Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées



  1. #1
    RSSBot

    RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    A l'instar de n'importe quelle autre technologie de sécurité, les puces RFID, sensées améliorer la traçabilité des produits ou le contrôle d'accès des individus, lutter contre la fraude ou encore sécuriser les passeports électroniques, sont piratables. Le ministère de l'intérieur américain vient ainsi de déconseiller l'utilisation des puces RFID en matière d'identification des...

    Lire la suite : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

  2. Publicité
  3. #2
    noir_desir

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    C'est beau le progrés ;(

  4. #3
    elgedea

    Angry Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    attention, ne nous y trompons pas : les rfid et les nanotechs représentent le futur avatar d'un développement technologique qui ne se pose plus la question de son "utilité sociale" qu'après celle de son propre développement.
    ils représentent le nouvel eldorado commercial, et un sujet hautement sensible qui justifie de gros dérapages : l'organisation de Minatech à Grenoble il y a deux petites semaines a donné lieu à une répression féroce et aveugle qui nous renvoie directement aux combats contre le nucléaire des années 70.

    Je vous conseille trés sérieusement de lire pour vous faire une idée vraiment "indépendante" sur le sujet (dans le sens qui n'est pas issue que des seuls médias et scientifiques) sur les sites suivants:
    pmo.erreur404.org et http://ogn.ouvaton.org

    Vous pouvez aussi écouter l'émission qu'y a consacré Mermet sur France Inter : http://www.la-bas.org/article.php3?id_article=939

    On peut (on doit !) ne pas être d'accord avec toutes les positions portées par les animateurs de ces sites. Mais ils ont le (grand) mérite de poser des questions de fond qui sans eux seraient totalement occultées alors même qu'elles intéressent au premier rang l'individu lambda que nous sommes tous : le citoyen.

    Donc oui, comme une précédente actu qui déjà parlait du problème des virus dans ces puces (http://forums.futura-sciences.com/thread70241.html), je me réjouis que des limites techniques apparaissent à ces développements : c'est une preuve qui vient des développeurs eux-mêmes que leur solution n'est pas aussi miraculeuse ni parfaite que ça et qu'elle mérite d'être discutée bien bien bien en amont au regard des risques qu'elle comporte.

    Science sans conscience n'est que ruine de l'âme. Bateau mais on le répètera jamais assez.

  5. #4
    Cécile

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Ce qui me gène avec PMO, c'est qu'ils refusent toute discussion. Je les ai déjà vu intervenir quelque part : ils assènent leurs arguments, et dès que le débat s'engage, ils s'en vont. Sauf, bien sûr, quand ils ont une tribune pour eux tous seuls, comme chez Mermet.
    Dommage. Il faut en effet un contre-pouvoir pour éviter les dérives des nanotechnos. Mais pas de cette façon.

  6. #5
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Dommage pour cette expérience... Ils ont participé à/organisé plusieurs "conférences" sur ce thème à Grenoble avec à la tribune aussi bien des opposants que des partisans.
    Ils ont aussi plusieurs fois été "victimes" (les guillemets sont passeque j'ai pas le temps de chercher le mot plus adéquat non non ça vient pas tant pis) d'ostracisme de la part des médias qui refusaient des les inviter en dehors de conditions plutôt draconniennes.

    Par ailleurs, la "façon" de leur "contre-pouvoir" est que justement ils ne veulent pas éviter les dérives des nanos (reproche fait aux "écotechs" grenoblois et régionaux), ils veulent éviter les nanos tout court. Ca se défend : plutôt que de chercher à résoudre un problème, autant éliminer la source du problème directement. Quand ça ne porte pas atteinte à une quelconque intégrité !

    Mais bon. Je roule pas pour PMO particulièrement. Mais je trouve que leur radicalisme qui peut vraiment heurter agit comme un aiguillon salvateur, pas forcément comme une construction positive et que ça n'est pas l'objectif.
    Tout ne doit pas être constructif, productif, efficace...

    Sinon qu'est ce qu'on se ferait chier.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    matthias

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par elgedea
    Par ailleurs, la "façon" de leur "contre-pouvoir" est que justement ils ne veulent pas éviter les dérives des nanos (reproche fait aux "écotechs" grenoblois et régionaux), ils veulent éviter les nanos tout court. Ca se défend : plutôt que de chercher à résoudre un problème, autant éliminer la source du problème directement.
    Ca se défend difficilement comme attitude. A ce compte là on peut éliminer toutes les technologies et même tout ce que nous offre la nature (on peut fabriquer des poisons à base de plantes, éliminons les plantes !).

  9. Publicité
  10. #7
    Solanum

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Bonjour,



    Pouvez-vous me dire si les puces dont il est question, ont un rapport avec celles utilisées pour l'identification de nos animaux (Labo Virbac)?

    Solanum

  11. #8
    matthias

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par Solanum
    Pouvez-vous me dire si les puces dont il est question, ont un rapport avec celles utilisées pour l'identification de nos animaux (Labo Virbac)?
    A priori oui, ce sont bien des puces RFID. Mais Virbac est juste client, pas fabricant.

  12. #9
    Cécile

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par elgedea
    Ils ont aussi plusieurs fois été "victimes" (les guillemets sont passeque j'ai pas le temps de chercher le mot plus adéquat non non ça vient pas tant pis) d'ostracisme de la part des médias qui refusaient des les inviter en dehors de conditions plutôt draconniennes
    Inviter des gens identifiés et non un collectif masqué me semble au contraire très sain. Puisqu'il y avait comparaison avec les OGM, Bové et tous les faucheurs volontaires agissent à visage découvert et assument leur désobéissance civile.
    Alors, oui, ils ont le mérite de mettre un sujet qui fâche sur le tapis. Mais vraiment, je n'aime pas leurs méthodes. Justement parce qu'ils refusent le débat.

  13. #10
    jiherve

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Bonsoir
    qqs data sheet pour ne pas gloser dans le vide
    http://www.search.philips.com/search...l=fr_fr&h=semi
    bonne lecture.
    C'est encore hectonanométrique!
    Mais effectivement: beware!
    JR

  14. #11
    Castelcerf

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Dire que ces gens refusent le debat est une facon d'aborder la societe...
    En changeant de referentiel on peu très bien affirmer l'inverse..
    Y a til vraiment debat pour l'exploitation de toute ces fabuleuse technologie? Ou est ce que le monde et le marché est tel; que de toute facon debat ou pas nous n'avons pas le choix.. ?
    Je ne sais pas.
    De qui devons nous reprouver les methodes. Ceux qui agisse contre l'ordre et le progret a visage decouvert avec des methodes a première vue assez irréflechis et bruptale dans un but simple .. mais honnete.
    Ou ceux agissant sous couvert du progret et de la société... sans but réel autre que celui de faire sa part de travail dans le grand rouage de la société et du progret.

    Personnellement je reprouve dans l'idee la facon de faire de ce genre d'activisme... Mais pourtant tant que l'homme ne sera pas capable d'exploiter deja un minimum toute les connaissances qu'il a pour faire le bien de l'humanité; he bien je crois que ces gens ont raison...
    Puiscequ'on fait une comparaison un peu idiote nano--> ogm; he bien il serait intelligent; bien qu'impossible; de dire; "stoppons les recherche sur les nano; augmentons celle sur les ogm et montrons a tous que deja cette première cette technogie n'est pas la que pour l'argent; montrons que notre savoir peu ameliorer le quotidien de l'homme, de la nature et du futur...
    Les ogm pourrait offrir des opportunité merveilleuse si ils etait exploités dans cet optique...
    Une fois qu'on n'y sera parvenu malgré le marché et la société on pourra s'attaquer au nano... (car soyons honnète aujourd'hui ce n'est pas le cas du tout...)
    Mais si l'on s'appercoit que malgré tous nos efforts ; faire evoluer dans le bon sens une nouvelle technologie tel que les ogm dans cette société est en realité impossible pour des raisons de cercle vicieux lié au besoin primaire de chacun et au manque d'humanisme de certaine personne tirant les ficelles du pouvoir.. Alors on pourra dire qu'avant de s'attaquer aux nano il faut changer la société;.. et surttout la facon dont les connaissance sont exploiter par celle ci.
    Le progret sans une morale forte n'as aucun sens et l'homme peu tout aussi bien etre heureux sans.. Il n'est donc absolument pas "nécessaire".
    Car soyons honnète les dérive possible avec les nanotechnologie sont monstrueuses.. Imaginer le 3eme reich avec toutes ces technologies.. Combien de juif auraient survécut ?
    Et quand l'on voit comment les bonnes volonté se degradent depuis un demi siècle (surtout quand on ne se contente pas des medias officiel mais que l'on cherche un petit peu plus loin pour enlever un peu du brouillard de propagande mediatique qui traine un peu patout dans le monde)... Mettre de tel technologie a la portée de tous n'est peu être pas la meilleur solution? .. qu'en pensez vous ?


    Les Usa a cause de ce fameux 11 septembre; ont été bien content de pouvoir imposer leur vision de la securité au monde entier... Et si moi je ne veux pas que cette technologie envahisse la vie et celle de mes possibles enfants je fait quoi ?
    Je refuse la carte d'identité biométrique par principe..
    par ce que j'estime l'homme trop peu eleve spirituellement pour user de ce genre d'outils; je serai donc pret a payer les supllement administratif que pourrait engendrer une tel exception morale.. Et pourtant.. ai je le choix ?
    Pour la guerre les objecteurs de conscience peuvent exister..
    Mais pour ce qui est des nano ogm ou tout autre nouvelle technologie apportant son lot d'amelioration divers et varié ainsi que son lot de derive possible; nous n'avons pas le choix a titre personnel, la société nous impose quelquechose..

    Logiquement nous sommes en democratie nous devrions pouvoir voter pour ces questions... Mais ils est clair que ce n'est pas sur ce genre de probleme qu'on vote... Pensez vous! tellement d'autre question au combien plus importante occupe l'opinion publique; et donc les programmes télé et donc les programme des candidats..

    Bon bref j'arrête la j'espere ne pas vous avoir embeter, ni avoir trop devié sur le plan politique.. c'etait juste un petit coup de gueule inutile sur un forum cela ne sert pas a grand chose mais ca defoule avant d'allez se coucher...

  15. #12
    Cécile

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par Castelcerf
    Y a til vraiment debat pour l'exploitation de toute ces fabuleuse technologie?
    Non, actuellement, il n'y a pas vraiment débat. Mais pour lutter contre des industriels qui imposent leurs technos sans débat, ces activistes refusent eux aussi le débat. Ils sont tout aussi totalitaires.
    Je n'accepte pas qu'on nous impose les nanos ou l'absence de nanos sans débat. Pour moi, ces deux attitudes sont à renvoyer dos à dos : chacun veut nous imposer son point de vue, pas nous demander notre avis.
    Je serai toujours opposée à ceux qui refusent le débat, quelle que soit leur idéologie.

  16. Publicité
  17. #13
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par Cécile
    Non, actuellement, il n'y a pas vraiment débat. Mais pour lutter contre des industriels qui imposent leurs technos sans débat, ces activistes refusent eux aussi le débat. Ils sont tout aussi totalitaires.
    Je n'accepte pas qu'on nous impose les nanos ou l'absence de nanos sans débat. Pour moi, ces deux attitudes sont à renvoyer dos à dos : chacun veut nous imposer son point de vue, pas nous demander notre avis.
    Je serai toujours opposée à ceux qui refusent le débat, quelle que soit leur idéologie.
    Je suis à Grenoble, je bosse dans le milieu "underground" sur un objet complètement différent, je suis en contact quasi-quotidien avec certains de ces "activistes tout aussi totalitaires" pour des raisons pro, au delà de toute sympathie ou non perso.
    Je peux t'assurer que le refus du débat vient tout autant, voir plus des officiels. Ils sont complétement autistes sur ce sujet, on en fait l'expérience dans nos relations directes avec mairie ou conseil général. Après, on peut gloser sur les raisons de cet autisme, mais il est bien antérieur aux méthodes que tu (et je) réprouves.

    Ca fait plusieurs années que PMO travaille sur le sujet, sans aucun accès aux médias et bien avant que certaines actions (qu'ils ne revendiquent pas) dérapent.

    Pour mémoire, il y a un an, la mairie et CG ont organisé un "forum citoyen", à la MC2 (maison de la culture, gros équipement grenoblois) sur les nanos, bien après que toutes les décisions soient prises et engagées, dans un objectif affiché "d'acceptabilité sociale" précisément parce qu'ils sentaient monter la contestation (j'ai un collègue conseiller général, des infos de première fraicheur, donc...).
    En parrallèle, et parce qu'il était hors de question pour les organisateurs qu'ils en fassent partie, PMO a organisé un "contre-forum", à visage découvert, et contradictoire, avec des chercheurs, des étudiants qui sont dans la partie, et qui se posent des questions, qui voient bien les risques comme les opportunités.
    Dire qu'ils refusent le débat est un raccourci un peu ignorant (désolé), ils veulent au contraire le créer. Simplement, ils ne sont pas dans une position "d'animation sociale ou citoyenne", mais de débat et conflits d'idées, avec leurs idées. Le conflit n'est pas dangereux, c'est la violence qui l'est. Les "activistes" dont on parle non JAMAIS eu une action violente, au sens d'atteinte aux biens ou aux personnes (au contraire des faucheurs volontaires, p ex). Ou alors tu me l'apprendra ! Par contre, ils se sont souvent opposés, pour tenter d'empêcher / freiner quelque chose.

    Sur l'anonymat : petite anecdote. Il y a un gros mois, quelques semaines avant l'inauguration de minatec (le 2/6), il y a eu deux choses. 1/ un gros forum "national" toujours à la MC2 sur "la nouvelle critique sociale", avec des méga pointures, dont france culture était co-organisateur. 2/ une émission de france culture "sciences frictions" en direct de Grenoble sur les nano.

    Le journaliste producteur de cette émission avait sollicité PMO pour les inviter, tout en indiquant que "leur anonymat l'en empêche", et que cette intervention devrait être "préparée" au risque de quoi "l'émission serait immédiatement coupée et remplacée par de la musique" (citations de mémoire, échanges sur le site de PMO). PMO a décliné cette invitation (voir leurs raisons sur leur site http://pmo.erreur404.org/PMOtotale.htm texte du 9 mai 2006), mais l'amusant n'est pas là.
    Au même moment, à la MC2, étaient invitées deux "membres anonymes" du collectif "génération précaire", présentées comme telles (c'étaient des faux prénoms féminins), les même que ceux qu'on avait vu masqués et en bien sur plein de plateaux télé pendant le CPE.
    Alors, fréquentable dans un cas, infréquentable dans l'autre ?
    Toujours sur l'anonymat (et non la clandestinité, attention, on sait qui ils sont, et les flics les premiers !), ils le revendiquent de deux manières : 1/ ils veulent parler avant tout en tant que "simples citoyens" et sans se réclamer d'une quelconque autre légitimité technique (chercheur, scientifique...) ou sociale (élu, responsable d'asso...) que celle d'habiter un endroit et d'avoir leur mot à dire, et aussi en dehors du bulletin dans l'urne. 2/ ils ne veulent pas "se faire un nom" par ces actions en en bénéficiant in nomine personae, à l'inverse, p ex, de Bové (que j'estime totalement par ailleurs) qui en arrive aujourd'hui à la présidentielle.

    Pour revenir sur le thème, ce ne sont pas des industriels qui imposent les nanos, ce sont des politiques, et c'est bien là que le bât blesse, parce que les politiques, c'est nous. Minatec et Crolles, cad le développement des nanos et microtechs sur le bassin grenoblois, c'est quelques grosses centaines de millions d'euros de finances publiques. Pour des recherches qui après vont être captées par du privé (Destot, maire de Grenoble, ayant montré l'exemple en quittant le CEA où il était chercheur pour monter sa startup qui utilisait le produit de ses recherches...) ou par l'armée.
    Minatec et Crolles, c'est surtout la mise en oeuvre par des collectivités locales d'un projet industriel, de développement ou de quoi que ce soit qu'on l'appelle, qui est surtout un projet de société de par les implications qu'il porte : transformation de la population (augmentation irrationnelle du foncier tiré par les gros revenus, et ségrégation renforcée), modification de l'allocation des ressources (programme pour garantir l'alimentation en eau de Crolle pour la production de puces au détriment de l'irrigation en cas de sécheresse, grignotage de l'espace par les bâtiments industriels), transformation de l'environnement (urbanisation et rurbanisation, aménagement d'"espaces récréatifs" en lieu et place des espaces sociaux ruraux actuels...). Et sans parler des implications propres aux nanos (santé publique, traçabilité sociale, exploitation sécuritaire et militaire).

    C'est sur ce projet de société que les "activistes" veulent se faire entendre, tel qu'il est impliqué par le développement des nanos sur Grenoble. Ce n'est pas une "croisade anti-progrés", c'est la volonté de maîtrise de son avenir par une population locale.
    Ca s'appelle l'autodétermination, c'est dans tous les textes internationaux.

  18. #14
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par matthias
    Ca se défend difficilement comme attitude. A ce compte là on peut éliminer toutes les technologies et même tout ce que nous offre la nature (on peut fabriquer des poisons à base de plantes, éliminons les plantes !).
    Non. Avec tout les respect que je te dois même sans te connaître, l'argument est le même que celui du retour à la bougie opposé aux anti-nucléaires.
    Pourquoi toujours rester dans le tout ou rien ? La pensée n'est pas binaire, sauf en informatique, et les philosophes m'aident plus à comprendre le monde que Microsoft !
    L'attitude qui serait donc défendable à ce compte là d'après toi serait d'accepter toutes les technologies. Il peut, il doit y avoir une étude au cas par cas, et pas seulement au niveau technologique et scientifique, mais surtout au niveau social et sociétal, éthique et philosophique. Et un débat démocratique. Pas une décision opaque.

    Un argument servi par un pronucléaire de renom, je crois que c'est le directeur du CERN ou l'ancien mais je n'en suis pas sur et son nom m'échappe, un prix nobel de physique, merde je l'ai sur le bout de la langue... Bref. Il disait que le feu permet aussi de détruire des villes, et qu'il ne fallait pas pour autant arrêter de l'utiliser, en réponse aux craintes du développement du nucléaire militaire permis par le nucléaire civil.
    Certes. Sauf qu'une ville brulée, tu la reconstruis. Une région irradiée, tu la fuis. Toute la nuance est dans l'irréversibilité du phénomène. Sur les nanos, il y a beaucoup de ça avec la diffusion de poussières intelligentes, de robots autoreproductibles, d'outils d'identification à distance etc.

    Toute la nuance est aussi dans "l'invisibilité" du phénomène, et le fait que je ne puisse pas y échapper (pour le nucléaire comme pour les nanos !).

    Une description d'application avait été imaginée par PMO, p ex de l'utilisation de cartes d'identité lisibles à distance : la possibilité de savoir en temps réel qui participe à une manifestation. De faire des croisements avec d'autres présences à d'autres manifestations.
    On entend souvent que cette surveillance ne doit inquiéter que "les gens qui ont quelque chose à se reprocher". Je m'arrange avec ce que j'ai à me reprocher. Par contre j'ai peur de ce qu'on peut avoir à me reprocher. Beaucoup de mes proches sont tombés dans l'illégalité du jour au lendemain des lois sarkozy qui ont institué l'aide à un sans-papier comme un délit. Fallait-il qu'ils se reprochent leur humanité ?

    Et se pose alors la question de la légalité et de la légitimité. Parfois, certaines actions peuvent être illégales mais légitimes (résistance, désobéissance civile...) au point même d'être inscrites dans le marbre ("obligation" de refuser d'appliquer un ordre "inhumain" je ne me souviens plus de la notion exacte). Les actions des opposants aux nanos rentrent dans ce cadre à mon avis. Et le développement des nanos, en donnant de plus en plus de poids à la "légalité", définie par un "législateur", enlèvera autant de marge de manoeuvre à la "légitimité", portée par les citoyens.

  19. #15
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Le prix nobel, sur la ville en feu, c'est Charpak, ça m'est revenu ce we.

  20. #16
    Cécile

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Merci de tes précisions, Elgedea, qui m'éclairent un peu plus.
    Ce qui m'avait "échaudée", c'est quand j'avais assisté moi-même à une conférence sur les nanos où des anti étaient venus , où ils avaient balancé leurs arguments puis étaient rapartis en refusant toute discussion
    Mais puisque ce n'est pas comme ça tout le temps, je retire mes réticences.

  21. #17
    JPL

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    J'ai une question stupide, mais la bouillie des mots utilisés n'importe comment m'énerve : pourquoi parler de nanotechnologies pour des puces RFID dont la taille se mesure en mm ou cm selon les modèles ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. #18
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Sur le principe, tu as raison.
    L'association est faite parce que les RFID reposent sur le principe d'une identification automatique, à distance, incontrolable et non maitrisable par celui qui la porte.
    De nombreuses applications des nanos reposent sur ce principe aussi.
    Par ailleurs, les nanos permettront de "booster" les RFID en les miniaturisant à l'extrême et en les généralisant.
    Il y a deux problèmes distincts qui se rejoignent : les dérives d'une société hyper surveillée et suivie via les RFID, les dérives d'une technologie d'un point de vue santé publique et sociétale via les nanos.

    Je vous invite à essayer de récupérer l'article du monde paru le 3 juin dernier, malheureusement plus en accès libre.

  23. Publicité
  24. #19
    pmdec

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par elgedea
    Sur le principe, tu as raison.
    L'association est faite parce que les RFID reposent sur le principe d'une identification automatique, à distance, incontrolable et non maitrisable par celui qui la porte.
    De nombreuses applications des nanos reposent sur ce principe aussi .../...
    De toutes façons, pas vraiment besoin de "nanos" : (Le Monde - 15 juin 2006 - Comté de Staffordshire Yves Eudes (envoyé spécial))
    Big Brother sur la route
    Début juillet, grâce à un système informatique unique au monde, la police britannique pourra suivre à la trace les 30 millions de véhicules immatriculés en Grande-Bretagne et garder les trajets en mémoire
    .../... La suite à lire sur le site du Monde, mais l'article est maintenant payant. Je peux envoyer une copie en MP à ceux à qui ça fait plaisir de se faire peur ...

  25. #20
    elgedea

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Merci pmdec pour l'article,
    je vous en livre ci-dessous quelques morceaux choisis. je l'ai compilé sous txt si ça dis à certains, puisqu'apperemment on peut pas mettre de PJ sur ce fil.

    Pour replacer dans le contexte, il s'agit de la description d'un outil (l'ANPR) de reconnaissance automatique des plaques minéralogiques et d'archivage de cette reconnaissance, avec tout ce que ça implique en terme de recoupements etc.

    " (...)
    Bien qu'aucune infraction n'ait été constatée, le système a mémorisé toutes les photos, coordonnées GPS et numéros collectés sur le parking, et les a envoyés au centre informatique de la police du comté, où ils sont archivés, classés et tenus à disposition des policiers en cas de besoin
    (...)
    L'écran affiche une alerte provenant du service des renseignements de la police criminelle du comté, qui recense les personnes impliquées dans des affaires de vol, de drogue et de violence. La Toyota n'a ni assurance ni vignette, et surtout, elle a été repérée sur les lieux de deux délits graves, le 23 mai 2005 et le 1er janvier 2006 : " (…) Ces deux-là ne semblent pas activement recherchés en ce moment, je vais les laisser tranquilles, mais si demain j'apprends qu'un incident a eu lieu dans cette rue à cette heure-ci, je les retrouverai facilement. »
    (...)
    « je croise un délinquant que je connais de vue, et je le vois monter dans une voiture neuve. Je note son numéro, et je tape ce renseignement sur l'ordinateur. Dans l'heure, toutes les brigades ANPR seront averties quand il passera dans leur secteur. »
    (...)
    Dès qu'elle parle de l'ANPR, Mme Bloor (chef de la police) déborde d'enthousiasme : "C'est un outil fabuleux, il a transformé notre mission et notre façon de travailler. L'analyse fine du trafic routier est devenue un élément central de la lutte contre toutes les formes de criminalité, y compris le terrorisme, l'extrémisme politique, la contrebande »
    (...)
    Malgré tout, Mme Bloor refuse de considérer l'ANPR comme un danger pour les libertés publiques : "Les gens honnêtes n'ont rien à craindre de la police britannique, et ils le savent."
    (...)
    A partir de juillet, toutes les brigades ANPR d'Angleterre et du Pays de Galles enverront en temps réel leurs photos et leurs relevés de plaques vers une base de données unique, baptisée National ANPR Data Centre, et située à Hendon, près de Londres. Ce nouveau fichier national centralisé ne se contentera pas de stocker les informations sur les voitures recherchées ou suspectes : il va archiver la totalité des relevés concernant tous les véhicules contrôlés au hasard
    (...) " fin de citation...

    Avec un outil comme ça, il n'y a plus de faucheurs volontaires possibles... Et quand j'entends parler "d'extrémisme politique", je cherche toujours à savoir qui parle et d'où pour me représenter ce qu'il met dans "extrémisme politique", ou comme "honnêtes gens". Il est toujours trés tentant pour le "pouvoir" de considérer une opposition un peu trop virulente ou gênante comme "malhonnête" ou "terroriste".

  26. #21
    pmdec

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    Citation Envoyé par elgedea
    .../... je l'ai compilé sous txt si ça dis à certains, puisqu'apperemment on peut pas mettre de PJ sur ce fil. .../...
    Bonjour,
    "Ca craint", hein ?

    PS Je ne crois pas qu'il soit légal de publier in extenso un texte par ailleurs payant, c'est pour ça que je proposais de l'envoyer en MP. Enfreindre ces "pratiques admises" ne peut que nuire à l'image de ceux qui essayent de défendre ce qui reste de liberté individuelle.

    PS2 : j'adore surtou cette phrase :
    "C'est un outil fabuleux, il a transformé notre mission et notre façon de travailler. L'analyse fine du trafic routier est devenue un élément central de la lutte contre toutes les formes de criminalité, y compris le terrorisme, l'extrémisme politique, la contrebande."
    Il est clair, comme tu le crains, que la limite de l'extrême puisse être fixée très basse en politique.

  27. #22
    jiherve

    Re : RFID : dangers et dérives des puces sous-cutanées

    bonsoir
    Un petit peu d'optimisme car verifié tous les jours un peu plus: trop d'info tue l'info (voir 911)!
    Ce système va vite devenir ingérable: just wait!
    La loi de Moore prevoit une croissance géometrique de la puissance de calcul, la quantité d'info croit de façon quasi exponentielle, convergence impossible!
    JR
    Ps: cela ne sert manifestement pas à grand chose de vous donner des liens pertinents.Portée actuelle de ces puces ???

Discussions similaires

  1. Des puces RFID bientôt obligatoires pour nos animaux de compagnie ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/09/2007, 01h14
  2. RFiD sous-cutanées : et si leur vulnérabilité était un atout ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 27
    Dernier message: 16/04/2007, 16h34
  3. RFID à toutes les sauces : l'invasion des puces
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/02/2007, 11h44
  4. Le piratage des puces RFID
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/11/2006, 16h44
  5. RFID : des puces électroniques dans les ballons de foot
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 9
    Dernier message: 18/09/2006, 14h19