Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées



  1. #1
    V5bot

    Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Les volcans sont souvent l'objet de fantasme, notamment de la part des médias, de la littérature et du cinéma. Futura-Sciences a rencontré Jacques-Marie Bardintzeff, docteur en volcanologie, afin...

    Lire la suite : Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

  2. Publicité
  3. #2
    noir_ecaille

    Re : Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    "... Un côté effrayant en plus d'un côté dangereux", c'est tellement bien dit. Et tellement vrai.

    Par contre et relativement à la solidité/liquidité du globe, j'ai souvenir que le noyau externe "reste" liquide -- ce qui permet le géomagnétisme. Juste pour préciser que cette rectification de préjugé erroné (sur la solidité/liquidité) concerne plutôt le manteau.

    Ou j'ai loupé quelque chose ?
    Dernière modification par noir_ecaille ; 04/10/2015 à 15h06.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  4. #3
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Oui, le noyau externe est liquide, mais il s'agit de metal; pas de roche silicatee.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  5. #4
    Saigneur44

    Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    "les spécialistes arrivent souvent à bien les prévoir."

    Ha...
    Je ne savais pas que les volcanologues faisaient aussi dans la voyance... -_-' Sur une échelle de temps géologique ou humaine ?

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    noir_ecaille

    Re : Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Question de modélisation du volcan, sa morphologie, son activité... Ensuite on surveille son évolution à travers plusieurs paramètres comme les micro-séismes (amplitude, fréquence, forme du front d'onde...), la nature de ses éruptions passées (explosions, effusions, identification chimique des rejets solides, gazeux, liquides...), le profile régional des failles...

    Comme un météorologue, c'est le recoupement et au besoin la rectification de multiples paramètres qui permettent de parfaire un modèle et de le rendre assez fiable pour s'autoriser à faire des prévisions.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  8. #6
    Phéni

    Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Solide, mais très malléable, parce que les pressions dépassent la résistance des matériaux en présence. De ce fait, il suffit d'une toute petite force supplémentaire, pour générer un mouvement.

  9. Publicité
  10. #7
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Citation Envoyé par Phéni Voir le message
    Solide, mais très malléable, parce que les pressions dépassent la résistance des matériaux en présence. De ce fait, il suffit d'une toute petite force supplémentaire, pour générer un mouvement.
    Il y a une confusion du terme malleable avec visqueux et/ou plastique. A ma connaissance, le manteau n'est pas tres malleable, il n'a pas de bonnes raisons de l'etre. Par contre, sa viscosite est plusieurs ordres de grandeurs en dessous des roches de surface (mais toujours 7 ou 8 ordres de grandeurs au dessus de la viscosite de la glace). A nos echelles humaines de grandeurs, il est difficile de considerer le manteau comme "mou".

    T-K
    Dernière modification par Tawahi-Kiwi ; 11/05/2016 à 02h06.
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  11. #8
    Phéni

    Re : Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    Il y a une confusion du terme malleable avec visqueux et/ou plastique. A ma connaissance, le manteau n'est pas tres malleable, il n'a pas de bonnes raisons de l'etre. Par contre, sa viscosite est plusieurs ordres de grandeurs en dessous des roches de surface (mais toujours 7 ou 8 ordres de grandeurs au dessus de la viscosite de la glace). A nos echelles humaines de grandeurs, il est difficile de considerer le manteau comme "mou".

    T-K
    Pour moi, malléable, c'est à dire que le manteau ne présente pas la dureté, la résistance d'une roche de surface.

    Pourquoi serait-il difficile de considérer le manteau comme mou, alors que nous savons que des panaches le traversent, que des plaques s'y enfoncent, que des courants y sont identifiés ?
    Parce que cela se produit sur de larges période de temps ? Effectivement, mais cela se produit.

  12. #9
    Tawahi-Kiwi
    Modérateur

    Re : Re: Vidéo - Interview : les volcans en 3 idées reçues décodées

    Citation Envoyé par Phéni Voir le message
    Pour moi, malléable, c'est à dire que le manteau ne présente pas la dureté, la résistance d'une roche de surface.
    Toutes ces notions: malleabilité, ductilité, dureté, tenacité, viscosité, fluidité, plasticité, etc. sont toutes des notions differentes et non des synonymes l'un de l'autre.

    Pour autant que je me souvienne, la malleabilité est la proprieté (des métaux) qui permet d'etre deformé (entre autre) sous l'effet d'une pression importante et soudaine. Lorsque le manteau est soumis a une contrainte de ce type, il est de comportement cassant, donc l'opposé d'un comportement malleable. Dans la nature, cela s'oberve sous la forme de dykes de basalte ou des veines hydrothermales ou ignees dans la peridotite.

    Parce que cela se produit sur de larges période de temps ? Effectivement, mais cela se produit.
    la notion absolue de "mou" est pour le moins vague. L'echelle de temps est en effet ce qui joue et c'est bien ce que j'indique dans mon message precedent par "echelle humaine". Dire qu'un glacier coule necessite un moment de reflexion; dire que le manteau "coule" alors que cela se passe a une echelle 100x a 10000x plus lente que la glace est encore un autre pas a franchir.
    Si on ne considere pas le temps, alors tout est mou, y compris l'acier le plus dur et la notion perd de son sens.

    Toutes ces notions sont relatives; le manteau ductile est beaucoup moins ductile que de nombreux composés de la vie de tout les jours, y compris le bitume utilise dans cette experience (le manteau de la LVZ est environ un milliard de fois plus visqueux); et n'est donc ductile qu'en comparaison avec les roches de surface.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)