Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 47

Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?



  1. #1
    V5bot

    Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Des mesures fines effectuées avec Hubble, qui montrent une accélération de l'expansion trop forte, jettent un doute sur le modèle cosmologique standard. Peut-être faut-il réviser nos idées sur...

    Lire la suite : L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

  2. Publicité
  3. #2
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Salut,

    Citation Envoyé par V5bot Voir le message
    Des mesures fines effectuées avec Hubble, qui montrent une accélération de l'expansion trop forte, jettent un doute sur le modèle cosmologique standard.
    Je trouve l'affirmation un peu abusive car, après tout, on ne connait pas du tout l'origine de cette accélération. On a juste un ensemble (un gros paquet) d'hypothèses plausibles.

    Le Modèle Standard est donc essentiellement adapté de manière phénoménologique sur cette accélération observée. Et que cette accélération soit x, y ou z, le modèle n'en devient pas faut pour autant. Ca invalide juste, éventuellement, certaines des hypothèses.

    Par contre, l'info et l'article restent intéressant. Merci,
    Keep it simple stupid

  4. #3
    mtheory

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par Deedee81 Voir le message

    Le Modèle Standard est donc essentiellement adapté de manière phénoménologique sur cette accélération observée. Et que cette accélération soit x, y ou z, le modèle n'en devient pas faut pour autant. Ca invalide juste, éventuellement, certaines des hypothèses.
    Pas vraiment, le modèle cosmologique standard prend lambda comme constant, donc il ne contient pas des trucs comme la quintessence qui sont de extensions du modèle cosmologique standard.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  5. #4
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Salut,

    Citation Envoyé par mtheory Voir le message
    Pas vraiment, le modèle cosmologique standard prend lambda comme constant, donc il ne contient pas des trucs comme la quintessence qui sont de extensions du modèle cosmologique standard.
    D'accord merci. J'ignorais qu'on prenait une valeur constante dans le MCS.
    Keep it simple stupid

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    clatourre

    Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Ha ! La mystérieuse constante cosmologique…
    Mais qu’arrivera-t-il si l’on pouvait la déterminer formellement ? (http://vixra.org/abs/1603.0121)

  8. #6
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Salut,

    Citation Envoyé par clatourre Voir le message
    Ha ! La mystérieuse constante cosmologique…
    Mais qu’arrivera-t-il si l’on pouvait la déterminer formellement ?
    Ce serait formidable.

    Attention aux articles dans vixra. La plus part ne sont que des torchons dont la meilleure place est la poubelle. Cet article, que j'avais déjà examiné, ne fait pas exception.
    Et pour cause. Ceux qui n'arrivent pas à publier ailleurs publient sur vixra. Et s'ils n'arrivent pas à publier, ce n'est pas pour rien, c'est parce que leurs articles ne valent rien. Il doit y avoir des exceptions, je n'ai pas tout regardé sur vixra (je dois avouer que j'ai autre chose à faire ), mais ça reste ça : des exceptions.

    Pour des articles en accès libre, je conseille ArXiv. Il est vrai que là aussi il y a quelques jolies bouses, j'en ai vu plusieurs, mais au moins sur ArXiv, ce sont les mauvais articles qui sont l'exception. Si on cherche de jolies perles, mieux vaut regarder là où i y a des huîtres que dans l'océan arctique, autant maximiser ses chances
    Keep it simple stupid

  9. Publicité
  10. #7
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Moi je serais surpris si on démontrait que l'énergie noire serait supérieur a l'énergie du a la gravité attractive, tant que cela n'est pas démontré, je ne me fait pas de sousci. .
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  11. #8
    mike.p

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Bonjour tous ,

    comment arrive-t-il à la 1re équation de la page 2 ( il ne les a pas numérotées ), quand il écrit :
    "Voyons tout d’abord ce qui se passe lorsque l’on contracte les équations (RGκΛ) avec la métrique inverse inverse (g-munu)." ?

    C'est la construction de la démonstration qui interroge ... On part de (1) , on en déduit ( 2 ) , on transforme ( la question ) , puis on réinjecte (2) dans (1) pour conclure. En fait, tout est dans la transformation ci dessus. C'est clairement elle qui induit la relation pseudo linéaire, elle devrait suffire à une démonstration. Or l'explication de sa validité manque de détails. Ou alors c'est un coup des approximations avec les termes d'ordres supérieurs qu'on redécouvre plus loin avec des conséquences sur la cohérence ...

    Je me garderais bien d'affirmer que l'auteur a tort sur le fond. Mais si Deedee le dit, c'est du temps de gagné !

  12. #9
    mike.p

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par V5bot Voir le message
    Des mesures fines effectuées avec Hubble, qui montrent une accélération de l'expansion trop forte, jettent un doute sur le modèle cosmologique standard. Peut-être faut-il réviser nos idées sur...

    Lire la suite : L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?
    Quelles sont les suggestions de modifications du modèle standard ? Est ce que les sorties d'articles sur les masses cachées des neutrinos ( 4e famille formellement exclue par Wmap et Planck ) et des "trous noirs plus nombreux et plus gros qu'on ne le croyait" participent au débat ? En gros, est ce du cosmétique qui n'aura des implications que sur les prédictions d'évolutions ? ou bien est ce plus profond ?

  13. #10
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    Moi je serais surpris si on démontrait que l'énergie noire serait supérieur a l'énergie du a la gravité attractive, tant que cela n'est pas démontré, je ne me fait pas de sousci .
    C'est précisément ce qui est mesuré :
    Ωm = 0.3 (composante attractive)
    ΩΛ = 0.7 (composante répulsive)
    Parcours Etranges

  14. #11
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    C'est précisément ce qui est mesuré :
    Ωm = 0.3 (composante attractive)
    ΩΛ = 0.7 (composante répulsive)
    Salut;
    je suppose que ces composantes représentent l'attraction et la répulsion entre les super amas de galaxies, cependant moi je tien compte aussi des répercussions des rapprochements des galaxies a l'intérieur de ces super amas de galaxies.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  15. #12
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    Salut;
    je suppose que ces composantes représentent l'attraction et la répulsion entre les super amas de galaxies, cependant moi je tien compte aussi des répercussions des rapprochements des galaxies a l'intérieur de ces super amas de galaxies.
    Ah j'avais peut être mal compris en effet. Tu veux dire que tu ne te fais pas de soucis parce que (ou tant que...) la valeur de Λ n'est pas capable de dissocier les amas, les galaxies, etc (scénario de Big Rip) ?

    Si c'est ça effectivement y'a pas de soucis à se faire dans l'immédiat ^_^.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 18/04/2016 à 06h37.
    Parcours Etranges

  16. Publicité
  17. #13
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Ah j'avais peut être mal compris en effet. Tu veux dire que tu ne te fais pas de soucis parce que (ou tant que...) la valeur de Λ n'est pas capable de dissocier les amas, les galaxies, etc (scénario de Big Rip) ?

    Si c'est ça effectivement y'a pas de soucis à se faire dans l'immédiat ^_^.
    Non ce n'est pas cela, je sais que le centre des super amas s'éloignent les un des autres avec une vitesse de plus en plus grande, la gravité attractive domine dans les super amas,
    je n'ai pas de souci parce que je suppose que la troisième loi de Newton(action et réaction) est valable au point de vu de l'égalité des énergies responsable des attractions et des répulsions, tout comme le levier d'Archimède lorsqu'il est activé vérifie l'égalité des énergies de par et d'autre du point d'appui;

    l'énergie d'attraction des galaxies a l'intérieur des galaxies serait égal a l'énergie de répulsion entre les super amas de galaxies.

    Il faut rechercher l'action et la réaction et considérer l'égalité des énergies, c'est nécessaire, je n'en doute pas, on n'a pas encore démontré la supériorité de l'énergie responsable de la répulsion(énergie noire) sur l'énergie gravitationnelle responsable de l'attraction(dans les super amas), voila pourquoi je n'ai pas de souci.
    Dernière modification par b1a2s3a4l5t6e7 ; 19/04/2016 à 00h36.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  18. #14
    b1a2s3a4l5t6e7

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    l'énergie d'attraction des galaxies a l'intérieur des galaxies serait égal a l'énergie de répulsion entre les super amas de galaxies.
    Je doit corriger;
    l'énergie d'attraction du aux galaxies qui se rapprochent a l'intérieur des super amas de galaxies serait égal a l'énergie de répulsion entre les super amas de galaxies.
    Merci de votre attention et de votre intérêt.

  19. #15
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par b1a2s3a4l5t6e7 Voir le message
    Non ce n'est pas cela, je sais que le centre des super amas s'éloignent les un des autres avec une vitesse de plus en plus grande, la gravité attractive domine dans les super amas,
    je n'ai pas de souci parce que je suppose que la troisième loi de Newton(action et réaction) est valable au point de vu de l'égalité des énergies responsable des attractions et des répulsions, tout comme le levier d'Archimède lorsqu'il est activé vérifie l'égalité des énergies de par et d'autre du point d'appui;

    l'énergie d'attraction des galaxies a l'intérieur des galaxies serait égal a l'énergie de répulsion entre les super amas de galaxies.

    Il faut rechercher l'action et la réaction et considérer l'égalité des énergies, c'est nécessaire, je n'en doute pas, on n'a pas encore démontré la supériorité de l'énergie responsable de la répulsion(énergie noire) sur l'énergie gravitationnelle responsable de l'attraction(dans les super amas), voila pourquoi je n'ai pas de souci.
    Ah...

    Alors non, pas du tout. Aucune théorie ne postule la moindre équivalence de type action-réaction ou effet de vase communiquant entre la gravité à l'intérieur des amas et l'expansion de l'univers. Tu dois les considérer comme deux phénomènes séparés.

    La valeur de la constante cosmologique intégrée dans les modèles d'expansion, notamment, résulte d'un ensemble de mesure, elle n'est contrainte par rien au sein de la théorie.

    Et son importance dans l'univers est directement proportionnel au volume, qui ne fait qu'augmenter.
    Dernière modification par Gilgamesh ; 19/04/2016 à 08h03.
    Parcours Etranges

  20. #16
    f.oreste

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    je croyais que le bigbang était seulement en expansion dans le vide, et que c'était son "plein" qui le forçait a remplir le vide, et que plus celui-ci rempli le vide, plus il est large et moins la gravité est forte, donc plus il s'expand rapidement... pourquoi une énergie en plus ???

  21. #17
    EauPure

    Re : Re: Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    parce qu'on a constaté que plus les galaxies sont lointaines, plus elles s'éloignent rapidement de nous au point qu'il y a une limite à notre univers observable car certaine s'éloignant de nous plus vite que la lumière nous ne pouvons plus les observer.
    Notre univers observable se vide donc d'autant plus vite que l’expansion accélère.
    La béatitude est l'attitude de l’abbé : la théorie bleue

  22. #18
    mmanu_F

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    salut laurent,

    en discutant sigmas sur le sujet et sur un autre fil, je me suis rendu compte que l'artiXle de riess et al. (lié dans ton post) avait été modifié sur arxiv et la différence ne semble pas négligeable (je n'ai regardé que l'abstract), puisque l'écart avec Planck est passé de 3.0 sigmas à 3.3 sigmas.
    La voie ardue mais juste du révolutionnaire conservateur : bâtir en détruisant le minimum.

  23. Publicité
  24. #19
    moijdikssékool

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Par conséquent, moins elles apparaissent lumineuses, plus elles sont loin. Leur décalage spectral vers le rouge indique la date de leur occurrence dans l’histoire de l’univers. Des mesures de date et de distance, cela nous donne des vitesses et, finalement, des changements de vitesses, c'est-à-dire des accélérations.
    pas évident, il faut déjà une référence (si on a trouvé une supernovae dans la galaxie d'Andromède, connaît-on sa distance précisément, à moins de 2%?)
    et si on peut mesurer précisément une dérive spectrale, est-ce que la différence de variation de luminosité entre deux céphéides ne varient pas de plus de 2%?
    Bref, comment en arrive-t-on à une précision de 2.4%?!

  25. #20
    Nicophil

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par mmanu_F Voir le message
    en discutant sigmas sur le sujet et sur un autre fil

    l'écart avec Planck est passé de 3.0 sigmas à 3.3 sigmas.
    Un message sur l'autre fil :
    Citation Envoyé par Gilgamesh Voir le message
    Bien entendu, ce qui précède n'implique pas que la question de savoir si Λ et CDM désignent des réalités physiques soit sans objet. Ça reste un enjeu scientifique majeur.
    En effet, le Modèle dit standard (n')est (qu')un modèle phénoménologique : "obscure matière" et surtout "obscure énergie" sont des étiquettes sur des phénomènes mais on ne prétend pas en avoir une connaissance en profondeur.

    Maintenant "ce qui précède" est :
    C'est un modèle, point. Il est simple et marche correctement pour rendre compte de :
    - l'existence et la structure du fond diffus cosmologique ;
    - la structure à grande échelle de l'univers observable et la distribution des galaxies ;
    - l'abondance des éléments légers ;
    - l'accélération de l'expansion de l'univers.

    C'est à comprendre comme un acquis définitif. J'entend par là que dans un siècle un astrophysicien pourrait très bien utiliser ce modèle pour faire des prédictions utiles par exemple de formation des structures où il donne de bon résultat, même si le modèle XYZ alors en vigueur fonctionne sans Λ ni CDM. Imaginons simplement que XYZ soit extrêmement exigeant en puissance de calcul et n’entraîne un écart avec les prédictions de ΛCDM qu'à la sixième décimale sur le phénomène étudié. De la même façon que personne n'utilise la relativité générale pour faire des calculs d'éphémérides.
    Il y a un total hiatus entre "acquis définitif" sauf à la marge ("sixième décimale") et l'écart en sigmas qui augmente de semaine en semaine.
    Donc on nous (moi, Gilgamesh, etc.) aurait menti si je comprends bien ?
    Dernière modification par Nicophil ; 29/05/2016 à 14h19.
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

  26. #21
    papyscha

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par mmanu_F Voir le message
    salut laurent,

    en discutant sigmas sur le sujet et sur un autre fil, je me suis rendu compte que l'artiXle de riess et al. (lié dans ton post) avait été modifié sur arxiv et la différence ne semble pas négligeable (je n'ai regardé que l'abstract), puisque l'écart avec Planck est passé de 3.0 sigmas à 3.3 sigmas.
    Le billet de Adam G.Riess http://arxiv.org/abs/1604.01424v2 du 17 may 2016 : « Our best estimate of 73.00+/-1.75 km/sec/Mpccombines the anchors NGC4258, MW, and LMC, and includes systematic errors for afinal uncertainty of 2.4%. This value is 3.3 sigma higher than 66.93+/-0.62km/sec/Mpc predicted by LambdaCDM with 3 neutrinos with mass 0.06 eV and thePlanck data, but reduces to 2.0 sigma relative to the prediction of 69.3+/-0.7km/sec/Mpc with the combination of WMAP+ACT+SPT+BAO, suggesting systematicuncertainties in CMB measurements may play a role in the tension. ».

    Amitiés.
    Dernière modification par myoper ; 29/05/2016 à 16h30. Motif: Ecrire gros équivaut à crier.

  27. #22
    papyscha

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par papyscha Voir le message
    Le billet de Adam G.Riess http://arxiv.org/abs/1604.01424v2 du 17 may 2016 ...
    Nouveau communiqué de A. Riess confirmant les précédents https://www.spacetelescope.org/news/heic1611/ 2/06/2016

  28. #23
    Nicophil

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Le vieux modèle d'Einstein-de Sitter n'a pas résisté aux observations. Voici ce que Luminet écrivait à la fin du siècle dernier :
    http://luth.obspm.fr/~luminet/Books/FL.html#ffn117

    Il est remarquable qu'aujourd'hui encore, des adversaires acharnés du Big Bang - souvent pour des raisons extra scientifiques - se focalisent sur une possible incompatibilité entre l'âge de l'univers théorique (calculé à partir de la constante de Hubble) et l'âge des plus vieux objets de l'univers (non plus la terre, mais les plus vieilles étoiles) [106]. Dans cette confrontation, certaines valeurs des paramètres dont dépend l'âge théorique de l'univers - par exemple le rapport de la densité réelle à la <<densité critique>> et la constante cosmologique, sont trop vite oubliés.
    Maints cosmologistes ayant longtemps supposé que la densité était égale à la densité critique, pour des raisons diverses mêlant l'histoire (le modèle d'Einstein - de Sitter servant de référence), la simplicité (le calcul étant plus facile) et la mode (la jolie théorie de l'inflation permettant de justifier l'assertion), les adversaires du Big Bang ont eu beau jeu d'annoncer à grand fracas la mort du modèle, relayés aussitôt par une presse avide de nouvelles sensationnelles. Il est en effet plus intéressant d'annoncer au grand public qu'une théorie célèbre (bien qu'incomprise) est morte, plutôt que d'avouer qu'elle résiste bien aux observations à l'intérieur de certaines <<barres d'erreur>>. Combien n'a-t-on pas vu d'articles dans la presse de vulgarisation scientifique faisant leur titre sur la <<mort du Big Bang>>! Or, si le modèle ultra-simplifié d'Einstein-de Sitter, avec la densité critique et la constante cosmologique nulle, semble effectivement écarté par les observations, les modèles de Big Bang pour des valeurs de la densité cinq ou dix fois inférieures à la valeur critique - compatibles avec ce qui est précisément observé - résistent parfaitement à la confrontation des âges...
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

  29. #24
    mmanu_F

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Salut,

    encore une nouvelle nouvelle, pour ceux et celles qui l'auraient râté. Gaia a publié les résultats des 14 premiers mois d'observation des étoiles de la galaxie et Riess et al. en ont profité pour en déduire la valeur locale de la constante de Hubble et conclure que l'écart avec la valeur inférée par les mesure du fonf cosmo par Planck dans le cadre du modèle stnadard de cosmo, était toujours présent, toujours pas significatif, mais ça devrait finir par arriver pendant les 5 ans d'observation prévus pour Gaia.
    La voie ardue mais juste du révolutionnaire conservateur : bâtir en détruisant le minimum.

  30. Publicité
  31. #25
    mmanu_F

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    D'ailleurs, je viens de relire le titre du fil et je répondrais : bien au contraire, on a ici peut-être un portail pour enfin la comprendre un peu mieux, l'énergie noire.

    Et en creusant un peu, j'ai vite trouvé une réponse à la question "Et si la différence est réelle, quelles conséquences pour notre compréhension ?", une réponse surprenante pour tout dire.

    Mais non, ça ne vous intéresse probalbuement pas. Vous préférez certainement attendre que l'écart entre les deux observations soit confirmé avec un niveau de confiance sérieux. Vous êtes bien las de ces théoriciens qui théorisent dans le vide. Vous avez raison, je vais garder ce petit article entre moi et ceux qui l'on écrit. On vous le garde au chaud pour plus tard, si le besoin devient substantiel.
    Dernière modification par mmanu_F ; 27/09/2016 à 20h07.
    La voie ardue mais juste du révolutionnaire conservateur : bâtir en détruisant le minimum.

  32. #26
    invite06459106

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Sympa comme façon d'appâter...
    Du coup, même ceux que cela pourrait intéresser non qu' a être patient....
    Les théoriciens sont là pour théoriser, c'est potentiellement intéressant, après cela passe au couperet des observations, mais en attendant, si tu veux bien partager la possible réponse...ma lassitude est loin d'en être à ses prémisses.

  33. #27
    Nicophil

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Citation Envoyé par Nicophil Voir le message
    Le vieux modèle d'Einstein-de Sitter n'a pas résisté aux observations. Voici ce que Luminet écrivait à la fin du siècle dernier : http://luth.obspm.fr/~luminet/Books/FL.html#ffn117
    Or, si le modèle ultra-simplifié d'Einstein-de Sitter, avec la densité critique et la constante cosmologique nulle, semble effectivement écarté par les observations
    Hey, hey, pas si sûr du tout que ça en fait : http://www.nature.com/articles/srep35596

    Le modèle «standard» de la cosmologie est fondée sur la base que le taux de l'univers d'expansion accélère à l'heure actuelle - comme cela a été déduit à l'origine du diagramme de Hubble des supernovae de type Ia. Il existe maintenant une bien plus grande base de données de supernovae pour nous permettre d'effectuer des tests statistiques rigoureux pour vérifier si ces «bougies standardisables» indiquent en effet l'accélération cosmique. Compte tenu de la procédure empirique par laquelle des corrections sont apportées à leurs valeurs absolues pour permettre la forme variable de la courbe de lumière et de l'extinction par la poussière, nous trouvons, de façon plutôt surprenante, que les données sont encore tout à fait compatibles avec un taux constant d'expansion.
    Dernière modification par Nicophil ; 23/10/2016 à 21h11.
    La réalité, c'est ce qui reste quand on cesse de croire à la matrice logicielle.

  34. #28
    jacquolintégrateur

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Bonjour
    Jusqu’à présent, la dynamique des structures, qu’étudie l’astrophysique, était régie par le champ de gravitation (décrit, avec le maximum de précision, par la Relativité Générale) et, accessoirement, par le champ électromagnétique, du moins en ce qui concerne, éventuellement, la pression du rayonnement (décrit par les équations de Maxwell). Ceci demeure parfaitement valide à l’échelle des systèmes stellaires et planétaires. Cela ne persiste pas à l’échelle des galaxies et des amas de galaxies : impossibilité d’expliquer les courbes de rotation ou la dynamique des groupes d’objets à partir des seules distributions de masses révélées par l’observation (la matière lumineuse). Non plus qu’à l’échelle de l’univers observable : difficultés pour rendre compte de l’accélération constaté dans l’expansion.
    On a, alors, le choix entre deux groupes d’hypothèses :
    - Supposer l’existence de sources exotiques du champ de gravitation, non encore directement observées et susceptibles de rendre compte des écarts avec l’expérience. Comme la Relativité Générale postule que toute forme d’énergie contribue à produire le champ de gravitation, il “suffit” de construire le tenseur énergie-impulsion des formes d’énergie supposées pour obtenir immédiatement les équations correspondantes du champ de gravité recherché (qu’il ne reste qu’à résoudre !!!). Compte tenu de la grande variété de formes régulières que peut revêtir le tenseur é-i, il est légitime d’espérer aboutir à une solution raisonnable. Notons qu’on peut même obtenir, ainsi, des effets répulsifs, pourvu que les tensions, s’exerçant au sain de la matière exotique, soient supérieures à la densité d’énergie, sans que, pour autant cette dernière cesse d’être définie positive. Quitte à rechercher, ensuite, dans le cadre de la théorie quantique des champs, quelles particules peuvent constituer la matière hypothétique. La “matière noire” et “l’énergie sombre” appartiennent à cette catégorie d’hypothèses.
    - Admettre, qu’à partir de l’échelle galactique, les champs gravifiques et électromagnétiques ne suffisent plus à décrire la dynamique des systèmes et qu’il y a lieu de faire intervenir des champs d’un nouveau type, de très faible action et ne se manifestant qu’aux échelles où leurs sources (qui restent à déterminer) prennent assez d’amplitude pour que leur intensité les révèlent et, même, les rendent éventuellement prépondérants. Le champ des hypothèses s’élargit, alors considérablement !!
    Ce qui semble se profiler à l’horizon, c’est que, une fois de plus, la “Nouvelle Physique” sera portée par les enseignements de l’expérience et ne sortira, ni d’un chapeau, ni du cerveau qu’il peut éventuellement recouvrir !
    Cordialement
    Ne jetez pas l’anathème : il peut servir !

  35. #29
    LeMulet

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Une nouvelle intéressante en rapport avec le sujet :

    Citation Envoyé par Phys.org
    Now, a team of scientists led by Professor Subir Sarkar of Oxford University's Department of Physics has cast doubt on this standard cosmological concept. Making use of a vastly increased data set - a catalogue of 740 Type Ia supernovae, more than ten times the original sample size - the researchers have found that the evidence for acceleration may be flimsier than previously thought, with the data being consistent with a constant rate of expansion.

    The study is published in the Nature journal Scientific Reports.

    Professor Sarkar, who also holds a position at the Niels Bohr Institute in Copenhagen, said: 'The discovery of the accelerating expansion of the universe won the Nobel Prize, the Gruber Cosmology Prize, and the Breakthrough Prize in Fundamental Physics. It led to the widespread acceptance of the idea that the universe is dominated by "dark energy" that behaves like a cosmological constant - this is now the "standard model" of cosmology.

    'However, there now exists a much bigger database of supernovae on which to perform rigorous and detailed statistical analyses. We analysed the latest catalogue of 740 Type Ia supernovae - over ten times bigger than the original samples on which the discovery claim was based - and found that the evidence for accelerated expansion is, at most, what physicists call "3 sigma". This is far short of the "5 sigma" standard required to claim a discovery of fundamental significance.
    http://phys.org/news/2016-10-universe-rateor.html

  36. #30
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Actualité - L'univers accélère trop fort : a-t-on un souci avec l'énergie noire ?

    Salut,

    Citation Envoyé par LeMulet Voir le message
    Une nouvelle intéressante en rapport avec le sujet :
    Merci LeMulet. J'ai effectivement vu cette info (je ne sais plus où) il y a quelques jours. Je m'attendais à voir une actualité mais.... rien pour le moment. Ca vaut donc la peine de donner l'info ici.
    Keep it simple stupid

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière