Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    L’opérateur Orange vient d’obtenir le feu vert de la part de l’Arcep, le régulateur des télécommunications, pour expérimenter un réseau cellulaire 5G dans la commune de Belfort (en Franche-Comté)...

    Lire la suite : Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

  2. Publicité
  3. #2
    PIXEL

    Re : Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    alors que même la 3G ne marche pas partout !

  4. #3
    drspock

    Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    la 2g non plus, et l'adsl non plus.. franchement, a un moment faudra peut etre arrêter , et penser a ceux qui n'ont rien qui fonctionne ...

  5. #4
    frangil38

    Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    pourquoi pas ............... cependant je me contenterai volontiers d'une 3G qui fonctionne et d'un adsl qui débite assez pour recevoir la télévision correctement (même si je ne la regarde pas souvent) avec un taux de disponibilité acceptable
    je précise que j'habite dans une agglo de 550 000 habitants réputée pour être l'une des mieux cablée de France

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    jele60

    Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    Bonjour,

    La bande de fréquences envisagée (utilisée) est dangereuse.
    Le 10 Go utilisé par les fours à micro-ondes en est l'exemple.
    Certains radio amateurs qui ont expérimenté ces gammes d'ondes ont eu de graves problèmes, notamment de vision.
    Ce 10 Go est absorbé par l'eau, donc tout ce qui en contient risque.
    Ceci n'est pas méconnu j'espère des fournisseurs , quelles seront donc les précautions envisagées ????
    Merci de nous dire....

  8. #6
    PIXEL

    Re : Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    tu ne vas pas comparer le niveau de champ d'un relais à quelque mètres , et l'intérieur d'un croondes !

    laisse ça aux robindétoi

  9. Publicité
  10. #7
    Labagaude

    Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    Deux petites précisions pour jele60 :
    - les magnétrons des micro-ondes émettent des hyperfréquences à 2,45 GHz, fréquence optimum pour échauffer la molécule H2O
    - la bande des 2600 MHz = 2,6 GHz est déjà utilisée par les opérateurs pour la 4G en plus de la bande des 800 MHz.
    Et comme à ce jour on n'a pas relevé d'accident grave ........n'ayons pas la trouille !

  11. #8
    JPL
    Responsable des forums

    Re : Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    Citation Envoyé par Labagaude Voir le message
    les magnétrons des micro-ondes émettent des hyperfréquences à 2,45 GHz, fréquence optimum pour échauffer la molécule H2O
    Non, rien d'optimum : c'était simplement une bande libre. Elle présente d'inconvénient d'être peu pénétrante dans le cas d'un volume d'aliments important. D'ailleurs le premier four micro-onde que j'ai eu jadis devait opérer sur une autre fréquence sensiblement plus pénétrante, et pourtant il n'avait pas de plateau tournant.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  12. #9
    meteor31bis

    Re : Re: Actualité - Orange va tester la 5G dans la commune de Belfort

    voilà ce que dit wiki au sujet de la fréquence:

    Le choix de la fréquence du micro-ondes ressort d'un juste compromis entre réchauffement de l'aliment et pénétration dans celui-ci. En effet, si l'on avait choisi une fréquence plus faible, l'onde traverserait l'aliment sans le réchauffer, puisque les molécules oscilleraient librement, permettant une conservation du champ électrique dans la matière, et donc sans causer de perte diélectrique. En revanche, si l'on avait choisi une fréquence plus élevée, l'onde serait totalement absorbée en surface de l'aliment, en raison de l'impossibilité de l'eau d'osciller en phase, et donc la localisation de la totalité des pertes diélectriques en surface.