Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Actualité - Génétique : oui, l'environnement peut manipuler notre ADN



  1. #1
    V5bot

    Actualité - Génétique : oui, l'environnement peut manipuler notre ADN

    La recherche en épigénétique découvre comment l’environnement communique avec les gènes et instruit leur activité. Cette communication inclut un système qui utilise certaines molécules produites...

    Lire la suite : Génétique : oui, l'environnement peut manipuler notre ADN

  2. #2
    voicie

    Re : Actualité - Génétique : oui, l'environnement peut manipuler notre ADN

    Bonjour

    Vive l'adaptation et l'évolution !

  3. #3
    papyscha

    Re: Actualité - Génétique : oui, l'environnement peut manipuler notre ADN

    La com http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4850424/ est libre. A noter qu’elle est essentiellement Grenobloise…

    Extrait : « Previous reports demonstrated a rapid turnover of histone acetylation on a sub-fraction of nucleosomes (Clayton et al., 2006, Waterborg, 2002), overlapping with active gene TSSs (Crump et al., 2011). However, the functional implications of the short half-life of histone acetylation on active chromatin regions, especially on highly transcribed gene TSSs, have remained elusive. The results described in our present study are consistent with a rapid turnover of both acetyl and butyryl marks on the H4 tail. Given the differential affinity of Brdt BD1 for the acetylated and butyrylated forms of H4K5, a rapid alternation of acylation states at H4K5 would result in a highly dynamic interaction between Brdt and chromatin. Thus, it is tempting to speculate that the generally observed rapid turnover of acetyl marks may be functionally significant because it enables rapid transitions between alternative states of lysine acylation. Such a mechanism, while maintaining histones permanently modified, would allow for a dynamic association with specific bromodomains, which might be important for sustaining successive cycles of transcription. Thus, either a change in the ratio of cellular acyl-CoAs (for instance caused by metabolic disorders; Pougovkina et al., 2014) or differential activities of histone deacetylase (HDACs) in removing acyl-groups (Rousseaux and Khochbin, 2015) could reprogram gene expression profiles. // Les résultats décrits dans notre étude sont en accord avec une rotation rapide des marques acétyl et de butyryle sur la queue de H4. Compte tenu de l’affinité différentielle de Brdt BD1 pour les formes acétylés et butyrylated de H4K5, une alternance rapide des États d’acylation à H4K5 se traduirait par une interaction très dynamique entre Brdt et la chromatine. Ainsi, il est tentant de supposer que le chiffre d’affaires rapide généralement observé des marques de l’acétyl peut être fonctionnellement importante car elle permet des transitions rapides entre des États alternatifs de l’acylation de la lysine. Un tel mécanisme, tout en conservant les histones modifiées en permanence, permettrait une liaison dynamique avec BROMODOMAINES spécifique, qui pourrait être importante pour maintenir des cycles successifs de la transcription. Ainsi, un changement du rapport des acyl-CoA cellulaire (par exemple provoquées par des désordres métaboliques ; Pougovkina et coll., 2014) ou activités différentielles d’histone désacétylase (HDAC) pour éliminer les groupes acyle (Rousseaux et Khochbin, 2015) pourraient reprogrammer des profils d’expression génique. »