Répondre à la discussion
Page 1 sur 3 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 90

Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?



  1. #1
    V5bot

    Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Le temps passe et sa dynamique nous empêche de rester au même instant de façon perpétuelle. Suivant ce raisonnement, il existe alors un moteur qui fait avancer les évènements. Mais est-il physique...

    Lire la suite : Interview : le moteur du temps est-il physique ?

  2. Publicité
  3. #2
    Pseudo156

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Merci pour ce sujet qui même si il apporte plus de questions que de réponses est très intéressant, à partir de la 3éme minute ça devient pas mal.J'aime bien Étienne Klein j'ai regardé une ou deux vidéos de ces conférences sur l'université de tous les savoirs et en terme d'objectivité il en a à revendre.
    Sinon à la question:
    le moteur du temps est-il physique ?
    Même si je n'aime pas être trop catégorique j'en mettrai ma main à couper, voir même les 2.

  4. #3
    EauPure

    Re : Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Le temps c'est le mouvement qui lui même dépend de l'énergie
    Le temps est relatif à l'énergie présente au point où il est mesuré
    alors n'est ce pas l'énergie qui est le moteur du temps ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  5. #4
    Alanares

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Bon(jourOUsoir) à Tou(te)s
    Merci à FS et au Pr Klein pour ce sujet : à mon humble avis, une question essentielle, peut être même la mère des questions de l’Univers !
    Abordons-la par exemple sous l’angle basique mais abyssal pour un petit ingénieur retraité comme votre serviteur : à « l’instant t» du Big Bang, Tout commence alors que l’Espace-Temps… n’existe pas encore ! Donc, dans ce contexte originel, que signifie « instant t » ? Ici l’explication physique risque bien de tourner en rond dans le piège d’un paradoxe. Inversement, si le temps n’intervient (= ne démarre ?) que lors d’une conscience pour le percevoir, alors il faut accorder une « conscience » à l’Espace-Temps dès l’instant t+dt ! Ce qui donnerait crédit à ceux qui envisagent une corrélation quantique entre tout « objet » présent dans l’Espace-Temps…
    Mais, rebelote : indépendamment de toute « conscience », si l’Univers subit une expansion (et même foudroyante dans les premières… millisecondes dite « inflation »!) cette dilatation est un mouvement avec un « avant » où il était plus petit que dans « l’après » où il sera plus gros…
    Bon sang, où ai-je rangé mon aspirine ?
    Cordialement,
    Papy Alanares

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    EauPure

    Re : Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    entre le petit et le plus gros il y a une différence d'entropie
    http://forums.futura-sciences.com/de...che-temps.html
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  8. #6
    jacquolintégrateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par Futura Voir le message
    Une grande partie des théories sur le temps font dépendre son moteur de l'observateur, notamment de sa conscience.
    Bonjour
    Dommage qu'il ne nous dise pas ce qu'est "la Conscience" !!
    Les Physiciens ne se méfieront jamais assez des théories !!
    Le temps est une donnée de l'expérience, comme l'Univers lui-même, irréductible à quoique ce soit d'autre (à d'éventuelles transformations mathématiques près, qui ne sont que de pures transcodages.)
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  9. Publicité
  10. #7
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Si on pose que l'entropie est le temps que nous percevons/mesurons
    l’univers étant un système fermé son entropie est constante donc le temps aussi
    Mais c'est localement, dans le structuration de la matière que l'entropie augmente donc que nous percevons le temps
    Ce ne sont que des hypothèses, dites moi si ça tient le route du temps
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  11. #8
    Mickey-l.ange

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Bonjour,

    Quelque chose m'intrigue dans la position d'Einstein :
    - d'un côté, Einstein développe l'idée de l'univers-bloc, reprise par exemple par Hawking : l'univers est, dans une sorte d'atemporalité, et c'est un événement psychologique humain qui donne à l'observateur la perception d'un écoulement ;
    - d'un autre côté, Einstein lui-même, avec la RR puis la RG, dit qu'une accélération ou un champ gravitationnel, c'est-à-dire un événement physique, modifie l'écoulement du temps propre de l'observateur. C'est par exemple la fameuse affaire des jumeaux.
    J'ai du mal à recoller les deux visions .
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 30/11/2015 à 08h05.

  12. #9
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Justement, avec l'entropie ça colle
    et j’ajouterai que puisqu'il y a augmentation d'entropie la ou la matière se structure et que l'entropie globale est constante alors dans les grand vides il y a diminution de l'entropie mais alors, est ce que la flèche du temps y est inversé ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  13. #10
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Salut,

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    J'ai du mal à recoller les deux visions .
    C'est la même différence de point de vue que :
    - être acteur dans un film
    - regarder la bobine du film posée sur la table ("univers bloc, atemporel")
    Keep it simple stupid

  14. #11
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    oups, Deedee81 ne m'ayant pas contredit, j'ajoute un nouveau paradoxe
    La vie c'est de la néguentropie alors elle remonterait le temps
    et effectivement, elle remonte le temps vers sa mort, là ou son entropie va augmenter, c'est pour ça qu'en vieillissant le temps semble s'accélérer
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  15. #12
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    La vie diminue son entropie en augmentant l'entropie de ce qu'elle consomme pour la diminuer
    en remplaçant entropie par temps
    La vie remonte le temps en accélérant le temps de ce qu'elle consomme pour le remonter
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  16. Publicité
  17. #13
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Je ne contredit pas mais c'est quand même vachement tiré par les cheveux
    Keep it simple stupid

  18. #14
    mh34
    Responsable des forums

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    La vie diminue son entropie en augmentant l'entropie de ce qu'elle consomme pour la diminuer
    en remplaçant entropie par temps
    La vie remonte le temps en accélérant le temps de ce qu'elle consomme pour le remonter

    Le temps est vraiment le sujet sur lequel j'ai lu le plus de délires sur ce forum...

  19. #15
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Je ne dis pas le contraire, c'est aussi tout nouveau pour moi ce genre de réflexion
    Mais où est ce un délire ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  20. #16
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    En cherchant la phrase : remplacer le temps par l'entropie, je n'ai trouvé qu'une seule réponse de google (c'est rare)
    essaye de comprendre pourquoi Gibbs a eu l'idée de remplacer le temps par l'entropie comme variable universelle.
    http://www.allocine.fr/communaute/fo...il=471630.html
    hors Gibbs a découvert l’enthalpie G = E - TS (E énergie, T température et S entropie)
    ce qui donne E = G + TS
    peut on écrire MC² = G + TS ?
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  21. #17
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    hors Gibbs a découvert l’enthalpie G = E - TS (E énergie, T température et S entropie)
    ce qui donne E = G + TS
    peut on écrire MC² = G + TS ?
    Non. Déjà, mc² est une formule incomplète. Et la thermo ne tient en général compte que des énergies de type énergie cinétique, énergie de liaison,...

    Si le sujet entropie / temps t'intéresse je te conseille très largement

    http://www.springer.com/gp/book/9783540680000

    J'en ai lu une bonne partie (voir le site de l'auteur : http://www.time-direction.de/)

    J'ai aussi écrit un très gros article sur le sujet, très technique (décohérence, entropie des états quantiques, classicalité, irréversibilité, etc...) malheureusement je ne l'ai pas encore uploadé (il m'a posé des problèmes à cause de sa taille, faudrait que je le découpe). C'est dommage car il devrait répondre à pas mal de tes interrogations.
    Keep it simple stupid

  22. #18
    Mickey-l.ange

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    C'est la même différence de point de vue que :
    - être acteur dans un film
    - regarder la bobine du film posée sur la table ("univers bloc, atemporel")
    Merci pour la réponse et d'accord avec cette analogie, sauf que le film défile à 24i/s, et cela est vrai pour tous les acteurs et spectateurs.
    Tandis que selon RR et RG, si certains acteurs accélèrent ou se trouvent dans un champ gravitationnel intense, ils commencent à se désynchroniser - ils n'ont plus la même vitesse de "défilement".
    J'ai du mal à me figurer comment cela apparaît dans l'univers-bloc.
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 30/11/2015 à 11h54.

  23. Publicité
  24. #19
    EauPure

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Ce qu'on peut dire c'est que MC² c'est l'entropie maximale lors de la rencontre de M avec son équivalent en antimatière
    ce qui est un cas très particulier.
    Par contre dans le soleil ce sont les énergies de liaison qui en se libérant augmente l'entropie
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  25. #20
    Mickey-l.ange

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    l’univers étant un système fermé son entropie est constante
    Il me semblait avoir lu autre chose, que l'entropie de l'univers augmentait, et que cela posait justement un problème :
    - dans les théories du big crunch : si l'univers implose, son entropie continue-t-elle d'augmenter ?
    - dans les théories des univers cycliques : lors du rebond, où passe l'accroissement d'entropie de l'univers antérieur ?
    Ou quelque chose de ce genre...

    Mais je cite cela de mémoire, et j'ai peut-être mal compris...
    Dernière modification par Mickey-l.ange ; 30/11/2015 à 12h08.

  26. #21
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Merci pour la réponse et d'accord avec cette analogie, sauf que le film défile à 24i/s, et cela est vrai pour tous les acteurs et spectateurs.
    Tandis que selon RR et RG, si certains acteurs accélèrent ou se trouvent dans un champ gravitationnel intense, ils commencent à se désynchroniser - ils n'ont plus la même vitesse de "défilement".
    J'ai du mal à me figurer comment cela apparaît dans l'univers-bloc.
    Je ne cherche pas à décrire une analogie parfaite, juste les deux points de vue.
    - D'une part le fait qu'on fait partie de l'univers en cours d'évolution
    - D'autre part, le film posé sur la table (et qui ne défile pas à 24 i/s : il est posé sur la table !). La vue de toute l'histoire d'un bloc.

    Evidemment, le "film univers" est plus compliqué et ne peut se représenter aussi simplement. En particulier, comme tu le signale avec les variations d'écoulement du temps. La variété espace-temps globale, à quatre dimension, est une variété courbe. Donc difficile à représenter (mathématiquement) et encore plus à visualiser (mentalement).

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Ce qu'on peut dire c'est que MC² c'est l'entropie maximale lors de la rencontre de M avec son équivalent en antimatière
    ce qui est un cas très particulier.
    Non, ça c'est totalement faux. Ca n'a rien à voir.

    Citation Envoyé par EauPure Voir le message
    Par contre dans le soleil ce sont les énergies de liaison qui en se libérant augmente l'entropie
    Non, c'est plus compliqué que cela. Des phénomènes énergétiques impliquant les liaisons peuvent être réversibles. L'entropie est une question statistique, pas seulement énergétique.

    Citation Envoyé par Mickey-l.ange Voir le message
    Il me semblait avoir lu autre chose, que l'entropie de l'univers augmentait, et que cela posait justement un problème :
    - dans les théories du big crunch : si l'univers implose, son entropie continue-t-elle d'augmenter ?
    - dans les théories des univers cycliques : lors du rebond, où passe l'accroissement d'entropie de l'univers antérieur ?
    Ou quelque chose de ce genre...
    Mais je cite cela de mémoire, et j'ai peut-être mal compris...
    Non, tu n'as pas mal compris. Pendant la phase big crunch, l'entropie continue d'augmenter. Et le passage par la singularité.... effacerait tout. Au conditionnel car c'est de la spéculation là.
    De toute façon, les observations actuelles ne penchent pas en faveur d'un univers cyclique.

    Il ne reste qu'un mystère à éclaircir (et je ne sais pas comment. Avec une théorie de tout ???) :
    l'irréversibilité est liée à l'augmentation d'entropie, c'est purement statistique. Mais d'où vient la faible entropie ? Si on remontre de proche en proche, de phénomène en phénomène, on arrive à la situation :
    l'univers (vu comme un tout) est asymétrique avec un endroit dans l'espace-temps de faible entropie (que nous appelons "le passé") et un de forte entropie (que nous appelons "le futur", cela n'a rien d'étonnant, la mémoire et le fonctionnement du cerveau sont aussi lié à l'entropie).

    Mais pourquoi dans l'ensemble de tous les états possibles de l'univers observe-t-on une telle asymétrie ? L'univers aurait pu n'être que chaos avec entropie élevée. Ou avoir un début et une "fin" de faible entropie (en fait, pour nous, le futur et la fin des temps serait à peu près au milieu de l'histoire de l'univers).

    Mystère. Si cette asymétrie peut s'expliquer par des lois physiques qui s'appliquerait à l'univers comme un tout, alors j'ai toujours soupçonné que cela avait un lien avec une asymétrie dans les lois de la physique : la violation de la symétrie T par les mésons K et B. Mais ça, c'est une idée très vague et extrêmement spéculative.
    Keep it simple stupid

  27. #22
    jacquolintégrateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message
    Mais pourquoi dans l'ensemble de tous les états possibles de l'univers observe-t-on une telle asymétrie ? L'univers aurait pu n'être que chaos avec entropie élevée. Ou avoir un début et une "fin" de faible entropie (en fait, pour nous, le futur et la fin des temps serait à peu près au milieu de l'histoire de l'univers).
    Bonjour
    À mon avis, la réponse est simplement que la "symétrie" est purement locale, c'est à dire, ne concerne que le domaine d'espace-temps où se trouve contenu l'Univers observable, ou plutôt, "observé". Rien ne prouve que l'Univers, "en totalité" soit limité aux 13 milliards d'années et aux 40 et quelques milliards d'années lumière concernés.
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  28. #23
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par jacquolintégrateur Voir le message
    Bonjour
    À mon avis, la réponse est simplement que la "symétrie" est purement locale, c'est à dire, ne concerne que le domaine d'espace-temps où se trouve contenu l'Univers observable, ou plutôt, "observé". Rien ne prouve que l'Univers, "en totalité" soit limité aux 13 milliards d'années et aux 40 et quelques milliards d'années lumière concernés.
    Cordialement
    Avec l'inflation, c'est en effet une possibilité envisageable. Je n'y avais pas pensé.
    Keep it simple stupid

  29. #24
    Pseudo156

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    En parlant de ça ce n'est pas le sujet mais j'aimerai en profiter pour donner le lien d'une application flash sympas http://htwins.net/scale2/
    Son nom est "The scale of the universe".

  30. Publicité
  31. #25
    vyse69

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Pour moi, le temps tel qu'on le défini n'existe pas. Je pense que le temps est entièrement psychologique, qu'il est créé uniquement par notre conscience.

    Ma façon de voir :

    Le futur n'existe pas encore, et le passé n'existe plus, seul l'instant présent existe, et un nouvel événement remplace l'ancien dans le présent.

    Lorsqu'on parle de ralentissement du temps près d'une masse, d'autant plus près ou dans un trou noir, car soumis à une accélération de la vitesse, en réalité le temps ne ralenti pas, puisqu'il n'existe pas. C'est le mouvement mécanique de la matière dans le l'instant présent (ou l'instant d’existence) qui est ralenti, le mouvement des atomes et des particules comme les photons à cause de l'intense force de gravité, et pour un observateur, c'est aussi sa conscience qui est ralentie, et donc sa perception, mais dans le même ordre de grandeur que la matière puisqu'ils sont liés. Pour lui-même, il n'est alors pas ralenti, mais les événements extérieurs à cet environnement sont accélérés. Tous ces événements se produisent en même temps, dans l'instant d’existence, à des vitesses différentes. C'est ainsi qu'on a une impression d'existence du temps.

    Si j'ai raison, alors le véritable voyage dans le temps serait impossible, puisque celui-ci n'existerait que par notre perception de la réalité à l'instant d'existence.

  32. #26
    EauPure

    Re : Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Le voyage dans le passé mais pas dans le futur puisque on peut s'éloigner de la terre à une vitesse relativiste, freiner et revenir dans le futur de la terre où nos petit enfant sont grand père
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  33. #27
    Fradzo

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Si le moteur du temps n'est pas physique, que peut il être. Si aucune vie n'existait, le temps existerait tout de même, mais pas de la même façon. La notion du temps dépend de la conscience que nous en avons. Le problème est que nous sommes limité par notre esprit qui ne peut l'envisager autrement, l'homme a longtemps cru que la terre était plate. La révolution sera quand nous le percevrons comme une dimension à part entière, ce n'est pas demain la veille.

  34. #28
    rocchr

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Dès le départ, la phrase "Le temps est doté d'une dynamique..." est une erreur philosophique et physique. En effet, le temps est un concept pur, donc qui n'a pas d'existence dans la réalité physique. Le reste qui suit est à l'avenant.

    De plus, dire que saint Augustin définit le temps comme la conscience qu'on en a est contraire à la vérité et opposé à la raison. Saint Augustin a posé de nombreuses hypothèses pour expliquer le temps, mais n'a jamais dit ou posé comme acquis que le temps dépend de notre âme ou de notre conscience ! Il a même dit dans ses confessions sur le temps qu'il n'a jamais pu expliquer ce que c'était que le temps. Donc merci à Mr Klein de respecter la pensée des auteurs qu'il cite.

    La physique définit le temps comme la mesure d'un mouvement : "La seconde est la durée de 9.192.631.770*périodes de la radiation correspondant à la transition entre les niveaux hyperfins F=3 et F=4 de l’état fondamental 6S½ de l’atome de césium 133".

    La philosophie et la physique ont donc défini toutes les deux, l'une déclarativement, l'autre physiquement, le temps comme la mesure d'un mouvement.

    Donc la question "le moteur du temps est-il physique ?" n'a strictement aucun sens. En effet, en remplaçant le mot "temps" par "mesure du mouvement", quel sens pourrait bien avoir la phrase : "le moteur de la mesure du mouvement est-il physique ?".

    La question initiale "le moteur du temps est-il physique ?" devrait plutôt être : "le moteur du mouvement est-il physique ?".

    Mais avant de répondre à cette question, il faut savoir ce qu'est le mouvement. Le mouvement en lui-même n'a pas d'existence propre. Il n'est que la généralisation de la notion de mouvement d'un être donné. Ainsi quand un être se déplace dans l'espace, on dit qu'il est en mouvement. Il faut donc définir au préalable l'espace et les êtres se mouvant dans cet espace sachant que tout être de l'univers, quel qu'il soit, meut.

    Une fois cela réalisé, il faut définir le moteur d'un mouvement. Peut-on, à proprement parler, employer le mot "moteur" ou bien le sujet à développer n'est-il pas plutôt la "cause" du mouvement ? S'il s'agit bien du moteur physique, il s'agit de comprendre ce qui fait que l'être se déplace dans l'espace à un instant donné. La physique a au moins partiellement déjà répondu à cette question en disant qu'un être se déplace à cause principalement d'un état qui lui a été communiqué par un autre être : énergie potentielle, cinétique,... Donc cet autre être est la cause principale de l'état communiqué, lui-même moteur du mouvement de l'être. (Si donc le moteur est caractérisé par une énergie, comment expliquer que E=mc^2, qui est définie par les physiciens comme une énergie, soit exprimée d'une certaine façon en fonction du temps ? Il y a là une aberration. Ceci remet totalement en cause les relativités).

    Enfin, en remontant, de façon ascendante, des effets observés sur les êtres, qui subissent un mouvement, aux causes ayant causé ce mouvement, on arrive à une suite ascendante de causes, soit infinie, soit finie.

    Si on considère que la suite ascendante des causes est infinie, deux cas se présentent :

    *****- soit on suppose qu'il peut exister un être extérieur à cet être-univers dont la suite ascendante des causes est infinie et dans ce cas, il existe un être supérieur qui cause l'existence de ces deux êtres, et de nouveau ainsi de suite jusqu'à atteindre l'être premier au délà duquel il n'y en a pas d'autre dans l'ascendance des causes...

    *****- soit on suppose qu'il ne peut pas en exister un autre. Nous sommes alors dans un être-univers clos et unique, que la suite ascendante infinie des causes soit cyclique ou différente.

    Le premier cas amène à un être, cause première de l'existence de tous les autres.

    Le deuxième cas revient à dire qu'enfermé dans un être (= univers) dont la suite ascendante des causes qui ne sont qu'internes est infinie, on n'a pas le droit de supposer l'existence d'un autre être, englobant ou séparé, sinon on reviendrait au premier cas. C'est pourquoi, cet être-univers engloberait absolument toutes choses existantes, il n'y aurait pas d'autre réalité en dehors de lui, afin de garantir l'infinité de la suite ascendante des causes internes. Il ne peut donc être qu'unique. Nous serions enfermés dedans et rien n'aurait le droit d'exister en dehors de lui. Dans ce cas, quelle serait la cause de l'existence de cet être-univers clos dont la suite ascendante des causes internes serait infinie ? Rien que poser cette question serait y répondre en supposant a priori l'existence d'un autre être en dehors de lui.

    Arrivé à ce stade, beaucoup d'autres questions se posent en particulier le problème de la quantification des êtres composant l'être-univers. Cette quantification est-elle finie ou infinie ? Il semble qu'elle soit finie. Si la quantification est finie, la seule raison de sa finitude est à trouver dans un être extérieur. En effet, pourquoi cette finitude-là et pas une autre ? La seule réponse de la raison est de dire qu'il la détient d'un être autre que lui. Si au contraire elle est infinie, alors pourquoi toutes les observations à ce jour tendent à prouver le contraire ?

    Donc en résumé à la question "la cause du mouvement est-elle physique ?", il n'y a que deux solutions :

    *****- soit il existe un être premier cause de tous les autres qu'on appelle Dieu (ce qui semble être attesté par la raison, la Révélation et par les nombreux indices de la physique, de l'astronomie et donc du Big Bang),

    *****- soit il faut concevoir un univers physiquement sans borne et en éternel mouvement, d'une quantification infinie, qui n'a pas eu de début et qui n'aura pas de fin, ce qu'en aucun cas la raison seule ne peut appréhender. La physique d'un tel système serait éternellement changeante, les constantes définissant cet univers n'existeraient pas, etc. Toutes les lois, absolument tout serait éternellement changeant.

    J'ai conscience qu'en beaucoup de points j'ai raccourci l'exposé, mais un sujet aussi vaste qui a tenu en haleine tant de personnes depuis des millénaires n'est pas prêt d'être clos. Bonne lecture !

  35. #29
    EauPure

    Re : Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Citation Envoyé par rocchr Voir le message
    comment expliquer que E=mc^2, qui est définie par les physiciens comme une énergie, soit exprimée d'une certaine façon en fonction du temps ? Il y a là une aberration. Ceci remet totalement en cause les relativités).
    sur wikipedia je ne comprend pas leur unités pour E/M qui devrait être en J/kg mais ça ne les arrangait pas pour retomber sur C avec la racine de E/M
    La masse d'un électron étant de 9,11×10-31 kg, on trouve bien :



    et donc :


    https://fr.wikipedia.org/wiki/E%3Dmc2
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  36. #30
    Lehollandais78

    Re: Vidéo - Interview : le moteur du temps est-il physique ?

    Bonjour,
    Le sujet est très intéressant, et je suis loin de tout comprendre avec mes modestes connaissance en physique.
    Quand on pose la question, quel est le moteur du temps, la question inverse peut-elle nous aider : "quel est le frein du temps? la vitesse et/ou la gravité, ne freinent-ils pas l'écoulement du temps?

Page 1 sur 3 12 DernièreDernière