Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    IBM travaille actuellement à adapter sa plateforme d’intelligence artificielle Watson à la langue française. Un projet financé par une banque de l’Hexagone à hauteur de plusieurs millions d’euros...

    Lire la suite : Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Ce n'est pas nouveau que la langue utilisée pour penser, façonne autant les concepts que le raisonnement dans sa structure même.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    pm42

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Ce n'est pas nouveau que la langue utilisée pour penser, façonne autant les concepts que le raisonnement dans sa structure même.
    Non mais ce n'est pas le sujet non plus sauf à extraire 1 phrase de son contexte dans l'annonce.

  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Ce n'est pas pour rien que cette différence entre réfléchir/comprendre et traduire est soulignée dans l'article.

    C'est justement le cœur de la "performance" recherchée, donc c'est on ne peut plus central concernant l'aspect sciences et recherche fondamentale de l'article.

    C'est la première fois qu'on s'y attaque sérieusement sur un plan algorithmique -- bien que ce ne soit pas une découverte concernant la linguistique
    Dernière modification par noir_ecaille ; 26/09/2015 à 07h15.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Alanares

    Re: Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Tant meiux : Watson va pouvoir enseigner le Français -le Vrai - aux analplhabètes qui à longueur d'antennes nous infligent un inbuvable sous-français truffé de contre-sens, d'approximations oiseuses, de raccourcis affligeants et autres pseudo néologismes franglaisiens ou de dérivés de verlan ou pire de mélange des deux !
    Florilège :
    com, circul, doc, relou, gay, vintage, surbooké, bof (ou bauf ?) has been, prime time,off, guest, star,low coast,revolving, kalach, "jeunes"(mais pas contraire de vieux) outsider, winner, peps, border line, back side, rush, talk, show, talk show, strip tease, full, over dose, meuf, keum, minikeum, briefing, brief, debrief, top, etc etc, libre à chacun de compléter cette vomissure.
    Au secours Molière, réveille-toi, ils sont devenus fous.
    Molière ne répond pas ? Alors peut-être peut-on vaguement espérer avec Watson...
    Elémentaire mon cher ?

  8. #6
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Citation Envoyé par Alanares Voir le message
    Au secours Molière, réveille-toi, ils sont devenus fous.
    Du calme. Nous on ne parle pas la langue de Molière mais celle de Tchantchès

    Les autoroutes autour des villes sont des rings, les boites aux lettres c'est là où on dépose son courrier pour l'envoyer, les vidanges c'est là où on dépose les bouteilles vides, on mange des chicons, quand je vais quelque part je te dis quoi et à la boulangerie je demande parfois... un pain français
    Keep it simple stupid

  9. Publicité
  10. #7
    RiketRok

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Je m'étonne un peu de voir Boursorama apparaître dans le lot, ils me semblaient être des acteurs de seconde catégorie dans le secteur bancaire.

    Citation Envoyé par Alanares Voir le message
    Tant meiux : Watson va pouvoir enseigner le Français -le Vrai - aux analplhabètes qui à longueur d'antennes nous infligent un inbuvable sous-français truffé de contre-sens, d'approximations oiseuses, de raccourcis affligeants et autres pseudo néologismes franglaisiens ou de dérivés de verlan ou pire de mélange des deux !
    Florilège :
    com, circul, doc, relou, gay, vintage, surbooké, bof (ou bauf ?) has been, prime time,off, guest, star,low coast,revolving, kalach, "jeunes"(mais pas contraire de vieux) outsider, winner, peps, border line, back side, rush, talk, show, talk show, strip tease, full, over dose, meuf, keum, minikeum, briefing, brief, debrief, top, etc etc, libre à chacun de compléter cette vomissure.
    Au secours Molière, réveille-toi, ils sont devenus fous.
    Molière ne répond pas ? Alors peut-être peut-on vaguement espérer avec Watson...
    Elémentaire mon cher ?
    Je suis à 100% avec vous Alanares. Quel manque de respect de la part de tous vos concitoyens qui ne suivent pas vos goûts en matière de communication ! Partagez donc la liste de vos mots préférés avec l'Académie Française, nous effacerons tous les autres du dictionnaire, et en prime, la jeunesse marchera au pas cadencé, scandant "Ein ! Zwei ! Drei ! Heil Alanares !".

  11. #8
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Oh oh du calme! Il a le droit d'exprimer une opinion sans s'attirer un point Godwin hein!

  12. #9
    Alanares

    Re: Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Pour RiketRock quelques précisions :

    1/ Selon ma modeste opinion, une langue n’est pas qu’un simple vecteur d’information, c’est aussi un système producteur d’information : une langue est donc un SUPPORT de PENSEE. Si ce support s’effrite, la pensée s’affaiblit, se brouille et… on régresse !
    2/ Mais sur le simple angle de vecteur de communication, si chacun se met à inventer des mots dans son coin, très vite, on ne se comprend plus : Watson qui, je n’en doute pas, finira plus tôt qu’on ne le pense par devenir INTELLIGENT (intelli gerer = gérer l’information !), ce super cerveau donc, sera sûrement capable de suivre toute « évolution » même les négatives comme celle dont il est question ici.
    Lui oui, mais nous non.
    3/ Pour prendre un seul exemple parmi tous ceux que j’ai cité, le mot « circulation » (ça tombe bien, ça s’adresse aussi à la circulation… l’information !). Pour nos « génies » de la Télai, le mot « in » « vachement plus glamour », c’est « circul ». Est ce donc par fainéantise qu’on veut raccourcir ? C’est donc fatiguant de parler ? Si oui, je propose d’aller plus loin : de « Circ » en « Cir » on arrivera par le truchement de quelque « Génie » de couloir à … « C » ! Ainsi la phrase aisément compréhensible par tout le monde « La circulation est fluide sur l’axe Nord-Sud dans les 2 sens » deviendra « C fluxy en bi NS » : seul Watson comprendra !
    4/ Demander que (en France) soit respectée la loi qui dit que seule l’Académie ait pouvoir de faire évoluer le dictionnaire n’a rien d’un « diktat d’impérialo-fachiste réactionnaire d’extrême droite ». En fonction de ce qui précède, c’est une simple question de bon sens.
    5/ Puisque justement en France on a toujours les mots « social » « égalitariste » etc etc à la bouche, trouve-t-on normal que des gens qui gagnent par mois plusieurs fois le montant de ma retraite, et dont l’outil de Travail est la langue française, trouve-t-on donc « juste » « social » « solidaire » etc etc, que ces privilégiés s’adjugent non seulement le droit de méconnaître royalement le bon usage de leur outil, mais de surcroit s’auto - attribuent l’exorbitant pouvoir de le massacrer à leur guise ?
    6/ Fort heureusement, on parle un Français « Zehr korrekt » en Afrique, en Suisse, au Québec, au Liban et ailleurs : j’aurai donc encore quelqu’endroit en cette Planète où consoler ma tristesse de vieux bonhomme épris de langage précis, concis, et compréhensible pour tout un chacun.
    Et puis, malgré mon âge certain, épris de Sciences, de Technologies et de Progrès, j’ai hâte de parler avec une vraie Intelligence Artificielle descendante de WATSON.
    Cordialement,
    Papy Alanares

  13. #10
    pm42

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Le rapport de tout cela avec "Watson apprend le français" me semble quand même des plus ténus et le discours sur "social/solidaire" pas vraiment à sa place ici.

  14. #11
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Ce qui m'intéresserait (moi), ce serait par exemple de savoir si l'implémentation de la grammaire française + son vocabulaire :
    - est complexe mais faisable (car satisfaisante), ou "infaisable" en l'état actuel des méthodes de programmation (faut-il "encore" améliorer la méthode ou pas ? quid des correcteurs automatiques et programmes à reconnaissance vocale ?) ?
    - influence des conclusions analytiques sur la base des contraintes linguistiques (formulation, articulation, etc) ? (si l'implémentation réussit)
    - facilite et/ou sécurise et/ou enrichit la communication et le traitement des informations via la richesse et/ou la redondance des articulations et liens (notamment : conjugaison, prépositions, construction des subordonnées, accords, pronoms...) ? (si l'implémentation réussit)
    - est un support "préférable" pour certains traitement, et la grammaire anglaise "préférables" pour d'autres (rapport aux témoignages des polyglottes dans leurs rapports avec chaque langue) ? (si l'implémentation réussit)

    Enfin, je me demande si/quand WATSON aura appris le français, on passera à une autre langue latine pour comparaison ? Ou quelle seraient les prochaines langues candidates ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  15. #12
    noir_ecaille

    Re : Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Bien sûr une autre grande interrogation : "traduire, c'est trahir" -- il y a un intervalle d'interprétation qui ne se réduit pas à la seule translation d'information : il y a une transformation de l'information. L'interfaçage de WATSON anglais/français est-il possible ? Ou obtiendra-t-on "deux WATSON" de langues différentes avec lesquels les programmeurs devront composer en y implémentant leurs interprétations entre les deux ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  16. Publicité
  17. #13
    Alanares

    Re: Actualité - Watson, l’intelligence artificielle d’IBM, apprend le français

    Bon (jourOUsoir) à Tou(te)s
    @ noir ecaille
    Merci de prendre de la hauteur !
    N’ayant aucune connaissance en science linguistique je ne peux hélas apporter le moindre début de réponse aux interrogations soulevées.
    En revanche, du point de vue Prospective, domaine où je me sens un peu plus à l’aise, il semblerait qu’on puisse dégager des pistes fort réjouissantes. Pour faire court, je m’en tiendrai à une générale à propos de laquelle j’émet l’hypothèse qu’elle puisse être une tendance motrice.
    Si Watson apprend vite, puis naturellement, de plus en plus vite, le Français, alors pourquoi n’apprendra-t-il pas le Latin et pourra ensuite par dérivations, (là encore de plus en plus rapides), apprendre toutes les langues latines. Inversement, à partir de l’Anglais et du Français, il pourra remonter à la langue mère de l’Anglais, le Normand parlé dans le Duché de Normandie avant la bataille d’Hasting… et de là retrouver le Danois et la langue d’Oil de l’époque ! Cette démarche rétroactive serait beaucoup plus à la portée d’une Intelligence Artificielle capable de brasser par seconde des milliards de comparaisons, ce qu’évidemment des équipes humaines ne pourraient faire qu’en dizaines ou centaines d’années. On peut imaginer les retombées en paléographie, donc en Histoire. Pourrait-on pousser plus loin et retrouver ainsi l’histoire, la genèse de certaines langues ? Si des linguistes férus d’Intelligence Artificielle pouvaient nous en toucher ici deux mots (en Français simple et intelligible !) ce serait très intéressant pour notre petite culture…
    Poussons encore plus loin : sortant du cadre des langues indo-européennes (pourquoi se limiter ?) Watson (ou ses petits) intègreront sans aucun doute possible toute une gamme de langues allant du Mandarin et Cantonnais aux langues aléoutiennes et athabascanes, etc etc.
    Conséquences ? Ente autres, l’ingurgitation et traitement par cette Intelligence Artificielle de toutes les thèses (en toutes disciplines), tous les mémoires, tous les essais, tous les articles produits sur la Planète. Imaginons seulement les implications en Médecine par exemple.
    Vous avez dit vertige ?
    Cordialement,
    Papy Alanares
    PS : à pm42…mea culpa, c’est vrai que je me suis un peu envolé ! Mille excuses, je n’ai qu’une petite circonstance atténuante : à mon corps défendant, je fais partie de ces vieux qui, à mesure que l’âge avance, deviennent à rebours moins sages et mesurés… comme des adolescents !