Tout près du Soleil, Mercure vit un enfer, cuite à 400 °C là où brille la lumière, mais refroidie à -150 °C de l'autre côté. Difficile à atteindre (car elle va vite), elle a été survolée par des ondes, surtout Messenger (Nasa), en orbite de 2011 à 2015. L'engin a permis de comprendre un relief chaotique, aux antipodes d'un cratère géant, Caloris : l'impact a été si fort qu'il a secoué et craquelé la petite planète. Cette vidéo en montre une reconstitution. Depuis, Mercure s'est calmée et a calé sa rotation sur son orbite autour du Soleil.

Voir la vidéo : Mercure, le monde des extrêmes