Des chercheurs ont identifié un mécanisme expliquant que les hommes soient moins touchés que les femmes par la sclérose en plaques (SEP) : chez la souris, la testostérone stimule la cytokine...

Lire la suite : Sclérose en plaques : les hommes moins à risque grâce à la testostérone