Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?



  1. #1
    RSSBot

    Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans, des pays recouverts par les eaux, rejoignant la légendaire Atlantide dans les profondeurs de la mer, des milliards d'habitants contraints de gagner des territoires en aplomb : Le scénario du prochain film catastrophe américain ? Non ! Les prévisions alarmistes d'une équipe de chercheurs américains, publiant leurs travaux dans la très sérieuse revue...

    Lire la suite : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

  2. Publicité
  3. #2
    moijdikssékool

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    plusieurs mètres pour 3 à 5° d'élévation de la T°C
    que dire des prévisions extrêmes de +11°C...
    la fin du texte précise que l'on ne peut comparer avec le passé parceque, en autres, le réchauffement était lent, sur des milliers d'années. Comme si un glacon mettait des milliers d'années à fondre quand la température augmente rapidement...
    combien de surfaces les terres émergées perdraient si l'eau montait de 1m, 10m?

  4. #3
    Jean-Luc P

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    La montée des eaux n'est pas un problème dramatique en soi : les populations peuvent bouger, abandonner des villes.
    C'est juste économiquement gênant, mais ça ne remet pas en cause l'espèce humaine.

    Quant aux conséquences d'une augmentation de 11°C d'ici 2100, c'est une autre histoire...
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  5. #4
    CHRISLEBLAY

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Habitant à Montréal, je regarde la neige et la glace qui fond lorsque l'on arrive au printemps. Je peux vous dire que c'est instantanné ! Dés que ça se réchauffe un petit peu tout disparaît.
    Alors c'est vraiment pas de la rigolade ce qui se passe, c'est mallheureusement la réalité.
    Il y a eu un article dans la Gazette ce Dimanche (journal local de montréal) sur les Inuits qui vivent dans les régions polaires.
    Ils ont eu cette année de la pluie (+8 C) alors qu'habituellement il fait -20C. Ils n'en revenaient pas
    (du jamais vu de mémoire d'homme). Le climat est malheureusement vraiment en train de changer.
    Mais comme d'habitude à chaque probléme, il n'y a que des solutions et c'est dans les mains de tous les individus qui doivent simplement moins rejeter de CO2.
    Il faut tout remettre en question sur les fonctionnements de nos sociétés et sur les fonctionnements individuels maintenant.

    Christophe
    http://www.actionclimatechange.com

  6. #5
    Jean-Luc P

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Salut,
    en tentant de collecter ce qui tourne autour du sujet, je vois clairement qu'il y a un biais difficile à éviter : à force de vouloir faire passer un message on a tendance a toujours parler des extrêmes : évacuation d'îles, érosion rapide au Sénégal, recul des glaciers alpins, réchauffement accru dans les zones péri-arctique...

    Afin de voir les conséquences globales il faut quantifier de manière globale. Oui ça se réchauffe plus vite dans le Nord Canadien qu'en Arabie Saoudite, mais il s'agit d'être objectif : quand on parle de changement climatique mondial il faut donner des quantifications globales.

    C'est bien dans le même esprit qu'on regarde des tendances, qu'on moyenne sur plusieurs années car la variation locale interannuelle est forte. Mais il ne faut pas se cantonner aux exemples régionnaux, car en cherchant bien il y a sans doute même des endroits où la tendance est au refroidissement.
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    LicenceXP

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    80 cm ou 5 mètre, quelle différence ? Vous croyez que la plupart des pays touchés ont les moyens de faire un barage pour 80cm de toute façon ? Ils doivent dans tout les cas s'apprêter à déménager...

  9. Publicité
  10. #7
    Tenacatita

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Bonjour,

    Il est toujours préfèrable de remonter à la source.
    Science a publié un important dossier reprenant notamment les résultats de 4 études récentes (données sismiques, données gravimètriques, données paléoclimatiques etc).

    L'introduction du dossier par Science avec liens hypertextes vers les articles :

    http://www.sciencemag.org/cgi/conten...urcetype=HWCIT

    Il y a donc de nombreux signaux qui vont dans le sens d'une accélération du processus. Pour les habitants des îles Tuvalu, ce n'est pas de la Science Fiction : l'élévation du niveau de la mer les chasse en ce moment de leur pays.

    Une discussion sur ce thème :
    New-York va-t-elle disparaître dans quelques années ?

    @+
    Dernière modification par Tenacatita ; 27/03/2006 à 20h12.

  11. #8
    Tenacatita

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Citation Envoyé par CHRISLEBLAY
    Habitant à Montréal, je regarde la neige et la glace qui fond lorsque l'on arrive au printemps. Je peux vous dire que c'est instantanné ! Dés que ça se réchauffe un petit peu tout disparaît.
    Alors c'est vraiment pas de la rigolade ce qui se passe, c'est mallheureusement la réalité.
    Il y a eu un article dans la Gazette ce Dimanche (journal local de montréal) sur les Inuits qui vivent dans les régions polaires.
    Ils ont eu cette année de la pluie (+8 C) alors qu'habituellement il fait -20C. Ils n'en revenaient pas
    (du jamais vu de mémoire d'homme). Le climat est malheureusement vraiment en train de changer.
    Mais comme d'habitude à chaque probléme, il n'y a que des solutions et c'est dans les mains de tous les individus qui doivent simplement moins rejeter de CO2.
    Il faut tout remettre en question sur les fonctionnements de nos sociétés et sur les fonctionnements individuels maintenant.

    Christophe
    http://www.actionclimatechange.com
    Christophe,

    Merci pour ce témoignage. Entièrement d'accord avec cette conclusion.

    @+

  12. #9
    000-XarG

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Citation Envoyé par CHRISLEBLAY
    c'est dans les mains de tous les individus qui doivent simplement moins rejeter de CO2.
    Facile à dire, mais est-ce possible? Alors que la population mondiale augmente, les petits efforts d'une minorité d'individus ne sont-ils pas annihilés par les agissements des autres?

  13. #10
    Hermiss

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Pour illustrer ce qu'on peut attendre ou non des efforts individuels, voici un article paru dans Le Figaro du 21-03-2006 :
    "La SNCF fait une infidélité à EDF en signant avec la SNET
    Eric de La Chesnais et Frédéric de Monicault
    21 mars 2006, (Le Figaro, rubrique Entreprises)

    La société ferroviaire vient de conclure un contrat de fourniture d'électricité avec la SNET, ancienne filiale des Charbonnages de France aujourd'hui détenue à 65% par l'espagnol Endesa.

    La concurrence joue aussi entre les entreprises publiques. La SNCF cherche à s'émanciper d'EDF. Elle vient de signer un contrat de long terme avec la SNET, ancienne filiale de Charbonnages de France et qui est aujourd'hui détenue à 65% par l'espagnol Endesa. Selon une note interne de la SNET et que s'est procurée Le Figaro, ce contrat représente «le plus important passé à ce jour avec un client final éligible pour l'activité commerciale de la SNET». Il porte sur la fourniture totale de 6,6 Twh pendant cinq ans, de 2007 à 2011. «Il représente l'équivalent de la consommation de l'agglomération de Metz pendant 6 ans.» La SNCF avait déjà passé des accords de court terme (un an) avec la SNET. L'entreprise publique se donne ainsi une meilleure visibilité et se garantit, en partie, contre les fluctuations du marché de l'électricité. D'autant que sa consommation va augmenter dans les prochaines années avec le développement du TGV.

    «Depuis 2003, deux types de charges ont fortement augmenté dans le budget de la SNCF, explique une source interne à l'entreprise publique. Il s'agit des péages d'infrastructures et de l'électricité.» La SNCF, qui bénéficiait pourtant de conditions préférentielles auprès d'EDF, s'est plainte à plusieurs reprises de l'augmentation de sa facture d'électricité. Sans succès. En juillet 2004, devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, Louis Gallois, le président de la SNCF, s'était insurgé contre la flambée du prix de l'énergie pour son entreprise. Il s'inquiétait d'une augmentation de 46% à 553 millions d'euros de la facture de la SNCF qui est le troisième consommateur d'électricité en France.

    Pour la SNET, c'est un grand pas en avant. Elle renforce sa position de troisième producteur d'électricité dans l'Hexagone derrière EDF et la CNR (détenue à 49,95% par Suez). Elle double ses ventes en France, en passant de 5,5 Twh à 12,3 Twh fournis aux 400 sites de ses 159 clients (Auchan, Smart, France 3, Le Bon Marché). Le contrat avec la SNCF a été signé après plusieurs années de négociations. La note interne de la SNET insiste «sur l'élaboration de ce contrat qui a nécessité le fruit de trois années d'étroite collaboration et de confiance avec la SNCF». Ce contrat, qui doit encore être présenté au conseil d'administration de la SNET, intervient dans un contexte politiquement très sensible avec le projet de fusion entre Suez et Gaz de France et les ambitions de l'italien Enel en France. Cela explique pourquoi ni la SNCF ni son nouveau fournisseur, qui l'ont finalisé le 22 février, ne l'ont pas encore annoncé officiellement. "

    Sur ce, j'ai fait quelques calculs puis écrit à Nicolas Hulot :

    "Cher M Hulot,

    Votre « Défi pour le Terre » a recueilli à ce jour 350 000 adhésions (dont la mienne). Sur le front du climat, l’effort consenti par ces personnes pourrait réduire de 180 000 t d’équivalent CO2 par an leurs émissions de gaz à effet de serre.

    Or, un article récent du Figaro (ci-joint) nous apprend que la SNCF aurait signé avec la SNET un contrat de fourniture de 6,6 TWh d’électricité pour les années 2007 à 2011, soit 80 % de ses besoins. Ce contrat de 6,6 milliards de kWh a été perdu par EDF.

    Les émissions de CO2 d’EDF étaient en 2004 de 42 g/kWh. Celles prévues par la SNET (groupe Endesa) pour les années 2005-2006-2007, dont les centrales fonctionnent au charbon, sont de 980 g/kWh .

    Un calcul simple montre que ce sont près de 6 200 000 t de CO2 supplémentaires que la SNCF va faire rejeter dans l’atmosphère, soit plus de 1 200 000 t/an à partir de l’année prochaine : cette décision annulera près de 7 fois ce que le Défi pour la Terre a obtenu à ce jour.

    Ce faisant, cette entreprise, dont le manque de fiabilité avec ses grèves à répétition contribuait déjà à augmenter le trafic routier de personnes comme de marchandises et les émissions de GES qui vont avec, franchit un nouveau palier dans l’ignominie. Les termes les plus vulgaires me viennent à la bouche pour qualifier cette façon d’insulter et de détruire le travail des gens de bonne volonté.

    Sous réserve que cette information du Figaro soit confirmée, je tire de cette catastrophe les deux enseignements suivants :

    - Déréguler les marchés de l’énergie sans que les externalités environnementales soient incluses dans les prix était une faute majeure. Le marché des quotas d’émission de GES n’est pas aujourd’hui assez pénalisant pour les grands pollueurs.

    - Le nombre des adhérents au Défi pour la Terre me semble plafonner, ce qui n’est pas une surprise : on ne peut attendre ce genre d’engagement volontaire auto-pénalisant de plus de 10 à 20 % de la population. Les cas du tabagisme et de l’hécatombe routière sont éclairants : les campagnes de communication ne sont efficaces que comme préparation à l’acceptation de mesures contraignantes, qui doivent être prises par les pouvoirs publics.

    N’ayant pas la notoriété requise pour une action d’envergure, je me permets de vous proposer d’engager la vôtre dans des opérations telles que :

    - Obtenir confirmation ou démenti de ce contrat. Obtenir des informations sur les motifs de la décision d’EDF : guerre des prix ? autres ?

    - Pilonner la SNCF par tous les moyens légaux pour la faire revenir sur sa décision (pétitions, lobbying politique et médiatique, campagnes diverses…).

    - Soutenir la mise à l’étude de l’application des mesures proposées par Jean-Marc Jancovici et Alain Grandjean dans leur dernier ouvrage « Le plein s’il vous plaît ». Au passage, obtenir des grands médias la couverture que ce livre mérite, alors qu’ils l’ont pour la plupart négligé à ce jour.

    En espérant que vous pourrez agir en ce sens, je vous prie de recevoir, M Hulot, l’expression de ma profonde gratitude pour ce que vous avez déjà accompli."

    Pas de réponse ni d'accusé de réception à ce jour.

  14. #11
    Hermiss

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Petit rappel : pour que le niveau des océans monte, il n'est même pas nécessaire que les glaciers du Groendland et de l'Antarctique fondent, il suffit qu'ils partent à la dérive sous forme d'icebergs (qui peuvent mettre des décennies à disparaître totalement). Or c'est justement une accélération du déplacement des glaciers côtiers vers la mer que l'on observe.
    Depuis une paire d'années, c'est un leitmotiv dans la plupart des dépêches concernant le climat : les mesures dépassent ce que l'on attendait ("more than previously thought" est la formule la plus courante). J'espère que le rapport 2007 du GIEC en tiendra compte.

  15. #12
    moijdikssékool

    Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    En juillet 2004, devant la commission des finances de l'Assemblée nationale, Louis Gallois, le président de la SNCF, s'était insurgé contre la flambée du prix de l'énergie pour son entreprise
    il exagère un peu, l'énergie que consomme un train est ridicule et est très vite renflouée par ne serait-ce que la présence de quelques places assises dans le train
    il veut nous faire comprendre qu'il y a trop de dépenses à côté (3600 suppressions de postes cette année, ce sont des départs à la retraite non remplacés)

  16. Publicité
  17. #13
    Hermiss

    Thumbs down Re : Vers une hausse de 4 à 6 mètres du niveau des océans ?

    Sur ce, passant à l'action, le sieur Gallois commande son électricité 2007-2011 à la SNET (ex CDF, 980g CO2/kWh) au lieu d'EDF (42 g CO2/kWh), ce qui fera rejeter 1,2 million de tonnes de CO2 en plus par an (soit 12 g de plus par km x passager).

    Pendant ce temps, les 350 000 signataires du "Défi pour la Terre" de Nicolas Hulot se sont engagés à réduire leurs émissions de CO2 de 180 000t/an. Cherchez l'erreur !

    Et la SNCF avait signé en 2003 un partenariat "développement durable" de 3 ans avec l'ADEME ! lls ont visiblement mieux étudié le volet économique que le volet environnement du DD...

    Source : le Figaro du 21/3/2006

Discussions similaires

  1. Hausse du niveau des mers
    Par harmoniciste dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 08/09/2016, 18h23
  2. Élévation du niveau moyen des océans
    Par Lindaaa dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 17
    Dernier message: 20/04/2012, 02h04
  3. Fonte de la banquise et niveau des oceans
    Par cantal dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 19
    Dernier message: 09/11/2007, 18h15
  4. Cartes simulation hausse du niveau de la mer en France
    Par darta dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/02/2007, 18h11
  5. Montée du niveau des océans
    Par Alain28 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/12/2006, 15h58