Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse



  1. #1
    RSSBot

    Post Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Deux ans après avoir officialisé son projet de datacenter sous-marin, Microsoft annonce un essai d'un an au large des îles Orcades, près de l'Écosse. Le prototype a été assemblé en France par...

    Lire la suite : Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

  2. Publicité
  3. #2
    Jypou

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Voilà un projet innovant pour une ville cotiére
    Microsoft indique qu'il consomme un peu moins d'un quart de mégawatt lorsqu'il fonctionne à pleine charge.
    Elle consommerait 2 fois plus si l’installation était sur terre, à cause de la clim.

    Cela fait quand même 250kW de chaleur dissipée en mer, pour ce tout petit datacenter, ce n'est pas négligeable, entraînant de la pollution par le développement d'algues.
    Donc ce n'est pas un solution miraculeuse pour une généralisation. Quant à la contrainte maintenance, cela laisse perplexe.

    Par contre, les crevettes vont aimer.

  4. #3
    okaido

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Autant de questions que leur page de projet ne couvre pas. Comment ont-ils géré la chaleur? C'est un tube scellé à 35-50 pieds, ils semblent utiliser des racks standard avec des ventilateurs, donc je suppose qu'il y a une sorte de configuration intercooler, mais avec ce genre de densité dans un environnement scellé, il semblerait qu'ils finissent toujours avec de la chaleur tremper. Quel type de mélange d'air utilisent-ils? Comment font-ils face aux pannes matérielles (les isolent-elles et attendent-elles le cycle de changement de 5 ans?). Ils doivent prévoir d'utiliser un système énergétique localisé (cette phase en cours sur le réseau) sinon je ne vois aucun avantage pour ce système, mis à part le déploiement de la ville côtière. J'aimerais voir comment ils prévoient gérer cela à grande échelle, car je peux penser à des dizaines de problèmes qui surgiraient avec 10 ou 100 d'entre eux regroupés sur le plancher océanique.

    ______________________________ ______________________
    liens supprimés
    Dernière modification par JPL ; 20/06/2018 à 02h18. Motif: Liens publicitaires supprimés

  5. #4
    Jypou

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Citation Envoyé par okaido Voir le message
    ils semblent utiliser des racks standard avec des ventilateurs (...) mais avec ce genre de densité dans un environnement scellé, il semblerait qu'ils finissent toujours avec de la chaleur tremper. Quel type de mélange d'air utilisent-ils?
    Un refroidissement par air est une très mauvaise idée.

    L'air cumule les défauts
    - d'être un isolant thermique, ce qui fait que le coefficient thermique surfacique 1/hi est défavorable
    - d'avoir une chaleur volumique très faible, ce qui fait qu'il faut un gros moteur pour brasser l'air, comparé à celui qu'aurait une pompe hydraulique
    - donc d’entraîner une consommation électrique beaucoup plus élevée (100 à 1000fois?) qu'aurait une pompe pour évacuer une même quantité de chaleur.
    or la chaleur à évacuer, 250kW en plus de celle des moteurs est le principal défit qui a amené cette solution de data center immergé.

    Remplacer l'air par un autre gaz ne changerait pas grand chose, l'eau est le meilleur fluide caloporteur qui existe. Rien à regretter "qu'ils finissent toujours avec de la chaleur trempée"


    Citation Envoyé par okaido Voir le message
    J'aimerais voir comment ils prévoient gérer cela à grande échelle, car je peux penser à des dizaines de problèmes qui surgiraient avec 10 ou 100 d'entre eux regroupés sur le plancher océan
    S'il existait un marché pour une "grande" échelle, alors il serait plus judicieux de réaliser des data-center de taille plus importante, comme ceux qu'on fait aujourd'hui, sur terre ou sur barges flottantes.
    Dernière modification par Jypou ; 22/06/2018 à 11h19.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    SK69202

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Il a été conçu et assemblé en France, à Brest, par Naval Group, une entreprise spécialisée dans la fabrication de navires et de sous-marins de classe militaire. Naval Group a justement exploité cette expertise en adaptant un procédé de refroidissement par circulation d'eau de mer couramment utilisé pour les sous-marins.
    Je pense la solution mixte classique air/eau glacée qui est peut être mise en œuvre, cela fait des décennies que les baies électroniques à bord des navires militaires sont refroidies par ce principe.
    L'air circule dans la baie entre les composants mais il est refroidi par un radiateur alimenté en eau glacée (8 ou 20°C), on refroidissait des baies d'émission radar de plusieurs MW avec ce procédé. L'eau glacée est fabriquée à partir de centrales générales et sert aux conditionnement d'air général du bord et à la fabrication de l'eau à 20°C.
    Plus récemment de l'eau à 36°C a été utilisée, la mer ne dépassant jamais cette température, on n'a qu'un échangeur à dimensionner, une petite clim locale qui se refroidit dans l'eau et non une grosse usine frigo.

    Ici, je pense que le principe peut être celui d'une eau purifiée et froide refroidissant les racks et que cette eau est refroidie par circulation naturelle de l'eau de dans un échangeur, refroidir un réacteur nucléaire de sous marin sans faire tourner une pompe présente un gros avantage acoustique et une économie importante pour un data-center.

    Plus simple, le refroidissement serait assuré par la surface de l'enveloppe , cylindre de 12 et d'environ 2 ou 2.5m de diamètre (d'après photo), ce qui fait 250kW à évacuer sur 75m2 de surface d'échange environ, avec une température de l'eau de mer entre 8 et 12°C.

    Le truc à gérer dans tous les cas, c'est le cycle de l'eau à l'intérieur, condensation sur la paroi, écoulement (pas forcément là où on voudrait), évaporation dans les endroits plus chaud.
    Dernière modification par SK69202 ; 22/06/2018 à 12h43.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  8. #6
    Jypou

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Plus simple, le refroidissement serait assuré par la surface de l'enveloppe , cylindre de 12 et d'environ 2 ou 2.5m de diamètre (d'après photo), ce qui fait 250kW à évacuer sur 75m2 de surface d'échange environ, avec une température de l'eau de mer entre 8 et 12°C.
    Avec cette température d'eau, pas besoin de production d'eau glacée ou d'eau tiède, d'ou l’intérêt du sous-marin.
    Pas besoin de compresseur.
    Techniquement, il est possible de supprimer la pompe de circulation d'eau.
    Le circuit hydraulique peut être sans pompe, l'eau circulant par thermo-circulation, ce qui réduirait la conso à zéro kwh.

    Solution meilleure: par boucle fluide en équilibre diphasique (eau liquide/gazeux ou par exemple Ammoniac/Ammoniaque si on préfère avoir une pression positive à la température d'équilibre)
    Encore mieux car plus rustique: par conduction par structure métallique entre radiateurs et l'enveloppe.

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Le truc à gérer dans tous les cas, c'est le cycle de l'eau à l'intérieur, condensation sur la paroi, écoulement (pas forcément là où on voudrait), évaporation dans les endroits plus chaud.
    Il n'y a pas de dégagement d'humidité puisqu'il n'y a pas de d'occupant, donc il n'y a pas de condensation sur la paroi. Il suffit d'un peu d'absorbant hygroscopique pour sécher l'air après la fermeture du trou d'homme.

  9. Publicité
  10. #7
    SK69202

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Il n'y a pas de dégagement d'humidité puisqu'il n'y a pas de d'occupant, donc il n'y a pas de condensation sur la paroi. Il suffit d'un peu d'absorbant hygroscopique pour sécher l'air après la fermeture du trou d'homme.
    Oui, mais la quantité d'eau qui a été enfermée va vivre son cycle dans l'enceinte dont la température n'est pas uniforme ni constante, c'est pour cela qu'ils parlent de surveiller l'humidité.

    Je penche pour la recherche de la "rusticité", moins il y aura d'organes à usure probable, plus les visites pourront être espacées (rien qu'à voir le nombre d'anodes sacrificielles pour un petit bout de ferraille immergé)) et moins cela consommera d'énergie.

    Les crabes et les moules vont aimer l'eau un poil plus chaude.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  11. #8
    Jypou

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Pour un datacenter sur une barge flottante, c'est un peu moins simple d'évacuer la chaleur sans moteur électrique. Il faudrait des boucles fluides en équilibre diphasique à pompage capillaire: cela permettrait d'évacuer la chaleur du haut vers le bas (donc vers la mer). Cette technologie est utilisée dans le spatial à bord des satellites de télécom ou de l'ISS, là où il n'y a pas de gravité pour évacuer la chaleur.

  12. #9
    Jypou

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Oui, mais la quantité d'eau qui a été enfermée va vivre son cycle dans l'enceinte dont la température n'est pas uniforme ni constante, c'est pour cela qu'ils parlent de surveiller l'humidité.
    La solution la plus rustique est d'y laisser des sacs de plâtre, cela permet de stocker l'humidité captée.

    Si le joint du trou d'homme n'est pas étanche, c'est un autre débat. (interdire l'infiltration de sel pour les composants électroniques...)

    Citation Envoyé par SK69202 Voir le message
    Les crabes et les moules vont aimer l'eau un poil plus chaude.
    Oui, beaucoup à cause de la paroi chaude sous une couverture d'algues, et les poissons aussi. Donc peut être les pécheurs aussi.
    Il faudra les surveiller et les enlever périodiquement, sinon il y aura surchauffe.

  13. #10
    SK69202

    Re : Actu - Projet Natick de Microsoft : un datacenter sous-marin au large de l'Écosse

    Si le joint du trou d'homme n'est pas étanche, c'est un autre débat. (interdire l'infiltration de sel pour les composants électroniques...)
    Une fuite sous 3.5 bars serait plutôt vite repérée par l'informatique mais j'ai du autrefois insister auprès de feue DCN, pour qu'ils serrent tous les écrous des BTH (Bouchon de Trou d'Homme) au couple prescrit avant d'aller faire un tour en mer.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

Discussions similaires

  1. Actualité - Facebook et Microsoft vont déployer un câble sous-marin transatlantique
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/05/2016, 11h40
  2. Projet de mécanique des fluides: ballasts de sous marin
    Par Jane-doe dans le forum Technologies
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/11/2010, 18h53
  3. Projet sous marin RC avec GPS
    Par Demoniakteam dans le forum Électronique
    Réponses: 126
    Dernier message: 24/10/2008, 08h27
  4. Actu - Un sous-marin... pour l'espace
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/09/2008, 20h31
  5. Actu - Essais d'un sous-marin de poche au large de Brest
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/04/2008, 15h18