Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre




  1. #1
    V5bot

    Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    L’un des enjeux de la COP21 est de trouver un accord international engageant les pays à réduire durablement leurs émissions de gaz à effet de serre. Ce ne serait pas un luxe. En novembre dernier,...

    Lire la suite : COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

  2. Publicité
  3. #2
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    en 2011, les 15 pays européens signataires du protocole de Kyoto avaient un niveau d’émission de GES inférieur de 14,1 % à celui de 1990
    Pas mal... bon faut dire que ça doit correspondre à la baisse d'industrialisation européenne, que cette baisse correspond à la hausse correspondante en Chine et que celle-ci correspond à la hausse des GES chinois

    Economiser l'énergie n'engendre qu'un changement de circulation des camions dans les zones industrialisés, par souci d'efficacité. Et de surcroît, du fait d'une concurrence de plus en plus déloyale, les zones non ou peu industrialisées sont forcées à s'industrialiser, c'est à dire à émettre des GES. Un autre effet pervers: l'efficacité peut permettre l'utilisation d'énergie coûteuse (les trucs de schistes ou bitumineux)
    Le protocole de Kyoto a surtout servi à une meilleure efficacité (économique, énergétique) mais dans la foulée, les GES ont augmenté d'avantage, avec un potentiel d'augmentation toujours plus grand
    Pour l'instant, le seul frein aux GES, ce serait la raréfaction et/ou un coût important des énergies émettant des GES, et non les blablas
    Dernière modification par moijdikssékool ; 04/12/2015 à 14h03.

  4. #3
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    pour étayer ces propos, j'ai trouvé cette source. On y trouve p15 une courbe sur l'évolution du CO2. En fait, la courbe d'émission de la part de la Chine augmente plus que ne baisse celle de l'Europe. Il y a une explication simple: parmi les camions qui ont été "déroutés", il y en a qui transportent du charbon pour faire de l'électricité (p19).
    Dans la foulée on trouve aussi une courbe sur l'efficacité énergétique (p18), c'est à dire l'efficacité à produire du PIB, elle s'est toujours améliorée (c'est vrai, il n'y a pas eu besoin de Kyoto pour cela...)

    Sinon, une dernière remarque sur l'article: il ne mentionne même pas l'Afrique. C'est pourtant tout un continent qui pourrait "suivre l'exemple" de la Chine. Imaginez: l'Europe a réussi a nettoyé son économie des bébêtes polluantes (on a quand même gardé nos voitures, faut pas pousser!) et s'en est débarrassée grâce à l'Asie et quelques-uns qui voulaient bien ̶ê̶t̶r̶e̶ ̶e̶x̶p̶l̶o̶i̶t̶é̶s travailler avec du charbon (pas cher, c'est mieux). On peut donc assez bien imaginer que la Chine veuille un jour, proche, se débarrasser de l'énorme pollution (charbon et accessoirement quelques suie de pétrole) qui a gagné ses villes en faisant appel (avec notre aide parceque si la Chine se délocalise, il va falloir rester dans la course...) à l'Afrique. Et qui dit pays en voie de développement, dit utilisation sans honte d'énergie fossile car, pour se développer, il faut... des camions! Et aussi un peu de charbon. Heureusement l'Afrique n'a pas beaucoup de charbon (qui est une énergie essentiellement domestique) mais elle a, l'espoir fait vivre les bisounours, du soleil. Encore que: on lui fera parvenir (comme on l'a toujours fait) les infrastructures fabriquées par nos soins (parceque bon, de toute façon, de l'acier, yen n'a pas en Afrique)

    Non, décidément, pour limiter les GES, va falloir attendre que les robinets s'assèchent


  5. #4
    AD 44

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    merci moijdikssékool!
    Dernière modification par AD 44 ; 05/12/2015 à 06h58.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  6. #5
    PIXEL

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Europe nettoyée ??? bof bof, sans mauvaise foi

    l'Allemagne ( donneur de leçons d'écologie) brule tourbe et charbon , pour avoir voulu supprimer le nuc ,

    http://blogs.lesechos.fr/dominique-s...le-a14646.html

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    trebor

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Bonjour à tous,

    ce graphique en page 17 est établi pour l'année 1990, la chine y est quasiment à la verticale, alors actuellement avec les chinois qui roulent en voiture c'est de loin le plus gros pollueur de la planète qui doit probablement dépasser l’Europe et l’Amérique réunies.
    http://www.developpement-durable.gou...monde_2015.pdf

    Merci également à moijdikssékool

    Si la chine ne se bouge pas sérieusement pour réduire sa pollution, nous sommes perdus
    Dernière modification par trebor ; 05/12/2015 à 08h37.
    il vaut mieux supprimer la cause que ses effets

  9. #7
    AD 44

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    je connais pas le cas de l'allemagne, mais à en "croire" les diverses interventions et témoignages sur ce forum, ce pays pollue plus qu'il ne le laisse penser... et la situation de la chine (ou d'autres) n'est probablement pas une excuse ou une occasion de dédouaner le comportement des pays européens.

    Pour avoir passé du temps dans des endroits divers et variés, la pollution visible et olfactive (respiratoire) est parfois tout simplement sidérante (rien de comparable avec Paris par exemple, qui semble t il connait aussi des épisodes critiques). Ma dernière expérience en date est celle de Calcutta, je ne saurais dire si le CO2 y est plus présent qu'ailleurs... En revanche, on y voit rarement le bleu du ciel, on tousse continuellement, on mouche noir sans arrêt... Une agglo de 16000000 de personnes dans un pays d' 1300000000, certes toute la population n'est pas motorisée (loin de là), mais les véhicules néanmoins très nombreux sont pour beaucoup d'un autre age (y compris et surtout les transports tels que bus et taxis)... la situation est telle qu'elle effraie et subjugue les occidentaux!

    La pays et la population ont tellement à faire sur beaucoup de sujets , comment pourraient ils avoir comme préoccupation première les émissions de CO2 . Rien qu'en matière environnementale et sanitaire, la seule gestion des déchets est un dossier monumental, celle de l'eau potable (et pas que) est plus que désespérante... Comment dans ces conditions demander à un pays de se bouger alors que le niveau de vie d'un tres grand nombre de ses habitants est au ras des paquerettes? Changer et moderniser le parc de véhicules (entre autre chose)? Comment faire en 20 ans?
    mon secret? ... Ne rien dire.

  10. Publicité
  11. #8
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Europe nettoyée ??? bof bof, sans mauvaise foi
    on a quand même délocalisé le plus emmerdant et ce qui reste est sujet aux normes et contrôles (et même si tout n'est pas parfait comme les passe-droits, tricheries, corruption et Cie)
    Rien qu'en matière environnementale et sanitaire, la seule gestion des déchets est un dossier monumental, celle de l'eau potable (et pas que) est plus que désespérante
    comparé au problème des GES, qui, en plus de poser de graves problèmes sur le long terme, demande à changer structurellement nos économies tellement une gestion efficace de ces émissions coûterait cher, les soucis des déchets ou même de l'eau (qui reste un gros problème, surtout s'il fait plus chaud) sont quasiment anecdotiques

  12. #9
    AD 44

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Si vous le dites...
    mon secret? ... Ne rien dire.

  13. #10
    AD 44

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    je ne pense pas uniquement aux plastiques qui trainent et ou aux diarrhées gênantes pour les touristes...

    rien qu'un exemple parmi de nombreux autres : http://www.opinion-internationale.co...eurt_4063.html
    mon secret? ... Ne rien dire.

  14. #11
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Si vous le dites...
    disons que le problème de l'eau fait partie des problèmes liés au GES. Si les glaciers ne disparaissaient pas, si certaines zones ne se mettaient pas à s'assécher l'été (du fait donc du réchauffement climatique, que l'on impute aux GES), si les précipitations restaient ce qu'elles étaient, on peut quand même dire que le problème de l'eau serait assez contenu et des solutions seraient trouvées au cas par cas. Quant au problème des déchets, s'il n'est pas directement produit par les GES, reste assez mineur: on devra encore trouver des ressources pour le résoudre si la hausse de la température reste contenue, pas si celle-ci atteint des sommets et qu'ainsi les problèmes (comme l'eau) deviennent insurmontables...

  15. #12
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    je ne pense pas uniquement aux plastiques
    je pensais que tu pensais au manque d'eau
    rien qu'un exemple
    C'est vrai qu'entre pas d'eau et de l'eau toxique, le résultat est le même. Disons que c'est quand même moins critique lorsqu'il y a de la pollution car les solutions sont quand même plus accessibles que lorsqu'il n'y a pas ou plus d'eau. D'ailleurs c'est l'idée qui devrait, malheureusement, s'imposer aujourd'hui: les pollutions devraient être considérées comme secondaires face à un réchauffement climatique au potentiel destructif plus important

  16. #13
    moijdikssékool

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    en fait, il y a divers problèmes à résoudre pour pouvoir traiter le problème des GES: soit les énergies fossiles ne peuvent permettre de dégager assez de ressources pour le traiter (par exemple, vu que le processus inverse de GES en hydrocarbures est énergétiquement un non sens, cela signifie qu'il faut inventer des procédés plus fino, qui n'existent pas forcément), soit nous ne sommes pas assez efficaces (on mobilise trop de ressources au divertissement par exemple) pour dégager des ressources, soit le traitement des déchets (et de l'eau polluée) demande trop de ressources (par exemple la réparation d'objet s'avère en général plus cher qu'un renouvellement complet, ce qui signifie que les ressources à mobiliser sont moins importantes si on minimise le recyclage) pour en dégager d'autres, soit l'exploitation sociale empêche certaines populations de dégager des ressources (inutile de citer un exemple, on m'aura compris)
    Bref, si résoudre le problème des GES devait se résumer à une histoire de coût, ce serait un peu comme si on devait contredire un principe thermodynamique ou signifier que but et fondement de nos sociétés forment un non sens (si on ne peut pas s'amuser pendant que d'autres et nous-mêmes triment au milieu des déchets, où va le monde?!). S'il faut par exemple allouer aux GES les ressources initialement allouées au traitements des déchets (et continuer à s'amuser pendant que d'autres et nous-mêmes triment au milieu des déchets), peut-être que l'ordre des priorités serait revu. On peut aussi moins s'amuser (mais pourquoi travaillerions-nous?) et permettre à d'autres populations de s'équiper (et en plus de ça on travaillerait pour d'autres?), mais est-ce envisageable?
    Dernière modification par moijdikssékool ; 05/12/2015 à 13h50.

  17. #14
    AD 44

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    ce que je signifie, c'est que certaines populations peuvent se permettre de voir plus loin que d'autres.

    Ainsi lorsque les pollutions en tout genre (de l'alimentation, de l'air et de l'eau) nous submergent déjà, provoquant de lourds dégâts sanitaires et que parallèlement on a besoin d'énergie pour (entre autre biensur) faire tourner des usines à médocs , faire fonctionner des centres de soins , traiter l'eau , les déchets...

    Quand la situation présente est à ce point dramatique que l'on parle de survie, est on en capacité de gérer et de prévenir les décennies à venir?

    On peut s'imaginer qu'il n'est pas facile , pour certaines populations, d'entendre un discours venant de 8000 bornes avertissant d'un changement climatique et imposant de ne pas utiliser le charbon ou le pétrole ... même si ce changement impacte (et impactera) en premier lieu ces mêmes populations, les enfonçant encore davantage.

    Bien entendu, des solutions alternatives existent probablement et nous autres avons bien une idée de ce qu'il leur faudrait... mais voilà le temps presse de partout et pour tout, on va donc au plus "simple"( qui est parfois le pire et le plus dégeu).
    Dernière modification par AD 44 ; 05/12/2015 à 14h39.
    mon secret? ... Ne rien dire.

  18. #15
    Archi3

    Re : Actualité - COP21 : les enjeux de la réduction des émissions de gaz à effet de serre

    Vu l'actualité, c'est peut être utile de faire un petit "up" de tout ce qui a été dit à la COP 21. Pour moi une question est : quand on voit que moins d'un an après, une élection d'un grand pays remet en cause les accords de Paris, quelle probabilité donne-t-on à ce que des accords signés à un instant t soient respectés pendant les 70 ans après par tout le monde ?