...
    Je n'ai pas compris ce que vous voulez dire. Convertir une centrale à fission en une centrale à fusion vous voulez dire ? Si oui ça m'étonnerai : rien à voir, meme du point de vue conception.

    Citation Envoyé par Obamot Voir le message
    A quand un mini Tokamak dans sa cave pour chauffer sa maison? On pourrait ainsi recycler les abris anti-atomique dont la construction est obligatoire chez nous depuis les années cinquante, hip, hip, hip, hourrah!
    Justement, si on s'embete à faire un truc aussi gros qu'ITER, c'est justement parce que plus c'est gros, plus il y a de chances que ça marche

    Citation Envoyé par Pseudo156 Voir le message
    En fait les contraintes sur la paroi du tokamak sont pas négligeable, il y'a de l'érosion, une chaleur importante même si c'est un peu le but^^, et il y'a parfois des arcs électriques d'une intensité très grande qui se forment dans un certain contexte, pour pas dire d’âneries je préfères que quelqu'un le dise à ma place! J'ai vraiment hâte que cette technologie porte ses fruits!
    Difficile de parler '"arcs électriques", il sagit de ce qu'on appelle des ELM (Edge-localized mode) : https://en.wikipedia.org/wiki/Edge-localized_mode . Pas grand chose à voir...

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Reste à savoir si de l'eau pure avec du lithium donnerait de l'eau pure avec du tritium
    Ce n'est pas le but. Ca c'est pour la fourniture en tritium pour l'allumage (fait au Canada). En fonctionnement nminal, le but est de créer le tritium par des couvertures tritigènes (devenant radioactives donc), et dans ITER il y aura des multiplicateurs de neutrons par dessus (idem). Ce n'est pas l'eau du circuit primaire qui est censé s'en occuper de ça, au contraire : mois elle est bombardée de neutrons, mieux c'est.
    Dernière modification par obi76 ; 12/08/2015 à 13h07.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  33. #27
    obi76
    Modérateur*

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Et pour finir :

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    A ce propos, nous n'avons pas fini de rire : pour la seule phase construction, 45% des coûts pour l'Europe, très majoritairement les bâtiments, et le reste du financement par les pays non hôtes est en nature. Traduction : la construction d'ITER va avoir de formidables retombée R&D en Europe sur...le BTP technique. Les pays non-hôtes ont la main-mise sur la technologie de la fusion, qu'ils ne se priveront pas de licencier par la suite à l'Europe.
    C'est plus compliqué que ça. ITER organisation n'est (de mons point de vue) "que" de l'inginérie (de très haut niveau, mais pas de la recherche). La recherche est entre autres faite à l'IRFM, qui lui est un labo du CEA , donc français.

    Non, là où tu as raison, c'est sur le nombre de chercheurs français bossant directement sur ITER. le nombre de postes sur le projet étant au prorata du financement du G8, ben en france tous les posts sont partie dans l’administratif / BTP / etc, quasiment aucun dans la technique.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  34. #28
    illusionoflogic

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Bonjour obi76,

    J'en profite pour poser une question :

    Citation Envoyé par obi76
    En fonctionnement nminal, le but est de créer le tritium par des couvertures tritigènes (devenant radioactives donc), et dans ITER il y aura des multiplicateurs de neutrons par dessus (idem).
    Les couvertures tritigènes sont bien à base de Li qui est une ressource en exploitation intensive ?

    Les multiplicateurs de neutrons : je me demandais s'il était envisagé de "vaporiser" dans le plasma quelques µg de déchets radioactifs à durée de vie trop longue, ou en tout cas des produits de fission qui donneraient naturellement + de neutrons par transmutation, je pense pas qu'il y ait manque d'énergie, mais peut être "pollution du réacteur" par des atomes de fer ou Z>26 (si ça va juqsqu'au bout de la chaîne de fission, et donc se colleraient sur les aimants supra, ou tout autres atomes ferromagnétiques et/ou autres propriétés magnétiques), ça permettrait de densifier le plasma aussi ?
    C'est aussi pour savoir si il pourrait être question de recyclage des déchets et dans le principe c'est un peu l'amorçage d'une bombe H par une bombe A, toujours sans qu'il y est véritablement de danger (pas de masse critique) ! Sauf une explosion mécanique (onde de choc) en fonctionnement, comme une bouteille de gaz ayant une fuite dans un incendie ...

    Dernière modification par illusionoflogic ; 12/08/2015 à 13h34.
    Lisez mes propos. Je suis pas là.

  35. #29
    SK69202

    Re : Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    En tout cas les déchets appartiennent à la France.

    Reste une question circulaire:
    Iter est là pour faire plaisir aux physiciens, qui s'ils arrivent à faire fonctionner leur truc permettra de faire plaisirs aux chimistes et métallurgiste pour trouver les matériaux qui résistent plus de quelques secondes sans pourrir le plasma, en cas de réussite fortuite, les ingénieurs trouveront comment garder la machine en fonctionnement plus de quelques minutes après ils restera à fabriquer du tritium en grande quantité, à moins que de nombreux pays se portent volontaires pour reconstruire des réacteurs atomique à eau lourde (candu), avec ce stock de tritium "on" pourra envisager la manière de convertir toute cette chaleur en électricité (DEMO successeur d'ITER) ensuite on cherchera à optimiser les coûts à remplacer le revêtement moins souvent etc, mais là nous sommes, presque en 2100.
    A cette date les éoliennes/photovoltaïque seront une technologie mature ( ) pour exploiter la fusion, la vraie celle qui marche toute seule, alors une usine atomique ultra-sophistiquée obsolète n'intéressera pas grand monde......

    A moins que le charbon est fait son grand retour......
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  36. #30
    Moinsdewatt

    Re : Re: Actualité - Fusion nucléaire : les nouveaux supraconducteurs changeraient la donne

    Citation Envoyé par obi76 Voir le message
    ........
    Justement, si on s'embete à faire un truc aussi gros qu'ITER, c'est justement parce que plus c'est gros, plus il y a de chances que ça marche

    ......
    On va vous retorquer qu' en prenant l' EPR comme exemple pour la fission, c'est plutot raté.

    Les cathédrales industrielles ça peut foirer.
    Dernière modification par Moinsdewatt ; 12/08/2015 à 13h41.

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière