L’univers accessible, à portée de clic d’ordinateur, abolit la notion du temps et les distances géographiques. Chaque médaille a son revers ou son principe inverse. Ces nouvelles illusions temporelles où l’immédiat rime avec l’éphémère n’échappent pas à la règle et font naître de nouveaux besoins comme celui d’un temps long. Dans la mouvance du slow food et des stages de détox numérique,*la zen attitude a encore du chemin à faire.
Prenons celui qui remonte le temps avec ces trains mythiques, symboles des révolutions industrielles, produits du génie civil et technologique. Les classes aisées ne furent pas les dernières à prendre le train en marche. Bien au contraire, si les voitures luxueuses vécurent bien des transports amoureux, ces trains de légende conduisirent les explorateurs*sur des territoires vierges, virent bien des secrets d’États se révéler, des armistices se signer*et des terres*se peupler.
À présent, ces trains mythiques, loin d’être de simples transports en commun, transportent surtout notre esprit, à la rencontre de l’histoire de ces pionniers et de ces millions d’ouvriers dont bon nombre ont laissé leur vie sur les rails qu’ils posaient, pour nous permettre de courir le Monde. Encore aujourd’hui, il reste toujours quelqu’un sur le quai, des au-revoir et des mains qui s’agitent…


Voir les photos : Les trains mythiques du monde : le voyage est dans le voyage